01/08/2017

1 août 1955, premier vol de l’U-2 « Dragon lady » !

u-2_science_04b.jpg

Si, le 1 août est l’anniversaire de la Suisse, ce même jour en 1955 l’avion a effectué par accident son vol inaugural.

Le premier vol de l’avion espion Lockheed l'U-2 « Dragon Lady » a eu lieu accidentellement le 1er août 1955, lorsque les ailes ont soulevé celui-ci par inadvertance le prototype qui effectuait des essais de roulage à grande vitesse.

Le véritable premier vol planifié eu lieu trois jours plus tard avec le légendaire pilote de test de Lockheed, Tony LeViera aux commandes.

Le Lockheed-Martin U-2 : 

Le Lockheed U-2 est un avion de reconnaissance à haute altitude qui fut utilisé intensivement durant la Guerre Froide pour observer les territoires de l’ex-URSS. La caractéristique principale de l'U-2 est sa capacité à voler à haute altitude (70 000 pieds, soit environ 21 000 mètres, deux fois plus haut que les avions de ligne) pour être hors de portée des défenses anti-aériennes. Il dispose d'un important rayon d'action, mais d'une vitesse relativement limitée.

Techniquement, l'U-2 pourrait être considéré comme un "planeur propulsé" en raison de ses énormes ailes qu'on retrouve sur les planeurs. L'atterrissage et le décollage de cet avion étaient très délicats : en effet, le Lockheed U-2 dispose d'un train avant et d'un train arrière en tandem (à l'inverse des autres avions qui ont deux trains arrières et un train avant), auxquels sont rajoutées des roulettes de stabilisation aux extrémités des deux ailes. Ces roulettes tombent au décollage, allégeant l'avion, mais rendant l'atterrissage d'autant plus difficile et impose que du personnel au sol intervienne à chaque atterrissage.

Les premiers vols d'espionnage du Lockheed U-2 ont lieu en 1956. Testé depuis la Zone 51. Le premier objectif était de repérer et de photographier les sites de missiles stratégiques intercontinentaux dans le cadre des programmes de reconnaissance aérienne.

1400697601204.jpg

 

Photos : 1 Un U-2 en vol au-dessus de la zone 51 2 U-2 en vol @ USAF

 

Flydubai a réceptionné son premier B737MAX !

073017 NRL flydubai first MAX (2).jpg

Seattle, Boeing et flydubai ont célébré ce vendredi la livraison du premier B737-800 MAX destiné au transporteur du Moyen-Orient. Flydubai devient ainsi la première compagnie à mettre en ligne le nouvel avion dans la région.

Cette livraison est la première des 75 B737 MAX commandés par la compagnie aérienne. Flydubai exploite actuellement une flotte de 58 B737-800 de nouvelle génération et a construit un réseau de plus de 95 destinations dans 44 pays, de la Russie à la République tchèque et de la Thaïlande à la Tanzanie. 

« Nous sommes ravis de recevoir notre premier Boeing B737-800 MAX », a déclaré Ghaith Al Ghaith, chef de la direction, flydubai.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

DGFZKTqUwAA-clE.jpg

Photos : le B737-800 MAX flydubai @ Boeing

 

31/07/2017

La Royal Air Force d'Oman a pris livraison de ses premiers Hawk !

2332.jpg

Une cérémonie a eu lieu pour marquer la livraison des deux premiers avions formateurs BAe Hawk MK166  Advanced Jet Trainer (AJT) à la Royal Air Force d'Oman. Les deux avions sont arrivés à la base aérienne de Masirah le 29 juillet  et serviront à la formation des élèves-pilotes, en vue de leur transition sur les nouveaux avions de combat  Eurofighter  « Typhoon II » T2, dont les livraisons ont débuté en jun dernier.

Rappel : 

C’est en 2012 que le Sultanat d’Oman a passé une double commande concernant concerant 12 avions de comabt Airbus DS Eurofighter et 8 avions école Hawk pour.

Au mois de mai, les premiers avions  « Hawk » et « Typhoon » ont été formellement présentés au client lors d'une cérémonie qui s’est tenue au sur les installations de BAE Systems au Royaume-Uni, devant un public, composé notamment de son Excellence Sayyid Badr bin Saud al Busaidi,  Ministre de l'État d'Oman responsable des affaires de défense (MRDA) et le Commandant de la Royal Air Force d'Oman, le vice-maréchal de l'air Mattar bin Ali bin Mattar Al Obaidani.

 Le BAe Hawk AJT : 

La version Hawk MK166 Export AJT (T2 dans la RAF) et le standard destiné à la Royal Air Force d’Oman fait partie de la nouvelle génération de jet destiné au départ pour la Royal Air Force et la Royal Navy.  Le T2/MK166 comprend un affichage moderne de type LCD à la place de l'instrumentation classique et permet la préparation pour le vol des avions de combat modernes, en particulier le tout "en verre".  Les Hawk d’Oman sont doté du nouveau logiciel OC2 qui équipe la RAF et l’Arabie Saoudite. Il utilise un moteur Rolls-Royce Adour 951.Trois pays ont également déjà opté pour ce modèle, l’Afrique du Sud et l’Inde et l’Arabie Saoudite.

1434600087145.jpg

 

Photos : Le Hawk MK166 aux couleurs de la Royal Air Force d'Oman @ Bae Systems

Nouvelle avionique pour le Cessna Caravan !

Cessna-Grand-Caravan-EX-5-E.jpg

L’avionneur Cessna Textron Inc., annonce le lancement d’une nouvelle avionique destinée à la gamme de la famille « Caravan ». Dorénavant, les Cessna « Grand Caravan » et « Caravan » seront dotés d’une avionique Garmin G1000 NXi.

 La société a reçu la certification de la Federal Aviation Administration (FAA) et de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) pour l’adaptation du Garmin G1000 NXi à bord des avions « Caravan ». Les nouveaux aéronefs sont dès à présent équipés de la nouvelle avionique et les propriétaires d’aéronefs plus anciens pourront effectués le modernisation aux Etats-Unis et en Europe.

La nouvelle avionique Garmon G1000 NXi apporte les dernières améliorations en matière de simplification de l’environnement de pilotage. Les caractéristiques comprennent la modernisation de l'affichage de vol,  avec un rendu graphique supérieur et une meilleure lisibilité avec rétro-éclairage LED. Le système permet également une amélioration de la superposition des cartes sur le HSI, une  plus grande facilité de la gestion des approches visuelles avec la norme ADS-B. Il est également possible de visualiser les cartes VFR et IFR avec une représentation animée météo.

 

images.jpg

Photos : 1 Cessna Grand Caravan EX @ Cessna 2 le G1000 NXi@ Garmin

 

 

29/07/2017

Tests électromagnétiques pour le KC-46A !

Electromagnetic_High-Res.jpg

Boeing, l'US Air Force et la marine américaine ont complété les tests électromagnétiques (EME) sur un avion ravitailleur de nouvelle génération KC-46A durant le mois de juillet. Cette étape devait être effectuée pour que le fabricant puisse livrer son premier avion à l'USAF à la fin de cette année.

Le processus de test EME a évalué la capacité du KC-46A à voler à travers les champs électromagnétiques produits par des radars et des fréquences radio. Boeing a testé son deuxième avion de production à taux faible dans sa pleine configuration, y compris avec les gousses de ravitaillement. Pendant la simulation, l'avion a reçu des impulsions d'un grand transformateur positionné au-dessus de celui-ci, qui a testé la protection contre les impulsions électromagnétiques du KC-46A en vol. Le ravitailleur KC-46 est protégé par diverses technologies de protection conçues pour que l'avion résiste à toutes sortes d’impulsions électromagnétiques.

Les tests EME sont très importants pour la finalisation des essais de l’avion. Par contre, la phase finale des essais en vue de la certification n’est pas encore terminée pour le KC-46A. Boeing exige toujours une certification de type modifiée de la Federal Aviation Administration des États-Unis sur la base de référence du « 767 » avec les dispositions relatives aux avions citernes et une certification de type supplémentaire pour la variante militarisée.

L'armée de l'air a déjà déclaré qu'elle aurait une plus grande confiance dans le calendrier du programme, une fois que Boeing assurera les approbations de conception finale de la FAA, ce qui lui permettra de mener un ensemble définitif de vols de certification nécessaires à la livraison. Boeing prévoit recevoir l'approbation dès le mois d'août.

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A Pegasus «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

4009250882.jpg

Photos : 1 tests EME 2 KC-46A au décolalge@ Boeing