22/12/2016

Le CBO veut stopper les commandes de F-35 !

CygaChBWEAAwXLp.jpg-large.jpeg

Washington, le Bureau du Budget du Congrès américain (CBO) proposer ni plus ni moins que de stopper les commandes de l’avion de combat F-35 de Lockheed-Martin. L’objectif de cette demande du CBO doit permettre de réduire le déficit budgétaire des Etats-Unis.

Pour le Bureau du Budget du Congrès américain le programme d’avion de combat F-35 représente un coût estimé à près de 400 milliards de dollars. Le CBO explique dans un son raprt datant du 8 décembre dernier, que cette mesure devrait être appliquée au delà des 285 exemplaires déjà commandés par le Pentagone et de poursuivre la production des chasseurs actuels.

Pour les membres du CBO, une telle décision impliquerait une économie de 29 milliards de dollars sur la période 2017-2026.

Le rapport précise également comment gérer la flotte de F-35 initialement construite. Celle-ci devrait venir intégrer une future force d'appareils furtifs constituée des actuels bombardiers B-2 « Spirit » et des F-22 « Raptor » et du futur bombardier stratégique B-21.

Dans une seconde phase, le CBO préconise et l'achat des deux types de chasseurs non furtifs encore en production, soit le le F-16 C/D pour l'US Air Force et le F/A-18 pour la Navy et les Marines et ceci dans des versions plus modernes comme le « Viper » et « l’Advanced Super Hornet ».

Par ailleurs, le CBO rappelle que les deux composantes de l'armée américaine prévoient de développer des avions de combat "entièrement nouveaux" pour une mise en service dans les années 2030. L'USAF et l'US Navy "pourraient ainsi choisir de remplacer certains des F-35 prévus par ces nouveaux avions", souligne le rapport.

Trump négocie des baisses de coûts :

De son côté, le futur Président D. Trump a rencontré le PDG de Boeing, Dennis Muilenberg, en Floride. Les deux hommes semblent être d’accord sur le fait qu’il sera possible de livrer les futurs B747-800 « Air Force One » pour moins de 4 milliards de dollars. Des efforts sont possibles en vue de réduire les coûts du projet.

Concernant le F-35, D. Trump a également rencontré les dirigeants de Lockheed-Martin en vue de la mise en place d’un plan de réduction des coûts. Ce lundi, le général Christopher Bogdan, directeur du programme F-35 du ministère de la Défense, a défendu le programme en disant que les dépassements de coûts faisaient partir du passé et a déclaré que le Pentagone envisageait de négocier les prix des prochains lots F-35 à la baisse. De son côté l’avionneur américain s'attend à ce que le coût pour chacune des trois variantes du F-35 baisse de 6% à 7%. Cependant cette baisse est insuffisante pour D. Trump. L’histoire ne dit pas pour l’instant, si le futur locataire de Maison Blanche appliquera la recommandation du Bureau du Budget du Congrès américain (CBO) !

 

Photo : Le F-35 de Lockheed-Martin@ USAF

 

L’Iran commande 100 avions auprès d’Airbus !

800x600_1482410500_A350-900_and_A330-900neo_.JPG

Airbus vient de confirmer l'achat par l'Iran de 100 avions dans le cadre de la réouverture des relations commerciales entre Téhéran et les pays occidentaux près d'un an après la levée des sanctions liées à son programme d'enrichissement nucléaire. On parle d’un contrat d’une valeur de 20 milliards de dollars.

L'Iran commande 46 exemplaires de la famille de court-courriers A320, 38 long-courriers de la famille A330 et 16 exemplaires de l'A350, le dernier long-courrier d'Airbus, précise le constructeur européen dans un communiqué. Les livraisons démarreront début 2017.

L'accord est assujetti aux permis d'exportation du Bureau of Foreign Assets Control (OFAC) du gouvernement américain qui ont été accordés en septembre et novembre 2016. Ces licences sont requises pour les produits contenant 10% ou plus de contenu technologique américain. Airbus a étroitement collaboré avec les autorités de régulation de l'UE, des États-Unis et d'ailleurs pour assurer la compréhension et la pleine conformité avec le JCPOA. Airbus continuera d'agir en pleine conformité avec les conditions des licences OFAC.

 

Photo : A330neo & A350@ Airbus

Lufthansa a reçu son premier A350 !

800x600_1480426684_A350_XWB_Lufthansa_first_flight_-_take_off.jpg

Le Groupe Lufthansa, le plus gros client et opérateur aérien d'Airbus, a réceptionné son premier avion A350 XWB. L'avion est le premier des 25 A350-900 que Lufthansa a sur commande auprès de l’avionneur européen. Lufthansa déploiera ses premiers A350 sur les routes long-courrier de Munich à Delhi et à Boston.

Propulsé par les moteurs Rolls-Royce, l'A350 XWB de Lufthansa dispose d'une configuration de cabine confortable de trois classes avec 48 sièges en Business, 21 places en Premium Economy et 224 places en Economy. L'A350 XWB est équipé des derniers produits de cabine de Lufthansa, y compris de nouveaux sièges, une toute nouvelle expérience de divertissement et pour la première fois, une connectivité en vol, offrant un niveau de confort et de commodité aux passagers de Lufthansa dans toutes les classes.

L'A350 XWB dispose du dernier design aérodynamique, du fuselage et des ailes en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux moteurs Rolls-Royce économes en carburant. Ensemble, ces dernières technologies se traduisent par des niveaux inégalés d'efficacité opérationnelle, avec une réduction de 25 % de la combustion du combustible et des émissions, et des coûts d'entretien nettement plus faibles. L'espace, la tranquillité, l’intérieur et l'éclairage d'ambiance dans la cabine contribuent à des niveaux supérieurs de confort et de bien-être, établissant de nouvelles normes en termes d'expérience de vol pour tous les passagers.

À ce jour, Airbus a enregistré un total de 810 commandes fermes pour l'A350 XWB auprès de 43 clients dans le monde, ce qui en fait déjà l'un des avions à large fuselage les plus réussis jamais.

 

800x600_1482336091_A350-900_Lufthansa_first_delivery_group.jpg

Photos : 1 le premier A350 de Lufthansa 2 Cérémonie de remise @ Airbus/A.Doumenjou

20/12/2016

Le TX de Saab/ Boeing a effectué son vol inaugural !

T-X first flight takeoff 12.20.16_high-res.jpg

St-Louis, Boeing et son partenaire suédois Saab ont achevé aujourd'hui le premier vol de leur tout nouvel avion e démonstration TX, qui est conçu spécifiquement pour les besoins de la formation de l'US Air Force.

Durant le vol de 55 minutes, les pilotes d’essais Steven Schmidt Dan Draegeront ont pu valider les aspects clés du jet et ont démontré les performances de la de l’avion école.

Programme TX :

Le programme TX prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans soit près de 350 appareils écoles T-38 « Talon ». Boeing sera le maître d'œuvre et Saab AB le partenaire principal pour couvrir des domaines tels que la conception, le développement, la production, le soutien, les ventes et le marketing. L’équipe Boeing/Saab forme le dernier des quatre concurrents principaux susceptibles de venir remplacer la flotte actuelle de Northrop T-38 « Talon ». En ce qui concerne le calendrier, Boeing et Saab prévoient une phase de développement de quatre ans et demi avec l'entrée en service prévue pour 2024.

Le duo américano-suédois estime les besoins non seulement pour les Etats-Unis, mais également pour l’Otan à près de 350 nouveaux avions. Le développement de ce projet est issu d’un travail en commun réalisé à Saint-Louis aux USA et à Linköping en Suède. L’avion pourra être adapté aux besoins du client.

Le TX de Boeing / Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le TX dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le Hornet et le Gripen. Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le Boeing TX est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab TX est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles.

 

tx_rollout_630x354.jpg

Photos : 1 Vol inaugural du TX de Boeing/Saab@ Boeing 2 Présentation du TX@ Saab/Boeing

Premier vol pour l’AW101 indonésien !

Maiden-flight-of-the-unannounced-Indonesian-@AgustaWestland-AW101-order-snapped-at-Yeovil-today-1.jpg

Leonardo (AgustaWestland) a débuté les essais en vol du premier hélicoptère AW101 destiné à la Force aérienne indonésienne. Le pays avait sélectionné l’AW101 en novembre 2015 pour répondre à son exigence en matière de transport présidentielle.

Trois appareils présidentiels:

La Force aérienne indonésienne recevra trois hélicoptères AW101 en configuration « VIP ». Le programme est estimé à près de 120 millions de dollars.

 AgustaWestland AW101 :

L’AgustaWestland AW101 tri-turbine doté de structures en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite, surmonté d’un rotor à 5 pales, qui  vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenues en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit, le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récentes, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques, il est notamment capable de voler durant 30 minutes, après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 

Photo : Le premier AW101 indonésien lors de son vol inaugural @ Rich Pittman