16/11/2011

Salon aéronautique de Dubaï : les commandes !

 

8fb526c7c9[1].jpg


 

Le Dubaï Air Show ne déroge pas à la règle des grands salons aéronautiques, avec notamment ses annonces en matière de commandes d’avions, si en matière militaire la bataille continue en ce qui concerne les EAU entre le Rafale et les troubles fêtes, que sont l’Eurofighter et  le Super Hornet, en matière civil ce salon s’annonce déjà comme primordial pour le relance du marché !

2ff0d67226[1].jpg

 

 

Airbus continue avec l’A320NEO :

Spirit Airlines et Airbus ont signé  un protocole d’accord portant sur 75 monocouloirs, dont 45 A320neo (new engine option) et 30 A320. Le choix de la motorisation sera annoncé ultérieurement.

Ces nouveaux appareils seront mis en service par Spirit sur des marchés ciblés en pleine croissance aux Etats-Unis, aux Caraïbes et en Amérique latine. L’A320neo permettra à la compagnie de capitaliser sur l’important succès économique dont elle a déjà bénéficié avec sa flotte actuelle tout Airbus, dotée de 35 appareils de la famille A320.

Qatar Airways, compagnie nationale de l’état du Qatar, a porté son choix sur l’A320neo qui devient l’appareil de référence pour accroître sa flotte court- et moyen-courrier, et a également commandé des A380 supplémentaires. L’accord signé est un contrat ferme portant sur l’acquisition de 50 A320neo et cinq A380.

L’A320neo est une option de la famille A320, dotée d’une nouvelle motorisation et de “Sharklets”, grands dispositifs d’extrémité de voilure. Ces deux innovations permettront une réduction de 15 pour cent de la consommation de carburant, soit une réduction de quelque 3 600 tonnes de CO2 par appareil et par an. Aviation Capital Group (ACG), société de leasing d’envergure mondiale basée aux Etats-Unis, a signé avec Airbus,  un accord portant sur l’acquisition de 30 appareils éco-efficients de la famille A320neo.

Avec cette dernière commande de 30 A320neo, le carnet de commandes d’ACG compte désormais 98 appareils de la famille A320. Le choix de la motorisation des A320neo de la société sera annoncé ultérieurement.

Boeing787.jpg

 

 

Boeing poursuit sa remontée :

Après sa commande record en début de salon avec 50 B777, Boeing continue sur sa lancée avec : le Sultanat d'Oman annonce une commande de six Boeing 787-800. «Notre décision d'ordonner le B787-800 fait partie de la stratégie d'Oman Air pour une croissance à long terme pour élargir et moderniser notre flotte avec de nouveaux avions plus économes en carburant", a déclaré Peter Hill, chef de la direction, Oman Air.

Qatar Airways a annoncé une commande pour deux Boeing B777 «Freighter», estimé à 560 millions de dollars au prix catalogue actuel, les avions vont augmenter la flotte de la compagnie aérienne de  B777 «Freighter» à huit appareils. Qatar Airways exploiBte actuellement 28 Boeing B777 de divers types, dont 16 B777-300ER (Extended Range), trois 777 «Freighters» et neuf B777-200LR. Il a récemment pris livraison de son 100ème avion qui était un Boeing B777-200LR (Longer Range).

 

Boeing.jpg

 

 

Bombardier place le CSeries :

Bombardier Aéronautique a annoncé qu’Atlasjet Havacilik A.S. d’Istanbul, en Turquie, a signé une lettre l’intention pour l’acquisition de 10 biréacteurs de ligne CS300 et pris des options sur cinq autres avions CS300.

Au prix courant de l’avion CS300, la commande ferme serait estimée à 776 millions $US et pourrait augmenter à 1,18 milliard $US, si toutes les cinq options étaient converties en commandes fermes.

BA-CS300_Atlasjet-HR.jpg

 

 

Photos : 1 A320NEO Spirit  2 A320NEO Qatar @ Airbus  3 B787 Oman  4 B777 F Qatar @ Qatar @ Boeing 5 CSeries 300 Atlasjet @ Bombardier

 

15/11/2011

Chine & Pakistan lancent JF-17 Thunder Block II !

 

1850485.jpg


 

La Chine et le Pakistan qui co-produisent l’avion de combat JF-17 «Thunder» vont démarrer la production du standard Block II de l’avion dès l’année prochaine.

Co-produit par le constructeur aéronautique chinois AVIC et la société PakistanComlex (PAC) le JF-17 « Thunder » va être produit dans un standard amélioré qui comprendra une liaison de données (Link16) d’une meilleure capacité de guerre électronique. L’avion pourra être ravitaillé en vol et disposera d’un armement élargit, notamment le missile courte portée A-Darter conçu par le Brésil et l’Afrique du SUD (version pakistanaise uniquement). Le Block II sera produit est livré de la mi-2012 à fin 2015.

Radar intermédiaire :

Le JF-17 « Thunder » block II disposera d’un radar intermédiaire, que je l’écrivais en début d’année, soit  le KLJ-7 fabriqué en chine par CTEC et il est doté d’une antenne mécanique. Le KLJ est assez proche du RC400 de THALES. On se rappelle d’ailleurs que la société française était en course pour équiper la version pakistanaise de l’avion, mais les tensions entre les deux pays à propos de la vente de sous-marins ont fait avorter ce projet.

Préparer le standard Block III :

Le standard Block II prépare en fait la version définitive de l’avion soit le Block III qui sera produite à partir de 2016. Cette ultime version recevra un radar à balayage électronique (AESA) dérivé du modèle prévu pour équipe le J-10B chinois. Celui-ci, sera cependant plus petit et donc mois efficient.

En ce qui concerne la version pakistanaise, les Bock III seront produit de manière indigène mais recevront le radar AESA à Nanjing en Chine.

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 « Thunder »  (Pakistan) ou FC-1 « Xiaolong » (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est cofinancé par le Pakistan et produit par  PakistanComlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93 dérivé du RD-33 russe qui équipe le MIG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multi-rôles d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MIG-19/21).

L’armement comprend deus canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg/£ 8150 de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois.

La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

A l’exportation :

Ces modernisations qui servent à l’aviation pakistanaise et chinoise pourraient également permettre à l’avion de trouver une certaine clientèle en dehors des deux constructeurs, pour L’Air Chief Marshall Rao Qamar Suleiman (PAF) le FJ-17 intéresse divers clients susceptibles de vouloir remplacer de vieux avions comme les MIG-21, F-4 Phantom ou Mirage V. Plusieurs pays ont été déjà démarché en Amérique latine, en Asie et en Afrique.

1822250.jpg

 

 

Photos : JF-17-Thunder pakistanais @ Weimeng

 

21:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : chine, pakistan, jf-17 thunder, fc-1 xiaolong |  Facebook | |

14/11/2011

Exercice «Nightway»2011 !

 

3d8fe18127.jpg


 

Du 14 novembre au 9 décembre 2011, des membres des Forces aériennes suisses s’entraînent au vol de nuit avec sept avions de combat F/A-18 «Hornet» (plus deux appareils de réserve) à Ørland (Norvège).

La campagne « Nightway » qui se déroule dans le Grand Nord représente un élément essentiel et un complément à l’entraînement au vol de nuit qui ne peut avoir lieu que marginalement en Suisse par égard pour la population. Au total, deux relèves composées de 27 pilotes, de 82 membres du personnel au sol et de 15 personnes chargées de la sécurité, se rendront en Norvège.

L'objectif premier de la campagne de vol de nuit en Norvège est d'augmenter les capacités - en particulier dans le domaine de l'air policing - au travers d'engagements dans des conditions difficiles (obscurité, météo défavorable, froid et particularités géographiques). La campagne «Nightway» sert en outre à consolider et approfondir les aptitudes au vol de nuit et enfin à l'instruction sur les appareils NVG (appareils de vision nocturne). 

Une convention entre le Royaume de Norvège et la Suisse ainsi qu'un accord au niveau technique, établi sur la base de cette convention, constituent la base légale permettant d'organiser une telle campagne. Pour mémoire il s’agit de la douzième campagne de ce type en Norvège.

Nightway permet :

- Courte durée d'ensoleillement  (=plus de vols de nuit)

- La plupart des secteurs se situent au-dessus de la mer ce qui entraîne beaucoup moins de nuisances sonores pour la population

- L'altitude minimale dans les secteurs est de 5000ft/AMSL (1600m) au lieu de 13000ft/AMSL (3700m) en Suisse. Les performances des réacteurs sont bien meilleures à cette altitude ce qui nécessite une certaine adaptation.

- Les vols supersoniques ont lieu jusqu'à un minimum de 2800m au-dessus de la mer contre 10'000m (sol) pour la Suisse.

- Entraînement contre les F-16 Norvégiens


Déroulement d'une journée de travail:

  • 09h00 Réveil et petit déjeuner
  • 10h00 Sport
  • 11h30 Dîner
  • 13h15 Briefing météo
  • X hrs Préparation des vols (en partie déjà la veille)
  • Vague de vol A
    • 1345-1430 Briefing
    • 1440          Equipement avec la combinaison étanche
    • 1455          Prise d'avion
    • 1530          Décollage
    • env.1630    Atterrissage
    • 1700          Débriefing (jusqu'à env. 18h15)
  • Vague de vol B  (jusqu'à env. 20h30)
  • Vague de vol C  (jusqu'à env. 23h30)

Le vol au-dessus de la mer ainsi que les altitudes minimales très basses ont demandé une préparation extrêmement sérieuse. Avant la campagne, chaque pilote a suivi une instruction particulière de «Sea Survival» de nuit dans le lac de Neuchâtel pour s'adapter aux manipulations sur l'équipement dans l'obscurité. Lors de cet exercice, comme pendant chaque vol, le port d'une combinaison étanche était obligatoire. Elle est nécessaire et sert à prolonger le temps de survie du pilote en cas d'éjection dans des eaux glaciales (env.+4°C). D'autres briefings tels que les procédures de sauvetage en mer, les conditions météorologiques extrêmes, les différences des procédures ATC d'avec la Suisse, les connaissances de la base d'Oerland etc. ont été suivis.

50e30de998.jpg

 

Photos : 1 F/A-18C Hornet & F-16C 2 F/A18C au-dessus de la mer @ Swiss Air Force/Fligerstaffel16

 

13/11/2011

Emirates commande 50 B777 !

 

 

K65486.jpg

 

 

Salon de DUBAI, Emirats Arabes Unis, Boeing et la compagnie Emirates Airline viennent d’annoncer une commande record qui porte sur 50 appareils  B777-300ER (Extended Range) et 20 en options !

Commande historique !

Cette commande est la plus spectaculaire en ce qui concerne le bicouloirs de Boeing, la valeur de ce contrat est proche des 18 milliards de dollars et fait de l’année 2011 la meilleure de l’histoire pour la gamme 777 ! Boeing totalise pour l’instant sur l’année, 182 commandes pour le B777. 

Emirates grand utilisateur du B777 :

Emirates est l'opérateur mondial du B777 avec une flotte de 94 B777 en achat direct et de crédit-bail, la compagnie avait déjà une commande de 41 B777-300ER avant de finaliser cette dernière. Il faut également noter qu’Emirates utilise l’ensemble de la gamme du B777 y compris le B777 «Freighter».

C’est en 1996 qu’Emirates a pris livraison de son premier  B777, à l’époque un -200 et depuis lors, la compagnie aérienne a déployé le B777 sur les court, moyens et long-courriers.

La référence B777 :

Le Boeing 777 est le plus réussi des bi-moteur long-courrier. Le 777-300ER transporte 365 passagers à 7,930 miles nautiques (14,685 km). Boeing a incorporé plusieurs améliorations en matière de performances pour le B777-300ER et a permis d'étendre les capacités de charge utile. 

Photo : B777-300ER d’Emirates @ Boeing

 

11/11/2011

Airbus cesse la production de l’A340 !

 

 

1490110.jpg

 

 

L’A340 ne se vent plus, Airbus annonce la fin de la production de son quadriréacteur. En effet, les ventes diminuaient et de puis deux ans le carnet de commande pour cet appareil est resté vide.

L’A340 ne répond plus au marché :

L’évolution des technologies a eu raison du quadriréacteur d’Airbus, devenu trop cher et trop lourd en maintenance. La concurrence ces dernières années s’est accentuée avec le B777 de Boeing biréacteur, plus économique mais ayant la même capacité. Cette tendance des gros biréacteurs long-courrier est d’ailleurs confirmée avec le B787 « Dreamliner » et la décision d’Airbus de lancer l’A350 à tout simplement finit par « tuer l’A340 » !

«Nous avons accepté la réalité. Nous n'avions plus vendu d'A340 depuis près de deux ans», a admis jeudi Hans Peter Ring, directeur financier de la maison mère d'Airbus, EADS, lors de la présentation des chiffres trimestriels du groupe. L'arrêt du programme se traduit par une reprise de provision qui permet d'améliorer les résultats du groupe de 192 millions d'euros. C'est la deuxième fois depuis la création d'Airbus, en 1970, que l'avionneur européen arrête la production d'un avion. En 2007, Airbus a sorti de ses chaînes de production le dernier de la famille des A300. «Le catalogue proposait alors des avions plus récents, plus intéressants» pour les compagnies aériennes, se souvient un porte-parole du constructeur.

Réorganisation de la production :

Cet arrêt de la production n'aura aucun impact au niveau de l'organisation du travail, puisque l'A340 était produit sur la chaîne de l'A330.Par contre cela permettra de libérer du personnel pour la production del’A350 et éventuellement compenser d’éventuelles besoins sur les chaînes de production de l’A320 très sollicitées.

Rappel :

L'A340 a volé pour la première fois en avril 1992. En 1993, il établit un record du monde de vol non-stop pour un avion de ligne en reliant Paris à Auckland (Nouvelle-Zélande). Depuis son lancement, Airbus a vendu 377 Airbus A340 à 48 clients.

page 350-900 ab_1024.jpg


 

L’A350 retardé :

En parallèle à cette nouvelle, Airbus vient d’annoncer un nouveau retard sur l’A350, soit un décalage de six mois. Ce nouveau retard est du à  un manque de maturité des structures en matériaux composites qui composent 53 % de la cellule de l'avion. Airbus se retrouve ici aux prises avec les mêmes problèmes de production qu’avait rencontré Boeing il y a deux ans avec le B787.

Photos : 1 A340 Thai Airways @ TEK 2 photo de synthèse de l’A350 @ Airbus

 

18:45 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : airbus, a340, a350 |  Facebook | |