11/10/2012

Boeing : grosse commande D’Alaska Airlines !

ASA-MAX8_K65759.jpg


 

 

SEATTLE, Boeing et Alaska Airlines a annoncé aujourd'hui une commande ferme pour  20 B737-800 «MAX»,  17 B737-900 «MAX»  et 13 B737-900ER Next-Generation. Soit une commande de 50 appareils évaluée à plus de 5 milliards de dollars au prix catalogue. Il s’agit-là, de la plus importante  commande dans l'histoire de l'Alaska Airlines.

 

La compagnie Alaska Airlines est une fidèle cliente du constructeur américain et continue donc avec ce choix dans sa stratégie du entièrement dédiée à Boeing.

 

«Cette commande nous positionne pour la croissance et assure que nous allons continuer à exploiter des avions silencieux et économes en carburant disponibles dans un avenir prévisible. Cela signifie que nos clients continueront à bénéficier d'une confortable expérience en vol " à déclaré Brad Tilden chef de la direction Alaska Airlines. 

 

Les livraisons seront effectuées comme suit : le premier B737-800 «MAX» arrivera en 2018 soit an avant le B737-900 «MAX». Les B737 «Next Generation» commenceront à entrer en ligne à la fin de ce mois du fait d’une précédente commande.

 

A propos du 737 «MAX» :

 

Les nouveautés comprennent donc une nouvelle motorisation  avec le SNECMA CFM LEAP-1B  qui sera intégré plus haut dans la voilure, à l’image de la formule retenue pour le B787, avec une soufflante de 69,4 pouces (1,74M). 

Le train d’atterrissage sera rallongé de 20cm (8 inch) pour assurer la garde au sol du moteur. L’avion sera doté  d’un nouveau cône de queue, dont le dessin permettra de diminuer la trainée. 

Question avionique, la famille «MAX» sera dotée de commandes de vols électriques. Un circuit de prélèvement d’air moteur doit permettre optimiser la gestion de la pressurisation en cabine ainsi que  du dégivrage tout en réduisant la consommation carburant.

Boeing a également re-dessiné les ailettes de bout d’ailes. Ces nouvelle ailettes «Winglets» baptisées "Advanced Technology Winglet" permettront une diminution supplémentaire de 1,5 % de la consommation en carburant, en plus de la réduction de 10 à 12 % déjà annoncée pour l’avion. Ces Winglets  se composent en deux parties, l’une orientée vers le haut et l’autre vers le bas. Ces nouvelles ailettes auront les dimensions suivantes 2,9 m verticalement de bas en haut,  la longueur des ailettes supérieure et inférieure étant de respectivement 2,5 m et 1,4 m. La garde au sol sera évidemment réduite, avec une distance de 3,1 m en extrémité de la voilure.

Concernants le rayon d’action des trois variantes (-700,-800,-900) , on obtient : 3.800 nm, 3.620 nm et 3.595 nm, soit une augmentation de respectivement 400 nm (741 km), 540 nm (1000 km) et 540 nm par rapport aux appareils qu’ils remplaceront en l’occurrence les B737-700, -800 et -900ER actuels. 

Les masses maximales au décollage (MTOW) des B737 MAX-700, 800 et  900 seraient désormais de 159.400 livres (70t), 181.200 livres (82,2t) et 194.700 livres (88,3t), soit une augmentation respective de 5.000 livres (2200kg), 7.000 livres (3175kg) et 7.000 livres en comparaison avec les appareils de la famille 737NG.

Photo : 1 B737-800 «MAX» aux couleurs d’Alaska Airlines


10/10/2012

Encore des A330 pour Turkish Airlines !

TukishA330.jpg


 

Turkish Airlines a commandé 15 A330-300, soit leur septième commande portant sur la famille A330 et leur vingtième commande auprès d'Airbus au total. Ces appareils permettront d'assurer les vols moyen et long-courriers depuis le hub de Turkish Airlines à Istanbul. 

 

Turkish Airlines a passé sa première commande auprès d'Airbus en 1984 et exploite à ce jour 101 appareils Airbus, dont 17 avions de la famille A330.  

 

« L'efficience, la régularité technique en exploitation et l'engouement de nos passagers pour notre flotte d’A330 en service en font un élément incontournable pour les vols moyen et long-courriers de Turkish Airlines », a déclaré Temel Kotil, CEO de Turkish Airlines. « Cette nouvelle commande va nous permettre de poursuivre notre stratégie de croissance et le renouvellement de notre flotte avec un avion dont nous connaissons la régularité technique en exploitation et la rentabilité. ». 

 

« Airbus et Turkish Airlines entretiennent des relations de longue date, et nous sommes fiers de pouvoir fêter ensemble notre vingtième commande », a déclaré John Leahy Chief Operating Officer, Customers d'Airbus. « L'efficience, la fiabilité et le confort de l’A330 répondent toujours autant aux attentes de nos clients et des passagers du monde entier, et cela pour de nombreuses années encore ». 

 

Grâce à la communité propre à tous les appareils Airbus, tant opérationnelle qu’en ce qui concerne le cockpit, les compagnies aériennes peuvent affecter les mêmes équipages, personnels navigants commerciaux et techniciens de maintenance, à tous les appareils Airbus de leur flotte. Ces avantages donnent aux utilisateurs une grande souplesse opérationnelle et se traduisent par des réductions de coûts substantielles. Airbus, principal avionneur mondial, offre la gamme de produits la plus moderne et la plus complète sur le marché des avions civils de 100 à plus de 500 sièges. 

 

La famille A330, dont les appareils peuvent accueillir de 250 à 300 passagers et qui comporte des versions cargo et VIP, ainsi que des avions de ravitaillement/transport militaire, a enregistré à ce jour plus de 1’200 commandes. Quelque 900 appareils de ce type sont d’ores et déjà exploités par quelque 90 utilisateurs dans le monde. Depuis la mise en ligne de la toute première version de l’A330-300, l’un des principaux atouts de ce type d’appareil a toujours été son coût d’exploitation très bas. Grâce à l’introduction d’un grand nombre d’optimisations, cet appareil reste le plus rentable et performant de sa catégorie et enregistre un taux moyen de régularité technique de plus de 99%.

 

Photo : A330 Turkish Airlines @ Pascal Kümmerling

21:27 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : airbus, a330, turkish airlines |  Facebook | |

09/10/2012

La Russie reçoit ses premiers YAK-130 !

Yak-130_flight_3.JPG


 

L’usine Irkut vient de livrer les six premiers appareils d’entraînement Yakovlev Yak-130 à l'armée de l'air russe. Les premiers Yak-130 ont été livrés après un programme d’essais en vol poussé depuis les installations d’Irkut sur l'aérodrome Borisoglebsk (région de Voronej). Ces appareils d’entraînement sont l’objet d’un contrat signé en décembre 2011 entre le ministère russe de la Défense et l’avionneur Irkut, pour un total de 55 aéronefs dont la fourniture doit arriver à terme en 2015.

 

Le Yakovlev  Yak-130 :


 

yak130_4.jpg


 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MIG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi mais suite à de nombreuse différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’ou l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à  Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux. 


 

174128192.jpg


 

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553 et peut être adapté aux besoins du client.

 

Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

 

De futurs gros besoins pour la Russie :

 

L'armée de l'air russe pourrait avoir besoin dans un futur proche de près de 300 avions de type Yak-130. Non seulement pour l’entraînement de ses futurs pilotes mais également pour remplacer le retrait de certains avions d’attaque au sol. 

Exportations :

 

Le Yak-130 à trouver preneur auprès de trois pays : 16 en Algérie, 6 en Libye, 36 en Syrie (livraisons stoppées). 

170902310.jpg

 

Photos : 1 & 3 Yak-130 en vol  2 Cockpit @ Irkut

21:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : irkut, yakovlev, yak-130 |  Facebook | |

AW-139 pour la Thaïlande !

 

agustawestland,aw-139,royal thäi air force

 

 

 

AgustaWestland et l’Armée royale thaïlandaise viennent de signer un contrat pour l’acquisition de deux hélicoptères AW-139 VIP. Ces hélicoptères seront principalement utilisés pour le transport des membres du gouvernement.

 

L’AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performance dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Le poste de pilotage intégré et avancé doté d’une avionique de dernière génération minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux  rôles y compris EMS / SAR, VIP / transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 170 clients de plus de 50 pays ont commandé plus de 640 hélicoptères AW139 jusqu'ici.

 

Photo : AW-139 aux couleurs Thaï @ Agustawestland

08/10/2012

Taïwan modernise ses F-16 !

1751219-1.jpg


 

 

TAIPEI,  Lockheed-Martin a remporté un contrat de 1,85 milliard de dollars pour débuter la  modernisation des F-16 A/B Block 20 en service au sein de la Force aérienne. L’île de Taïwan dispose d’une flotte de 145 F-16 (sur un total 150) qu’elle s’et procurée dans les années 1990.

 

Standard «Viper»:

 

Taïwan a sélectionné le programme de  modernisation de Lockheed-Martin basé sur le standard F-16V "Viper".

 

Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

Nouveau radar RACR :

Le RACR (Radar Raytheon Advanced Combat). Il s’agit d’une version dérivée de l’AN/APG-79 développé par Raytheon de type AESA dont la plateforme et l’antenne sont adapté selon l’avion, soit le F-16, F-15 ou F/A-18.

Cette solution de radar AESA a été conçu, pour équiper l’ensemble des appareils de la gamme F-16, F-15 et F/A-18 soit neufs ou dans les cas de modernisation de flottes déjà en service.

En ce qui concerne la variante RACR qui équipera les F-16, Raytheon à terminé le développement dans temps record de 24 mois, une série d'essais en vol ont été menés sur des appareils de l’USAF à Edwards Air Force Base, en Californie. Ces vols de démonstration ont mis en évidence les capacités multirôle dans les gammes air-air et air-sol.

Par rapport à l’ancien radar à antenne mécanique le radar AESA RACR apporte une détection étendue avec amélioration du suivit des cibles. La précision d’engagement est améliorée et le radar offre une nette amélioration des capacité de guerre électronique.

La version taïwanaise sera également doté du système de gestion électronique AN/ALQ-213 Warfare (EWMS) qui a été développé par une entreprise danoise TERMA A/S. Ce système comprend l'intégration et le contrôle des éléments de guerre électronique en liaison avec les systèmes d'autoprotection. Ce système avait été à l’origine développé pour les F-16 danois. Cependant, son efficacité et sa flexibilité ont permis à l’ALQ-213 

d’être installé sur nombre d’avion de transport et d’hélicoptères : C-130H, AS-532 Cougar, CH-47 Chinook, EH101, A-10, F-111, C-160 Transall et Hercules C-130J II.

 

Sa flexibilité lui permet ALQ-213 doit être installé sur grand avion de transport, d'autres combattants que le F-16 et des avions à voilure tournante. Les EWMS a été installé sur les avions suivants: F-16, C-130H, AS-532 Cougar, CH-47 Chinook, EH101, A-10, F-111, C-160 Transall et Hercules C-130J II.


 

1693693538.jpg


Photos : 1 F-16B Taïwanais @ Dennis Chang 2 F-16 Viper avec antenne AESA@ Lockheed-Martin