06/02/2012

Air Nostrum reçoit son 75e avion, un CRJ1000 !

 

BA_Air_Nostrum_CRJ1000-HR.jpg


 

Bombardier Aéronautique et Air Nostrum, de Valence, en Espagne, ont célébré hier, la livraison du 75e avion commercial Bombardier de la société aérienne. Les célébrations se sont déroulées à l’usine de Bombardier à Mirabel (Québec) où sont construits les avions CRJ. L’avion, un biréacteur régional CRJ1000 NextGen, a été accepté par Miguel Ángel Falcón, directeur général, Air Nostrum.

Ce 75e avion suit neuf biréacteurs CRJ1000 NextGen, 11 biréacteurs CRJ900 et 35 avions régionaux CRJ200, ainsi que 19 biturbopropulseurs Q300, tous livrés précédemment à Air Nostrum.

A propos d’air Nostrum :

Air Nostrum est l’une des plus importantes sociétés aériennes régionales en Europe, membre de l’alliance aérienne oneworld. Avec quelque 2’000 employés, le transporteur exploite plus de 150 000 vols annuels sur plus de 120 liaisons et transporte plus de 5 millions de passagers par année. Air Nostrum est le seul transporteur régional en Europe qui ait été choisi « Transporteur aérien de l’année » (catégorie Or à cinq reprise) par l’Association européenne des compagnies d’aviation des régions d’Europe (ERA). Le transporteur a également reçu la « Palme d’Or » de la même association. En 2011, Air Transport World a nommé Air Nostrum « Transporteur aérien régional de l’année ».

Au total, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 1’709 biréacteurs régionaux de la série CRJ et de 1’084 biturbopropulseurs de la série Q.

Le CRJ1000 NextGen :

A son entrée en service en 2010, l’avion CRJ1000 NextGen s’est joint à la gamme d’avions régionaux la plus populaire du monde, s’appuyant sur une plate-forme éprouvée, avec une efficacité sur le plan des coûts et une fiabilité éprouvées, tout en offrant une capacité accrue en nombre de places et de plus faibles coûts par siège-mille offert.

Conçu spécialement pour répondre aux sociétés aériennes sur les marchés régionaux à grande fréquence, l’avion CRJ1000 NextGen prouve qu’il s’est un investissement avisé pour ses exploitants. L’avion CRJ1000 NextGen affiche les plus faibles coûts d’exploitation par mille et par siège pour les exploitants sur son segment de marché tout en assurant une autonomie supplémentaire, une fiabilité exceptionnelle et une empreinte environnementale plus réduite.

L’avion CRJ1000 NextGen affiche un taux de consommation de carburant par mission qui s’avère de quatre pour cent meilleur que prévu à son lancement. De plus, la consommation réduite de carburant entraîne une réduction directe de près de quatre pour cent en émissions de bioxyde de carbone, soit l’équivalent d’une baisse de près de 700 tonnes de gaz à effet de serre par appareil, chaque année. Le biréacteur CRJ1000 NextGen présente également une autonomie de six pour cent supérieure à ce qui avait été annoncé, offrant une plus grande souplesse opérationnelle. Les avions concurrents affichent une masse de plus de 9’700 kg (21 385 lb) soit 22% de plus que l’avion CRJ1000 NextGen pour des vols passagers comparables ou pour des missions sur une même distance. La masse opérationnelle à vide (OWE) moindre du biréacteur CRJ1000 NextGen, ses moteurs General Electric économes en carburant et la conception à haute efficacité de ses ailes sont des facteurs clés de sa plus faible consommation de carburant.

Les avions CRJ NextGen offrent un environnement exceptionnel pour les passagers grâce à de nouveaux intérieurs présentant de plus grands coffres de rangement supérieurs, de plus grands hublots, un meilleur éclairage en cabine et des panneaux de plafond et cloisons redessinés.

Au total, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 1’709 biréacteurs régionaux de la série CRJ et de 1’084 biturbopropulseurs de la série Q.

BA_Air_Nostrum_75_Aircraft1.jpg


 

Photos : 1 CRJ 1000 Air Nostrum 2 Cérémonie @ Bombardier Aerospace

 

21:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bombardier, crj1000, air nostrum |  Facebook | |

05/02/2012

Spirit Airlines commande 75 A320 !

 

800x600_1250247272_A319_Spirit_Airlines.JPG


 

Spirit Airlines a finalisé sa commande ferme portant sur 75 monocouloirs d’Airbus, dont 45 A320 «NEO» (new engine option). Le protocole d’accord initial avait été annoncé lors de l’édition 2011 du salon aéronautique de Dubaï. La compagnie n’a pas encore annoncé la motorisation retenue. La commande de Spirit portant sur 45 A320 «NEO» a été enregistrée en décembre 2011. La confirmation, en janvier, des 30 A320 supplémentaires porte à 75 le nombre d’appareils de cette nouvelle commande ferme.

“Nous exploitons avec succès des appareils de la famille A320 depuis sept ans”, a déclaré Ben Baldanza, Président et CEO de Spirit Airlines. “Ces avions remportent de grands succès sur tous les plans : rentabilité, impact environnemental, confort et efficience.

Avec des A320 supplémentaires et les A320 «NEO» faisant l’objet de cette transaction, qui viendront rejoindre la flotte de Spirit, nous avons hâte de continuer à tirer profit de tous les avantages de ces appareils.”

“Lorsque Spirit aura réceptionné les appareils commandés aujourd’hui, la taille de sa flotte Airbus aura presque triplé”, a pour sa part souligné John Leahy, Chief Operating Officer Customers d’Airbus. “Quand une compagnie choisit exclusivement notre famille monocouloir pour assurer sa réussite future, c’est l’une des plus belles marques de reconnaissance envers l’efficience croissante de cette famille d’appareils.”

Spirit exploitera ces appareils sur son réseau croissant de lignes aux Etats-Unis, aux Caraïbes et en Amérique Latine.

L’A320neo est la nouvelle option de motorisation pour la famille A320, dont la mise en service est prévue à compter de 2015. Ces appareils sont équipés de réacteurs de la dernière génération et de “Sharklets”, grands dispositifs d’extrémité de voilure, deux innovations qui permettront une réduction de 15 pour cent de la consommation de carburant. Cela équivaut à une économie de 1,4 millions de litres de carburant, soit la consommation de 1 000 voitures de taille moyenne, ou 3 600 tonnes de CO2 par appareil et par an, le volume absorbé par 240 000 arbres ayant atteint leur maturité.

800x600_1321353327_A320neo__spirit_V14.jpg

 

 

Photos : 1 A320 Spirit 2 A320 «NEO» @ Airbus

 

21:41 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : airbus, a320, a320 neo, spirit ailrines |  Facebook | |

Reprise de la modernisation des A-50U «Mainstay» !

 


A-50U.jpg

 

 

L’Armée de l'air de la Russie a reprit à la fin janvier la modernisation de sa flotte  d’avions d’alerte avancée A-50U «Mainstay». Le directeur adjoint de la firme Vega, Vadim Shevchuk, a annoncé que le système de combat "Shmel" des avions radars A-50 de l’armée de l’air russe sont désormais en cours de modernisation ainsi que leur avionique et cellule. Cette modernisation va concerner les 16 IL-76 (A-50U) «Mainstay» en service.

Ce nouveau programme de modernisation des A-50U fait suite à la première partie qui avait  été mise en chantier en 2006. Le poids de l’appareil est réduit grâce à une nouvelle avionique plus légère. Ce qui permet, à masse égale au décollage, d’augmenter l’emport de carburant et donc le rayon d’action et/ou le temps de patrouille sur zone. La nouvelle avionique incorpore un système de navigation par satellite tandis que les opérateurs disposent de nouvelles consoles et de nouveaux écrans (LCD à la place des vieux cathodiques). Les performances du radar et du système de mission "Shmel" sont aussi améliorées pour suivre jusqu’à 150 cibles à 600 km de distance, détecter des aéronefs à faible signature radar ou des navires. Le confort de l’équipage n’a pas été oublié avec une nouvelle salle de repos et des toilettes. La durée de vie de l’appareil aurait en outre été prolongée de 20 ans.

Concernant les améliorations du radar :

Le radar « Vega-M» est conçu par MNIIP, Moscou, et produit par NPO Vega. Le «Vega-M » est capable de suivre jusqu’à 50 cibles simultanément sur 230 kilomètres. Des grandes cibles, comme les navires de surface, peuvent être suivis à une distance de 400 km.

L’A-50 peut contrôler jusqu’à 10 avions de combat dans le cadre de missions d’interception air-air ou d’attaque air-sol. L’avion peut voler durant 4 heures à 1000 km de sa base avec un poids maximum au décollage de 190 tonnes. L’A-50 peut être ravitaillé par l’IL-78 bien que certaines sources indiquent que le ravitaillement en vol est impossible car le rotodôme provoquerait d’importantes vibrations du réservoir.

A50schema.jpg


 

Photos : A-50U «Mainstay» @ Vega


 

13:26 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : il-76, a-50u maisntay, awacs russe |  Facebook | |

04/02/2012

L’ALAT reçoit son premier NH90 TTH !

 


NH90_EXPH-0057-02.jpg

 

 

Eurocopter a livré le premier NH90 TTH qualifié en configuration opérationnelle finale (FOC) dans sa version de transport tactique (TTH)à la direction générale de l’Armement.

Cette première livraison, conforme au calendrier, fait suite à la qualification en configuration opérationnelle finale qui avait été attribuée en novembre dernier au NH90 TTH français par les Nations de la NAHEMA. L’hélicoptère aujourd’hui livré à la Direction Générale de l’Armement sera remis à l’ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre) qui l’utilisera dans des missions opérationnelles de transport tactique pour lesquelles cet appareil a été spécifiquement développé.

«Cette livraison du 1er NH90 TTH en configuration opérationnelle finale marque l’aboutissement du plus important programme européen d’hélicoptère jamais lancé en Europe» a déclaré Lutz Bertling, Président d’Eurocopter, Société membre du consortium NHI en charge du programme NH90. « Nos partenaires et nous sommes fiers de ce résultat. Grâce à ses capacités opérationnelles, nous sommes certains que cet hélicoptère saura répondre aux exigences des forces armées françaises». Au total, la France a commandé 34 exemplaires du NH90 TTH assortis de 34 options. Ces appareils remplaceront progressivement les hélicoptères Puma en service au sein de l’ALAT.

 

NH90_ceremony_PET4887.JPG

 

 

Concernant le NH90 TTH :

L’hélicoptère NH90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas , rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Les 25 premiers TTH ont été livrés à ce jour en parallèle à cinq pays. D’autres livraisons sont attendues en 2009. La France qui a commandé ses TTH en 2007 ne sera livrée qu’à partir de fin 2011.

Ce programme multipartite, qui contribue à la construction d’une défense européenne intégrée, est géré au niveau étatique par une agence OTAN, (NAHEMA : NATO Helicopter Management Agency) et au niveau industriel par la société NH-Industries. Ces deux entités sont implantées à Aix-en-Provence (France).

Les deux versions :

TTH (Tactical Transport Helicopter), spécialement conçu pour le transport tactique de personnel (20 soldats équipés), le transport d’un véhicule tactique léger ou le transport de 2,5 tonnes de matériel, le suivi de terrain.

NFH (NATO Frigate Helicopter), spécialement conçu pour :

    • la lutte anti-sous-marine (ASW) : détection, classification, identification du type de la cible, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectif transhorizon (OTHT).
    • la lutte anti-surface (ASUW) : détection, poursuite, classification, identification du type de navire, poursuite de la cible et déclenchement des armements, y compris capacité de désignation d’objectifs transhorizon (OTHT).
    • Les missions SAR : détection et classification des bateaux en détresse, embarcations de sauvetage et/ou opérations de sauvetage.

 

AIR_NH90-TTH_Rocky_Hills_lg.jpg

 

 

Photos : remise du NH90 TTH @ Anthony Pecchi / Eurocopter


 

14:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, nh90 tth, alat |  Facebook | |

02/02/2012

La Hongrie confirme le Gripen !

 

1662980.jpg


 

La Hongrie à signifié son intention de poursuivre sa collaboration avec Saab concernant la flotte d’avions de combat Gripen. La Hongrie loue des avions de types Gripen C/D, le contrat actuel se terminait pour 2016. Ce renouvellement de confiance ainsi que l'extension de la coopération se poursuivra une dizaine d'années, jusqu'en 2026.

L'Agence suédoise de défense et de sécurité des exportations FXM ( Fösvarexportmyndigheten) a confirmé que la Suède et la Hongrie ont choisi de prolonger leur partenariat sur le Gripen pour  10 ans. Des négociations ont eu lieu ces derniers mois, et le nouveau contrat a été signé par le directeur général de FXM, Hammarström Ulf, et Gyula Keszthelyi directeur de l'Armement pour la Hongrie et l'Office intendant général.

«Nous sommes heureux que la Hongrie prenne ici  une décision stratégique à long terme pour continuer à fonctionner avec le Gripen et a ainsi choisi de continuer en partenariat avec la Suède et les autres opérateurs du Gripen», a déclaré Ulf Hammarström après la signature du contrat.

«Les nouvelles que la Hongrie prolonge le contrat Gripen de dix ans est extrêmement positif. Une fois encore, il confirme que le Gripen est l'un des avions de premier plan, qui répond aux exigences opérationnelles, techniques et de coût du marché », explique Lennart Sindahl, vice-président exécutif et chef de la Business Area aéronautique, Saab.

Rappel :

Depuis 2009 l’armée de l’air hongroise est  déclarée opérationnelles sur le Gripen de types   «Charlie» & «Delta» et assure les missions QRA (Quick Reaction Alert) au-dessus du territoire et dans l’espace aérien hongrois. Les Gripen sont resté en service alternativement avec les chasseurs MiG-29 Fulcrum encore en service et ceci jusqu’à la fin de l’année 2009 ou ils ont été complètement retiré du service.

Après la Suède et la République tchèque, la Hongrie est le troisième pays européen et le deuxième pays membre de l’OTAN à exploiter des Gripen. Les derniers des 14 chasseurs Gripen acquis dans le cadre d’un accord intergouvernemental entre la Suède et la Hongrie, ont été livrés officiellement à la Hongrie le 28 janvier 2008. L’Armée de l’air hongroise a déjà utilisé ses chasseurs Gripen, tant dans le pays que lors d’exercices internationaux.

Photo : Gripen C «Charlie» hongrois @ Max Briansky

 

21:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (36) | Tags : hongire, saab aerospace, gripen cd |  Facebook | |