27/03/2013

L’A350XWB a reçu ses moteurs !

 

800x600_1364299418_A350_XWB_Trent_Engine_mounting4.jpg

 

 

TOULOUSE, Airbus a installé sur le premier A350 XWB (MSN001) destiné aux essais en vol les deux réacteurs Trent XWB de Rolls-Royce ‘bons pour vol’, et procède actuellement à l’installation du nouvel APU (Auxiliary Power Unit) HGT1700 d’Honeywell dans son usine de Toulouse. 

 

Les nouveaux réacteurs Trent ont tous deux été livrés par UTC Aerospace Systems (ex-Goodrich) qui a récemment préparé les systèmes de motorisation entièrement intégrés pour leur installation sur les mâts réacteurs de l’appareil. Le mois dernier, le réacteur Trent XWB a obtenu sa Certification de Type de l’AESA, confirmant qu’il satisfait l’ensemble de ses exigences de navigabilité. Le réacteur Trent XWB, déjà soumis à une série d’essais en vol réalisés sur le “banc d’essai volant” A380 d’Airbus depuis février 2012, affiche un haut niveau de maturité.

Trent-XWB_tcm92-43888.jpg

 

Parallèlement à l’assemblage des deux réacteurs Trent XWB à Toulouse, l’A350 XWB sera également équipé cette semaine de son tout nouvel APU HGT1700 spécialement développé par Honeywell pour cet appareil, qui affiche une puissance et une efficience plus élevées que les APU de la génération précédente. 

 

Lorsque les réacteurs et l’APU seront installés, l’A350 XWB MSN001 sera un appareil ‘complet’, prêt à entrer dans la phase de préparation du vol. Suite aux essais au sol actuellement en cours, et aux autres tâches de préparation, dont les travaux de peinture qui sont prévus pour les semaines à venir, le MSN001 sera confié à l’équipe d’essais en vol d’Airbus qui le préparera pour les points fixes moteurs et son premier vol cet été. 

 

Photos : 1 A350 XWN MSN001 recevant ses moteurs @ Airbus 2 le Rolls-Royce Trent XWB en coupe @ Rolls-Royce

12:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : airbus, a350 xwb, rolls-royce trent xwb |  Facebook | |

26/03/2013

Le premier T-50i «Golden Eagle» indonésien a volé !

t-50terbang3.jpg


 

 

Le premier avion d’entrainement KAI T-50 «Golden Eagle» destiné à la Force aérienne indonésienne a volé. L’Indonésie avait choisi et commandé en 2011, pour 400 millions de dollars, 16 appareils écoles de type T-50i (pour indonésie), auprès du constructeur sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI), faisant de ce pays le premier client export de cet avion. Le prix de vente avait été jugé excessivement bradé à l’époque et cette vente s’était effectuée suite à un accord entre la République de Corée du sud et l’Indonésie pour élargir la coopération économique et industrielle entre les deux nations.

 

Les pilotes et les mécaniciens indonésiens vont débuter prochainement une formation sur le T-50,  afin de pouvoir le réceptionné plus tard dans l’année. Les KAI T-50i vont remplacer les BAE Hawk Mk 53 en service depuis 30 ans au sein de l’escadron de formation 15.


 

598836_319948468108612_48506044_n.jpg


 

Le KAI T-50 «Golden Eagle» :


 

product_0101.gif


 

Le KAI  T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspiré de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments, d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

A ce jour, trois pays ont commandés le T-50, L’Indonésie  (16) et plus récemment les Philippines (12). La Corée dispose de 10 T-50B (patrouille acrobatique Black Eagle), 50T-50 et 22TA-50.

 

Photos : 1 & 2 Le premier T-50i @ KAI


Mise sous tension du premier CSeries !

BA-FTV1_Power_on-HR.jpg

 

Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui avoir réussi avec succès la première mise sous tension des principaux systèmes du premier CSeries (FTV1) destiné aux essais en vol. De plus, Bombardier a confirmé que l’essai statique de flexion de l’aile vers le bas a été effectué de façon concluante sur l’article d’essai statique de cellule complète (CAST) à l’usine de l’avionneur située à Saint-Laurent (Québec), à la fin mars 2013. Avec cet essai statique et celui de flexion de l’aile vers le haut complété plus tôt en mars 2013, les deux plus importants essais statiques sur l’aile nécessaires pour le vol inaugural sont maintenant complétés.

L’entreprise a également confirmé que les essais de sécurité aérienne progressent bien, sur 
« l’Avion 0», le banc d’essai et de certification intégré des systèmes (ISTCR) au sol pour les avions CSeries.

« La mise sous tension des principaux systèmes électriques de FTV1 a été l’une des étapes clés les plus passionnantes du programme de développement des avions CSeries jusqu’à maintenant. Cela permettra maintenant la mise sous tension des systèmes secondaires et les essais de la suite avionique », a déclaré Rob Dewar, vice-président et directeur général CSeries, Bombardier Avions commerciaux. « De plus, le dernier essai important sur le CAST – l’essai de flexion de l’aile vers le bas – a été mené à bien à la fin mars et nous sommes enthousiastes suite aux analyses et aux commentaires de l’équipe, qui nous permettent ainsi de progresser à la prochaine étape expérimentale. Ce sont toutes d’importantes activités qui mèneront à l’obtention de la licence de sécurité aérienne des avions CSeries. »

« La construction des véhicules d’essais en vol, les essais statiques de la cellule et les essais des systèmes progressent tous dans les délais prévus. Nous sommes très satisfaits des excellents progrès et des réalisations hebdomadaires du programme d’avions CSeries dans notre progression soutenue en vue du vol inaugural », a ajouté M. Dewar.

Avions CSeries :


Conçue pour le marché en plein essor des avions de 100 à 149 places, la gamme d’avions CSeries entièrement nouvelle combine des matériaux évolués, une technologie de pointe et des méthodes éprouvées pour répondre aux exigences des sociétés aériennes commerciales en 2013 et au-delà. Propulsée par des moteurs PurePower PW1500G de Pratt & Whitney, la gamme d’avions CSeries offrira un avantage de 15 pour cent* sur le plan des décaissements d’exploitation avec une réduction de 20 pour cent* de la consommation de carburant. Avec la version optionnelle à capacité de sièges supplémentaire, la productivité de l’avion CS300 s’améliore encore, offrant aux sociétés aériennes un avantage supplémentaire moyen de 4%  sur le plan des décaissements d'exploitation par siège. La conception entièrement nouvelle des avions CSeries permettra de réduire grandement leurs niveaux de bruit et d’émissions, tout en offrant une souplesse opérationnelle supérieure, des performances exceptionnelles sur piste et une autonomie de 2 950 milles marins (5 463 km). Les avions CSeries, qui seront jusqu’à 5 443 kg (12 000 lb) plus légers que d’autres avions de la même catégorie pour ce qui est du nombre de places, procureront aux passagers le meilleur environnement cabine de leur catégorie, digne d’un gros-porteur, dans un avion monocouloir.

Au 31 décembre 2012, Bombardier avait enregistré des commandes et engagements touchant 382 appreils CSeries, dont des commandes fermes de 148 avions de ligne CSeries.

Photo: le CSeries destiné aux essais en vol @ Bombardier Aerospace

A321NEO pour Hawaiian !

2348.jpg

 

Hawaiian Airlines confirme  l'acquisition de 16 Airbus A321 Neo, pour une valeur totale au prix catalogue de 1,8 milliard de dollars.

Selon un communiqué du transporteur, l'acquisition porte sur la période 2017-2020 et est assortie d'une option pour l'achat de neuf appareils supplémentaires. La compagnie souligne également que si l'option est exercée, la commande s'élèverait au total à 2,8 milliards de dollars prix catalogue. Ces avions seront configurés en deux classes (première et économique) et accueilleront environ 190 passagers. "C'est un investissement important pour l'avenir de Hawaiian et de Hawaï", a commenté Mark Dunkerley, PDG de la compagnie cité dans un communiqué, soulignant les retombées touristiques et d'emploi.

Hawaiian Airlines dispose actuellement d'une flotte de 43 avions dont 25 long-courriers (des A330-200 et des 767-300ER) et 18 Boeing 717-200. Mark Dunkerley relève en outre que ces nouveaux moyen-courriers lui permettront d'ouvrir de nouvelles lignes qui ne peuvent être viables avec des appareils long-courriers. Ils seront également utilisés pour "renforcer les lignes existantes vers la côte ouest de l'Amérique du nord".

L'A320 Neo, best-seller d'Aribus, est une version remotorisée de l'A320 permettant de réduire la consommation de carburant.

Par ailleurs, la compagnie rappelle avoir commandé 13 Airbus long-courriers A330 pour une entrée en service en 2013-2015 et 6 Airbus A350-800 pour après 2017. "Les 16 Boeing 767 (gros porteurs) seront progressivement retirés de la flotte au cours des dix ans à venir", précise enfin le transporteur américain.

 

12:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbsu, a32ineo, hawaiian airlines |  Facebook | |

25/03/2013

L’USAF test un viseur de casque pour l’A-10 !

11.jpg


 

 

Nellis Air Force Base (AFB), les pilotes du 74e groupe de chasse du 23e Escadron d'appuis (FS) basé à Moody Air Force Base (AFB) en Géorgie, viennent de tester grandeur nature, lors du dernier exercice «Red Flag 13-3», l’adaptation d’un viseur de casque sur les avions d’appuis rapprochés, Fairchild-Republic A-10C Thunderbolt II.

 

 

Le Scorpion à l’essais : 


 

2750149535.jpg


 

Suite aux réductions de budgets, les «bons vieux» A-10C devront certainement rester en service plus longtemps que prévu initialement. Mais, pour rester opérationnel, ceux-ci vont devoir subir une nouvelle cure de jouvence avec notamment, l’arrivée d’un viseur de casque. L’USAF a lancé un programme en vue de l’intégration du système Scorpion de Gentex Visionix.

 

Le casque Scorpion a été développé comme une alternative à moindre coût du populaire populaire Système de Repérage (JHMCS). Il dispose d'un système complet de  visualisation couleur avec suivi de mouvement optique. Le Scorpion s’adapte directement sur les casques Gentex HGU-55. L’association de la technologie de détection de posture de Visionix (commercialisée sous la marque InterSense) avec le système viseur de casque Scorpion a donné naissance à une solution idéale pour les pilotes. Les intégrateurs bénéficient ainsi d’un système rapidement dé-ployable et économique à l’achat.

 

Le Fairchild-Republic A-10C Thunderbolt II : 

L'A-10 Thunderbolt II, également connu sous la dénomination de «Warthog» a été introduit dans l'inventaire de l’Air Force en 1976. Le bi-moteur, un appareil monoplace fournit un appui aérien rapproché aux forces terrestres et emploie une grande variété de munitions. 

 

En 2012, les A-10 encore en service ont reçu de nouvelles ailes. Ce processus de modernisation doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2040. Les ailes des A-10 ont été mises à lourde contribution, lors des nombreux déploiements sur divers théâtres opérationnels et de nombreuses fissures ont été décelées. Il fallait impérativement y remédier pour permettre à la flotte de continuer de voler en toute sécurité. 


 

Warchaper.com A-10 thunderbolt flares.jpg


 

Photos : 1 & 3 A-10C @ USAF 2 Casque avec le système Scorpion @ Gentex Visionix