02/11/2016

Arrivée du premier Merlin HC4/4A !

CwLD8dEW8AE8Wzy.jpg-large.jpeg

Le premier des 25 hélicoptères de transport et d'assaut AgustaWestland (Leonardo) Merlin HC4/4A destiné aux pour les Royal Marines (RM) a effectué son vol inaugural. L’entrée en service est prévue en 2017.

En 2015, les hélicoptères Merlin ont été mis à niveau avec le standard HC3/3A intermédiaire qui devait permettre de rapprocher ces appareils au nouveau futur standard HC4/4A.

Le Merlin HC4/4A :

Le programme de conversion HC4/4A s'appuie sur la configuration iHC3 avec l’ajout d’un système permettant de plier la queue de l’appareil pour une utilisation sur des bâtiments de surface. De nouveaux logiciels permettent d’améliorer l’avionique avec notamment un cockpit entièrement équipé d’écrans EFIS couleurs.

Par ailleurs, une nouvelle livrée «gris maritime» vient remplacer le vert traditionnellement utilisé jusqu’ici. Les 25 Merlin devront pouvoir rester en service jusqu’en 2030.

L’AW101 «Merlin» : 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenues en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit : le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 

Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récents, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques quand il vole et il est capable de voler pendant 30 minutes après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 

Photo : Merlin HC4/4A@ Leonardo

01/11/2016

Pilatus en passe d’équiper l’Armée de l’air avec des PC-21 ?

 

a90708bc21b328a0d6770fe9444266ba-PC-21 Australian Demo Tour Canberra(A000465857).jpg

Salon NBAA à Orlando en Floride, l’avionneur suisse Pilatus continue de faire le « Buzz ». Avec son jet d’affaire le PC-24, l’annonce concernant l’augmentation des ventes du PC-12NG, voici que l’avionneur déclare être assez proche d’une signature avec l'agence d'approvisionnement française, la DGA pour la fourniture de PC-21 pour l’Armée de l’air. Ce qui étonne dans cette annonce, vient du fait que Pilatus n’est pas du genre à claironner sur les toits ses possibles succès. Normalement, l’avionneur se montre particulièrement prudent et modeste tant qu’un contrat n’est pas signé. Alors que cache cette soudaine déclaration ?

Remplacer la flotte d’Alpha-Jet :

La France cherche un remplaçant à son avion école Dassault Alphajet, une demande de pré-sollicitation initiale a été publiée en avril 2015 par la DGA. Elle a été suivie d'une demande de propositions (DP) en septembre de la même année.

Sous le nom de FOMEDEC (Formation modernisée et entraînement différencié des équipages de chasse) le programme poursuit deux objectifs :

Remplacer le système actuel (avions et moyens sol) de formation (phase basique) des équipages des avions de chasse (pilotes et navigateurs officiers systèmes d’armes) à Tours et Cognac.

Et de permettre une activité aérienne sur avion de formation en complément d’une activité sur avion d’arme pour les pilotes du « second cercle » qui ont vocation à renforcer et à soutenir les unités opérationnelles quand elles sont engagées.

Le programme porte sur l’acquisition d’une flotte d’avions, de moyens de simulation au sol et des infrastructures associées. Une prestation de soutien est également prévue. Il s’agit de former une cinquantaine de personnels navigants par an et d’entraîner une cinquantaine de pilotes de chasse expérimentés. Le volume horaire annuel prévu est de l’ordre de 11’000 à 13’500 heures de vol.

Les concurrents :

Trois appareils étaient en concurrence, il s’agissait des M-345 HET et M346 d’Alenia-Aermacchi (Leonardo) et du PC-21 de Pilatus Aircraft. Il semble que le M-346 italien, pourtant soutenu par une très forte campagne de presse, n'a pas réussi à atteindre la finale et que son petit frère le M-345 HET n’a pu faire mieux face au PC-21.

Il semble que le contrat porte sur un nombre de 20 à 25 appareils acquis en location. La commande pourrait être passée au tout début de 2017. Et qui viendra remplacer les Alpha Jet de la Patrouille de France ? Faudra-t-il un autre appareil, car au sein de la PAF on ne veut pas d'un turbopropulseur ? La suite au prochain épisode..

D’autres contrats pour le PC-21 :

Mais pourquoi donc, les gens de Pilatus ont-ils rompu leur habituelle discrétion ? Chez Pilatus on semble vouloir débloquer d’autres contrats en attentes avec le PC-21, ou celui-ci est justement en forte concurrence avec les aéronefs italiens, l’occasion de faire passer le message. Et puis, on ne sait jamais, Dassault n’est toujours pas annoncé pour le futur avion de combat en Suisse, mais suédois et allemands déjà bien engagés sont également très intéressés par l’avion suisse, alors une petite phrase pourrait avoir un effet de dominos.

 

2981965381.jpg

Photos : 1 PC-21 @ Pilatus Aircaft 2 Alpha Jet @ Neil Burry

 

Donghai Airlines commande le B787 !

5818ab8cd29fe.image.jpg

Shenzen, en Chine, la compagnie Donghai Airlines a annoncé aujourd'hui la finalisation d'une commande portant sur cinq B787-900 « Dreamliner », d'une valeur de 1,32 milliard de dollars au prix catalogue de l’avionneur américain.

La compagnie Donghai Airlines a connu un développement stable au cours des 10 dernières années, mais celle-ci est en passe d’accélérer son plan d'expansion pour satisfaire le marché en croissance rapide.

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. Le B787 « Dreamliner » dispose près de 105 commandes et engagements auprès de clients chinois à ce jour.

 

Photo : B787-900 aux couleurs de Donghai Airlines@ Boeing

 

31/10/2016

Augmentation des ventes de Pilatus PC-12NG !

f5dbc49e4686e8702f984be5041df58f-16-1009_1520.jpg

L’avionneur suisse Pilatus se porte bien, les ventes mondiales de Pilatus PC-12 NG ont augmenté de plus de 20% en 2016, dépassant tous les autres avions d'affaires avec une turbine.

Les nouvelles fonctionnalités disponibles sur les PC-12 NG 2016 permettent une vitesse de croisière en augmentation à 285 KTAS, les niveaux de bruit en cabine sont réduits et de nouvelles options permettent d’aménager l’intérieur.

Le marché a réagi positivement et l’avionneur suisse devrait avoir livré 90 nouveaux avions de type PC-12 NG en 2016, soit une augmentation de plus de 20% par rapport aux ventes de 2015. Ce niveau de ventes permet au PC-12 NG d'être le modèle le plus vendu en ce qui concerne les avions d'affaires à turbine dans le monde pour l'année écoulée.

Numéro 1 :

Par ailleurs Pilatus est désormais classé numéro 1 pour la 15e année consécutive par les propriétaires et les opérateurs dans une enquête annuelle menée par le magazine Professional Pilot en ce qui concerne les services à la clientèle.

Selon les prévisions de Pilatus, le constructeur prévoit de livrer le 1’500ème PC-12 à la mi-2017. La flotte mondiale de PC-12 aura alors dépasser les 6.000.000 heures de vol.

En ce qui concerne la sécurité, les données les plus récentes sur les accidents d'avions d'affaires compilées par Robert E. Breiling Associates, Inc. indique que la fiche de sécurité du PC-12 continue d'être exceptionnelle et à égalité avec les jets d'affaires.

Le Pilatus PC-12 «Next Generation» : 

Le PC-12 «Next Generation» offre nombres d'améliorations significatives par rapport à son prédécesseur, il intègre une  avionique Honeywell Primus Apex qui s’intègre dans un tout nouveau cockpit conçu par BMW Group Designworks USA, doté d’une plus puissante turbine  Pratt & Whitney Canada PT6A, le PC-12 offre une plus grande rentabilité pour ses opérateurs, ainsi, qu’une plus grande fiabilité pour répondre à des besoins de transport dans une économie toujours plus exigeante. Les PC-12 équipent non seulement de nombreuses sociétés de transport d’affaires, mais également les «Flying Doctors of Australia» et plusieurs sociétés d’ambulance notamment au Canada, les «Smokejumper» (pompiers volants) aux USA, ainsi que diverse Forces de police et récemment la Force aérienne Finlandaise.

 

Photo : PC-12NG @ Pilatus

Philippines Airlines réceptionne son premier B777-300ER !

K66588-001.jpg

Everett, Washington Boeing a livré le premier exemplaire d’un B777-300Er à la compagnie Philippines Airlines. Cet avion est le premier des quatre B777-300ER commandés en location via la société Intrepid.

«Nous sommes ravis d'accepter notre premier B777 destiné à la compagnie Philippines Airlines a déclaré le chef de la direction de Intrepid, Olaf Sachau.

Philippines Airlines prévoit d'utiliser le nouvel avion principalement sur les routes à destination de l'Amérique du Nord. Le transporteur recevra le second appareil avant la fin de l'année.

Le B777-300ER :

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 40 clients à travers le monde entier. Trente-huit clients opèrent maintenant le B777-300ER. Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base « 777 ». Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant. L’avion dispose d’un nouveau train d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes. Les entretoises et les nacelles ont été modifiées  pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit, le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commerciale, avec 512 kN de poussée.

 

K66588-002_med1.jpg

Photos : Livraison du B777-300ER à Philippines Airlines @ Boeing