23/01/2013

Double ravitaillements pour les F-35 !

F35C_dualrefuel.jpg

 

Naval Air Station Patuxent River, Maryland, pour la première fois, deux Lockheed-martin F-35C « Lightening II ont effectué un ravitaillement en vol combiné avec un Lockheed-Martin KC-130 Hercules.

 

Les deux appareils no : FC-1 & FC-2 viennent de réussir ce premier ravitaillement en double. En 2013 le programme de tests du F-35 prévoit d’effectuer 1'000 vol avec l’ensemble de la flotte.

 

Cette réussite redonne un peu baume au cœur des ingénieurs après l’ordre la semaine passé de clouer au sol les F-35B. En effet, le Pentagone a ordonné vendredi dernier que les 25 chasseurs F-35 utilisés par le corps des Marines restent au sol, à la suite d'un incident survenu mercredi à la base d'Eglin, en Floride. Cette mesure concerne uniquement les F-35B de l'USMC (US Marine Corps), Mercredi, à la suite d'un problème technique, un pilote de F-35B a dû annuler au dernier moment son décollage de la base aérienne d'Eglin.

 

Photo : KC-130 ravitaillant deux F-35C @ Lockheed-Martin

 

 



 

12:22 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lockheed-martin, kc-130 hercules, f-35c |  Facebook | |

22/01/2013

L’Autriche modernise ses C-130K !

C130K_8TCA.jpg


 

Marshall Aerospace vient de débuter la modernisation des trois avions de transport militaire de type Lockheed-Martin C-130K « Hercules » en service au sein de la Force aérienne autrichienne. Les appareils recevront une nouvelle avionique. Le dernier appareil doit être livré en 2015.

 

La modernisation des C-130K autrichiens doit permettre de combler les lacunes actuelles en matière d’avionique vieillissante.  Les C-130K autrichiens ont été acheté d’occasion en 2000 à la Royal Air Force et avaient déjà à cette époque subit une première adaptation.

 

La mise à jour des C-130K de la Force aérienne autrichienne comprend l’installation d’écrans multifonctions qui remplaceront la quasi-totalité des écrans analogiques avec la dernière technologie numérique disponible. Le nouveau poste de pilotage permettra de gérer  la navigation et les systèmes de surveillance pour la gestion du trafic aérien (ATM CNS). L'ATM CNS est basé sur le système de CMC Électronique de gestion de vol (FMS) intégré à un système de référence à inertie (INS), VHF Omni-Portée radio (VOR), avec un équipement de mesure de distance (DME), un  radiogoniomètre automatique (ADF) le tout compléter avec un système de navigation GPS. En outre, le CUP comprend également un système d'alerte de collision du trafic (TCAS) et un système d'avertissement de proximité du sol amélioré (EGPWS). Le « glass cockpit » est conçu pour faciliter le travail du pilote, augmenter la conscience situationnelle et de se conformer aux dernières réglementations d’espace aérien civil.

Une nouvelle série d’instruments de secours doit être installée. Ainsi qu’un nouveau pilote automatique. 

 

Photo : C-130K autrichien @Force aérienne autrichienne


Nouveau look pour American Airlines !

2354.jpg

 

 

Le nouveau logo et la livrée sont enfin dévoilés, quelques jours avant la mise en service du nouveau Boeing 777-300ER. Cette nouvelle année marque le lancement d’un nouveau look pour American Airlines qui dévoile ce jour son nouveau logo et la future livrée de ses appareils. Cette nouvelle identité visuelle est déjà en place sur le tout nouvel appareil Boeing 777-300ER Flagship dont le premier vol est prévu pour le 31 janvier.

 

Nouvelle image :

 

De plus, la compagnie va prendre livraison d’autres appareils cette année, suite à une commande sans précédent de 550 nouveaux avions. La refonte du logo et de la livrée s’inscrit dans le projet d’American de moderniser l’expérience de ses passagers. American s’apprête à prendre livraison de centaines de nouveaux appareils plus légers, réalisés en matériaux composites qui doivent être peints. Dans la mesure où il n’était plus possible de conserver l’aspect métal poli, le choix de la peinture destinée à habiller les nouveaux appareils était capital pour s’inscrire dans la lignée de la célèbre livrée argentée d’American Airlines. Le choix s’est donc porté sur une peinture de couleur argent mica, afin de prendre en compte cet héritage tout en rafraichissant le style.

 

 Sans oublier les nouveaux uniformes, les différents produits et services, et les plateformes technologiques telles qu’AA.com et les applications mobiles d’American Airlines.

La nouvelle identité visuelle d’American Airlines a été conçue en partenariat avec la société de conseil FutureBrand, mais également avec l’apport des clients et des personnels de la compagnie. American dévoile également ce jour une nouvelle campagne de publicité présentant la nouvelle identité visuelle, développée en partenariat avec l’agence McCann Worldgroup.

 

 

 

Réorganisation de la compagnie :

 

Depuis le début de la restructuration, American Airlines a procédé à une série d’investissements stratégiques destinés à placer ses clients au cœur de toutes ses actions, et à donner aux employés les outils, formations et technologies nécessaires pour offrir aux passagers une expérience unique, tout en générant plus de croissance et d’opportunités.

Même s’il reste des décisions importantes à prendre quant au futur de la compagnie, American continue sa progression, basée notamment sur les nombreux investissements annoncés l’an dernier : La flotte la plus moderne de l’industrie : cette année, American recevra près de 60 nouveaux appareils, dont le Boeing B777-300ER qui entrera en service le 31 janvier. En juillet, la compagnie recevra des Airbus en matériaux composites plus légers et plus éco-efficients, qui devront être peints. American continue ses investissements pour proposer le nec plus ultra du Wi-Fi en vol, le divertissement individuel, des prises universelles pour chaque siège et la classe intermédiaire « Main Cabin Extra » sur les liaisons majeures. De plus, American a l’intention de proposer des sièges-lits inclinables à 180° dans les cabines premium sur tous ses appareils gros-porteurs et sur sa flotte transcontinentale.

 

 

Photo : B777-300ER avec les nouvelles couleurs @ American Airlines

 

12:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : american airlines, b777-300er |  Facebook | |

21/01/2013

L’USAF prépare un nouveau bombardier !

GetAsset.jpg

 

L'US Air Force met au point un nouveau bombardier furtif connu sous le nom de programme Long Range Strike-Bomber (LRS-B). Mais, face à un environnement incertain en matière de budget, l’USAF va devoir jouer serré et convaincre afin de garder un financement viable pour ce projet qui sera très certainement coûteux. 

 

Le projet LRS-B :

 

Le programme LRS-B prévoit de mettre au point une nouvelle génération de bombardier stratégique furtif capable d’emporter des armes conventionnelles et nucléaires. Le doit venir compléter le nouveau dispositif de l’USAF qui comprend l’arrivée du F-35 , des nouveaux ravitailleurs KC-46A et la modernisation des F-15. Le programme LRS-B a été officiellement lancé en 2012, mais les principaux constructeurs (Boeing, Lockheed-Martin, Northrop-Grumman) ont reçu la consigne de ne rien divulguer sur le sujet. On le comprend, le sujet est classifié «confidentiel».


lockheed_martin_long_range_strike_1.jpg

 

Par contre, ce que l’on sait de ce projet, c’est qu’il s’agit d’un nouvel aéronef furtif habité qui incorporera des sous-systèmes déjà éprouvés, y compris les moteurs, les radars et l'avionique, selon l'US Air Force.

 

Dans sa présentation du budget pour l’ année fiscale 2013, le service a déclaré que le coût moyen du LRS-B à l’achat unitaire devrait être de 550 millions de dollars pour 80 à 100 avions. Crédits prévus pour le programme d'exercices 2013 à 2017 est de 6,3 milliards de dollars, avec 300 millions de dollars programmés dans l'année en cours.

 

Une décision soutenue :

 

Le 17 janvier dernier, le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a confirmé face à un auditoire très intéressé sur la base aérienne de Barksdale AFB, en Louisiane, que le maintien de la flotte de bombardiers était «extrêmement important» et que le gouvernement s’engage dans le développement d'un nouveau bombardier».

 

Le projet LRS-B est considérée comme si important pour la future stratégie militaire américaine dans le Pacifique occidental et le Moyen-Orient que le programme se poursuivra en dépit d'une réduction de 487 milliards de dollars dans le budget du Pentagone portant sur les 10 prochaines années.

 

Un programme financièrement lourd:

 

Peu importe les estimations données, en effet, les 6,3 milliards prévu pour ce programme ne représente qu'une fraction du financement nécessaire pour le nouveau bombardier de l’USAF, qui doit entrer en service en 2025. Si l’on se base par exemple sur l'expérience de du Lockheed-Martin F-22 « Raptor » du  F-35 «Joint Strike Fighter», le coût de développement du nouveau bombardier pourrait atteindre 60 milliards de dollars. De fait, en tenant compte du contexte budgétaire actuel, les choses ne vont pas être simple pour l’administration américaine. Il faudra probablement s’attendre à des retards, peut-être attendre 2030 pour voir entrer en service le premier exemplaire, sans compter les hausses de budget.


northrop_grumman_NGB_bomber-thumb-560x373-162571.jpg

 

Photos : 1 Le LRS-B selon Boeing 2 Le LRS-B selon Lockheed-Martin 3 Le LRS-B selon Northrop-Grumman


20/01/2013

Le Gripen E : un couteau suisse à lui seul !

DSC_2823.jpg


 

Dans le cadre du choix de l’avion de combat SAAB JAS-39E Gripen pour notre pays, je vous propose ici de poursuivre le dossier avec un récapitulatif détaillé de l’armement et des systèmes connexes qui équiperont l’avion.

Armement et équipement spécifiques d’engagement : 

 

Le Gripen E est un appareil multirôle qui offre de nombreuses possibilités d’armement permettent de réaliser différentes combinaisons de chargements. 

 

Air-air : 


 

DSC_2907.jpg


 

L’avion dispose d’un canon à barillet interne de  type MAUSER BK de 27 mm ( En service également sur l’Eurofighter, le Tornado et le F-35 (GAU-88A)) qui est monté de manière fixe du côté gauche du fuselage. La munition qu’il est prévu d’acquérir pour cette arme est conforme à l’état actuel du développement. Les douilles des cartouches tirées restent à l’intérieur de l’appareil.

 

Les autres armes et équipements spécifiques d’engagement sont emmenés comme charges externes fixées sous le fuselage ou aux ailes. L’avion est équipé de dix points d’ancrage pour les charges de combat.

 

L’AIM-2000 IRIS-T est un missile à courte portée. Il s’agit d’un programme européen piloté par l’Allemagne par Diehl BGT. L’IRIS-T est un acronyme signifiant en anglais «Infra Red Imaging System Tail/Thrust Vector-Controlled» système d’imagerie infra-rouge contrôlé par poussée vectorielle). L’IRIS-T est un missiles très agile à courte portée avec autodirecteur à infrarouge. La répartition de la cible peut être faite à la fois avec le radar de bord et/ou avec le viseur de casque du pilote.  Le missile dispose des dernière techniques de traitement d'image en temps réel, ce qui permet un contrôle précis et une précision optimale pour offrir une excellente immunité contre les lasers aveuglants. Doté d’un vecteur poussée vectorielle, le missile dispose d’une excellente manœuvrabilité, ce qui permet de lutter contre des cibles situées en arrière. La précision de l’IRIS-T fonctionne en conjonction avec une fusée de proximité couplé à l’optronique infrarouge qui permet également d’intercepter des missiles ennemis. Le système d’autodirecteur infrarouge fonctionne en bi-mode.

 

Le Météor (BVRAAM) est un missile à longue portée produit par MBDA conjoint entre la France, le Royaume-Uni l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Suède. Il est doté d'une zone d'interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service (environ trois fois supérieure aux missiles de génération antérieure). Il correspond à un besoin de missiles très flexibles, agiles et très rapides (plus de Mach 4), à longue portée (plus de 100 km), pour assurer la supériorité aérienne. Même lancé depuis très loin, le missile a en fin de course assez d'énergie cinétique pour l'emporter sur des cibles rapides, à très grande manœuvrabilité comme les chasseurs extrêmement agiles de 5e génération. Propulsé par un statoréacteur et guidé par radar, il pèse 185 kg pour 3,657 m. Le METEOR équipera très prochainement en plus du Gripen E, le Rafale et l’Eurofighter.

Ce missile est prioritairement réservé aux missions d'interception à grande distance, au-delà de la portée optique (BVR) de tout type d'aéronefs. Son utilisation sera privilégiée pour les cibles de haute valeur telles que l'attaque à 100 km d'avions radar ou de ravitailleurs. Le radar de bord qui fournit des informations précises sur la cible avant le départ du missile, et/ou une liaison de données de type L-16 assurant les mêmes fonctions en retransmettant vers l'avion tireur les informations d'un capteur porté par un autre aéronef. Le missile dispose également d'une liaison de données avec l'avion tireur (LAM) permettant la mise à jour pendant son vol des données concernant la cible tout le temps précédant l'activation de son autodirecteur radar. Le METEOR permet également la lutte antimissile de type " CruiseMissile " à grande distance.

 

Le Gripen E mettra également en oeuvre le missile Raytheon AIM-120C7 AMRAAM actuellement en service sur les Boeing F/A-18 C/D « Hornet ».


 

DSC_2908.jpg


 

L’Attaque au sol :

 

GBU-12 Paveway II :


 

DSC_2906.jpg


Avec les Gripen E, il est prévu de reprendre une compétence perdue avec le départ à la retraite de Hawker Hunter MK-56/58 en 1994, soit l’attaque au sol. Dans un premier temps il est prévu de doter l’avion de bombe GBU-12  Paveways II de 220 kg à guidage laser et/ou GPS .La bombe guidée laser GBU-12 Paveway II est une bombe d'origine américaine, basée sur la bombe d'emploi général de 500 livres Mk.82 à la laquelle on ajoute une tête de guidage laser, des ailettes de contrôle à l'avant de la bombe, et un empennage permettant à celle-ci de planer afin de ne pas exposer l'avion tireur. La charge militaire est conçue pour avoir un effet de pénétration contre des cibles durcies et/ou blindées.

Guidage :


 

atflir.jpg


Pour permettre le guidage des bombes, le Gripen E disposera d’une nacelle de désignation laser de type AN/ASQ-228 Advanced Targeting Forward-Looking Infrared (ATFLIR) de Raytheon. Ce système de multi-capteur électro-optique de ciblage  incorpore le mode infrarouge couplé à une caméra à faible luminosité avec télémètre laser. L’ATFLIR   permet de remplir les missions dans les conditions les plus difficiles, avec une efficacité et une sécurité maximales,  ATFLIR permet de localiser et désigner des cibles jours ou de nuit à des distances supérieures à 40 miles nautiques et des altitudes dépassant les 50.000 pieds. 

Reconnaissance tactique :


 

DSC_2903.jpg


Là encore, le Gripen E va compenser le départ à la retraite des Mirage IIIRS spécialisé en matière de reconnaissance tactique. Pour se faire, l’avion sera doté d’une nacelle de reconnaissance de type « RecceLite » fournie par Rafael Advanced Defense System. Le système « RecceLite » est un système en temps réel pour la reconnaissance aérienne basse et moyenne altitude. Le système se compose d'une nacelle aéroportée, une gamme liaison de données numériques (DL). Le module est un appareil autonome, auto-ventilé multi-capteur du système modulaire. Le concept est totalement novateur sur le « RecceLite » et change la manière dont la reconnaissance peut être effectuée.

Le RecceLite recueille simultanément en résolution Infra-Rouge (IR) et visuels (VIS et IR) des images numériques dans un champ très large. Les images et l'annotation des données sont enregistrées sur un enregistreur à semi-conducteurs et transmis par liaison 16 cryptée directement au sol pour interprétation en temps réel. En mission de reconnaissance, le Gripen E doit fournir de nuit comme de jour et indépendamment des conditions météorologiques des informations à haute résolution. L’engagement des capteurs de reconnaissance doit être possible indépendamment de l’altitude de vol et jusqu’à une vitesse d’environ 900 km/h. 

 

Viseur de casque COBRA :


 

DSC_2910_2.jpg


Développés en coopération entre Saab, BAE system et Denel Optronics, le système de viseur de casque tête haute HMD affiche les données directement sur la visière du casque, permettant au pilote de rester « heads up » aux moments cruciaux de la mission, c’est à dire de ne pas avoir à quitter des yeux ses objectifs pour devoir regarder un écran déporté intégré au cockpit. Le Cobra proposé par Saab est un systèmes binoculaire  qui affiche aussi bien la symbologie relative aux munitions air-air et air-sol que les données de vol de base. Conçu pour répondre au mieux aux exigences du Gripen, le casque Cobra fonctionne par tous les temps, pour toutes les opérations relatives à l’enveloppe de vol de combat. En tant que composante clé du système Gripen, la superposition des paramètres de vol, des données issues des différents capteurs et des disponibilités des armements embarqués sur la vision directe du monde réel permet de maximiser l’efficacité à travers tout le spectre des missions tactiques (Le Cobra équipe également l'Eurofighter).


Lien sur le dossier complet sur  Gripen E :


http://psk.blog.24heures.ch/tag/avia+news+gripen+e

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...


 

http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant

 

 

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-...

 


 

 

 

Photos :  1 Gripen F à Emmen avec deux Iris-T et deux METEOR 2 Missiles IRIS-T & METEOR 3 METEOR  4 GBU-12 Paveway II 5 ATFLIR 6 Rafael RecceLite  7 Equipement du pilote avec casque COBRA @ Pascal Kümmerling