03/06/2012

L’Inde et la Russie préparent un avion de transport militaire !

 

MTS_Il214_maks2009.jpg


 

La coopération entre l’Inde et la Russie ne se limitera pas à l’avion de combat de 5e génération PAK/FA T-50, mais va se prolonger avec un programme d’avion de transport militaire. En effet, Hindustan Aeronautics (HAL) a signé un contrat avec le groupe russe Ilyushin Aviation Complex et IRKUT un contrat  pour co-développer un avion de transport multirôle (MTA). Cette joint-venture fait suite aux recherches dans le domaine entre les deux nations depuis 2010.

Un dérivé du projet Il-214 :

Le MTA est susceptible d'être dérivé du projet d’avion de transport de nouvelle génération bimoteurs Il-214 dont la  conception est issues du bureau d'études Iliouchine. Il aura une masse maximale au décollage de 65 tonnes métriques, offrant une  capacité de charge utile de 15 à 20 tonnes métriques. La  vitesse de croisière d’environ 430 noeuds avec une portée allant jusqu'à 1.460 nm et un plafond  pratique de 39.400 pieds (12.000 m). L’investissement est estimé à 771 millions de dollars.

Remplacer une flotte hétéroclite :

Le nouvel avion de transport tactique devra remplacer, une flotte hétéroclite qui équipe actuellement, les deux pays. Pour l’Inde, il s’agira entre autre de remplacer en premier  lieu une flotte de 105 appareils de type Antonov An-32. En Russie l’appareil va remplacer les An-12 et An-26. Les premières projections en matière d’acquisition rendue publiques laissent entendre qu’il faudra produire un premier lot de 205 appareils soit 100 pour l’Inde et 45 pour la Russie, ainsi qu’au moins 60 appareils pourraient directement intéresser des pays tiers dans un premier temps.

photo_2.jpg

 

 

Répartition des travaux :

HAL effectuera un travail partagé en matière de R&D sur ses installations à Bangalore et finalisé l’électronique, tandis que sa division avions de transport à Kanpur va fabriquer des prototypes. Ilyushin Aviation Complex se chargera des alliages d'aluminium et composites avancés ainsi que de l’avionique, le train d’atterrissage. La Société IRKUT devait jouer un rôle clé en matière  d’investissement (40% des dépenses du projet) et coordinateur du côté russe.

La motorisation reste encore à être définie avec peut-être deux motorisations à choix. En effet, les Russes semblent opter pour une motorisation indigène, alors que l’Inde préfèrerait un moteur de l'Ouest sur mesure, tels que, le BR715 de Rolls-Royce ou Snecma CFM56, par exemple.

Spécifications du MTA :

Selon les premières informations disponibles sur le programme MTA, l’avion sera décliné en deux versions, l’une militaire et l’autre en cargo/passagers civil. La version militaire doit pouvoir emporter jusqu’à 20 tonnes de matériel dont des palettes aéro-largable ou 82 parachutistes armés. En version civile, l’appareil  doit pouvoir emporter le même tonnage en palettes standards ou pourra être configuré pour le transport de 100 passagers.

La rampe arrière contribuera à l'efficacité des opérations de largage, ainsi que de la facilité de chargement / déchargement. Deux téléphériques, un treuil de fret et l’équipement de manutention en version cargo civil ou militaire.

Une alternative aux programmes occidentaux :

Le programme d’avion de transport tactique multirôles «hindo-russe» semble être à terme une bonne alternative aux divers programmes occidentaux comme l’Embraer KC-390 dont la ressemble et le mode de motorisation est proche. Mais également en ce qui concerne les C-27 «Spartan» et dans une moindre mesure le C-130.  L’avion certainement très abordable en matière de prix et doté le cas échéant d’une motorisation occidentale offrira, alors, une solution très attractive. L’appareil pourrait être disponible d’ici 2020-2022.

MTA_1-564x451.jpg

 

 

Photos : 1 Maquette IL-24 2 Image de synthèse de la version indienne 3 vue d’artiste @ IIyushin/HAL

 

Améliorations prévues pour les F-22 «Raptor» !

 

F-22_on_the_tarmac.jpg


 

Lockheed-Martin qui vient de terminer la production du F-22 «Raptor» (195 appareils au total) se penche maintenant sur les améliorations nécessaires qui doivent être apportées au F-22.


Résoudre les problèmes d’oxygène :

Le constructeur se penche sur les problèmes de circuit du système de régénération en oxygène  OBOGS qui a causé de nombreux cas d’hypoxie chez les pilotes. Une enquête de sept mois réalisée au sein de l’USAF n’a pu identifier la cause du problème. L’USAF travaille avec Lockheed-Martin encore aujourd’hui à la résolution du problème. Le 15 mai dernier, il a été décidé d'accélérer l'installation d'un système d'oxygène «back-up» automatique dans tous les F-22, l’installation avait débuter en janvier de cette année et  semble résoudre le problème. 10 appareils étaient alors équipés en rattrapage par mois, l’administration veut maintenant augmenter la cadence pour rendre les capacités opérationnels de l’ensemble de la flotte de F-22 au plus vite !

En parallèle, l’USAF doit présenter chaque mois au secrétaire à la Défense, Leon Panetta, ses efforts pour identifier la cause d'incidents hypoxie.

Augmentation des capacités du F-22 :

L’USAF désire une mise à jour des capacités de combat  du F-22 avec un budget pour 2013 de 512 millions de dollars pour la recherche et le développement ainsi qu’un budget de 333 millions de dollars pour l'achat.

Il est prévu d’augmenter la capacité opérationnelle cette année  (modernisation 3)  de la flotte de F-22 «Raptor»  avec des améliorations de la capacité radar au sol qui comprendront : la géolocalisation des menaces terrestres et l’intégration en soute d’un chariot pour petites bombes guidées. En 2016 une nouvelle liaison des données (Link16) sera intégrée.

De 2014 à 2018 (modernisation 3.2A/B) Les F-22 recevront une amélioration du système de protection électronique et du système IFF (identification ami/ennemi), l’arrivée des missiles Raytheon AIM-120D et AIM-9X.

Au total, l’USAF prévoit une dépense total de 9,7 milliards de dollars pour la flotte de F-22 jusqu’en 2023. 

6-2012-1-last-f-22-raptor.jpg

 

 

Photos : F-22 «Raptor» @ Lockheed-martin

 

13:32 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lockheed-martin, f-22 raptor, usaf |  Facebook | |

02/06/2012

Lufthansa met en service le B747-800 «Intercontinental»!

 

LufthansaFrankfurt.jpg


 

Lufthansa, client de lancement du Boeing 747-800 «Intercontinental», vient de mettre officiellement le dernier né de la famille des Jumbo jet avec un vol commercial en partance de Francfort (FRA) à destination de  Washington, DC Dulles International Airport (IAD).

Le Vol LH416 a quitté  Francfort  à 09h50 et à l'atterrit  à Dulles à 12h45. En plus des passagers réguliers, les clients comprennent le Dr Christoph Franz, CEO de Lufthansa et président du Conseil exécutif, et Elizabeth Lund, vice-président de Boeing et directeur général du programme  B747 qui ont été rejoints par une délégation composée de médias américains et internationaux.

Le vol de retour, LH419, est programmée pour partir à Washington, DC dans la nuit de vendredi à samedi soit à 5:55 pm, pour arrivé à Francfort à 8h05 ce samedi. Le nouvel avion de Lufthansa effectuera la liaison entre  les deux villes  six jours par semaine (sauf le mardi).

Les vols sont disponibles à la réservation sur www.lufthansa.com.

La nouvelle cabine de Lufthansa spécialement dédiée au B747-800 «Intercontinental»  est équipée de 362 sièges en configuration tri-classe soit : 8 First Class, 92 en classe affaires et 262 en classe économique. Les passagers qui voyagent sur le  B747-800 pourront découvrirent  une nouvelle expérience en classe affaires qui offre une disposition des sièges unique sous la forme d'un «V» en vertu duquel deux sièges voisins sont inclinées l'une vers l'autre le long d'un axe central. Cette solution innovante permet à Lufthansa de remplir l'une des principaux souhaits exprimés par les clients au cours des recherches très approfondies et permet de s'asseoir ou de s'allonger face à la direction de déplacement. A la simple pression d'un bouton, le siège se transforme en un plein plat, pour une surface de couchage horizontale mesurant 6'6 "en longueur (1,98 m). Le rembourrage ergonomique amélioré garantit un haut degré de confort en position assise ou en position horizontale et les accoudoirs réglables permettent de fournir plus d'espace dans la région des épaules en position couchée.

 

574524_324276874312609_118646854875613_785362_1826907394_n.jpg

 

 

Photo : 1 premier vol commercial pour le B747-800 de Lufthansa 2 Le Design des nouvelles nacelles des moteurs GEnX @Boeing/Lufthansa

 

31/05/2012

Boeing livre le 20e B747-800 à Panalpina suisse !

 

K65677.jpg


 

EVERETT, Washington,  Boeing à livré ce jeudi  le 20e B747-800 «Nouvelle Generation». L'avion, un cargo B747-800F, a été livré à la compagnie Atlas Holdings Air Worldwide, Inc Atlas Air qui  assurera l'exploitation pour le compte de Panalpina, l'opérateur de fret basée en Suisse. Il s'agit d’une première dans l'histoire de Panalpina, qu'un avion a été peint dans une  livrée de la compagnie.

Le B747-800 «Freighter» entrera immédiatement  en service au moment de son  départ de Seattle pour Hong Kong dans la nuit de jeudi à vendredi. L'avion, baptisé «Esprit de Panalpina», s'envolera ensuite en provenance de Hong Kong pour le  Luxembourg avec une cargaison à bord. Atlas Air a commandé au total neuf B747-800 «Freighters», dont deux, pour Panalpina.

A ce jour, Boeing a livré 20 B747-800 dont 16 B747-800 «Freighters», trois B747-800 «Intercontinental» aux clients VIP et un B747-800 «Intercontinental» à la compagnie  Lufthansa.

 

A propos du B747-800F :

Cet ultime opus du B747 bien qu’il soit parfaitement reconnaissable aux versions précédentes du JumboJet, incorpore de nombreuses modifications, issues du programme du B787 «Dreamliner». L’aile a été re-dessinée et utilise plus de matériaux composites à la manière du B787. Les moteurs sont les mêmes et les nacelles reprennent les échancrures  de fuite évitant la création de turbulences. La nouvelle configuration du poste de pilotage et le futur intérieur cabine seront très proches entre les différents modèles d’avion de Boeing. Ceci à la manière de ce qu’avait initié Airbus sur ses avions.

L'avion mesure 76,3 m de long, soit  5,6 m de plus que la version cargo B747-400. Le tronçon fournit à ses clients 16 % de volume supplémentaire, ce qui se traduit par 4 palettes sur le pont principal et 3 au pont inférieur. Avec une masse à vide de 80 tonnes il sera 21% plus économe en carburant que ses concurrents.

La version  B747-800 « Intercontinental» permettra le transport de 467 passagers en trois classes sur 14,815 km avec un coût par siège de 13% inférieur à l’ancienne version et permettra une économie de 11% de carburant.

A propos de Panalpina & Atals Air Worldwide  :

Le Groupe Panalpina est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions de chaîne en approvisionnement et exploite un réseau mondial avec près de 500 agences dans plus de 80 pays. Dans 80 autres pays, il coopère étroitement avec des entreprises partenaires. Panalpina emploie environ 15.500 personnes à travers le monde.

Atlas Air Worldwide est la société mère d'Atlas Air, Inc (Atlas) et Titan Aviation Leasing (Titan), et est l'actionnaire majoritaire de Polar Air Cargo Worldwide, Inc (Polar). Atlas Air Worldwide maintient également un intérêt de 49% dans l'offre mondiale Systems Limited (ESG). Grâce à l'Atlas et Polar, Atlas Air Worldwide opère la plus grande flotte au monde de Boeing 747 cargo. 

Les clients reçoivent un aéronef, l'équipage, l'entretien et l'assurance sur une base à long terme.

Photo : le 20e B747-800F aux couleurs de Panalpina @ Boeing

 

30/05/2012

Ouverture du «TigerMeet» 2012 !

 

_MGL5559-1.jpg


 

L’exercice international de défense aérienne «Tigermeet 2012» se déroule du 29 mai au 8 juin 2012 à Ørland en Norvège. Le lieu de la rencontre 2012 a été modifié car l’édition de cette année devait à l’origine se dérouler au Portugal. Mais des raisons financières étroitement liées à la crise en Europe, c’est la Norvège qui a offert ses installations.

Près de 80 appareils sont engagés par près de 1’000 personnes qui auront fait le déplacement. Les exercices prévus au programme comptent parmi les plus exigeants qui soient.

 

_MGL5545.jpg

 

 

Types d’appareils présents cette année :

SQN Aircraft :

 

ECE 05.330, Rafale

AG51, Tornado IDS

321sqn, Tornado ECR

1 sqn, E-3A Sentry

31 sqn, F-16A/B

211 sqn, Gripen C/D

313 sqn, F-16A/B

11 Staffel, F/A-18 C/D

192 sqn, F-16C/D

338 sqn, F-16A/B

230 sqn, Puma

121 ARW, KC-135

Les Forces aériennes suisses se sont également présente avec le Staffel 11 avec trois F/A-18 C/D.

hornet.parsys.79810.4.photo.Photogallery.gif.jpeg

 

 

Rappel historique :

Il y a 51 ans, le 19 juillet 1961, se déroulait la toute première rencontre des Tigres de l’OTAN sur la base américaine de RAF Woodbridge en Angleterre. Ces premiers tigres étaient au nombre de trois. Ils représentaient les forces aériennes des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France. Cette première réunion tripartite avait pour insigne le tigre, prédateur redoutable et chasseur par excellence. Dès l’origine, cette rencontre qui avait durée une journée, fait des émules et va donner naissance au Nato TigerMeet qui n’aura de cesse de s’agrandir au fil du temps.

De nos jours, le Nato TigerMeet est devenu l’exercice aérien interarmées et interallié le plus important en Europe ! Il regroupe à lui seul près de 17 nations, 24 escadrons de chasse, d’hélicoptères, de détection aéroportée ou de ravitaillement en vol.

ntm2012.png

 

 

Le cadre :

La NATO Tiger Association (Association des Tigres de l'OTAN) est une association qui regroupe des unités de différentes forces aériennes membres de l'OTAN et ouvert également au alliés, dans le but de favoriser le partage d'expérience, d'améliorer l'inter-opérabilité et de renforcer la solidarité et l'esprit d'équipe. Cette association est ouverte à toute unité dont l'emblème est un «Tigre», que cette unité soit équipée d'avions ou d'hélicoptères.

Depuis les années 1960, elle organise chaque année une rencontre (désignée "Tiger Meet") permettant à ses membres de se retrouver pour participer à différents exercices (missions aériennes simulées), réunions d'échanges et festivités. Lors de ces rencontres, il est de tradition de décorer une partie des aéronefs avec des motifs rappelant le «tigre». Une des récompenses remises à l'issue de chaque "Tiger Meet" est d'ailleurs attribuée à la plus belle décoration.

_MGL5405_1.jpg

 

 

Photos : 1 F-16A belge du 31e 2 Rafale français du 05.330 3 F/A-18C suisse du 11e Staffel 4 F-16 C norvégien du 192e @ TigerMeet