08/10/2012

Taïwan modernise ses F-16 !

1751219-1.jpg


 

 

TAIPEI,  Lockheed-Martin a remporté un contrat de 1,85 milliard de dollars pour débuter la  modernisation des F-16 A/B Block 20 en service au sein de la Force aérienne. L’île de Taïwan dispose d’une flotte de 145 F-16 (sur un total 150) qu’elle s’et procurée dans les années 1990.

 

Standard «Viper»:

 

Taïwan a sélectionné le programme de  modernisation de Lockheed-Martin basé sur le standard F-16V "Viper".

 

Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

Nouveau radar RACR :

Le RACR (Radar Raytheon Advanced Combat). Il s’agit d’une version dérivée de l’AN/APG-79 développé par Raytheon de type AESA dont la plateforme et l’antenne sont adapté selon l’avion, soit le F-16, F-15 ou F/A-18.

Cette solution de radar AESA a été conçu, pour équiper l’ensemble des appareils de la gamme F-16, F-15 et F/A-18 soit neufs ou dans les cas de modernisation de flottes déjà en service.

En ce qui concerne la variante RACR qui équipera les F-16, Raytheon à terminé le développement dans temps record de 24 mois, une série d'essais en vol ont été menés sur des appareils de l’USAF à Edwards Air Force Base, en Californie. Ces vols de démonstration ont mis en évidence les capacités multirôle dans les gammes air-air et air-sol.

Par rapport à l’ancien radar à antenne mécanique le radar AESA RACR apporte une détection étendue avec amélioration du suivit des cibles. La précision d’engagement est améliorée et le radar offre une nette amélioration des capacité de guerre électronique.

La version taïwanaise sera également doté du système de gestion électronique AN/ALQ-213 Warfare (EWMS) qui a été développé par une entreprise danoise TERMA A/S. Ce système comprend l'intégration et le contrôle des éléments de guerre électronique en liaison avec les systèmes d'autoprotection. Ce système avait été à l’origine développé pour les F-16 danois. Cependant, son efficacité et sa flexibilité ont permis à l’ALQ-213 

d’être installé sur nombre d’avion de transport et d’hélicoptères : C-130H, AS-532 Cougar, CH-47 Chinook, EH101, A-10, F-111, C-160 Transall et Hercules C-130J II.

 

Sa flexibilité lui permet ALQ-213 doit être installé sur grand avion de transport, d'autres combattants que le F-16 et des avions à voilure tournante. Les EWMS a été installé sur les avions suivants: F-16, C-130H, AS-532 Cougar, CH-47 Chinook, EH101, A-10, F-111, C-160 Transall et Hercules C-130J II.


 

1693693538.jpg


Photos : 1 F-16B Taïwanais @ Dennis Chang 2 F-16 Viper avec antenne AESA@ Lockheed-Martin

 

 

 

 

 

 

07/10/2012

Lancement de Iliouchine Il-476 !

3.jpg


 

Le premier avion de série Iliouchine Il-476  (Il-76MD-90A) sera livré à l'armée russe en 2014 dans le cadre d'un contrat de quelque 3,5 milliards d'euros signé la semaine dernière  à Oulianovsk (Volga), vient d’annoncé le ministère russe de la Défense.

 

Le ministre de la Défense Anatoli Serdioukov et le président du Consortium aéronautique unifié russe (OAK) Mikhaïl Pogossian ont signé jeudi un contrat public sur la livraison de 39 avions de transport militaire Il-476 (Il-76MD-90A) pour 139,42 milliards de roubles d'ici 2020. Il s'agit du plus gros contrat dans l'histoire de l'industrie aéronautique russe, selon le président russe Vladimir Poutine, qui a assisté jeudi au premier vol de l'appareil à Oulianovsk.

 

L'usine aéronautique Aviastar-SP d'Oulianovsk produit l'Il-476 depuis 2006.

La fin des essais en usine et le début des essais d'homologation de l'Il-476 sont prévus pour le premier semestre de 2013, selon le ministère de la Défense.

L'avion de transport lourd Il-476 est une version profondément modernisée de l'Il-76 qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. Il rappelle son prédécesseur, 

l’IL-476 présente une voilure revue et corrigée ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil a une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (six pilotes contre sept pour l'Il-76 de base). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

 

Un premier prototype de l’IL-476 est sorti en juillet dernier de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. Le développement de cet appareil, lancé en 2006, repose sur le quadrimoteur IL-76 (code Otan : Candid), dont l’origine remonte aux années 1960 et qui a été vendu à de nombreuses forces appartenant notamment à la sphère d’influence soviétique ainsi qu’à des compagnies aériennes.

 

196228580.jpg


Photos :  1 le premier prototype de l’Il-476 2 En vol @ Aviastar-SP

UNI Air reçoit son premier ATR 72-600!

ATR-72-600-UNI-AIR_1.jpg

Le constructeur européen ATR Aircraft a le plaisir d'annoncer la livraison du tout premier ATR 72-600 qui volera sous les couleurs d'une compagnie aérienne asiatique. L'appareil, immatriculé B-17001, a été livré aujourd'hui à Toulouse à la compagnie taïwanaise UNI AIR, filiale régionale d'EVA AIR. Ce tout premier ATR 72-600 asiatique sera officiellement mis en service le 11 octobre, pour un premier vol commercial entre Taipei et Taitung.

 

Avec l’introduction, à compter de ce jour, de sa nouvelle flotte de dix ATR 72-600, UNI AIR va progressivement remplacer sa flotte de turbopropulseurs Dash 8 Q-300. La compagnie pourra ainsi accroître sa capacité en sièges, exploiter de nouvelles lignes, augmenter les fréquences de vol et offrir à ses passagers un niveau de confort et de design intérieur sans précédent sur son réseau régional.

A propos de cette livraison, Tony Su, Président d'UNI AIR, a déclaré : « Nous sommes vraiment très fiers d’introduire le nouvel ATR 72-600 dans notre flotte. Cet avion a déjà prouvé sa réussite internationale, tant sur le plan commercial qu'opérationnel. Nous sommes ravis de continuer à développer nos lignes et améliorer notre service avec des appareils si performants et confortables. De tous les appareils de sa catégorie, l'ATR 72-600 est le plus moderne, le plus avancé technologiquement et le plus écologique. Nous sommes heureux d'associer notre marque au nouvel ATR -600 et de bénéficier de ses performances et des nombreuses améliorations dont il a fait l'objet. »

Photo : ATR 72-600 Uni air @ ATR Aircraft

12:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr, atr 72-600, uni air |  Facebook | |

05/10/2012

Gripen F démonstration du radar AESA !

image.jpg

Le Gripen F vient de débuter les vols de présentation du radar ES-05 «Raven» AESA en compagnie de F/A-18 depuis l’aérodrome d’Emmen

 

Les commandes du démonstrateur biplace Gripen F sont tenues alternativement par un pilote d'armasuisse et un pilote des Forces aériennes sur le siège avant, tandis qu'un pilote d'essais de Saab occupera la place arrière.
Les pilotes suisses ont rafraîchi préalablement leurs connaissances de l'avion lors d'un entraînement en simulateur en Suède. Dans les jours qui viennent, les pilotes suédois recevront une introduction aux spécificités de l'espace aérien au-dessus des Alpes suisses et concernant la place de tir d'aviation de l'Axalp.

 gripen f,radar aesa,gripen ng,gripen f radar aesa,gripen en suisse

04/10/2012

Le «Merlin» HM.2 bientôt en service !

main.jpg

 

AgustaWestland en collaboration avec la Royal Navy vient de terminer la dernière phase d’essais de l’Hélicoptère AW-101 «Merlin» au standard HM.2. Le AW-101 «Merlin» HM.2 est une version améliorée du  HM.1 «Merlin», qui est entré en service dans la Royal Navy en 1997. Le programme de modernisation des «Merlin» est réalisé en collaboration avec Lockheed-Martin pour un montant de 1,37 milliard de dollars.

 

Prochaine entrée en service :

 

Il est actuellement prévu que l’AW-101 «Merlin» HM.2 entrera en service au sein de la  Royal Navy en 2013 au sein du IOC (Initial Operational Capability) puis, en 2014 le nouveau standard viendra l’ensemble la Royal Navy. 

 

Fin des essais :

 

La dernière campagne d’essais du nouveau standard HM.2 a été réalisée en mer à bord du bâtiment de surface HMS Illustrious de la Navy. Une dizaine de sorties furent organisées afin de tester en condition réelles l’ensembles des systèmes lors de scénarios de type multi-missions.

 

Ces essais couvert une grande variété de profils de vol ont notamment permis de vérifier le nouveau système de navigation GPS, la parfaite intégration du nouveau cockpit anis que les nouvelles consoles des opérateurs arrières. 

Merlin_HM2_cockpit_large.jpg

 

Les Merlin :

 

Les «Merlin» HM.2 vont être utilisés depuis les nouveaux bâtiments de la Royale, soit les destroyer Type 45 et les nouvelles frégates Type 26 qui remplaceront les modèles Type 23. Le «Merlin» multi-mission est optimisé pour la lutte anti-sous-marine, la recherche SAR, le transport de commandos y compris d’autres tâches, comme la lutte contre le piratage et la lutte contre les opérations de stupéfiants.

 

Les «Merlin» HM.1 sont en service au sein des escadrons 814, 820, 824 et 829 et feront l'objet d'un programme de mise à niveau, en prenant le statut Mk2 (HM.2). Le nouveau standard doit permettre à la Royale Navy d’utiliser ses «Merlin» jusqu’en 2029.


 

GetAsset.jpg


 

Photos : 1 AW-101 Merlin HM.2 @ Rick Ingham 2 Cockpit 3 Merlin HM.2 en vol @ AgustaWestland