10/09/2012

Le premier «Hawkeye» chinois !

9-2012-1-china-aew-2.jpg


 

 

 

La Chine, vient de publier la première photo montant un appareil de type Xian Y-7 transformer en banc d’essais volant de type avion d’alerte lointaine et de surveillance (AEW). 

 

Un Hawkeye Chinois :

 

L’objectif des chinois est de produire à terme un appareil comparable au Northrop Grumman E-2 «Hawkeye» américain. Pour ce faire, deux appareils sont en concurrence, le premier dévoilé l’année dernière et le Shaanxi Y-8 mais semble plutôt destiné vu sa taille à un emplois côtier, est maintenant rejoint par le Xian Y-7.  

 

 Les dernières photos montrent l'émergence d'un appareil de type AEW désigné JZY-01, qui vole depuis les installation du Centre d'essais en vol chinois  de Xian-Yanliang.  Il est basé sur un fuselage d’avion de transport Y-7 mais est équipé de nouvelles ailes avec une plus grande portée. L’avion dispose en outre d’une motorisation plus puissante, soit  deux Zhuzhou WJ-6C doté d’hélices JL-4 à six pâles.

Le JZY-01 est doté d’un  rotodome sur le dos et dispose d'un nouveau fuselage arrière avec empennage à quatre ailettes. Un gouvernail est monté sur chacune des quatre ailettes, contrairement aux  «Hawkeye», qui ne comporte que trois ailettes équipées. 

Pour l’instant, il semble pas que les ailes puisse être repliées pour un gain de place sur porte-avions, mais cette solution pourrait venir plus tard.

 

Il est à noté qu’en parallèle avec l’arrivée de ces premiers essais, le premier  porte-avions chinois, le Liaoning, avec notamment les premiers avions de combat Shenyang J-15 à bord. Jusqu’à présent, les essais se déroulaient avec une maquette grandeur nature du J-15. 


 

Y-8-Rotodome-AEWC-3S.jpg


 

Photos : 1 le Xian Y-7 2 le Shaanxi Y-8 @ Agence Chine nouvelle

09/09/2012

Embraer dévoile un peu plus son KC-390 !

macxc3901.jpg


 

 

SÃO PAULO, Brésil, des experts de la FAB ( Força Aeréa Brasileira) et des ingénieurs d’Embraer viennent de divulger un peu plus d’information sur le futur avion de transport militaire KC-390 et ceci suite à un bilan préliminaire sur le programme. 

En Mars 2013, une prochaine réunion servira  à geler la configuration finale des dessins de production du  KC-390. Il s’agira de a dernière phase avant la construction du prototype. Jusqu’à présent, l’idée se faisait que le KC-390 était principalement réservé au transport de fret , de troupes et du ravitaillement en vol. soit, 23 tonnes de charges permettant à 64 parachutistes, 80 soldats d’être transportés.


 

KC390_c.jpg


 

Mais, le KC-390 pourra également transport des éléments bien plus lourds tels des véhicules blindés légers ou des hélicoptères par exemple. Selon Embraer, le KC-390 biréacteur sera capable de transporter trois véhicules légers de type  «Humvee»  ou un véhicule blindé à huit roues de type Piranha III. 

 

Avionique moderne :

 

Le KC-390 sera doté d’une avionique avec double affichage tête haute avec système de mission complet. L’avion sera également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec  système de contrôle de vol et des fonctions optimisées qui assureront d’excellentes performance avec un équipage réduit. Avec quatre grands écrans reconfigurables et deux joystick latéraux, les pilotes disposeront de se qui se fait de mieux en la matière.

Le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

 

Il est prévu que le premier prototype fasse son premier vol en 2014 et les premières livraisons sont prévues pour le FAB en 2016.


 

KC390_a.jpg


 

Photos : 1 Image de synthèse en vol 2 Cockpit 3 Coupe avec divers chargement @ Embraer 

«Sea Gripen» étude validée !

741183607.jpg


 

En 2010 le constructeur suédois  créa la surprise avec le lancement du projet «Sea Gripen» soit, une version navalisée de son Gripen E Next Generation.  Le projet se trouvait depuis à l’étude, celle-ci se trouve maintenant terminée.

Rapport de faisabilité :

Navalisé une version  d’un avion de combat pose énormément de problèmes et rien n’est gagné d’avance.   Ces dernier jours, Saab a informé que les études de faisabilité et de conception pour l’adaptation de sa version Gripen NG était compatible avec un porte-avions.

Tony Ogilvy, directeur général et chef du Centre de Saab aéronautique au Royaume-Uni pour le Design Gripen naval , déclare : «  après des années de conception préliminaire et de pré-faisabilité de travail, les plans pour une version opérateur sur la base de la plate-forme du Gripen NG  sont maintenant terminé. Ce travail mené à bien par une équipe d’ ingénieurs suédois et britanniques s’est terminé  à la fin de Août». «Notre travail consistait à prendre la conception à un point où nous pouvons dire « oui, Saab peut construire une variante marine », et nous y sommes parvenus" a-t-il dit.

Le Gripen besoin d'un certain nombre de modifications pour le rendre compatible avec un porte-avions selon Saab. Ceci,  inclus train un d'atterrissage renforcé, une crosse d'arrêt, un mécanisme de fixation pour l'avion pour permettre le catapultage, ainsi que de s'assurer que l'aéronef est optimisé pour éviter l'érosion due à  l'eau salée.

Selon Saab, le  «Sea Gripen» sera configuré pour fonctionner à la fois CATOBAR (catapulte assisté au décollage, mais la reprise arrêtés) et STOBAR (décollage court, mais avec récupération arrêtés). 

Les clients potentiels sont notamment l'Inde mais surtout le Brésil avec qui le constructeur suédois travail,non seulement sur la version «Sea» mais également le Gripen E.  Concernant l’Inde, Saab a répondu à une demande d'information de l'Inde en 2009, et rester en contact avec le personnel de la marine indienne à Delhi et Goa. Notons au passage que la Thaïlande semble intéressée par la version navale.

 

SeaGripen-01.jpg


A suivre ...

 

Photos : Sea Gripen @ Saab Aerospace

 

13:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gripen, saab, sea gripen, gripen naval |  Facebook | |

08/09/2012

Le Gulftsream G280 certifié !

_dsc9648web.jpg


 

Je vous en parlais dernièrement, mais cette fois s’et chose faite, le Gulfstream Aerospace Corporation exécutif G280 a obtenu son certificats type de la Federal Aviation Administration (FAA) et ainsi que de  l'Israel Civil Aviation Authority (ICAA), concernant  la vérification de la navigabilité de l'avion. La certification est l'une des dernières étapes avant la livraison aux clients.

 

 

IAI  (Israël Aircraft Industry) et Gulfstream Aerospce ont mis au point le G280 et ses systèmes pendant six ans et ont effectué des vols d'essai pour les essais des systèmes en conditions de vol extrêmes. Le PDG d’IAI, Joseph Weiss s’exprimant à ce sujet :  "L'obtention de la certification de la FAA ouvre nous ouvre la pour obtenir la certification par les autorités en Europe, le Canada et la Chine, qui permettront d'élargir le marchéde notre G280."

 

Le prix de la G280 est estimé dans une fourchette de 15 à 25 millions de dollars. Il a un rayon d’action de 3.600 miles nautiques (6667 km) à Mach 0,80, et peut voler non-stop entre New York et Londres, il peut transporter confortablement dix passagers. En vertu de l'accord conclu entre l'IAI et Gulfstream, IAI va fabriquer l'avion en Israël, et Gulfstream l'adapter à la clientèle au Texas. 

 

Concernant  le G280 :

 

La nouvelle machine de Gulfstream est développée en étroite collaboration avec Israel Aircraft Industries (IAI). Le G280 de Gulfstream est situé dans une fourchette de prix de 24 millions de dollars. Les premières livraisons devraient avoir lieu au plus tard cette année.

Le G280 bénéficie d'une supériorité dans tous les domaines de sa catégorie taille moyenne des avions d'affaires. Elle englobe une performance exceptionnelle alliant le confort et la technologie de pointe devenir l’appareil  «best-in-class».

 

Le G280 possède la grande vitesse de croisière de sa catégorie des biréacteurs d'affaires, et ceci grâce au nouveau dessin d’aile adapté aux hautes vitesses ainsi que sa motorisation avec deux réacteurs Honeywell HTF7250G.

 

Avec la cabine la plus spacieuse de sa catégorie, qui permet accueillir jusqu'à dix passagers dans deux aires de repos. La grande cuisine et l’accès en vol aux bagages offre un hébergement particulièrement apprécié des passagers. Le nouveau système de pressurisation de type 100 % d'air frais donne la sensation d’un vol à faible altitude. Une cabine silencieuse et de grandes fenêtres réduisent également la sensation de fatigue. 

 

Le G280 dispose d’un cockpit ™ PlaneView280  qui reprend la philosophie des modèles G350 à G650. Ce poste de pilotage avancé améliore la sécurité grâce à la réduction de la charge du pilote et permet une meilleure connaissance de la situation. La sécurité lors des opérations de faible visibilité peut être encore améliorée avec l'option d’un HUD «heads-up», l’avion dispose également de systèmes de guidage et des systèmes de vision améliorée (EVS II). L'introduction de l'auto-freinage est une première et permet de renforcer la sécurité, tout en  améliorant le confort des passagers avec une réduction significative de l'usure des freins.


 

323323568.jpg


 

Photos : G280 lors de son arrivée au Salon EBACE 2012 à Genève @ Pascal Kümmerling

11:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gulfstream, iai, g280, certification |  Facebook | |

07/09/2012

Plus de 500 commandes pour le B737-900ER Next Generation !

 

K64851-02.jpg


 

RENTON, Wash,  Boeing vient de dépasser les 500 commandes cette semaine en ce qui concerne son  B737-900ER (Extended Range) Next Generation et ceci suite à une reconvertion d’un client  qui passe du B737-700 au B737-900ER NG.

 

 

A ce jour, le B737-900ER a enregistré 537 commandes de 17 clients dans 10 pays. Depuis le début de l'année 2010, le B737-900ER a plus que doublé le nombre de ses clients et des commandes. La plupart des compagnies aériennes qui ont acheté les B737-900ER ont également acheté le B737-800 et ceci à des fins d’optimisation de la gamme.

La nouvelle génération B737-900ER à remplacé le plus grand  monocouloirs de type  B757, dont la production a cessé  en 2004. Le B737-900ER est capable de voler 96% des routes des B757 actuels à un coût d'exploitation plus faible.

Le B737-900ER possède d'importants avantages économiques par rapport aux modèles concurrents plus lourds, il transporte un nombre comparable de passagers de 8 % plus d’efficacité que la concurrence selon le constructeur de Seattle.   Le B737-900ER offre  par ailleurs, 15 à 20 sièges de plus que le B737-800.

 

Photo : B737-900NG Extended Range @ Boeing

21:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737-900er, b737-900ng |  Facebook | |