26/02/2013

Nouveaux simulateurs pour le T-45 Goshawk !

US_Navy_090317-N-2984R-012_A_T-45_Goshawk_training_aircraft_attempts_a_touch_and_go_aboard_USS_Harry_S._Truman_(CVN_75).jpg


ST. LOUIS, Boeing vient de livrer quatre simulateurs de T-45 « Goshawk » de nouvelle génération à l’US Navy. Ces simulateurs sont désormais opérationnels sur les installations de la base aéronavale de Pensacola en Floride. Ces nouveaux simulateurs vont permettre  de mieux préparer les élèves pilotes pour la transition sur l’avion école avancé T-45 « Goshawk ».


 

UMFOOFTphoto_1.jpg


Ce nouveau standard en matière de simulation va permettre d’augmenter la sécurité des vols avec une formation encore plus réaliste et du même coup, permettra à l’US Navy d’économiser sensiblement sur le carburant. Ces nouveaux simulateurs de vol, utilisent une haute-fidélité visuelle (state-of-the-art). Ils permettront également de familiariser les pilotes avec les diverses armes aéroportées et systèmes de capteurs qui équipent le T-45. Sur la base de Pensacola, se sont près de 150 élèves pilotes qui s’entraînent par année en vue d’une préparation leur permettant ensuite de rejoindre, des appareils de combat comme les F/A-18, EA-18G et EA-6B. 

Le T-45 « Goshawk » :

Le T-45 « Goshawk » est dérivé du BAe Hawk, mais navalisé. Il est le principal avion école  avancé de l’US Navy et il est utilisé pour la formation avancée des pilotes pour l'appontage et les missions d'attaque, l’entraînement au combat aérien et la navigation sans oublier la guerre électronique. L’avionique du T-45 a été modifiée spécialement pour l’US Navy et comprend un radiophare omnidirectionnel et un système d'atterrissage aux instruments (VOR / ILS) AN/ARN-144 fournit par Rockwell Collins, un radar Honeywell AN/APN-194 et une centrale à gyrolaser LN-100G. Le système de communication se compose d'un UHF / VHF AN/ARN-182 de Rockwell Collins et Honeywell et d’un IFF AN/APX-100.

Le T-45 est alimenté par turboréacteur à double flux Rolls-Royce Adour Mk871 navalisé à double corps sans postcombustion. Le moteur fournit une poussée moyenne de 26kN.

 

Le poste de pilotage est climatisée et pressurisée par un système de prélèvement d'air moteur. En 1997 les T-45 ont subi une importante mise à jour du cockpit. Les T-45 ont reçu un cockpit entièrement numérique qui remplace le cockpit analogique. Ce nouveau cockpit est très proche de ceux en service à bord des F/A-18 et autres AV-8B Harrier II.


 

T-45-051.jpg


 

Photos : 1 T-45 Goshawk à l’appontage @ USN  2 & 3 le nouveau simulateur @ Boeing

 

Augmentation du taux de production des B777 !

K65828.jpg

 

 

EVERETT, Washington, Boeing  a livré le premier B777 produit à une cadence de 8,3 appareils par mois, la cadence atteindra dorénavant 100 avions par an. L’appareil en version cargo, a été livré à lq compagnie Korean air.

 

Au cours des 32 derniers mois, le programme B777 a augmenté son taux de production deux fois. Le taux est passé de cinq à sept par mois en 2011 et maintenant le niveau record de 8,3 par mois.

Au total se sont 1’072 B777 ont été livrés à la fin de janvier et un total de 1’431 appareils ont été commandés par 66 clients dans le monde entier.

 

Photo : le premier B777 « Freighter » au taux de production de 8,3 @ Boeing

 

 

25/02/2013

Un 15e MC-130J Combat Shadow II !

mc-130j-cannon-5714.jpg


 

Marietta, en Géorgie,  Lockheed-Martin a livré le quinzième appareil de type Lockheed-Martin MC-130J «Combat Shadow II»  a l’US Air Force.  Ce MC-130J est dorénavant opérationnel depuis la base aérienne de Cannon Air Force Base.

 

Le MC-130J « Combat Shadow II II »  no:  5714 est le 15e des 27 MC-130J destinés à l’USAF. Le MC-130J Combat Shadow II, est une variante dédiée aux opérations spéciales.  L’appareil est destiné à l’Air Force Special Operation Command (AFSOC). Ce nouveau modèle de C-130 doit remplacer les MC-130E «Combat Talon I»  et MC-130P «Combat Shadow». Il est basé sur l’architecture du ravitailleur KC-130J et servira également d’avion d’infiltration/ex-filtration pour forces spéciales. Il peut également opérer en complément pour le ravitaillement en vol.Le MC-130J dispose d’une voilure renforcée, le système de chargement cargo amélioré et le système de ravitaillement en vol. L’avion dispose en outre d’un système optronique (TV/IR). L’appareil à capacités multiples permet également de ravitailler des hélicoptères et ceci en profondeur du territoire ennemi. L’appareil doit pouvoir voler à très basse altitude généralement de nuit et par mauvais temps. L’appareil est doté de moteurs Rolls-Royce Allison AE2100 avec hélices à 6 pales.

 

Photo : le 15e MC-130J «Combar Shadow II» @ Lockheed-Martin

  

Des B777-300ER pour Swiss ?

B777-300ER.jpg

 

L’information n’est pas confirmée, mais la compagnie Swiss pourrait être dotée à l’avenir de Boeing B777-300ER. Je vous en parlais il y a quelques temps, Swiss cherche à remplacer ses A340-300, trois avions étaient en concurrence : L’A350, le B787 et plus étonnant, le B747-800.

Hors, il se trouve que  Lufthansa Group semble retarder son  choix concernant l’A350 ou le B787 suite aux problèmes de batteries. Lufthansa semble donc, dans un premier temps opter pour une première solution qui consisterait en l’acquisition de 6 Boeing B777-300ER destinés à remplacer une partie des A340 de Swiss.

Lufthansa est actuellement en passe d’intégrer à sa flotte 4 B777-200LR, provenant de la compagnie Austrian Airlines. Mais à l’avenir, Lufthansa devra  remplacer ses 48 A340-300/600 et une décision devra être prise en ce qui concerne L’A350 ou le B787.

Photo : B777-300ER aux couleurs d’Air Canada @ Boeing

 

12:19 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : swiss, lufthansa, b777-300er, a340 |  Facebook | |

24/02/2013

Sukhoi SU-35 pour la Chine et l’Indonésie !

su-35bm.jpg


De hauts responsables russes viennent de confirmer la transactions concernant la vente avec la Chine et l’Indonésie d’avions de combat de type Sukhoi SU-35 MKII.

 

Vyacheslav Dzirkaln, directeur adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique, a déclaré lors  du Salon aéronautique IDEX 2013 à Abu Dhabi qu’un accord intergouvernemental sur la vente de  SU-35 à la Chine avait été signé en janvier. Les négociations avec la Chine furent très difficiles. En effet, la Russie garde un très mauvais souvenir de la vente des Sukhoi SU-27 qui ont finit par être dupliqués par les chinois (J-11) est proposé à la vente au nez et à la barbe des russes sur des marchés habituellement réservés à ceux-ci !

 

En parallèle, un haut responsable russe a confirmé que l'Indonésie avait placé une commande ferme pour six autres avions de combat  Sukhoi SU-30MK2 biplaces. Anatoly Isaikin, directeur général de Rosoboronexport a déclaré que l'accord comprend également un nombre indéterminé de moteurs AL31F Saturne et d'autres équipements. La force aérienne indonésienne utilise déjà cinq SU-27SK / SKM monoplace et cinq Su-30MKK/MK2 biplaces. L'Indonésie est en négociation Sukhoi pour des avions supplémentaires depuis 2010.


 

706628339.jpg


 

Le Sukhoi SU-35 :

Si, la Chine et l’Indonésie s’intéressent au SU-35, c’est que celui-ci  permettrait à ces deux pays d’entrer dans l’ère des avions de combat de la génération 4++ avec une cellule améliorée qui lui permettra une augmentation de l’ordre de 6.000 heures de vol sa durée de vie soit 30 années de service. Le motoriste NPO Saturn à développé spécialement pour l’appareil l’AL-117S dérivé de l’AL-31F.  Ces moteurs sont doté de nouvelles turbines haute et basse pression ainsi qu’un FADEC (système de contrôle numérique) de dernière génération. La poussée atteint désormais 14,500kgf, et la période pour la première révision passera à 1.500 heures en lieu est place de 500 heures.

Le Su-35S dispose d'une nouvelle série d'instruments de bord. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information.  Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions  de 9 x 12 pouces  et une résolution de 1400x1050 pixels.

Les yeux et les oreilles :

Le  SU-35S dispose de deux doubles radars en bande X en réseau à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes(en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scans par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60 . L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes à une section efficace absolue de 3 m2 sur une tête sur la bonne voie à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

sukhoi,indonésie,chine,su-35mk2

Photos : 1 & 2 Sukhoi SU-35 en vol @ Sukhoi 

21:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sukhoi, indonésie, chine, su-35mk2 |  Facebook | |