05/06/2012

Record de vitesse Paris - New York avec le G280 !

 

280-paris.jpg


 

SAVANNAH, Géorgie, Gulfstream Aerospace Corp a réalisé avec son dernier né le G280 un nouveau record de vitesse entre Paris et New-York en moins de 8 heures !

L’un des derniers né de Gulfstream Aerospace, le G280 présenté à Genève (avec le G650) au Salon EBACE est partit de l’aéroport du Bourget à Paris le 17 mai dernier pour rallié en 7 heures et 40 minutes l’aéroport Westchester County Airport à White Plains, NY et ceci sans escale.

Avec un poids maximum au décollage, l'avion est monté à 43.000 pieds en 22 minutes. L'avion a atterri avec un excès de réserves de carburant pour 45 minutes avec une vitesse moyenne de Mach 0.80 sur la distance, tout en rencontrant un vent défavorable sur l’Atlantique. Au commandes, le Chef pilote Brett Rundle, le co-pilote Chip Leonard assisté du PIlote d’essais Butch Allen. En plus de l’équipage quatre personnes se trouvaient à bord, dont la Directrice des opérations de vol Jeanette Brewer.

Avec ce vol, Gulfstream à confirmé l’excellence des performances de l’avion avec notamment un rendement supérieur aux prévisions.  Après des essais en vol poussés, Gulfstream a démontré que le G280 vole à 3.600 nm (6,667 km) avec quatre passagers à Mach 0,80 avec réserves NBAA IFR.

yourfile-1.jpg

 

 

Le G280 :

Le Gulfstream G280 lest le nouveau jet privé de taille moyenne du constructeur. Doté de deux réacteurs Honeywell HTF7250G offrant 7,445 lb de poussée (33.2kN) a atteint et même dépassé ses spécifications de lancement basée sur des tests des trois pré-productions. Le G280 va remplacer à terme la version G200. L’avion va pouvoir transporter jusqu’à dix passagers, avec une altitude cabine à 7000 pi à une altitude de croisière de 41.000 pieds et ceci dans un confort extrême.

Côté avionique, le G280 dispose du tout nouveau système «Fusion» de Rockwell Collins Pro Line avec trois grands écrans de 15,3 po (390 mm) avec deux unités de commande et d'affichage (CDU) avec deux dispositifs de contrôle de curseur sur les panneaux latéraux des pilotes. Sur les écrans de vol principaux (PFD), l’information de vol peut être partagée 50/50 avec des cartes et d'autres synoptiques. Le montage d’un HUD sera possible en option.

La certification est attendue pour la fin de l'année.

 

yourfile-2.jpg

 

 

Photos : 1 G280 lors de son arrivée à NY 2 En vol 3 Intérieur cabine @ Gulfstream

 

21:37 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gulfstream aerospace, g280, jet privé |  Facebook | |

Parachutistes militaires français & Suisses en Valais !

 

 

579.jpg

 

La Base aérienne de Sion sera le cadre cette semaine de deux événements particuliers. Durant toute la semaine, des parachutistes français et suisses participeront à un exercice commun en Valais.

 

Un détachement de l’Armée de l’Air française séjourne sur la Base aérienne de Sion du 4 au 8 juin 2012 dans le cadre de l’exercice «VALAIS 2012». Le détachement français se compose d’une vingtaine de militaires qui sont arrivés à Sion en avion de transport du type CASA CN 235. Comme en 2011, le but de cet exercice «VALAIS 2012» reste la consolidation à l’entraînement au parachutisme en environnement montagneux. Le personnel français effectue ses activités de saut conjointement avec des éclaireurs parachutistes suisses. Ils sont transportés par le CASA et récupérés sur les sites d’atterrissages par un Super Puma suisse.

 

Un accord international entre les Forces aériennes et l’Armée de l’Air française a été signé. Celui-ci règle les modalités de cette collaboration

 

Entraînement PC-21 :

1981530999.jpg

 

D’autre part, le PC-21, avion d’entraînement de dernière génération, effectue chaque année des démonstrations en vol. En vue de la préparation de la saison à venir, le pilote de démonstration effectuera un entraînement à Sion. L’école de pilotes sur PC-21 étant actuellement sur la Base aérienne valaisanne, le pilote va répéter sa présentation sur place.

L’entraînement est prévu vendredi 8 juin 2012 à 08h45 et dure une vingtaine de minutes. Les heures de vol peuvent varier en fonction de la situation météorologique ou de questions techniques.

(sources DDPS)

 

Photos : 1 CN235 Armée de l’air @ AirbusMilitary 2 PC-21 @ Pilatus Aircraft

 

04/06/2012

L’UH-72A passe les 100’000h de vol !

 

716px-First_Two_Army_National_Guard_UH-72A_Lakotas_9_June_2008%2C_Mississippi.jpg


 

Herndon, en Virginie et à Huntsville, en Alabama, North America, la flotte d’hélicoptères UH-72A «Lakota»  vient de passer l’étape des 100’000 heures de vol. Ce nombre d’heur de vol a été réalisé avec la flotte des 219 aéronefs en service au sein de l’US Army, et les unités de la National Guard.

L’UH-72A piloté par les adjudants-chefs Jason crosse & Christopher Ezell ont réalisé le passage à ce nombre d’heures de vol lors d’une mission d’entraînement à Hohenfels, en Allemagne.

L’UH-72A Lakota :

L’UH-72A Lakota est la version militaire de l’hélicoptère civil EC-145 d’Eurocopter. La dénomination UH (Utility Helicopter) est propre à l’armée américaine. L’EC-145 est avec la gamme EC-135/635 la nouvelle génération d’hélicoptères de la gamme légère du constructeur européen.

Hélicoptère bimoteur polyvalent, il est utilisé pour une vaste gamme de missions tels : sécurité intérieure, la répression des drogues, un soutien logistique et d'évacuation médicale (MEDEVAC).

Pour les ambulances et les missions d'évacuation médicale, la cabine peut accueillir deux civières, plus un chef d'équipe (qui est qualifié pour faire fonctionner le treuil et autres matériels d'équipement aéronautique) et d'un accompagnateur médical.

L'UH-72A dispose d’un  système de communications tactiques de type  RT-5000 à large bande. L'hélicoptère est motorisé par deux Turbomeca Arriel 1E2, chacun fournissant à 550kW de puissance au décollage et à 516kW puissance continue.

USNTPS%20H-72A%20-%2070%20arrival.jpg

 

 

Photos : UH-72A en service dans l’US Army @ EADS/North America

 

03/06/2012

L’Inde et la Russie préparent un avion de transport militaire !

 

MTS_Il214_maks2009.jpg


 

La coopération entre l’Inde et la Russie ne se limitera pas à l’avion de combat de 5e génération PAK/FA T-50, mais va se prolonger avec un programme d’avion de transport militaire. En effet, Hindustan Aeronautics (HAL) a signé un contrat avec le groupe russe Ilyushin Aviation Complex et IRKUT un contrat  pour co-développer un avion de transport multirôle (MTA). Cette joint-venture fait suite aux recherches dans le domaine entre les deux nations depuis 2010.

Un dérivé du projet Il-214 :

Le MTA est susceptible d'être dérivé du projet d’avion de transport de nouvelle génération bimoteurs Il-214 dont la  conception est issues du bureau d'études Iliouchine. Il aura une masse maximale au décollage de 65 tonnes métriques, offrant une  capacité de charge utile de 15 à 20 tonnes métriques. La  vitesse de croisière d’environ 430 noeuds avec une portée allant jusqu'à 1.460 nm et un plafond  pratique de 39.400 pieds (12.000 m). L’investissement est estimé à 771 millions de dollars.

Remplacer une flotte hétéroclite :

Le nouvel avion de transport tactique devra remplacer, une flotte hétéroclite qui équipe actuellement, les deux pays. Pour l’Inde, il s’agira entre autre de remplacer en premier  lieu une flotte de 105 appareils de type Antonov An-32. En Russie l’appareil va remplacer les An-12 et An-26. Les premières projections en matière d’acquisition rendue publiques laissent entendre qu’il faudra produire un premier lot de 205 appareils soit 100 pour l’Inde et 45 pour la Russie, ainsi qu’au moins 60 appareils pourraient directement intéresser des pays tiers dans un premier temps.

photo_2.jpg

 

 

Répartition des travaux :

HAL effectuera un travail partagé en matière de R&D sur ses installations à Bangalore et finalisé l’électronique, tandis que sa division avions de transport à Kanpur va fabriquer des prototypes. Ilyushin Aviation Complex se chargera des alliages d'aluminium et composites avancés ainsi que de l’avionique, le train d’atterrissage. La Société IRKUT devait jouer un rôle clé en matière  d’investissement (40% des dépenses du projet) et coordinateur du côté russe.

La motorisation reste encore à être définie avec peut-être deux motorisations à choix. En effet, les Russes semblent opter pour une motorisation indigène, alors que l’Inde préfèrerait un moteur de l'Ouest sur mesure, tels que, le BR715 de Rolls-Royce ou Snecma CFM56, par exemple.

Spécifications du MTA :

Selon les premières informations disponibles sur le programme MTA, l’avion sera décliné en deux versions, l’une militaire et l’autre en cargo/passagers civil. La version militaire doit pouvoir emporter jusqu’à 20 tonnes de matériel dont des palettes aéro-largable ou 82 parachutistes armés. En version civile, l’appareil  doit pouvoir emporter le même tonnage en palettes standards ou pourra être configuré pour le transport de 100 passagers.

La rampe arrière contribuera à l'efficacité des opérations de largage, ainsi que de la facilité de chargement / déchargement. Deux téléphériques, un treuil de fret et l’équipement de manutention en version cargo civil ou militaire.

Une alternative aux programmes occidentaux :

Le programme d’avion de transport tactique multirôles «hindo-russe» semble être à terme une bonne alternative aux divers programmes occidentaux comme l’Embraer KC-390 dont la ressemble et le mode de motorisation est proche. Mais également en ce qui concerne les C-27 «Spartan» et dans une moindre mesure le C-130.  L’avion certainement très abordable en matière de prix et doté le cas échéant d’une motorisation occidentale offrira, alors, une solution très attractive. L’appareil pourrait être disponible d’ici 2020-2022.

MTA_1-564x451.jpg

 

 

Photos : 1 Maquette IL-24 2 Image de synthèse de la version indienne 3 vue d’artiste @ IIyushin/HAL

 

Améliorations prévues pour les F-22 «Raptor» !

 

F-22_on_the_tarmac.jpg


 

Lockheed-Martin qui vient de terminer la production du F-22 «Raptor» (195 appareils au total) se penche maintenant sur les améliorations nécessaires qui doivent être apportées au F-22.


Résoudre les problèmes d’oxygène :

Le constructeur se penche sur les problèmes de circuit du système de régénération en oxygène  OBOGS qui a causé de nombreux cas d’hypoxie chez les pilotes. Une enquête de sept mois réalisée au sein de l’USAF n’a pu identifier la cause du problème. L’USAF travaille avec Lockheed-Martin encore aujourd’hui à la résolution du problème. Le 15 mai dernier, il a été décidé d'accélérer l'installation d'un système d'oxygène «back-up» automatique dans tous les F-22, l’installation avait débuter en janvier de cette année et  semble résoudre le problème. 10 appareils étaient alors équipés en rattrapage par mois, l’administration veut maintenant augmenter la cadence pour rendre les capacités opérationnels de l’ensemble de la flotte de F-22 au plus vite !

En parallèle, l’USAF doit présenter chaque mois au secrétaire à la Défense, Leon Panetta, ses efforts pour identifier la cause d'incidents hypoxie.

Augmentation des capacités du F-22 :

L’USAF désire une mise à jour des capacités de combat  du F-22 avec un budget pour 2013 de 512 millions de dollars pour la recherche et le développement ainsi qu’un budget de 333 millions de dollars pour l'achat.

Il est prévu d’augmenter la capacité opérationnelle cette année  (modernisation 3)  de la flotte de F-22 «Raptor»  avec des améliorations de la capacité radar au sol qui comprendront : la géolocalisation des menaces terrestres et l’intégration en soute d’un chariot pour petites bombes guidées. En 2016 une nouvelle liaison des données (Link16) sera intégrée.

De 2014 à 2018 (modernisation 3.2A/B) Les F-22 recevront une amélioration du système de protection électronique et du système IFF (identification ami/ennemi), l’arrivée des missiles Raytheon AIM-120D et AIM-9X.

Au total, l’USAF prévoit une dépense total de 9,7 milliards de dollars pour la flotte de F-22 jusqu’en 2023. 

6-2012-1-last-f-22-raptor.jpg

 

 

Photos : F-22 «Raptor» @ Lockheed-martin

 

13:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lockheed-martin, f-22 raptor, usaf |  Facebook | |