25/10/2012

Le dernier Mirage F1CT à volé !

Mirage-F1-CT-jet-fighter.jpg


Le dernier Mirage F1CT no: 226 en service dans l’Armée de l’air à effectué un ultime vol avant de cesser définitivement (Malheureusement) sa carrière. 

Pour gagner sa dernière base d’attache, le Mirage F1 CT n°226 s’est envolé de la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan aux commandes du capitaine Mathieu Delattre, pilote totalisant plus de 5000 heures de vol. Au cours de ce vol, l’avion de chasse tactique était escorté par un Mirage F1CR de l’escadron de reconnaissance 2/33 «Savoie» et un Mirage F1B piloté par le lieutenant-colonel Vinot-Préfontaine, commandant l’escadron «Savoie».

Entré en service au sein de l’Armée de l’air en 1992, le Mirage F1CT est la version tactique du Mirage F1C, avion de chasse d’interception. Au total, une soixantaine d’avions de ce type furent produits.

Il ne reste plus désormais que des Mirage F1CR en service en France, au sein de l’escadron 2/33 «Savoie» de Mont-de-Marsan qui exploite une vingtaine de ces appareils spécialisés dans la reconnaissance aérienne.

Le Mirage F1CT :

 

Le  Mitage F1CT est un appareil monoplace d'assaut tactique destiné é l’époque à remplacer les Mirage IIIE et Mirage 5F. Il s'agit en fait de Mirage F1 C-200 rendus disponibles par l'arrivée du Mirage 2000 et auxquels on a ajouté un télémètre laser, un nouveau détecteur d'alerte radar et un nouveau siège éjectable. Le système électrique est entièrement remplacé et l'électronique de bord modernisée tandis que la suppression du canon gauche permis par la suite l'installation de deux petites caméras. En tout, cinquante-cinq Mirage F C-200 seront convertis en F1CT, les premiers entrant en service en 1992. 

 

Photo: Mirage F1CT à la belle époque @ SIRPA/AIR

24/10/2012

Agusta dévoile l’AW119Kx !

AW1000%20web.jpg


 

 

AgustaWestland à dévoiléaujourd’hui à Seattle, lors de la conférence du transport aérien médical,  son nouvel hélicoptère AW119Kx monomoteur, il s’agit de la dernière évolution de la gamme d’hélicoptère AW119. Le constructeur dispose pour l’instant d’un carnet de commande de 15 appareils.

 

L’AgustaWestland  AW-119Kx dispose de la nouvelle avionique Garmin G1000H,  système intégré de poste de pilotage avec deux grands écrans LCD 10,4'' l’ensemble des informations de vol couplées avec les fonctions systèmes. Le pilote dispose dès lors 

d’une situation complète qui réduit de part sa présentation la charge de travail tout en augmentant la sécurité. La nouvelle avionique est également optimisé pour le diagnostic et l'analyse des données à des fins de maintenance. La configuration du cockpit permet également l’usage des lunettes de vision nocturne (LVN) ceci grâce à l’adjonction du système d’affichage Night Vision Imaging System (NVIS).


 

AW1000_3%20web.jpg


 

L’ AW119Kx est alimenté par un moteur Pratt & Whitney PT6B-37A qui est évalué à 1002 shp (747 kW) pour le décollage, offrant des performances exceptionnelles par temps chaud et conditions élevées, ainsi qu'une vitesse maximale de 152 noeuds (282 km / h). L’aéronef peut charger jusqu’à 2850 kg (6,9283 lb). L’ AW119Kx dispose d’une cabine très spacieuse avec des zones séparées.

 

L’AW119Kx est parfaitement adapté pour effectuer de nombreuses missions telles que 

la lutte contre l'incendie, le transport VIP, le transport offshore et l’usage spécifique pour les forces de l’ordre sans oublier les évacuations sanitaires (MEDEVAC).

 

AgustaWestland espère obtenir la certification de l'AW119Kx pour le premier trimestre de 2013.


 

AW1000_2%20web.jpg


 

Photos : 1 l’AW119Kx  2 Cockpit 3 cérémonie de présentation @ AgustaWestland

21:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : agusta westland, aw119kx |  Facebook | |

FlyScoot commande le B787 « Dreamliner » !

1819974242.jpg

 

 

SEATTLE, la compagnie « Low cost » de Singapore Airlines vient de d’annoncer la commande ferme pour  20 B787 « Dreamliner ».Ces appareils étaient initialement destiné à la maison mère Singapore Airlines.

Un condensé de technologies :

La clé de ces  performances exceptionnelles sont dûes  une suite de technologies nouvelles développées par Boeing et son équipe internationale de développement technologique.

Le B787 est presque fait entièrement de matériaux composites, plus léger et plus résistant.

Une nouvelle architecture électronique permet de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, la surveillance complète des systèmes qui permettent à l'avion de s'auto-évaluer et signaler les besoins en maintenance à des systèmes terrestres et ceci non plus seulement sur les organes primaires mais également secondaires.

Boeing en  choisissant  General Electric (GEnx) et Rolls-Royce (Trent ) pour développer les moteurs de l’avion, permet de réduire la consommation de kérosène et donc le rejet de CO2 de près de 30%.

 

Singapore Airlines commande des A380 & A350 supplémentaires !

466397632.jpg

 

Singapore Airlines (SIA) a annoncé ce matin  son intention d’achat auprès d’Airbus de 25 gros-porteurs supplémentaires, dont cinq A380 double-ponts et 20 A350-900. Ces appareils seront mis en service sur les lignes long-courriers et régionales du transporteur, offrant un niveau de confort et de rentabilité maximal sur ses lignes à forte densité et de moyenne capacité.

Cette nouvelle commande d’A380 sera la troisième commande passée par la compagnie pour ce type d’appareil et portera à 24 le nombre total d’A380 commandés par SIA. Singapore Airlines, première compagnie à exploiter l’A380, dispose à ce jour de 19 de ces appareils en service qui assurent la liaison avec 10 destinations en Europe, aux Etats-Unis et dans la région Asie-Pacifique au départ de sa base de Singapour. Dans la catégorie des appareils de capacité moyenne, cette nouvelle commande d’A350 XWB permettra au transporteur de doubler son carnet de commandes, qui totalisera 40 appareils de ce type. Ces A350-900 seront également exploités par la compagnie sur ses lignes moyen- à long-courriers.

Depuis sa première mise en service par Singapore Airlines en 2007, l’A380 a rejoint les flottes de neuf transporteurs de classe mondiale. Avec une capacité de 525 passagers répartis en trois classes, l’appareil peut couvrir une distance de 15 700 km/8 500 nm sans escale, transportant davantage de passagers à un coût inférieur, tout en réduisant l’impact sur l’environnement. Sa cabine spacieuse, silencieuse et confortable ont fait de l’A380 un avion hautement prisé des passagers, résultant dans des coefficients de remplissage plus élevés, quelle que soit sa destination. A ce jour, Airbus totalise 257 commandes fermes pour l’A380, émanant de 20 clients.

L’A350XWB (Xtra Wide-Body) est une toute nouvelle famille de long-courriers de moyenne capacité, comprenant trois versions pouvant accueillir de 270 à 350 passagers dans un aménagement tri-classe standard. Cette nouvelle famille introduira un changement radical en termes de rentabilité par rapport aux avions existants de sa catégorie, avec une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et, dans un même temps, des émissions de CO2. L’A350XWB, dont la mise en service est prévue en 2014, totalise à ce jour 558 commandes fermes émanant de 34 clients dans le monde.

 

12:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a380, a350 xwb, singapore airlines |  Facebook | |

23/10/2012

L’Inde va remotoriser ses Jaguar !

1863329.jpg


 

NEW DEHLI, l’information couvait entre le chaud et le froid depuis plusieurs mois, mais cette fois-ci, elle est confirmée par l’Indian Air Force et le motoriste Honeywell. L’Inde va remotoriser ses avions Jaguar prolongeant ainsi la vie du chasseur de 15 ans.

 

Le programme de remotorisation de la flotte des Jaguar en service au sein de l’Indian Air Force (IAF) date de 2005, à l’époque, deux options étaient envisagées : la première consistait en une mise à niveau des Rolls-Royce Adour Mk 821par le motoriste anglais et la seconde l’adjonction d’un nouveau moteur, le F125IN d’Honeywell. Finalement devant les lenteurs de l’administration indienne et la collaboration de l’Inde avec Honeywell dans le programme commun de développement du HAL-228 (Dornier 228 indien), Rolls-Royce se retira du projet en 2007.


 

10-2012-3-f125in-engine.jpg


 

Le projet continua d’avancer lentement avec notamment des périodes d’incertitude concernant la réelle volonté de prolonger l’utilisation du chasseur franco-anglais au sein des unités de l’IAF. La dernière étant liée au choix de l’avion de combat Rafale.

 

Le motoriste américain se voit donc accorder une commande de 270 turboréacteurs à double flux F125IN. Ce moteur pèse 600 livres de moins que l'Adour et dispose d’une poussée de 9850 lbf (43.8kN) va permettre au Jaguar de décoller 25% plus court qu’actuellement et ceci avec un rendement 36% supérieur  à la motorisation actuelle. 


 

Les études préliminaires ont démontré que le F125IN est conçu pour s'intégrer dans la cellule des Jaguar sans grandes modifications. L’Inde devrait par ailleurs, économiser plus de 1,5 milliard de dollars en matière de cycle de vie et de coûts par rapport à la situation actuelle.

 

L’IAF et Honeywell prévoient de tester un premier Jaguar avec le moteur F125IN  dans la période 2015-2016, le calendrier prévoit que l’ensemble des 125 Jaguar puissent être modernisés d’ici 2023-2024. 

 

Le Jaguar en Inde :

 

L’Inde est le plus gros client à l'export pour le Jaguar franco-anglais. Démarchée dès 1968, l'Inde signa finalement en avril 1979 une commande pour 130 Jaguar, incluant un contrat de fabrication sous licence pour 95 exemplaires et un transfert de technologie. La Royal Air Force devait former les premiers pilotes de la Force aérienne indienne et louer à l'Inde 20 appareils, en attendant qu'elle reçoive ses Jaguar (nommés localement Shamsher, soit "épée de justice"). 

 

Un premier escadron indien fut déclaré opérationnel en septembre 1980, suivi d'un second un an plus tard, après l'arrivée des 38 exemplaires fabriqués par la SEPECAT. La production locale, confiée à Hindustan Aeronautics Ltd, commença par l'assemblage à partir de pièces fournies avant de se poursuivre par une fabrication entièrement indienne à l'exception des réacteurs. Au total, cinq escadrons furent équipés progressivement de 1980 à 1991, dont l'un reçu 12 Jaguar IM destinés à l'attaque maritime que l'Inde est le seul pays à avoir mis en service.


 

800px-IAF_Jaguar.jpg


 

Photos : 1 Jaguar biplaces @ Fred Willemsen 2 le F125IN Honeywell 3 Jaguar indien@ IAF