19/03/2013

Falcon 2000S & LXS certifiés EASA !

 

081_Falcon2000LXS_MR.JPG

 

 Saint-Cloud, France, Les deux derniers membres de la famille d'avions d'affaires Falcon 2000S et 2000LXS, ont reçu la certification de l’EASA (European Aviation Safety Agency). L'approbation de la FAA ( Federal Aviation Administration) devrait suivre sous peu.

 

 

Falcon  2000S :

 

Falcon2000S_MR.JPG

 

Dévoilé en mai 2011, le Falcon 2000S est le jet d'entrée de gamme dans la famille Falcon. Les dimensions de sa cabine, sa charge utile, son rayon d'action, sa flexibilité d'emploi et son efficacité carburant en font le leader dans la catégorie des "Super Mid Size". L'avion qui présente un rayon d'action de 6,200 km/3,350 nm, est équipé de becs de bords d'attaque mobiles et d'ailettes marginales à haut rendement aérodynamique. Il est propulsé par des réacteurs Pratt&Whitney Canada PW308C de nouvelle génération et est doté d'un cockpit EASy II dont l'aménagement a été entièrement revu. Le dessin et le style de sa cabine sont signés par BMW DesignworksUSA.

 

1814205522.jpg

 

Le Falcon 2000S offre la plus importante charge utile du marché avec une capacité de 2,245 kg/4,950 livres. A la masse maximum au décollage (MTOW) de 18,688 kg/ 41,000 livres, l'avion décolle d'une piste de 1,360 m/4,450 pieds soit 500 pieds de moins que les avions concurrents. A Mach 0.8, le Falcon 2000S offre un rayon d'action de 6 200 km/3,350 nm (avion standard avec 6 passagers et les réserves NBAA IFR). L'avion monte à 41,000 pieds en 19 minutes, avant d'atteindre une altitude de 45,000 pieds à mi-croisière et jusqu'à 47,000 pieds. Il est capable d'atterrir à une masse équivalente à 95% de sa masse maximum au décollage soit 17,826 kg/39,300 livres. Sa vitesse d'approche de 200 km/h/ 108 nœuds et son système de freinage automatique et sa capacité forte pente lui permettent de se poser sur des aéroports réputés difficiles d'accès comme c'est le cas pour l'aéroport de London City.

 

Falcon 2000LXS :

 

4156082878.jpg

 

 

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offrira une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie.

A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS pourra parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS pourra se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur.

 

2062318983.jpg

Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion sera livré en standard avec le nouveau système multimédia FalconCabin HD+, dont la qualité et l’ergonomie constituent une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un  iPod Touch» ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine..

Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II sera également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

 

Photos : 1 Falcon 2000LXS 2 Falcon 2000S 3 Intérieur Falcon 2000S 4 Falcon 2000LXS 5 Falcon 2000LXS intérieur @ Dassault Falcon

 

Ryanair commande 175 B737NG !

EI-DHO%20-%20B737-800%20Ryanair%20-%20BGY%2026-02-08.jpg

 

 

NEW YORK, Boeing et la compagnie Ryanair ont  annoncé un engagement dès aujourd'hui pour  175 B737-800 « Next-Generation ». Une fois finalisé, l'accord vaudra $ 15,6 milliards au prix catalogue

 

Le B737NG :

 

Le B737 « Next-Generation » est l'avion le plus économe en carburant et fiable de la gamme des monocouloirs. L'avion apporte une valeur ajoutée aux compagnies aériennes comme WestJet en offrant la fiabilité, la simplicité et le fonctionnement réduit en coûts de maintenance.

Le B737-800 NG est sélectionné par les transporteurs de premier plan à travers le monde car il offre aux opérateurs la flexibilité nécessaire pour répondre à un large éventail de marchés. L'avion de ligne à couloir unique, qui peut accueillir 162 passagers en classe double et jusqu'à 189 passagers dans une configuration haute densité, peut voler 175 miles nautiques (320 kilomètres) plus loin tout en transportant 12 passagers de plus que le modèle concurrent.

 

 

11:41 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ryanair, boeing, b737-800ng, b737next generation |  Facebook | |

18/03/2013

Premier vol d’un F-15SA modernisé de la RSAF !

130220-F-VC230-001.jpg


 

 

Wright-Patterson Air Force Base, Ohio  L'US Air Force et Boeing ont réalisé le premier vol d’un appareil de type F-15SA modernisé destiné à la Royal Saudi Air Force. Ce vol fait suite l’accord de juillet dernier entre le Pentagone, la Royal Saudi Air Force et Boeing  pour un contrat de modernisation concernant 68 avions de combat de type F-15S appartenant à la Royal Saudi Air Force (RSAF). Le coût total du programme de mise à niveau est de 4 milliards de dollars. Selon le calendrier du programme de mise à niveau, celui-ci devra être terminé au 31 décembre 2019.


 

Le premier exemplaire d’un F-15SA  modernisé a volé fin février depuis les installations de Boeing à St. Louis. Le vol s'est déroulé comme prévu et a atteint  tous ses objectifs de test permettant ainsi de respecter le calendrier développement.


 

APG-63V3-AESA-1S.jpg


 

Le F-15SA « Eagle» :

 

"Ce premier vol réussi d’un F-15SA est une étape extrêmement importante pour le programme et témoigne de la très bonne relation entre l'US Air Force, Boeing et ses partenaires de la RSAF», a déclaré le lieutenant-général DC Moore,  commandant de l'Armée de l'Air  pour la Gestion des  cycles de vie. "Le F-15SA ajoutera une capacité essentiels à la RSAF et renforcera la sécurité du Royaume d'Arabie Saoudite."

 

Le F-15SA apporte de meilleures performances, une meilleure sensibilisation de la situation et avec une augmentation de la capacité la survie. Par ailleurs, la flotte de F-15SA bénéficiera d’un coûts du cycle de vie diminué. Les F-15S de la RSAF recevront un nouveau radar de type Raytheon APG-63 (V) 3, doté d’une antenne à balayage électronique actif (AESA), un nouveau système d’alerte missile et de guerre électronique Warfare System/système commun d'alerte de missiles (DEWS/ CMWS ) développé par BAE Systems Electronic. Les pilotes seront dotés du viseur de casque de Boeing JHMCS. 

Les autres améliorations comprennent l'installation de nouveaux composants pour les  commandes de vol développées  par Goodrich. Les F-15S seront également doté du pod de reconnaissance et ciblage AN/AAQ-33 «Sniper» de Lockheed Martin.


 

f-15SA.png


 

Le F-15 au sein de la RSAF : 

 

L’Arabie Saoudite dispose d’une flotte de 68 F-15S (version adaptée du F-15E), deux appareils ont été perdus. La modernisation comprend le développement, la fabrication et les essais des kits de conversion, ainsi que la rénovation et l’installation des systèmes sur les appareils. En parallèle à cette modernisation, le gouvernement américain a donné son feu vert à la livraison des 84 Boeing F-15S commandé en date du 30.12.2011. Ce marché est estimé à une valeur de 29,4 milliards de dollars américains. Cette vente conforte par ailleurs, la position de sécurisation de la région de la part du Gouvernement américain au moment ou l’Iran menace de verrouiller le détroit d’Ormuz. 

 

Photos : 1 le premier F-15SA modernisé @ Boeing 2 Radar EASA Raytheon @ Raytheon 3 Fiche de modernisation @ Boeing 


22:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, f-15 eagle, f-15sa, rsaf |  Facebook | |

Lion Air commande 234 A320 !

A320neo.jpg

 

TOULOUSE, Airbus la compagnie indonésienne à bas coûts Lion Air confirme une commande concernant 234 appareils de la famille A320 pour un montant de 18,4 milliards d'euros. Cette nouvelle grosse commande pour l’avionneur européen lui permet de dépasser les 2'000 commande pour la gamme A320NEO. La commande se décline comme suit : 109 a320neo et 65 A321neo.

 

img817_ve-may-bay-lion-air-ve-may-bay-di-singapore-gia-re.jpg

Avec un montant total estimé à plus de 20 milliards de dollars, c'est un contrat historique qu'Airbus officialise ce lundi. Le contrat porterait sur plus de 200 A 320, dont un grand nombre de NEO, la future version de l'appareil équipée de moteurs moins gourmands en carburant. Pour Airbus, c'est un jackpot qui s'annonce : un A 320 valant 91,5 millions de dollars l'unité, et le NEO s'affichant à 100 millions pièce en catalogue, le montant pourrait en principe avoisiner les 20 milliards de dollars (15,5 milliards d'euros).

Le prix catalogue d'un A320 classique est de 91,5 millions de dollars l'unité. Celui de l'A320 NEO dépasse les 100 millions, selon la dernière grille tarifaire d'Airbus datant de janvier 2013.Le contrat Lion Air apporte à Airbus un nouveau client.

La compagnie s'est jusqu'ici quasi exclusivement équipée auprès du rival américain Boeing, à qui elle a permis d'engranger en 2011 le plus gros contrat civil de son histoire avec une commande de 230 B737 chiffrée par Boeing à 21,7 milliards de dollars.Lion Air, créée en 1999, s'est déjà hissée au rang de première compagnie privée d'Indonésie. Elle dessert surtout son pays d'origine mais assure aussi des liaisons vers Singapour, la Malaisie, le Vietnam ou encore l'Arabie Saoudite. Et elle compte s'attaquer au géant régional du secteur, AirAsia, sur ses propres terres, en lançant une filiale à bas coûts en Malaisie.

Une flotte mixte :

La compagnie indonésienne Lion Air, avec cette nouvelle commande a décidé de disposer d’une flotte mixte de monocouloirs Airbus, Boeing, en effet, Lion Air à déjà commandé en 2011 230 Boeing 737 pour un montant total de 21,7 milliards de dollars. La commande se décline comme suit : 201 B737 MAX (remotorisé avec le CFM LEAP-1B) et 29 B737-900 ER (Extended Range) «Next Generation».

12:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : lion air, airbus, a320neo, b737max |  Facebook | |

17/03/2013

Les secrets de l’hélicoptère WZ-10 !

PLAAF_Changhe_WZ-10_-_Jordan.jpg


 

En 2011, je vous avais présenté le dernier né des hélicoptère chinois, le ZHi-10 (WZ-10)développé par Changhe Aircraft Industries Group (CAIG) et la division chinoise de recherche en matière  d'hélicoptères. Plusieurs éléments avaient frappés l’arrivée de cet aéronef avec notamment sa forte ressemblance avec des appareils occidentaux comme le Tigre d’Eurocopter ou le Rooivalk Sud-Africain. Lors d’une conférence de presse la semaine dernière au salon Heli-Expo de Las Vegas, certains petits secrets ont été divulgués.

 

Aide de la Russie :

 

C’est en effet, lors d’une conférence de presse que le Directeur du bureau de conception du constructeur Kamov, Sergei Mikheyev a fait tomber le rideau sur le développement de l’hélicoptère de combat chinois Z-10. En effet, c’est bien le constructeur russe Kamov qui est à l’origine du concept initial pour le Z-10. Toujours selon Monsieur Mikheyev, la Chine a  demandé en 1995 à Kamov d’entreprendre la conception de base d’un hélicoptère d'attaque, qui a été connu en interne sous le nom de projet 941. Le prototype issus du projet 941 a été testé en soufflerie et se révèle similaire à celui Z-10 d’aujourd’hui. Kamov est allé si loin, dans cette forme de sous-traitance, que le programme s’est trouvé prêts pour le développement de la part de la Chine.

 

On sait également, que le Z-10 a été conçu avec un compartiment moteur universel et les cinq premiers prototypes ont été alimentés par deux Pratt & Whitney Canada PT6C-76C. à ce sujet, la société United Technologies et sa filiale Hamilton Sundstrand ont été condamnées à une amende de 75 millions de dollars en juin 2012 pour avoir enfreint les contrôles américains à l'exportation pour 10 PT6C en Chine. Le Z-10 a également été alimenté par un moteur russe le VK2500 de  Klimov. Ce dernier semble être installé sur les Z-10 de production qui ont commencé à équiper au moins une unité de combat chinoise.


 

PFpEa.jpg


 

 

Une autre information a été confirmée, concernant l’aide de la société sud-africaine Denel concernant des questions de stabilité de l’appareil, de plus, on apprend aujourd’hui que la Chine a essayé d'acheter un hélicoptère complet de type Rooivalk auprès de Denel.

 

Le CAIG WZ-10 : 

 

Dans le Z-10, le pilote et l'opérateur d’armes sont assis en tandem dans un cockpit renforcé. L'hélicoptère dispose d’un rotor principal à cinq pales. Il dispose d’un cockpit en verre moderne avec affichage à écrans multifonctions (MFD). L'équipage de l'hélicoptère peut également être équipé d'un viseur de casque (HMS) pour l'affichage tête haute de l'information et de contrôle des armes.

L'hélicoptère est équipé d'un canon de 23mm, monté sous le nez en tourelle. Une série de capteurs sont situés dans le nez de l'avion dont, probablement, une caméra optique et infrarouge (FLIR) et un télémètre laser. Il doit aussi probablement emporter un système de contre-mesures électroniques.

Les ailettes doivent posséder un ou deux points d'emport chacune où les missiles antichars probablement du type HJ-9 et peuvent être accrochés par groupe de quatre. On a évoqué également la possibilité qu'il utilise les nouveaux missiles HJ-10. Ceci améliorerait de manière significative les possibilités antichar du WZ-10, le HJ-10 étant censé être de type «tire et oublie»!


 

adp_z-10-pic.jpg


Photos : 1 & 2 WZ-10  3 En groupe @ Xi Weizhou