09/06/2014

Mi-35 pour le Pakistan !

Mil_Mi-35_Hind_3365_(8120366965).jpg


 

Moscou, la Russie a levé son embargo sur les livraisons d'armes au Pakistan et négocie la fourniture d'hélicoptères Mi-35. La Russie a engagé des négociations avec ses partenaires pakistanais en vue de la livraison d'hélicoptères Mi-35.

 

Le MIL Mi-35M

 

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air air SA-18 « Grouse », canon bitubes GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’export.

 

Photo : MIL Mi-35M @ Rosoboronexport

07/06/2014

Le Canada devrait opter pour le F-35!

v31882_f35-joint-strike-fighter.jpg


 

 

Ottawa, le Canada devrait prochainement confirmer la commande de 65 Lockheed-Martin F-35 Joint Strike Fighter. Cette décision qui ne sera pas une surprise, fait suite au ré-examen de 18 mois concernant l’évaluation de plusieurs candidats potentiel comme le Rafale, l’Eurofighter, le Super Hornet et le Gripen.

 

Il faut dire, que le Canada par l’entremise du cabinet du premier ministre s’était déjà engagé financièrement dans le programme F-35 à hauteur de 332 millions de dollars. Cette argent aurait été perdu en cas de retour en arrière.

 

La décision doit encore être finalisée par le cabinet du premier ministre Stephen Harper et devrait être annoncée prochainement. 

 

Estimation des coûts pour le Canada: 

 

Le principal gros problème du gouvernement canadien teint dans l’estimation des coûts réels du F-35. La Canada prévoit de commander au minimum 65 appareils de ce type, la Royal Canadian Air Force désirerait en réalité 85 à 100 appareils afin de disposer d’une dotation suffisante. 

 

Deux études diffères en ce qui concerne la facture que devra honorer le Canada pour 65 appareils au minimum :

 

  1. Selon le Government Accountability Office des Etats-Unis, le coût par appareils serait de 115 millions soit 7,475 milliards de dollars pour l’achat + 18,7 milliards pour l’entretien sur 30 ans. Soit un total de 26,2 milliards.

      B.  Selon directeur du budget canadien Kévin Page : les douze premiers F-35 couteront à l’unité 148    millions, et 128 millions pour les 53 unités suivantes. Les coûts d’exploitations sont estimé à 19,6 milliards sur 30 ans, soit un total de 28,2 milliards.

 

On le voit il existe deux visions en ce qui concerne les coûts approximatifs du F-35, la seconde tient à juste titre compte du différentiel actuel des coûts de fabrication en évolution sur le programme et ceci jusqu’en 2020. 

Il faut encore signaler en ce qui concerne les coûts d’exploitation du F-35 que  jamais un chasseur n’aura eu autant de lignes de code informatique que le F-35. En plus, sa structure en composite sera délicate à entretenir notamment sur le long terme avec de possible dégradations en augmentation. 

4053746888.jpg

Photos : F-35 en vol 2 maquette aux couleurs du Canada @ Lockheed-Martin


16:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : f-35 canada, lockheed-martin, f-35 jsf |  Facebook | |

Embraer livre le 500e Phenom !

AWN20140606112934.jpg


 

 

Embraer Executive Jets a célébré la livraison du 500e jet de la famille «Phenom» 500e, soit une réalisation importante ans seulement cinq ans et demi après l'entrée en service du premier avion. 

 

L'avion livré est un Phenom 300 qui a rejoint une société de leasing brésilienne. Cette livraison fut l’occasion de fêter l’événement au sein de l’entreprise. Le Phenom 300 a été lancé en 2005 pour établir de nouvelles normes de confort et de performance dans la catégorie des biréacteurs légers. L'avion, qui est entré en service en décembre 2009, après avoir été certifiés par les organismes de l'aviation au Brésil (Agência Nacional de Aviação Civil - ANAC) et les États-Unis (Federal Aviation Administration - FAA), a récemment été approuvé par l'Agence européenne de sécurité aérienne ( AESA).

Le Phenom 300 peut accueillir jusqu'à dix occupants dans un cadre spacieux et agréable, conçue en partenariat avec BMW Group Designworks USA. Les ailes en flèche dotées de Winglets et les systèmes embarqués modernes ont été développés pour offrir les meilleures performances en vol.

Le Phenom 300 est l'un des avions les plus rapides dans la catégorie des biréacteurs légers, pour atteindre 521 mph (839 km / h, ou 453 noeuds - KTAS) et il peut voler à une altitude de 45000 pieds (13716 mètres). Pour un rayon d’action  de 1,971 miles nautiques (3.650 km), y compris les réserves NBAA IFR de carburant, l'appareil est capable de voler sans escale de New York à Dallas, Londres à Athènes, ou Delhi  à Dubaï.


 

DSC_3841.jpg


Photos : 1 Le 500e Phenom livré @ Embraer 2 Phenom 300 à EBACE @Pascal Kümmerling

12:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embraer, phenom, phenom 300 |  Facebook | |

06/06/2014

L’Iraq a reçu son premier F-16 !

FP141104-0003.jpg

 

L'Armée de l'Air irakienne a reçu officiellement hier son premier avion de combat Lockheed-Martin F-16IQ Block52, soit le premier des six biplace sur un total de 36 avions commandés. L’Iraq est devenu le 28e pays à se doter du « Fighting Falcon ».

 

FP141104-0007.jpg

Le F-16IQ :

 

Les F-16C/D Block52 irakiens (IQ) disposeront du radar Raytheon AN/APG-68 (V)9 à antenne mécanique. L’armement est le suivant : missiles air-air AIM-9L/M-8/9 et AIM-7M-F1/H «Sparrow», missile air-sol AGM-65D/G/H/K Maverick, ainsi que des bombes à guidage laser de types : GBU-10 «Paveway II», GBU-24 «Paveway III» ainsi que des Mk 82 et 84. La nacelle sélectionnée est l'AN/AAQ-28 «Litening» et la nacelle de reconnaissance F-9120 (AARS). Les F-16 irakien disposeront du système de guerre électronique AN/ALQ-211 «ACES» couplé au lance-leurres AN/ALE-47.

La motorisation choisie concerne le Pratt & Whitney F100PW-229.


2496089597.jpg


 

Photos : 1 & 2 Le F-16IQ D lors de la cérémonie de remise 3 L’avion lors de son premier vol @Lockheed-martin

 

 

 

 

 

 

 

12:06 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iraq, f-16iq, lockheed-martin |  Facebook | |

05/06/2014

La Suisse a choisi le drone Hermes 900 !

Hermes_900_uas.jpg

 Le système de drones de reconnaissance ADS 95 Ranger  (système israélo-suisse) engagé au sein de l’Armée suisse depuis 1995 doit être remplacé à la fin de cette décennie. Deux systèmes étaient en compétition finale, le Héron 1 d’Israel Aerospace Industries LTD et l’Hermes 900 d’Elbit Systems. Le nouveau système de drones de reconnaissance (ADS 15) coûte environ 250 millions de francs et sera vraisemblablement soumis au Parlement dans le cadre du programme d'armement 2015.

 

Une nouvelle génération de drone :

Le nouveau drone se classe dans une catégorie très supérieure à l’actuel ADS 95 « Ranger», soit la catégorie Multi-rôle, Moyenne Altitude Longue Endurance (MALE). Ce type de drone peut voler de manière autonome pendant près de 40 heures et venir se poser automatiquement sur n’importe quel aérodrome militaire.

 

Le choix :

382095647.jpg


 

Si les deux modèles de drones Héron 1 et Hermes 900 répondent parfaitement au cahier des charges  du DDPS, le choix s’est finalement porté sur l’Hermes 900 HFE, en effet, celui-ci est technologiquement doté de systèmes plus récents offrant de meilleures possibilités d’évolution.

On notera qu’il s’agit d’une nouvelle victoire de la jeune division « drone » d’Elbit Systems après ses succès en Amérique latine et au sein de l’aviation israélienne et ceci face au "Goliath" que représente  Israel Aerospace Industries (IAI) en tant que numéro un du secteur.

 

drone,armée suisse,hermes 900 hfe,drone pour la suisse,ads 95 ranger,ddps

 

L’Hermes 900 HFE :

L’Hermes 900 a été conçu comme un dérivé de la famille Hermès d’Elbit Systems, il a effectué son premier vol en décembre 2009. Il est un dérivé de la famille «Hermes» 180 & 450.  Dérivé du Hermes 450, le 900 hérite des blocs de construction fiables, de l'équipement de soutien au sol, des charges utiles et des contrôles de mission au sol, tout en élargissant l'enveloppe de vol et de l'endurance à des niveaux supérieurs. Le décollage et l’atterrissage sont entièrement automatiques.

Parmi les fonctionnalités clés offertes par ce drone, on trouve l'endurance, l'altitude de vol de 30.000 pied et une capacité de charge utile importante (jusqu'à 350 kg). Contrairement de nombreux concurrents,  l'Hermes 900 est conçu avec une baie de 2,5 mètres de long pour la  charge interne, il est capable d'accueillir jusqu'à 250 kg et permettant l'installation rapide de charge utile modulaire et le remplacement. L’avionique est innovante ainsi que ses systèmes électroniques, il dispose d’ un moteur ROTAX à faible bruit, le train d’atterrissage est escamotable.

L’Hermes 900 emploie une  station au sol pour le contrôle, la liaison de données. Basé sur l’expérience de du modèle 450, le nouvel aéronef bénéficie de la logistique et de la réduction des coûts opérationnels.


1022174879.jpg


Un ensemble de capteurs comprend la charge utile de base EO DCoMPASS, ou Stand off EO / IR / Système laser tels que les AMPS du constructeur Elop. Différentes missions de surveillance de la zone peut être réalisées en parallèle à des charges utiles EO, il s'agit notamment des systèmes radars différents, tels que le SAR / GMTI et le radar de recherche. Deux modules de mission spécifiques de détection sont mis en place pour le drone : la cartographie électro-optique et les systèmes d'enquête de numérisation de zone (LASSO) de type hyperspectrale. 

La taille du drone permet le déploiement d'autres capteurs comme par exemple la communication sécurisée SIGINT qui inclut le COMINT Skyfix / DF et Skyfix-G COMINT et les systèmes GSM.

Pour la configuration d'attaque électronique le drone comprend un système de brouillage SKYJAM pour les communications et AES 210 V/V2 ESM (ELINT) pour les systèmes électroniques.

L’Hermes 900 utilise un ensemble de données intégrées de communication par satellite permettant de lier les opérations au-delà de la ligne de mire et dans les zones montagneuses, où la ligne de visée  UAS SATCOM  est restreinte.  En outre, il peut  décoller  de terrain peu amménager à proximité du théâtre d’opération.



Performances :

Masse au décollage 1,180 kg

Charge utile maxi 350 kg

36 heures d'endurance

Plafond 9'144 m

Gamme illimitée

Utilisateurs :

L’Hermes 900  est entré en service opérationnel en 2010 au sein de l’Israel Air Force (IAF), en 2011 au Chili. Au début de 2012 il a été commandé par le Mexique et la Colombie, puis le Brésil.


1098086662.jpg


Photos : 1 L’Hermes 900 @ Elbit systems 2 & 3, 4 lors des essais à Emmen @ Pascal Kümmerling