30/01/2017

L’Italie a reçu son premier MH90 !

588b6bfde9638.jpeg

Le 5e groupe d'hélicoptères de la Marine italienne a reçu le 23 janvier son premier hélicoptère NH Industries NH90TTH (connu sous le nom de MH90 en Italie).

Le MH90 italien a été spécifiquement modifié pour supporter les opérations de la brigade amphibie de San Marco et des forces spéciales, mais conserve les capacités de base de la variante TTH avec la configuration de la rampe arrière et l'avionique de mission ouvrant l'accès à une gamme de charges utiles et de configurations. Les travaux de navalisation comprenaient des traitements anticorrosion, des engins de flottaison d'urgence, une roue avant orientable pour faciliter la manutention sur le pont et la fourniture du système automatisé TC ASIST compatibles avec ceux des frégates FREMM et des destroyers Orizzonte.

Dans sa configuration opérationnelle, le NH90 TTH dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit quelles que soient les conditions climatiques, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

 

Photo : le premier MH90 italien @ NH Industries

29/01/2017

Essais en vol du MiG-35 de préséries !

332.jpg

Moscou, le MiG-35 de préséries a débuté ses essais en vol la semaine dernière. Le pilot d’essai Mikhail Beliaev a déclarés à son retour que les résultats ont été concluants, tous les systèmes embarqués, y compris le propulseur et le système de contrôle de l'avion ont fonctionné parfaitement.

L'armée de l'air russe doit remplacer à terme l’ensemble de sa flotte d'avions de combat légers avec le nouveau MiG-35 « Fulcrum-F », a dévoilé un haut fonctionnaire le 27 janvier dernier. Il s’agit en effet, de venir progressivement remplacer les actuels 350 MiG-29. Ces appareils qui composent l'extrémité légère du spectre de combattant de la Force aérienne russe.

Egalement à l’exportation :

Mais le nouveau MiG-35 sera également proposé à l’exportation, notamment en direction de pays qui exploitent l’actuel MiG-29.

Le MiG-35 « Fulcrum-Foxtrot » :

342.jpg

Le MiG-35 « Fulcum-F » (Foxtrot) est représente un développement ultime du célèbre MiG-29. Il est un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou.

Les ingénieurs de MiG ont mis l'accent sur la fiabilité de la cellule, des moteurs et de l'avionique. Le chef de la direction de MiG, Sergei Korotkov, a déjà déclaré que le MiG-35 dispose d’une vitesse de Mach 2,23 et une portée opérationnelle 1,5 fois plus longue que le MiG-29 actuel. Il dispose deux impressionnants moteurs Klimov RD-33OVT munis de buses bidirectionnelles de vectorisation de poussée. Cela contraste avec les avions comme le Su-35 actuel et le F-22 « Raptor » américain qui n'utilisent que la vectorisation de poussée verticale à un seul axe.

Le MiG-35 est équipé d'un système de ciblage électro-optique NPK-SPP OLS-K. Le système de ciblage et de surveillance OLS-K est monté directement sur l'avion sous le fuselage droit (tribord) sur la nacelle du moteur. Le capteur OLS-K peut suivre les véhicules en mouvement sur 20 kilomètres et les contacts de surface en mer pendant 40 kilomètres. Un télémètre laser intégré calcule la distance de la cible jusqu'à 20 kilomètres. L’avion dispose d’un système de désignation laser pour les armes guidées. Le nouveau télémètre laser et télémètre PPK permet au MiG-35 de guider de façon autonome des munitions de précision de la même façon que les F-15 E américain. A noter que cette nouvelle capacité de ciblage par précision pour les armes air-sol, est en soi une nouveauté dans la doctrine aérienne russe.

image.jpg

Le MiG-35 dispose du radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE (Zhuk-AE pour l’exportation) d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et en engager 8. L’avion mettre en œuvre les derniers systèmes d’armes russes, dont les missiles R-77 et K-74M. La charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes. En matière d’avionique le pilote dispose d’un cockpit tout glace avec 4 écrans couleur LCD.

 

3445.jpg

Photos : MiG-35 Fulcrum-F et son cockpit @ RACMiG

 

 

Plus d’AW159 « Wildcat » pour la Corée du Sud !

3341911833.jpg

La marine de la République de Corée (ROK) va acheter 12 autres hélicoptères de lutte anti-sous-marine (ASW) d'ici 2022 pour contrer la force sous-marine en expansion de la Corée du Nord. L'Administration du programme d'acquisition de la défense de la Corée du Sud (DAPA) a annoncé au milieu de ce mois que les militaires investiront 768 millions de dollars dans une nouvelle flotte de 12 hélicoptères Leonardo AW159 « Wildcat ».

Le contrat devrait être signé d'ici la fin de 2018 et les nouveaux hélicoptères déployés de 2020 à 2022 a déclaré un porte-parole de DAPA. Au total la Marine de la République de Corée disposera de 20 hélicoptères de lutte anti-sous-marine d'ici 2022.

AW159 Lynx Wildcat :

L’AW159 Lynx « Wildcat » est prévu pour remplacer les Lynx de première génération, ce nouvel hélicoptère multi-rôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011.

Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marines et pourra également tirer la future arme de surface a guidage autonome (FASGW).

 

Photo : AW159 Wildcat coréen @ Leonardo

28/01/2017

US Air Force, nouvelle commande de KC-46A !

Tanker_high-res.jpg

Everett, Washington, L’US Air Force a passé une nouvelle commande, ce vendredi, pour 15 avions ravitailleurs Boeing KC-46A « Pegasus » pour un montant de 2,1 milliards de dollars. La commande prévoit également des moteurs de rechange et des kits pour les ailes, ainsi que des gousses de ravitaillement.

Cette commande est la troisième à taux faible de production pour Boeing. Les deux premières commandes dateent d’août 2016 avec 7 et 12 avions, respectivement, ainsi que des pièces de rechange. Au total l’avionneur américain prévoit de construire 179 de ravitaillement basé sur la cellule du B767 pour la Force aérienne afin de remplacer sa flotte actuelle de KC-135 et KC-10. Les premières livraisons vont débuter cette année.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

3769680807.3.jpg

 

Photos : Le KC-45A Pegasus @ Boeing

Le F-35 et Air Force One sous l’œil de la Maison-Blanche !

226338887.JPG

Washington, le nouveau secrétaire américain à la Défense James Mattis a ordonné une révision immédiate des programmes de recapitalisation du F-35 de Lockheed Martin et du futur Air Force One de Boeing en vue de réduire les coûts des deux plates-formes.

Concernant Air Force One :

2639462614.jpg

Dans le cadre du réexamen de la recapitalisation des avions présidentiels dérivé du Boeing B737-800 « Intercontinental », le Bureau militaire de la Maison Blanche et le secrétaire adjoint doivent déterminer les domaines précis où les coûts pourraient être réduits. Cela pourrait inclure des opérations autonomes, la production d'énergie des aéronefs, le refroidissement, la capacité de survie et les capacités de communication.

Par ailleurs, l’équipe du président D. Trump confirme ne pas vouloir annulé ce programme et poursuivre le développement du futur « Air Force One » mais avec un contrôle des coûts efficient. Vendredi, un représentant de Boeing a déclaré que la société fournissait des informations à l'administration Trump depuis quelques semaines et s'engageait à fournir des équipements militaires à des prix aussi abordables que possible.

Le F-35C en danger :

Bien les critiques portent sur l'intégralité du programme F-35, l'examen prendra uniquement en considération la variante « C », qui représente la plus petite part du programme enregistré par Lockheed-Martin. En effet, en cas d’abandon, le Super Hornet a besoin d'une catapulte pour se lancer à partir d'un bâtiment et ne pourrait pas remplacer la variante «B» du F-35 à atterrissage vertical.

Parallèlement, le sous-secrétaire de la Défense supervisera un examen comparant les capacités opérationnelles des F-35C et F/A-18E/F et évaluera l'étendue des améliorations possible sur F/A-18E /F. On parle ici de la variante Advanced Super Hornet, qui pourrait donc bien devenir une alternative au F-35C.

La bataille F-35 vs Super Hornet :

La décision d’opposer le F-35 au « Super Hornet » n’est finalement pas nouveau, le Canada a annoncé que le gouvernement achèterait 18 Boeing F/A-18 « Super Hornet » comme solution provisoire remplacer sa flotte vieillissante de CF-18. Le nouveau gouvernement américain ne fait que reprendre cette même logique en vue de réduite les coûts déjà largement dépassés du programme F-35.

Analyse :

Pour autant, une décision de stopper la variante « C » du F-35 aurait également comme première conséquence une augmentation significative des coûts pour l'US Air Force, le Marine Corps et les partenaires internationaux impliqués dans le programme conjoint. En d’autres termes il n’est pas évident que la nouvelle administration puisse se permettre d’annuler cette version du F-35. Sauf, peut-être si Lockheed-Martin arrivait à réduire les coûts des versions A & B de 20 à 25% ce qui n’est pas encore gagné. La dernière alternative serait de ne plus commander de F-35 une fois le 400ème appareils livrés.

4126836478.jpg

 

Photos : 1 F-35C@ USN 2 le futur Air Force One 3 Advanced Super Hornet@ Boeing