08/07/2013

L’AW139 rejoint la police italienne !

 

aw10_aw139_italian_police_aw139_delivery.jpg

 

AgustaWestland annonce la livraison des deux premiers hélicoptères AW139 destinés à la police italienne. Le contrat qui a été signé en juillet l'année dernière, il comprend un total de huit AW139 aménager pour les Forces de police.

 

Ces hélicoptères seront exploités par la 1ère unité d'aviation de la Police italienne basée à Pratica di Mare, près de Rome. L'AW139 équipe également la Garde côtière italienne, Guardia di Finanza (Customs and Border Protection) et l'Armée de l'Air italienne. La police italienne rejoint la liste des agences gouvernementales italiennes opérant l’AW139, ce qui lui permet de bénéficier de la logistique existante et  de la formation et des systèmes de soutien.

 

L’AW139 :

L'AW139 se situe dans la gamme moyenne du constructeur, avec une vitesse maximale de 167 nœuds (306 km / h) et une bonne endurance. L’avionique intégrée moderne  fournit la base pour la gestion des capteurs et complet de communications nécessaires à ce type de mission. Equipé d'une variété d'équipements de pointe tel : un FLIR (Forward Looking Infra-Red), un radar météo, phare de recherche, treuil de sauvetage et un système de flottaison d'urgence. L’avionique intègre un Honeywell Primus Epic, un panel de quatre écrans numériques plats couleur dans le cockpit. Une protection contre le givrage intégral est disponible. À la suite de la nouvelle approche de conception de l'AW139 utilise moins de composants, les prestations de l'avionique intégrée et offre un accès facile à tous les systèmes pour les tâches de maintenance simplifiées. Doté de moteurs Pratt & Whitney Canada PT6C-67C ainsi que d’un rotor principal à 5 pales qui  lui assure une puissance suffisante lors du transport de lourdes charges.

A ce jour plus de 500 AW139 ont été livrés auprès de 170 clients dans plus de 50 pays, l’Aw139 compte 640 commandes.

 

Photo : Aw139 de la Police italienne @ AgustaWestland

12:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : agustawestland, aw139, police italienne |  Facebook | |

La RAF réceptionne son 6e Shadow R1 !

800px-Shadow_R1_5(AC)_Sqdn_RAF_Waddington_this_morning.jpg


 


La Royal Air Force vient de réceptionner son sixième appareil de type Shadow R1 de renseignement électronique. Le Shadow R1 est basé sur une cellule de Beechcraft King Air 350.

 

Les avions de reconnaissance électronique Shadow R1 sont affectés au Squadron 14 de la RAF, basé à Waddington dans le Lincolnshire. Le Shadow R1 sert à  soutenir les tâches de renseignement de surveillance et de reconnaissance électronique.

 

Au sein de la RAF, la flotte de Shadow R1 à déjà atteint les 10.000 heures de vol. L’avion dispose d'une tourelle de détection électro-optique et d’un système d’écoute électronique, d’un radar à ouverture synthétique. Un système de communication très performant, une liaison16. L’avion peut également servir pour les missions de recherche et de sauvetage (SAR). L’avion dispose également d’un équipement complet de guerre électronique actif/passif.

 

Les États-Unis exploité également le Beechcraft  350 sous la dénomination de C12 dans un rôle similaire.


 

yourfile.jpg


 

Photos : Shadow R1 de la RAF  @ RAF 

00:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raf, royal air force, shadow r1, beechcraft 350 |  Facebook | |

06/07/2013

Premier catapultage électromagnétique !

800px-US_Navy_101218-N-0000X-002_An_F-A-18E_Super_Hornet_is_launched_during_a_test_of_the_Electromagnetic_Aircraft_Launch_System_(EMALS)_at_Naval_Air_Sys.jpg


 

Patuxent River, Maryland, L'US Navy vient de réussir le lancement d’un F/A-18 «Super Hornet» à l’aide d’une catapulte électromagnétique. La technologie EMALS (Electromagnetic Launch Aircraft System) doit  remplacer les catapultes à vapeur des porte-avions de la Navy à terme.

 

Ce test marque la 2ème phase des essais de lancement d’avions pilotés. Le développement du système EMALS est prévu pour être achevé à la fin de 2015. Il sera intégré sur les futurs porte-avions nucléaires de la classe Gerald R. Ford.

Une nouvelle génération de catapulte : 

Les catapultes à vapeur actuelles actuelles, utilisent environ 615 kg de vapeur pour chaque lancement d’avion, laquelle est habituellement livrée par canalisation à partir du réacteur nucléaire. Il faut y ajouter l’hydraulique requis et les huiles, l’eau nécessaire pour freiner la catapulte et des pompes associées, les moteurs et les systèmes de contrôle. Cela représente un système lourd, et un entretien intensif, avec des chocs soudains qui peuvent raccourcir la durée de vie de la cellule du porte-avions.


 

thumb_Growler_EMALS_Title_1.png


Le système EMALS :

L’EMALS (système de lancement avec appareil Electro-Magnétique) utilise une méthode analogue à un canon sur rail électro-magnétique pour accélérer la vitesse du sabot qui lance l’aéronef. Cette approche fournit un lancement plus lisse, tout en offrant jusqu’à 30% d’énergie supplémentaire au lancement notamment pour les avions lourds. Ce système occupe aussi moins d’espace et réduit les besoins d’entretien car il dispense de la plupart des tuyauteries pour la vapeur de la catapulte, mais aussi les pompes, les moteurs, et les systèmes de contrôle, et à terme un personnel plus restreint.

Le générateur du système EMALS pèse plus de 80.000 livres, et mesure 13,5 pieds de long, pour 11 pieds de large et près de 7 pieds de haut. Il est conçu pour délivrer jusqu’à 60 mégajoules d’électricité, et 60 mégawatts maximum. En 3 secondes, il doit délivrer une quantité d’énergie équivalente à celle de 12.000 foyers pour lancer un seul avion sur le pont. Or, chaque nouveau porte-avions de la classe Gerald R. Ford devra posséder 12 générateurs EMALS.

Ce système marque un gros changement, mais c’est une technologie essentielle pour l’US Navy qui souhaite livrer sa nouvelle classe de porte-avions dans les délais et le budget prévus et tenir les promesses de réduction des coûts du programme CVN-21. 


 

emals1.jpg


Photos : 1 & 2 Premier catapultage d’un Super Hornet avec EMALS 2 Image de synthèse @ US navy 

05/07/2013

Arabie Saoudite : seconde tranche d’Eurofighter !

Eurofighter-Saudi.jpg


 

 

BAE Systems progresse avec la livraison de la deuxième tranche de 48 Eurofighter «Typhoon» destiné à l'Arabie Saoudite. En effet, au début du mois de juillet, l’Arabie Saoudite a commencé à percevoir le second lot de l’avion de combat européen.

 

Deux Eurofighter «Typhoon II» faisant partie des 48 appareils de la seconde tranche destinée à la Force aérienne saoudienne (RSAF) ont quitté les installations de Warton pour rejoindre le royaume saoudien. 24 Eurofighter équipent déjà l’Arabie Saoudite depuis la première livraison en 2009.

 

Rappel :

 

L’Eurofighter Typhoon II  est un avion de combat polyvalent extrêmement agile, doté de capacités en réseau et conçu pour les opérations multi-rôle dans des scénarios complexes de combat air-air et air-sol. Il est capable d’effectuer des missions de combat supersonique au-delà de la portée visuelle, combat rapproché subsonique, interdiction aérienne, destruction de défense antiaérienne et attaque maritime et littorale. L’Eurofighter est le couronnement de la coopération technologique britannique, allemande, italienne et espagnole en termes d’avionique, aérodynamique, matériaux, techniques de production et motorisation. En janvier 2013, plus de 350 aéronefs avaient déjà été livrés. La tranche T3A de production est assurée jusque fin 2017.

Production de série à plein régime

Cassidian en Allemagne et en Espagne est le principal actionnaire du consortium (46%), qui réunit également BAE Systems au Royaume-Uni et Alenia Aermacchi en Italie. Ces quatre nations ont commandé 620 appareils. Quinze Eurofigher ont été livrés à l’Autriche. L’Arabie saoudite et le Sultanat d´Oman ont commandé respectivement 72 et 17 appareils. L’assemblage final des appareils de série tourne à plein régime. Cassidian est responsable de la section centrale du fuselage, du système de commandes de vol, des sous-systèmes d’attaque, d’identification et de communication, de la fabrication de la voilure droite et des becs de bord d’attaque de l’ensemble des Eurofighter, ainsi que de l’assemblage final des appareils commandés par les forces aériennes allemandes et espagnoles.


 

AIR_Eurofighters_Saudi_at_Zeltweg_2011_Airshow_Geoffrey_Lee_Eurofighter_lg.jpg


Photos : 1 & 2 Eurofighter de la RSAF @ Cassidian

21:58 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cassidian, eurofighter typhoon 2, rsaf |  Facebook | |

Firefly reçoit son ATR 72-600 !

ATR-Firefly-1.jpg


 

Firefly, filiale régionale de la compagnie Malaysia Airlines, a aujourd’hui réceptionné son tout premier ATR 72-600. Ce tout nouveau modèle est le premier d’une commande ferme de 20 ATR dernière génération, assortie d’une option de 16 appareils passée par Malaysia Airlines en décembre 2012. À l’heure actuelle, Firefly exploite 12 ATR72-500. Avec l’arrivée des derniers ATR 72-600, la compagnie multipliera presque par trois sa flotte exclusivement composée d’ATR72, portant le total a plus de 30 avions.

 

Grâce à cette acquisition, Firefly pourra augmenter la fréquence de ses vols vers des destinations clés (Subang, Penang, Kota Bahru et Johor Bahru) et ainsi développer sa présence sur le réseau intérieur en un temps record. Par ailleurs, la compagnie se verra en mesure de dynamiser son offre régionale en assurant à ses clients une meilleure connectivité vers des pays de l’Asie du Sud-est, notamment l’Indonésie, Singapour et Thaïlande. Firefly bénéficiera ainsi d’une position privilégiée sur ces marchés et sur des routes commerciales clés.
Cette nouvelle génération d’ATR 600 est dotée d’un nouveau poste de pilotage tout-écran et dispose d’un aménagement au confort élevé offrant 72 places et des compartiments à bagages plus grands. Outre les avantages liés aux performances et au confort accru, ces appareils offrent une plus grande souplesse opérationnelle à la compagnie.


 

ATR-37956_MD.jpg


La mise en service de l’ATR 72-600 récemment livré est prévue ce mois-ci. Le premier vol commercial de l’appareil aura lieu peu après son arrivée à l’aéroport Sultan Abdul Aziz Shah de Subang, le 12 juillet 2013. L’ATR 72-600 s’envolera à destination de Johor Bahru en Malaisie.

Photos : 1 ATR 72-600 Firefly  2 intérieur @ ATR Aircraft

12:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : firefly, atr 72-600, atr airc5raftraft |  Facebook | |