28/08/2012

Gripen : l’accord Suisse-Suède !

Gripen NG Demonstrator_12.jpg


 

La convention-cadre signée le 24 août dernier entre la Suisse et la Suède pour la vente de 22 avions de chasse Gripen E stipule que le prix des avions sera fixe et s’élèvera à 3,1 milliards de francs suisses, soit environ 2,6 milliards d’euros, coûts de développements inclus. Le conseiller fédéral en charge de la Défense Ueli Maurer a détaillé ce mardi 28 août lors d’une conférence de presse les détails et les étapes clés de l’accord.

 

Le paquet pour 22 avions  comprend : 

 

L’Equipement spécifique aux engagements air-air et l’exploration et aux engagements air-sol. Paquet logistique pour les Forces aériennes. Paquet logistique pour l’industrie suisse. Systèmes pour la planification et l’évaluation des missions. Systèmes d’entraînement pour les pilotes. Instrumentation pour les essais en vol. Programme de vérification pour les avions de série, tirs de missiles compris. Paquet de données techniques. Coopération stratégique entre Saab, l’industrie aéronautiquesuisse, FXM et armasuisse.


 

gripen suisse,gripen e,gripen suède,accord gripen,gripen ng,swiss gripen,forces aériennes suisses,swiss air force


 

L’Etat suédois garantit que :

 

Le Gripen répondra aux fonctionnalités et prestations spécifiées et sera efficace au niveau opérationnel. Que des développements ultérieurs ne seront nécessaires que pour répondre à de nouvelles exigences opérationnelles. Les pris sont fixes.  Le Gripen sera livré conformément au calendrier établi.

 

Avion de meilleure qualité aux niveaux technique et opérationnel :

 

Le Gripen comprend un  nouvel équipement avec : Turboréacteur à double flux General Electric F414G plus puissant (même type que celui du Boeing F/A-18E/F Super Hornet) avec 33% de plus de poussée; peut atteindre la supercroisière;

Augmentation de la charge utile permettant d’emporter 1000 kg d‘armes supplémentaires;

Deux points d’emport supplémentaires sous le fuselage (nouvel état 10);

Capacité de stockage du kérosène plus importante (capacité des réservoirs accrue de 1400 litres); Renforcement du train d’atterrissage. Nouveau positionnement sous les ailes et élargissement; Antenne radar ES-05 RAVEN  AESA (Active Electronically Scanned Array + le Swashplate) de Selex Galileo; IRST (Infrared Search and Targeting / Capteur infrarouge de détection et de poursuite de cibles passif) et nouveau système de guerre électronque (GE); Amélioration du système d’autoprotection. Protection contre les systèmes de la guerre électronique obtenue grâce à un système d’alerte radar équipé de détecteurs multiples et à un système de détecteurs de départ de missile (Missile Approach Warning System, MAWS); Nouvelle avionique, cockpit inclus. Avionique intégralement modulaire.


 

gripen suisse,gripen e,gripen suède,accord gripen,gripen ng,swiss gripen,forces aériennes suisses,swiss air force


 

Livraisons :

 

Suisse : 11 Gripen E 2018-2019 et 11 2020 à 2021.

Suède : 3 Gripen en 2018, 2 en 2019, 3 en 2021 et le reste dès 2021. 

La Suède prévoit un étalonnage des livraisons pour permettre ses engaments de modernisation de la version C/D et de garder la chaine de montage le plus longtemps opérationnelle. 

 

 

 

Phase transitoire - 11 C/D (en prêt) : 

 

 

La fin de la milice :

 

L’arrivée du futur jet de combat se fera dans un contexte ou il faudra augmenter le nombre de pilotes professionnels et compenser le départ des derniers miliciens. En effet, jusqu’au départ à la retraite des Hornet les trois escadrilles continueront de fonctionner en appuis des deux escadrilles prévues sur Gripen.

 

Pour se faire, notre pays va louer 11 Gripen ( 8 C & 3 D) cette solution permet d’assurer la formation de nouveaux pilotes militaires professionnels de 2016 à fin 2020, sans dégarnir les trois escadrille de Hornet.  Cette solution évite le risque d’un embouteillage sur la flotte de F/A-18 C/D et sur le simulateur. 

 

De plus, la flotte de 54 F-5 coûte chaque année plus cher. Cette solution coutera moins cher au niveau de l’exploitation des Forces aériennes, les économies réalisées pourront être réinvestie dans d’autres projets ou même dans le financement du Gripen E. Cette solution permettra également aux pilotes comme aux mécaniciens de se familiariser avec le système «Gripen». 

 

A terme, en 2020 nous disposeront alors d’une capacité en ressources humaines suffisante pour mettre en oeuvre les deux nouvelles escadrilles de professionnelles qui seront dotées du Gripen E. Notre pays disposera alors de 5 escadrilles professionnelles (3  sur Hornet, 2 sur Gripen E).

 

Pas de Gripen F :

 

Une surprise est apparue lors de la conférence de ce matin, avec le renoncement de la version biplaces F. En effet, la nouvelle avionique du Gripen E permet une transition directe du simulateur à un appareil monoplace, tout comme sur le F-22 et les futurs F-35 et Sukhoi T-50. A l’avenir, les avions de combat ne devraient plus avoir besoin d’être complété pour l’entrainement avec des biplaces (sauf pour les avions écoles, PC-21, M-346).

 

 

La  collaboration avec la Suède :

 

La Suède ne se contente pas de fournir un avion : c’est une collaboration militaire qui s’instaurera avec cet État neutre. Une collaboration d’ailleurs indispensable: «Dans l’exploration aérienne, nous disposons encore d’une compétence de base, alors que le savoir-faire dans le domaine du combat contre des objectifs au sol s’est presque complètement perdu. Il n’y a plus que quelques officiers suisses qui maîtrisent encore cette forme de combat.» Dans un premier temps, il n’est prévu de s’équiper que d’un seul type d’arme, une bombe à guidage laser INS/GPS. «Il s’agit de reconstituer une compétence de base minimale au profit des Forces terrestres. Cela implique, outre l’acquisition du système d’arme, la formation du personnel spécialisé et en particulier des commandants de tir d’aviation». Le défi n’est pas mince: «C’est un savoir-faire que nous pourrons reconstituer avec l’aide des Suédois.»


 

Swedish_JAS-39_Gripen_landing.jpg


En lien l'accord cadre (anglais) :


http://www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/28126.pdf



 

Photos : 1 & 3 Démonstrateur NG en vol 2 Image de synthèse Gripen E suisse 4 Gripen C suédois @ SAAB Gripen

 

 

 

 

 

Gripen :garantie du prix et de la livraison !

796856156.jpg

 
La facture pour l'achat de 22 avions de combat Gripen s'élèvera à 3,126 milliards de francs, a assuré la Suède à la Suisse. Tous les coûts de développement sont inclus dans cette somme, selon Ueli Maurer.

27/08/2012

La Russie prépare son futur bombardier !

pakda-20120814.jpg


 

La Russie prépare le cahier des charges de son futur bombardier stratégique à longue distance (PAK-DA. L’appel d’offres pour le développement du PAK-DA aurait été lancé fin 2011 en vue de la réalisation d’un premier prototype d’ici 2020 et d’une entrée en service vers 2025. Un avant projet devrait être validé en 2012. Le programme serait en tout cas financé à hauteur de 23 trillions de roubles dans le cadre du plan armement 2011-2020.

 

Selon le général Victor Bondarev commandant de la Force aérienne «Le ministère de la Défense travaille sur une gamme complète d'exigences pour le PAK-DAD et d’après ceux-  l'industrie travaille déjà sur le «design» de l’avion".


 

1775308-1.jpg


 

Le futur bombardier PAK-DA  devra dans un premier temps compléter puis remplacer partiellement les Tu-160, Tu-95MSs et Tu-22M3s en service au sein de la composante stratégique de la Force aérienne russe. La Russie envisage de pouvoir lancer la production d’ici 2022 pour une entrée en service pour 2025. La semaine dernière, le général Anatoly Zhikharev, commandant de la force de bombardement stratégique annonçait que les premiers éléments de la conception de base ont été complété et accepté, permettant à l’industrie de commencer à grande échelle les travaux de recherche et de développement du futur bombardier.

 

Selon les diverses déclarations officielles entendues depuis 2007, le PAK-DA sera un bombardier "complètement nouveau et différent de ce qui existe à ce jour. Ce n’est donc pas une évolution de la gamme actuelle. Parmi les exigences évoquées figurent la furtivité, une capacité à opérer à partir de pistes courtes non préparées, des système de navigation, de reconnaissance, d’acquisition de cibles et de guerre électronique entièrement nouveaux.

 

Modernisations de la flotte :

 

Vladimir Poutine tient ses promesses, avec le lancement  de la modernisation de l’armée russe. En ce qui concerne  l’aviation, l’arrivée des chasseurs bombardiers Sukhoi SU-34 et le Sukhoi SU-35, les MIG -29SMT et le MIG-35 seront ensuite compléter avec le futur chasseur T-50 (PAK-FA). En attendant l’arrivée du PAK-DA, la force stratégique voit ses bombardier Tupolev TU-160 modernisés pour prolonger durée de vie, jusqu'à 30 ans et ceci à partir de 2016. Mais pour le moment se sont les Tupolev TU-22M3s qui reçoivent progressivement une nouvelle avionique, au total se sont 30 TU-22M sur un total de 60 en service, qui sont concernés par cette mise à niveau. 

 

9574-desktop-wallpapers-tu-22m3.jpg


 

Photos : 1 Image artistique imagée du PAK-DA 2 Tupolev TU-160 «BlackJack» @ Sergy 3 Tupolev TU-22M3 @ Tupolev 

 

 

 

21:43 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pak-da, bombardier russe, tupolev |  Facebook | |

26/08/2012

B787 "Dreamliner" 1an de certification !

K65411-01.jpg


EVERETT, Washington,  Ce weekend Boeing vient de fêter le premier anniversaire de la certification du B787 «Dreamliner». Le 26 août 2011, la Federal Aviation Administration (FAA) et l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) avaient  accordés les certificats de type pour l'avion de ligne de nouvelle génération du constructeur Boeing. 

 

 

"Recevoir ces documents a marqué un véritable tournant pour le programme B787 et a été un jalon historique pour The Boeing Company", a déclaré Larry Loftis, vice-président et directeur général du programme 787. «La certification a démontré que l'avion satisfait aux exigences de toutes les opérations commerciales, que nous avions terminé le programme de test le plus rigoureux de notre histoire et que le Dreamliner était prêt à entrer en service commercial."

 

A ce jour, 17 B787 ont été livrés aux compagnies aériennes et le programme compte plus de 800 commandes pour un carnet de 58 clients dans le monde. Les avions en service fonctionnent comme prévu avec une fiabilité égale aux B777 par exemple et ceci malgré quelques soucis aujourd’hui résolus en ce qui concerne la motorisation.

 

 «Nous sommes toujours conscients des sacrifices consentis et le grand talent appliquées pour atteindre les objectifs ambitieux que nous mettons en avant", a déclaré Loftis. il a fallu des dizaines de milliers d'hommes et de femmes du monde entier pour se concentrer sur un seul objectif de gagner ces certifications."

 

Un mois après la certification, l'entreprise a livré le premier B787 au client de lancement ANA. Un mois plus tard, l'avion est entré en service commercial.

«Ce fut  une période de 12 mois intense pour l'équipe 787», a déclaré Loftis. »Et mieux encore, nous voyons un long avenir prometteur pour ce programme."

 

A propos du Boeing 787 Dreamliner:

 

Un condensé de technologies :

La clé de ces  performances exceptionnelles sont dûes  une suite de technologies nouvelles développées par Boeing et son équipe internationale de développement technologique.

Le B787 est presque fait entièrement de matériaux composites, plus léger et plus résistant.

Une nouvelle architecture électronique permet de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, la surveillance complète des systèmes qui permettent à l'avion de s'auto-évaluer et signaler les besoins en maintenance à des systèmes terrestres et ceci non plus seulement sur les organes primaires mais également secondaires.

Boeing en  choisissant  General Electric (GEnx) et Rolls-Royce (Trent ) pour développer les moteurs de l’avion, permet de réduire la consommation de kérosène et donc le rejet de CO2 de près de 30%.

Photo : B787 à Seattle lors de la cérémonie de certification @ Boeing


23:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : b787, boeing, dreamliner |  Facebook | |

24/08/2012

Exercice aérien en Suède pour nos F/A-18 !


 

5cf7605808.jpg

 

Une délégation des Forces aériennes suisses forte de quelque 40 personnes participe du 24 août au 7 septembre à un exercice international de défense aérienne se déroulant à Luleå-Kallax, en Suède. Cinq avions de combat suisses de type F/A -18C/D Hornet (quatre avions d’engagement et un avion de réserve) se rendront à cet effet dans le nord de la Suède. 

La base légale de la participation au Nordic Air Meet 2012 est constituée par le protocole d'accord du 24 juin 2002 conclu entre le Royaume de Suède et la Suisse.

 

Nordic Air Meet (NOAM) :

 

C’est la cinquième édition de cette exercice,  nos Hornet n’ont  jamais manqués une seule édition de cet exercice international  (03,04,06,07) en Suède. Cet exercice de défense aérienne a pour objectifs notamment  le renforcement  de la coopération dans le cadre de scénarios modernes de crises dans l'esprit du programme du partenariat pour la paix (PpP), l'entraînement à l'engagement en commun de divers moyens de la guerre aérienne dans le cadre d'exercices complexes de même que l'approfondissement de la capacité de coopération avec les Forces aériennes partenaires en opérations aériennes composites (COMAO).

 

L'exercice sera réalisé à partir de trois bases différentes; à Luleå et Vidsel Älvsbyn en Suède et Rovaniemi en Finlande. Deux sessions de vol sont organisées par jour, une le matin et une l'après-midi au-dessus du polygone d’entrainement de Lycksele.

 

L’édition de cette année comprend un total de 65 avions de combat de six pays différents avec en plus un avion ravitailleur, un appareil de commandement et de contrôle des aéronefs. Ce qui permettra d’avoir en simultané 54 avions de combat en  l'air à la fois. Il s’agit du deuxième plus grand exercice aérien de l’année en Europe.


 

Swedish-Air-Force_ASC890-Erieye-system_070612 (2).jpg


 

Les participants :

 

 Les pays participants sont la Suède (JAS-39C/D Gripen), la Finlande (F/A-18C/D Hornet), l’US Air Force (F-16C/D Figthing Falcon), l’Angleterre (Tornado GR4), le Danemark (F-16C/D Figthing Falcon) et la Suisse (F/A-18C/D Hornet).

 

En dehors des avions de combat, la Suède participe avec un avion de commandement et de contrôle Saab 340 AEW Erieyes (ASC 890), un avion ravitailleur, C-130 et USAFE avec un avion ravitailleur KC-135.

Sont également inclus dans l'exercice l’unité suédoise d’Electronic Warfare Tactics, les Life Guards (Livgardet), ainsi que des hélicopètres de l’Helikopterflottiljen et le Luftstridsskolan (Ecole de l'Air Combat Training).

 

b284e0be27.jpg

Photos :  1 & 3 F/A-18C/D suisses en compagnie de Gripen JAS-39 C/D suédois @ Swiss Air Force 2 Saab 340AEW Erieyes (ASC890)@ Saab aerospace