09/12/2011

IATA prévisions à la baisse !

 

2010481.jpg


 

Les compagnies aériennes risquent de subir de lourdes pertes l'année prochaine si les responsables politiques européens ne parviennent pas à trouver une  solution à la crise  a prévenu mercredi l'Association internationale du transport aérien (IATA).

L’IATA a réduit ses estimations de bénéfices pour le secteur à 3,5 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) pour 2012 tout en prévenant que les compagnies pourraient enregistrer des pertes cumulées de 8,3 milliards de dollars si l'Europe basculait dans une nouvelle crise bancaire. Au auparavant L’IATA tablait sur un bénéfice de 4,9 milliards de dollars en 2012, après 6,9 milliards attendus pour 2011.

"Le plus grand risque qui pourrait affecter la rentabilité des compagnies aériennes l'année prochaine, c'est l'agitation économique qui proviendrait d'un échec des gouvernements à résoudre la crise de la dette souveraine de la zone euro", a déclaré Tony Tyler, directeur général d'IATA.

Jusqu'ici, le secteur du transport aérien est resté relativement optimiste sur ses perspectives. Mais les risques croissants de récessions en Europe alors que la demande progresse en Asie et que les contraintes de capacités en Amérique du Nord semblent doper les bénéfices risquent de se traduire par l'émergence d'un marché à deux vitesses.

Fortes commandes :

Les  deux grands constructeurs d'avions mondiaux, Airbus et Boeing accélèrent leur production afin de répondre à la demande pour de nouveaux avions et viennent cette année d’engendrer d’énormes commandes, notamment grâce à la remotorisation de l’A320 et du B737. Mais l’année 2012 risque moins intéressante en matière de commandes !

Baisse du Fret :

Le trafic de fret a déjà reculé de 5% entre mai et octobre, alors que le trafic passager s'en sort mieux que prévu, avec toujours l’Asie-Pacifique comme moteur ainsi que le Moyen-Orient.

Par contre le vieux continent subit la crise de plein fouet et risque dès l’année prochaine de subir de très lourd revers dans le secteur si une solution à la crise n’est pas rapidement trouvée !

 

ATR 72-600 series in flight 4.jpg

 

 

Photos : 1 B747-400 Thai Airways @ K.L. Yim 2 ATR 72-600 @ATR Aircraft


 

12:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iats, prévisions aéronautiques, boeing, airbus |  Facebook | |

07/12/2011

L’Indonésie va acquérir 24 F-16 !

 

 

AIR_F-16A_Indonesian_Ausindo_2009_AuDoD_lg.jpg

 

 

Les Etats-Unis vont fournir 24 F-16C/D rénové à l’Indonésie, les présidents des deux pays ont annoncé à Bali un accord de principe. L’Indonésie dispose actuellement de 10 F-16 A/B Block 15.

L’Indonésie dispose une très petite flotte de d’avion de combat Lockheed-Martin F-16 A/B Block 15 qui ne permettent pas une surveillance permanente ni en totalité de l’espace aérien. Jakarta est pour l’instant bien incapable d’assurer la surveillance notamment dans les régions frontalières périphériques de l’Indonésie.

Les Etats-Unis vont donc céder 24 appareils qui proviendront  des stocks de l’US Air Force. ces appareils seront réviser et vendu pour un montant de 900 millions de dollars. Ces F-16 C/D resteront dans un standard assez assez ancien soit le Block 25/32. En comparaison de la version actuel particulièrement basic qui équipe l’Indonésie, ces appareils disposent d’un cockpit doté d'un HUD holographique GEC-Marconi et deux écrans multifonctions monochromes, un bus à armement MIL-STD-1760 permettant l'utilisation de missiles AIM-120 AMRAAM et de AGM-65 Maverick. Ces appareils seront motorisé par des Pratt & Whitney PW F100-229.

La Maison Blanche a déclaré que le plan prévoit de débuter les livraisons en juillet 2014, tel que demandé par Jakarta. L’accord contribuerait à stimuler la défense aérienne Indonésienne de manière significative sans compromettre le budget de la défense et les autres priorités nationales.

La Force aérienne Indonésienne :

Outre un petit nombre de F-16, la Force aérienne dispose d’une dizaine de Northrop F-5E/F Tiger II, de 8 Sukhoi SU-30MK2 et 2 Sukhoi SU-27 SK. Pour l’entrainement, Jakarta à opté récemment pour l’achat de 16 KAI T-50 «Golden Eagle» coréens. Si cette vente se finalise d’ici le début 2012, l’Indonésie sera le premier pays export pour l’avion coréen.

Photo : F-16 A indonésien @ Indonésien air Force


 

21:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : indonésie, air force, f-16 |  Facebook | |

06/12/2011

Boeing prépare la livraison du B747-800 Intercontinental !

 

_HAN9280.jpg


 

FRANCFORT,  Boeing et Lufthansa vont débuter ce mercredi le programme des essais de pré-livraison du B747-800 «Intercontinental» depuis le site de la compagnie à Francfort Airport et ceci jusqu’au 9 décembre.

Lufthansa va procéder à un certain nombre de tests pour aider à assurer une intégration harmonieuse du nouveau membre de la famille B747 dans les opérations de Lufthansa. Le personnel de maintenance et d'ingénierie va procéder à la répétition des processus de manutention au sol pour le B747-800 dans les installations de la compagnie aérienne et sur ses rampes à l'aéroport. En outre, les équipages devront vérifier la bonne marche de l’appui au sol.

Ces vérifications aideront à assurer à la compagnie de lancement, Lufthansa,  une entrée en douceur en service pour les équipages et les passagers au début de 2012.

 

 

942407656.jpg

 

 

Le premier B747-800 «Intercontinental» est  arrivé ce mercredi après-midi à l'aéroport de Francfort  après un vol d'environ 9 heures depuis les installation de Boeing à Seattle. Trois pilotes de la Lufthansa se sont joint à deux pilotes de Boeing pour ce vol de convoyage. 

Ce B747-800 est le RC021, il  est l'un des trois avions qui ont servi aux essais en vol. Il a été spécifiquement utilisés pour tester les systèmes d'intérieur tels que le chauffage et la climatisation, l'éclairage de cabine et les systèmes de pressurisation.

L'avion a revêtu les couleurs de la compagnie Lufthansa, néanmoins, cet appareils ne sera que le cinquième à rejoindre la flotte au troisième trimestre de 2012. Le premier B74-800 de série qui rejoindra la compagnie allemande est actuellement en construction finale à l'usine de Boeing à Everett.

Rappel :

La version passagers du B747-800 aura un coûts plus bas en matière de  siège-mile par rapport aux autres avions commerciaux de grande taille, avec des coûts de 12% inférieur à son prédécesseur, le B747-400. L'avion permet une économie de carburant de 16%  de mieux, diminue de 16% le rejet de Co2 par passagers. De plus il  génère une empreinte sonore de 30%  inférieur au b747-400.

Le premier exemplaire commercial du B747-800 Intercontinental doit être livré au  début de l’année 2012 . L’appareil compte trois compagnies régulières comme clientes : Lufthansa, Korean Air et, Air China.

 

110902_747_8_Intercontinental_0857.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 : Le B747-800 «Intercontinental»  pour les essais à Francfort 2 L’intérieur @ Boeing

 

05/12/2011

La Norvège a reçu son premier NH-90 !

 

NH90_01.jpg


 

AgustaWestland, annonce la livraison du premier hélicoptère NH90 NFH pour les Forces armées norvégiennes. La cérémonie de livraison s’est déroulée sur les installations de Vergiate chez AgustaWestland, en présence du général de brigade  Frode R Flǿlo, NDLO Air Systems Division.

Le NH90 livré est le premier des 14 hélicoptères destinés à remplacer les Lynx de la Garde côtière norvégienne. En plus des missions SAR et de lutte anti sous-marine, les NH-90 serviront à parti d des nouvelles frégates de classe Nansen. Les NH90 norvégiens seront basés à Bardufoss Air Station, où ils vont commencer leur carrière opérationnelle après la formation initiale du personnel. 

Le NH-90 NFH :

La variante NH90 NFH est principalement conçu la lutte anti-sous-marine (ASM) et la guerre de surface. Les ensembles complets d'équipement de mission permettent à un large éventail de missions supplémentaires comme la recherche et le sauvetage (SAR), la patrouille maritime, ravitaillement vertical, le transport de troupes, l'évacuation médicale ainsi que le soutien amphibie. 

L'hélicoptère est conçu pour les opérations de jour comme de nuit dans des conditions météorologiques défavorables partir du pont d’un navire,  il peut fonctionner à partir de petites frégates, même en haute mer.

Le programme NH90 fait appel à un nombre important d’innovations technologiques dans l’emploi de matériaux composites au niveau de la structure et l’intégration de systèmes modulaires utilisant la technologie numérique. Premier appareil doté en série de commandes de vol électriques, il possède une grande manœuvrabilité et agilité qui lui permettent d’assurer des missions de jour comme de nuit même dans de très mauvaises conditions météo. De plus, le NH90 possède un haut niveau de sécurité et de survivabilité.

L’ENR (european naval radar ) est un radar aéroporté fabriqué par un consortium éponyme (Gallileo Avionica, Thales Airborn Systems, EADS/DE) destiné au NH90 NFH. C’est un radar à compression d’impulsion et agilité de fréquence qui permet plusieurs modes de fonctionnement dont l’un est optimisé pour la détection de petits échos par mer forte. Il fournit également des informations nécessaires à la navigation y compris météorologiques. Il est utilisé aussi bien des opérations militaires (lutte anti navire et anti sous-marine) que des opérations de surveillance (maritime et côtière) ou humanitaires (recherche et sauvetage en mer).

Le NH-90 NFH est doté d’une caméra infrarouge Flir développée par Sagem. C’est une caméra infra rouge de 2ème génération travaillant dans l’IR lointain. Elle est destinée entre autres à l’observation longue portée de jour comme de nuit.

Question sonar, l’appareil est pourvu d’un Sonar Flash fabriqué par Thales Underwater Systems. Il s’agit d’un sonar basse fréquence léger à immersion (avec 750 mètres de câble) et fonctionnant en mode actif ou passif. Deux types de signaux sont utilisés : des émissions continues (CW) pour la détection et des mesures doppler et des émissions en FM avec un traitement de signaux comprimés qui permet d’accroître la gamme de résolution. Les émissions CW et FM peuvent être combinés en un seul signal.

Le NH90 est le programme  d’hélicoptère européens le plus performants jamais lancé. Les commandes fermes établies pour 14 pays dont la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, Portugal, Suède, Finlande, Norvège, Grèce, Espagne et Belgique en Europe, ainsi que l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Sultanat d’Oman. 

AW920web.JPG


 

Photos : 1 NH-90 novégien 2 Cérémonie de remise @ AgustaWestland

 

04/12/2011

Début de la tournée internationale du B787 !

 

 

B787_N787BX_Boeing.jpg

 

 

BEIJING, arrivée cette semaine du Boeing  B787 «Dreamliner» à l'aéroport international de Beijing, pour une tournée internationale d’une durée de six mois ! Si la Chine est le point de départ de cette visite, c’est pour des raisons bien précises, en effet c’est dans cette région que la croissance en matière d’aviation est la plus forte du moment !

Le B787 «Dreamliner» sera présent en Chine du 4 au 11 décembre, avec des haltes à Beijing, Guangzhou et Haikou. L’avion sera présenté aux clients potentiels mais aussi aux représentants du gouvernement et des médias.

"Les compagnies aériennes chinoises, dont Air China, China Southern, Hainan Airlines et Xiamen Airlines vont contribuer à changer le marché avec cet avion", a déclaré Ihssane Mounir, vice-président senior des ventes et du marketing pour la Chine et la Corée.

L'avion présenté est le B787 de série no: ZA003, il a été initialement utilisé pour les essais en vol, mais a été élégamment rénové pour présenter les fonctionnalités standard et les caractéristiques du B787.

«Je suis extrêmement impressionné par ce que j'ai vu, y compris la cabine spacieuse, la taille des fenêtres, les compartiments à bagages plus grands, et l'éclairage LED dynamique", a déclaré Fan Cheng, vice-président senior d'Air China. "Je crois que le Dreamliner va permettre à Air China d’offrir une expérience supérieur aux passagers et je me réjouis de son rôle important dans les plans d'Air China pour son expansion internationale."

Fabriqué à partir de matériaux composites, le Boeing B787 «Dreamliner» est le premier avion de taille moyenne capable de voler long-courriers et permettra aux compagnies aériennes d'ouvrir de nouveaux vols non-stop. Grâce à ses technologies innovantes,  l'avion offre une économie d'exploitation inégalée, une efficacité énergétique et un confort des passagers supérieur. Plus de 800 B787 sont en commande au sein de  50 compagnies aériennes.

La famille B787 :

Le B78-800 Dreamliner transportera de 210 à 250 passagers sur des lignes de 7650 de 8200 miles nautiques (14200 à 15200 km), tandis que le B787-900 Dreamliner pourra accueillir de 250 à 290 passagers sur les routes de 8.000 à 8.500 miles nautiques (14800 à 15750 kilomètres). Un troisième membre de la famille B787, le B787-300 Dreamliner, pourra accueillir 290 à 330 passagers et sera étudié pour les trajets de 2500 à 3050 miles nautiques (4600 à 5650 km).

Le B787 offrira aux compagnies aériennes une économie de carburant inégalée, résultant dans une performance environnementale exceptionnelle. L'avion consommera 20% de carburant  en moins pour des missions comparables aux avions d'aujourd'hui de même taille. Il sera également plus rapide. Les passagers bénéficieront également d’améliorations avec le nouvel appareil, d'un environnement intérieur moins froid et un confort accru en commodité.

Un condensé de technologie :

La clé de ces  performances exceptionnelles sont dûs  une suite de technologies nouvelles développées par Boeing et son équipe internationale de développement technologique.

Le B787 est presque fait entièrement de matériaux composites, plus léger et plus résistant.

Une nouvelle architecture électronique permet de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, la surveillance complète des systèmes qui permettent à l'avion de s'auto-évaluer et signaler les besoins en maintenance à des systèmes terrestres et ceci non plus seulement sur les organes primaires mais également secondaires.

Boeing en  choisissant  General Electric (GEnx) et Rolls-Royce (Trent ) pour développer les moteurs de l’avion, permet de réduire la consommation de kérosène et donc le rejet de CO2 de près de 30%.

 

1513913122.2.jpeg

 

 

Photo : 1 le B787 «Dreamliner» ZA003 2 l’intérieur @ Boeing