05/10/2012

Gripen F démonstration du radar AESA !

image.jpg

Le Gripen F vient de débuter les vols de présentation du radar ES-05 «Raven» AESA en compagnie de F/A-18 depuis l’aérodrome d’Emmen

 

Les commandes du démonstrateur biplace Gripen F sont tenues alternativement par un pilote d'armasuisse et un pilote des Forces aériennes sur le siège avant, tandis qu'un pilote d'essais de Saab occupera la place arrière.
Les pilotes suisses ont rafraîchi préalablement leurs connaissances de l'avion lors d'un entraînement en simulateur en Suède. Dans les jours qui viennent, les pilotes suédois recevront une introduction aux spécificités de l'espace aérien au-dessus des Alpes suisses et concernant la place de tir d'aviation de l'Axalp.

 gripen f,radar aesa,gripen ng,gripen f radar aesa,gripen en suisse

04/10/2012

Le «Merlin» HM.2 bientôt en service !

main.jpg

 

AgustaWestland en collaboration avec la Royal Navy vient de terminer la dernière phase d’essais de l’Hélicoptère AW-101 «Merlin» au standard HM.2. Le AW-101 «Merlin» HM.2 est une version améliorée du  HM.1 «Merlin», qui est entré en service dans la Royal Navy en 1997. Le programme de modernisation des «Merlin» est réalisé en collaboration avec Lockheed-Martin pour un montant de 1,37 milliard de dollars.

 

Prochaine entrée en service :

 

Il est actuellement prévu que l’AW-101 «Merlin» HM.2 entrera en service au sein de la  Royal Navy en 2013 au sein du IOC (Initial Operational Capability) puis, en 2014 le nouveau standard viendra l’ensemble la Royal Navy. 

 

Fin des essais :

 

La dernière campagne d’essais du nouveau standard HM.2 a été réalisée en mer à bord du bâtiment de surface HMS Illustrious de la Navy. Une dizaine de sorties furent organisées afin de tester en condition réelles l’ensembles des systèmes lors de scénarios de type multi-missions.

 

Ces essais couvert une grande variété de profils de vol ont notamment permis de vérifier le nouveau système de navigation GPS, la parfaite intégration du nouveau cockpit anis que les nouvelles consoles des opérateurs arrières. 

Merlin_HM2_cockpit_large.jpg

 

Les Merlin :

 

Les «Merlin» HM.2 vont être utilisés depuis les nouveaux bâtiments de la Royale, soit les destroyer Type 45 et les nouvelles frégates Type 26 qui remplaceront les modèles Type 23. Le «Merlin» multi-mission est optimisé pour la lutte anti-sous-marine, la recherche SAR, le transport de commandos y compris d’autres tâches, comme la lutte contre le piratage et la lutte contre les opérations de stupéfiants.

 

Les «Merlin» HM.1 sont en service au sein des escadrons 814, 820, 824 et 829 et feront l'objet d'un programme de mise à niveau, en prenant le statut Mk2 (HM.2). Le nouveau standard doit permettre à la Royale Navy d’utiliser ses «Merlin» jusqu’en 2029.


 

GetAsset.jpg


 

Photos : 1 AW-101 Merlin HM.2 @ Rick Ingham 2 Cockpit 3 Merlin HM.2 en vol @ AgustaWestland

 

03/10/2012

Grosses commandes pour la famille Global !

DSC_1809.jpg


 

Bombardier vient d’annoncé coup sur coup trois commandes pour sa famille d’avions d’affaires de la part de trois clients qui désirent pour l’instant garder l’anonymat. Au total se sont 18 appareils de type s Global 6000 et Global 8000 qui sont concernés. Ces trois contrats représentent une commande de près de 1’150 milliards de dollars US au prix catalogue.

 

 

La commande de 18 appareils de la famille de jet Global se décline de la manière suivante : 14 Global 6000 et 5 Global 8000. 

 

« Le moment est fort propice pour notre gamme d’avions Global »,« Le portefeuille des avions Global de Bombardier est unique dans notre industrie. Dans son ensemble, l’avion Global offre un degré de communité sur le plan de l’autonomie, du volume en cabine et poste de pilotage Bombardier Vision qu’aucun autre produit concurrent ne réussit à égaler »,a déclaré Steve Ridolfi, président, Bombardier Avions d’affaires.


 

DSC_1811.jpg


 

A propos du Global 6000 : 

 

La cabine sans rivale du biréacteur Global 6000 et ses niveaux de confort combinés à une douche où l’on peut tenir debout* et au poste de pilotage Bombardier Vision signifient qu’aucun autre biréacteur d’affaires authentique ne s’en approche sur le plan des capacités de l’autonomie à grande vitesse et du confort du passager. Offrant le confort ultime en cabine, cet intrépide biréacteur peut relier Shanghai à San Francisco sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage.


 

DSC_1810_2.jpg


 

A propos du Global 8000 :

 

Avec une autonomie plus grande que tout autre avion d’affaires, le biréacteur Global 8000 proposera une cabine supérieure à trois zones de 63,32 m³ (2 236 pi³) et une impressionnante distance franchissable de 14 631 km (7 900 milles marins) à Mach 0,85. Il pourra relier Sydney à Los Angeles, Hong Kong à New York et Mumbai à New York sans escale avec huit passagers. Le biréacteur Global 8000 pourra atteindre un régime de croisière rapide de Mach 0,90. Son entrée en service est prévue en 2017.

Performances inégalées :

Les nouveaux avions Global de Bombardier seront dotés d’ailes transsoniques à grande vitesse entièrement nouvelles, conçues pour optimiser de façon importante l’efficacité aérodynamique combinée à des moteurs GE TechX de dernière génération d’une poussée de 16 500 lb offrant une grande puissance et divers avantages sur le plan des émissions , réduction des émissions de CO2 (de 50  inférieures aux prochaines exigences de la réglementation sur les émissions de l’aviation civile internationale CAEP/6 de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale), et un gain d’efficacité carburant global de huit pour cent par rapport au Global Express XRS,  en tête de l’industrie. Affichant un régime de croisière rapide de Mach 0,90, assurant plus de liaisons clés sans escale dans le monde entier par la combinaison d’un degré exceptionnel d’autonomie, d’efficacité carburant et de longueur de piste équivalente.

Confort et polyvalence ultimes :

Les caractéristiques de cabine communes aux deux nouveaux avions comprennent : éclairage naturel maximisé par nouveaux hublots plus larges, assurant quelque 80 % de surface supplémentaire par hublot que les avions Global existants; une généreuse soute à bagages accessible pendant le vol; une aire de repos de l’équipage dotée de fauteuils convertibles en couchettes; un office spacieux aux possibilités optimisées de préparation et de stockage de repas; une conception novatrice des zones de cabine offrant aux clients plus de souplesse et de choix dans la définition de la configuration; et des options de design originales intégrant le confort du foyer à l’environnement d’un avion.


 

DSC_1812.jpg


Photos : 1 Global 6000 au Salon EBACE 2012 2 & 3 Intérieur 4 Poste de pilotage Vision @ Pascal Kümmerling

Le Gripen F de développement est en Suisse !

285834990_2.png

 

Je vous en parlais ce printemps, le démonstrateur Gripen F a atterri ce matin sur l'aérodrome militaire d'Emmen pour une série de présentations en Suisse, après un vol sans arrêt au départ de Linköping ( Suède ). Dans les semaines à venir, cet avion de combat sera présenté aux Commissions de politique de sécurité, de même qu'au public à l'occasion des démonstrations en vol auxquelles procèdent les Forces aériennes sur l'Axalp.

Le démonstrateur Gripen F a atterri ce matin sur l'aérodrome militaire d'Emmen, après un vol de transfert d'environ deux heures au départ de Linköping. Pendant ce vol, il était accompagné d'un biplace Gripen D.

Programme :

 

Le démonstrateur Gripen F sera en Suisse du 3 au 12 octobre 2012, cette dernière date incluse. L'avion sera présenté en vol et au sol aux Commissions de politique de sécurité le 9 octobre, puis il le sera au public les 10 et 11 octobre à l'occasion des démonstrations en vol auxquelles procèdent les Forces aériennes sur l'Axalp.
Les commandes du démonstrateur biplace Gripen F seront tenues alternativement par un pilote d'armasuisse et un pilote des Forces aériennes sur le siège avant, tandis qu'un pilote d'essais de Saab occupera la place arrière.
Les pilotes suisses ont rafraîchi préalablement leurs connaissances de l'avion lors d'un entraînement en simulateur en Suède. Dans les jours qui viennent, les pilotes suédois recevront une introduction aux spécificités de l'espace aérien au-dessus des Alpes suisses et concernant la place de tir d'aviation de l'Axalp.
Tous les vols du démonstrateur Gripen F, qui se dérouleront normalement l'après-midi, partiront de l'aérodrome militaire d'Emmen.

792534623.png

 

Photo : Gripen F de développement au sol et à l’atterrissage @ Saab Aerospace

02/10/2012

La compagnie GOL commande 60 B737»MAX» !

GOL_MAX1.jpg


 

SAO PAULO, Boeing et la compagnie GOL Linhas Aereas Inteligentes ont annoncé un accord pour la livraison de 60 Boeing B737 «MAX». Cette commande est évaluée à près de 6 milliards de dollars au prix catalogue, ce qui en fait la plus grosse commande de la part de cette compagnie brésilienne. On peut également parler de la plus grande commande jamais réalisée sur un modèle d’avion unique en Amérique latine.

 

Le 737 «MAX» :

 

Les nouveautés comprennent donc une nouvelle motorisation  avec le SNECMA CFM LEAP-1B  qui sera intégré plus haut dans la voilure, à l’image de la formule retenue pour le B787, avec une soufflante de 69,4 pouces (1,74M). 

Le train d’atterrissage sera rallongé de 20cm (8 inch) pour assurer la garde au sol du moteur. L’avion sera doté  d’un nouveau cône de queue, dont le dessin permettra de diminuer la trainée. 

Question avionique, la famille «MAX» sera dotée de commandes de vols électriques. Un circuit de prélèvement d’air moteur doit permettre optimiser la gestion de la pressurisation en cabine ainsi que  du dégivrage tout en réduisant la consommation carburant.

Boeing a également re-dessiné les ailettes de bout d’ailes. Ces nouvelle ailettes «Winglets» baptisées "Advanced Technology Winglet" permettront une diminution supplémentaire de 1,5 % de la consommation en carburant, en plus de la réduction de 10 à 12 % déjà annoncée pour l’avion. Ces Winglets  se composent en deux parties, l’une orientée vers le haut et l’autre vers le bas. Ces nouvelles ailettes auront les dimensions suivantes 2,9 m verticalement de bas en haut,  la longueur des ailettes supérieure et inférieure étant de respectivement 2,5 m et 1,4 m. La garde au sol sera évidemment réduite, avec une distance de 3,1 m en extrémité de la voilure.

Concernants le rayon d’action des trois variantes (-700,-800,-900) , on obtient : 3.800 nm, 3.620 nm et 3.595 nm, soit une augmentation de respectivement 400 nm (741 km), 540 nm (1000 km) et 540 nm par rapport aux appareils qu’ils remplaceront en l’occurrence les B737-700, -800 et -900ER actuels. 

Les masses maximales au décollage (MTOW) des B737 MAX- 700, 800 et  900 seraient désormais de 159.400 livres (70t), 181.200 livres (82,2t) et 194.700 livres (88,3t), soit une augmentation respective de 5.000 livres (2200kg), 7.000 livres (3175kg) et 7.000 livres en comparaison avec les appareils de la famille 737NG qu’ils remplacent.

Photo : B737 «MAX» aux couleurs de GOL @ Boeing

 

 

21:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737 max, gol, 737 max |  Facebook | |