24/10/2012

Singapore Airlines commande des A380 & A350 supplémentaires !

466397632.jpg

 

Singapore Airlines (SIA) a annoncé ce matin  son intention d’achat auprès d’Airbus de 25 gros-porteurs supplémentaires, dont cinq A380 double-ponts et 20 A350-900. Ces appareils seront mis en service sur les lignes long-courriers et régionales du transporteur, offrant un niveau de confort et de rentabilité maximal sur ses lignes à forte densité et de moyenne capacité.

Cette nouvelle commande d’A380 sera la troisième commande passée par la compagnie pour ce type d’appareil et portera à 24 le nombre total d’A380 commandés par SIA. Singapore Airlines, première compagnie à exploiter l’A380, dispose à ce jour de 19 de ces appareils en service qui assurent la liaison avec 10 destinations en Europe, aux Etats-Unis et dans la région Asie-Pacifique au départ de sa base de Singapour. Dans la catégorie des appareils de capacité moyenne, cette nouvelle commande d’A350 XWB permettra au transporteur de doubler son carnet de commandes, qui totalisera 40 appareils de ce type. Ces A350-900 seront également exploités par la compagnie sur ses lignes moyen- à long-courriers.

Depuis sa première mise en service par Singapore Airlines en 2007, l’A380 a rejoint les flottes de neuf transporteurs de classe mondiale. Avec une capacité de 525 passagers répartis en trois classes, l’appareil peut couvrir une distance de 15 700 km/8 500 nm sans escale, transportant davantage de passagers à un coût inférieur, tout en réduisant l’impact sur l’environnement. Sa cabine spacieuse, silencieuse et confortable ont fait de l’A380 un avion hautement prisé des passagers, résultant dans des coefficients de remplissage plus élevés, quelle que soit sa destination. A ce jour, Airbus totalise 257 commandes fermes pour l’A380, émanant de 20 clients.

L’A350XWB (Xtra Wide-Body) est une toute nouvelle famille de long-courriers de moyenne capacité, comprenant trois versions pouvant accueillir de 270 à 350 passagers dans un aménagement tri-classe standard. Cette nouvelle famille introduira un changement radical en termes de rentabilité par rapport aux avions existants de sa catégorie, avec une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et, dans un même temps, des émissions de CO2. L’A350XWB, dont la mise en service est prévue en 2014, totalise à ce jour 558 commandes fermes émanant de 34 clients dans le monde.

 

12:54 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a380, a350 xwb, singapore airlines |  Facebook | |

23/10/2012

L’Inde va remotoriser ses Jaguar !

1863329.jpg


 

NEW DEHLI, l’information couvait entre le chaud et le froid depuis plusieurs mois, mais cette fois-ci, elle est confirmée par l’Indian Air Force et le motoriste Honeywell. L’Inde va remotoriser ses avions Jaguar prolongeant ainsi la vie du chasseur de 15 ans.

 

Le programme de remotorisation de la flotte des Jaguar en service au sein de l’Indian Air Force (IAF) date de 2005, à l’époque, deux options étaient envisagées : la première consistait en une mise à niveau des Rolls-Royce Adour Mk 821par le motoriste anglais et la seconde l’adjonction d’un nouveau moteur, le F125IN d’Honeywell. Finalement devant les lenteurs de l’administration indienne et la collaboration de l’Inde avec Honeywell dans le programme commun de développement du HAL-228 (Dornier 228 indien), Rolls-Royce se retira du projet en 2007.


 

10-2012-3-f125in-engine.jpg


 

Le projet continua d’avancer lentement avec notamment des périodes d’incertitude concernant la réelle volonté de prolonger l’utilisation du chasseur franco-anglais au sein des unités de l’IAF. La dernière étant liée au choix de l’avion de combat Rafale.

 

Le motoriste américain se voit donc accorder une commande de 270 turboréacteurs à double flux F125IN. Ce moteur pèse 600 livres de moins que l'Adour et dispose d’une poussée de 9850 lbf (43.8kN) va permettre au Jaguar de décoller 25% plus court qu’actuellement et ceci avec un rendement 36% supérieur  à la motorisation actuelle. 


 

Les études préliminaires ont démontré que le F125IN est conçu pour s'intégrer dans la cellule des Jaguar sans grandes modifications. L’Inde devrait par ailleurs, économiser plus de 1,5 milliard de dollars en matière de cycle de vie et de coûts par rapport à la situation actuelle.

 

L’IAF et Honeywell prévoient de tester un premier Jaguar avec le moteur F125IN  dans la période 2015-2016, le calendrier prévoit que l’ensemble des 125 Jaguar puissent être modernisés d’ici 2023-2024. 

 

Le Jaguar en Inde :

 

L’Inde est le plus gros client à l'export pour le Jaguar franco-anglais. Démarchée dès 1968, l'Inde signa finalement en avril 1979 une commande pour 130 Jaguar, incluant un contrat de fabrication sous licence pour 95 exemplaires et un transfert de technologie. La Royal Air Force devait former les premiers pilotes de la Force aérienne indienne et louer à l'Inde 20 appareils, en attendant qu'elle reçoive ses Jaguar (nommés localement Shamsher, soit "épée de justice"). 

 

Un premier escadron indien fut déclaré opérationnel en septembre 1980, suivi d'un second un an plus tard, après l'arrivée des 38 exemplaires fabriqués par la SEPECAT. La production locale, confiée à Hindustan Aeronautics Ltd, commença par l'assemblage à partir de pièces fournies avant de se poursuivre par une fabrication entièrement indienne à l'exception des réacteurs. Au total, cinq escadrons furent équipés progressivement de 1980 à 1991, dont l'un reçu 12 Jaguar IM destinés à l'attaque maritime que l'Inde est le seul pays à avoir mis en service.


 

800px-IAF_Jaguar.jpg


 

Photos : 1 Jaguar biplaces @ Fred Willemsen 2 le F125IN Honeywell 3 Jaguar indien@ IAF

Inauguration de la chaîne d’assemblage de l’A350 !

 

769831339.jpg

 

TOULOUSE, la chaîne d’assemblage de l’Airbus A350XWB a été officiellement inaugurée ce matin en présence des autorités des pays membres du consortium airbus.

 

 

Le bâtiment d’une superficie de 74'000 mètres carrés emploiera à terme plus de 1'500 personnes pour permettre l’assemblage jusqu’à 10 long-courriers par mois d’ici 2018.

 

Selon le calendrier  actuel, le premier A350 (msn 1) actuellement sur la chaîne doit voler l’été prochain.

 

L’A350 XWB :

 

L’A350 XWB est la toute nouvelle famille de gros-porteurs de moyenne capacité d’Airbus. Ces appareils très efficients présentent les toutes dernières innovations en termes d’aérodynamique, de conception et de technologies avancées, pour atteindre une réduction de la consommation de carburant et des coûts d’exploitation allant jusqu’à 25 pour cent par rapport aux avions actuels de la même catégorie. Plus de 70% de l’A350 XWB est réalisé à partir de matériaux avancés combinant des composites (53%), du titane et des alliages d’aluminium de nouvelle génération. Le fuselage plus léger, entièrement nouveau et innovant en CFRP (matériaux composites à base de fibre de carbone) entraîne une consommation de carburant inférieure et facilite la maintenance. L’A350 XWB tire profit de la grande expertise d’Airbus en matière d’introduction de matériaux composites dans la structure de ses appareils.

La famille A350 XWB se compose de trois versions passagers qui affichent de véritables capacités de long-courriers et une autonomie de quelque 15 580 km/8 500 nm. Dans une configuration tri-classe standard, l’A350-800 offrira 270 sièges, l’A350-900 et l’A350-1000 pouvant accueillir 314 et 350 passagers respectivement.

 

15:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a350xwb, chaîne assemblage |  Facebook | |

22/10/2012

Certification pour le Sikorsky S-76D !

S76D_101112 (2).jpg


 

Stratford, Connecticut, La Federal Aviation Administration (FAA) a approuvé la certification de la nouvelle version de l’hélicoptère S-76D du constructeur Sikorsky. Cette certification était très attendue pour permettre l’arrivée du nouvel hélicoptère sur le marché de la gamme moyenne.

 

La FAA a signé le certificat le 12 octobre dernier le certificat, couronnant le programme d'essai en vol intensifs de l'hélicoptère S-76D. Cette hélicoptère devient du coup le produit le plus récent du constructeur sur le marché.  L'hélicoptère S-76D dispose d'un carnet de commandes actuel approche d'un demi-milliard de dollars et Sikorsky  devrait commencer à le livrer au plus tard à la fin de ce trimestre.

 

Le S-76D offre une vitesse de croisière plus élevée que ses prédécesseurs, associée une consommation de carburant plus efficace, rendant le S-76 plus productif que jamais. L'hélicoptère S-76 «D» est le dernier de la famille des populaires S-76  fabriqués par Sikorsky. Il y a eu plus de 800 S-76 livrés à ce jour depuis 1979. La flotte à atteint plus  6 millions d’heures de vols 

Les caractéristiques de l'hélicoptère S-76D comprennent une cellule en tout composite ainsi que les pales du rotor principal. Le S-76D dispose d’une avionique avancée fournie par THALES couplé à un système de diagnostique des systèmes. La motorisation est assurée par deux turbines Pratt & Whitney Canada PW210S. 

 

 

L’origine de la gamme S-76 :


 

Helicopter-_Excel_Air_Service_S-76C_JA6691.jpg


 

Le Sikorsky S-76 «Spirit» est un hélicoptère à usage commercial, produit par le constructeur américain Sikorsky Aircraft Corporation. C'est un appareil polyvalent de taille moyenne. Il est équipé de deux rotors, dotés chacun de quatre pales et d'un train d'atterrissage rétractable.

 

Sikorsky a commencé à le développer dans le milieu des années 1970,  il était destiné à satisfaire les besoins des entreprises qui cherchaient un hélicoptère d'affaire moyen, ainsi que des entreprises de forages pétrolier en mer. Dans le même temps, Sikorsky développait le S-70 (civil) et le UH-60 Black Hawk (militaire) qui servirent de base pour le S-74 (plus tard rebaptisé S-76 Spirit en l'honneur du bicentenaire des États-Unis). Capable de transporter deux pilotes et douze passagers, il était au départ équipé de deux turbines Allison 250 C30 de 478 kW chacune. Le premier prototype achevé un vol d'essai le 13 mars 1977[1].

 

Le S-76A fut la première version produite. Un appareil spécialement conçu avec des moteurs plus puissant enregistra douze records du monde en 1982. Utilisés par plusieurs compagnies aériennes nord américaines sur des services réguliers, plus de 500 S-76 ont été livrés à divers compagnies jusqu'en 2001.

 

Fort de ses succès, différentes versions furent développées par Sikorsky et la production du S-76C débuta en décembre 2005. Équipé de moteurs Turboméca Arriel 2S1, cette version de distinguait par une importante réduction du bruit, des vibrations et un confort intérieur amélioré. Le rotor principal fut alors fabriqué en matériaux composites. Le modèle était déjà vendu à 92 exemplaires en janvier 2006.

 

Photos : 1 Le S-76D de Sikorsky 2 le S-76C @ Sikorsky

Tukish Airlines commande 15 B777-300ER !

THY-777-3ER_K65220.jpg


ISTANBUL, cet après-midi,  Boeing  confirme que Turkish Airlines a annoncé un engagement dès aujourd'hui pour une commande ferme de 15 B777-300ER (Extended Range). Une fois finalisé, l'accord vaudra 4,7 milliards de dollars au prix catalogue, et comprend des options pour cinq autres B777-300ER.

 

A propos du B777300ER :

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 37 clients à travers le monde entier. Vingt-sept clients opèrent maintenant le B777-300ER, 10 clients supplémentaires prendront livraison de leur premier B777-300ER d'ici 2014.

Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base 777. Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant.

L’avion dispose d’un nouveau trains d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes.

Les entretoises et les nacelles ont été modifiés pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit,  le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commercial, la production est de £ 115 300 (512 kN) de poussée.

 

Photo : B777-300ER Turkish Airlines @ Boeing


18:19 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : b777-300er, boeing, turkish airlines |  Facebook | |