31/07/2016

Deux A330 de plus pour Cebu Pacific !

A330-300_Cebu_Pacific.jpg

La compagnie Cebu Pacific basée à Manille a passé une commande ferme auprès d'Airbus pour deux A330-300. L'avion va rejoindre une flotte existante de six A330 volant avec la compagnie aérienne sur les vols à longue distance vers des destinations au Moyen-Orient et de l'Australie, aussi bien sur les lignes intérieures et régionales sélectionnées.

L'A330 est l'un des gros-porteurs les plus populaires avec un peu plus de 1600 commandes. Aujourd'hui, plus de 1300 avions volent avec quelque 120 compagnies aériennes dans le monde entier sur un large éventail de routes, de vols intérieurs et régionaux à longue portée des services intercontinentaux. Offrant de faibles coûts d'exploitation grâce à des investissements et des innovations continues, l'A330 est l'avion le plus rentable et le plus performant de sa catégorie.

Cebu Pacific :

Basée à Manille, Cebu Pacific exploite actuellement dix A319, onze A320 et huit ATR 72-500, dont elle attend encore deux exemplaires et 6 A330. Après avoir offert des tarifs réduits vers des destinations intérieures, la compagnie a lancé ses opérations internationales en novembre 2001 en direction des destinations de Bangkok, Busan, Guangzhou, Ho Chi Minh, Hong Kong, Jakarta, Kota Kinabalu, Kuala Lumpur, Macao, Osaka, Séoul, Shanghai, Singapour et Taipei. 

Cebu Pacific est la compagnie leader en matière de «low cost» dans la région et la première à avoir introduit le billet électronique affranchi d'excédent de bagages et de sélection de siège aux Philippines. Par contre, elle n’a pas renoncé à offrir un système de divertissement de bord.

 

Photo : A330-300 Cebu Pacific@ Airbus/H. Goussé

30/07/2016

30 Airbus supplémentaires pour JetBlue !

csm_A321-1st-Alabama_1_648c2c4e81.jpg

La compagnie américaine JetBlue Airways a modifié sa convention d'achat avec Airbus pour inclure un supplément de 15 Airbus A321ceo (option moteur actuel) et 15 A321neo (nouvelle option moteur). La compagnie, qui exploite déjà l’A321, n'a pas encore annoncé sa sélection de moteur pour l'avion nouvellement ordonné.

JetBlue exploite actuellement une flotte d'appareils de la famille A320, dont 130 A320 et 30 A321. En incluant la commande annoncée aujourd'hui, le carnet de commandes de la compagnie aérienne d'avions Airbus comprend 116 avions: 25 A320neo, 31 A321ceo et 60 A321neo avions.

50'000 heures de vol pour la flotte d’EC635 !

2106973463.jpeg

Hier en fin de journée, la flotte des hélicoptères de type EC635 (Airbus H635) a atteint le seuil des 50 000 heures de vol. Il y a quelques semaines les hélicoptères de type Super Puma et Cougar ont par ailleurs dépassé les 100’000 heures de vol.

La flotte d’hélicoptère Airbus Helicopters EC635 a atteint les 50 000 heures au compteur, depuis la mise en service en 2010 au sein des Forces aériennes suisses. L’éventail des tâches accomplies par l’EC635 comprend en particulier le transport de personnes et les vols avec charge. L’EC635 est également utilisé dans le cadre d’engagements de recherche et de lutte contre le feu ainsi que pour des vols de surveillance et des engagements d’appui au profit des autorités civiles.

Rappel :

Les 20 hélicoptères de type EC 635 font partie du programme d’armement 2005. Ce sont eux qui ont progressivement remplacés les Alouette III La flotte des 20 Airbus Helicopters (ex Eurocopter) se compose de 18 EC635, 2 EC-135 soit 1 aéronef école et 1 VIP en remplacement du Dauphin du Conseil Fédéral.

261935379.jpg

Une machine exceptionnelle :

Equipé de deux turbines Pratt & Whitney 206B2 au bénéfice d'un régulateur de puissance (FADEC) de dernière génération, les visites moteurs de 50 et 100 heures ont été supprimées et la charge de travail des visites de 400 et 800 heures s'en trouve allégée. Aujourd'hui, la première inspection sur un EC-635/135 est requise à 400 heures de vol, un fait unique dans sa catégorie. Question cellule, Airbus a fait appel à 95% de matériaux composites qui allient légèreté et solidité, tout en réduisant les contrôles. Son rotor principal non articulé silencieux ne nécessite aucune maintenance. De plus, l'EC-635/135 est la machine la moins gourmande en kérosène et la moins bruyante de sa catégorie avec un bruit inférieur de 7db aux normes OACI actuelles.

 

66d4cabec31ba79193316447ec9d20da.jpg

Photos : 1 EC635 @ Milan Rohrer 2 cockpit 3 en vol @ Swiss Air Force

29/07/2016

Le Sikorsky VH-92 présidentiel en bonne voie !

presidentialhelo.jpg

Sikorsky (Lockheed-Martin) a terminé la phase d’examen critique de conception (CDR) du programme de remplacement de l'hélicoptère présidentiel VH-92A « Marine One ». Avec l'étape de conception terminée, le programme se prépare maintenant à l'assemblage du premier prototype qui volera l’année prochaine.

Rappel :

La marine américaine a accordé Sikorsky un contrat de 1,24 milliard de dollars en mai 2014 pour commencer l'ingénierie et la fabrication du développement (EMD) du nouvel hélicoptère présidentiel, soit une version modifiée du Sikorsky S-92 bimoteur. Au total le projet porte sur une enveloppe de 9 milliards de dollars pour la fourniture de six hélicoptères VH-92A. L’entrée en service est prévue pour 2020.

Sikorsky VH-92A (S-92) :

Le Sikorsky VH-92 est un dérivé du S-92. Le premier appareil a été livré en septembre 2004. Principalement utiliser pour le ravitaillement des plates-formes pétrolières et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 Cyclone. Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le « Sea King ». Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement. Le Sikorsky S-92 est un hélicoptère de transport biturbine, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue quadripales, d’un train d’atterrissage tricycle rétractable et pouvant transporter jusqu’à 22 passagers. Cinq prototypes sont construits, un pour des tests au sol et les quatre autres pour les essais en vol, munis de turbines General Electric CT7-6D. Les pilotes sont assis sur des sièges Martin-Baker anti-crash et utilisent deux manettes qui permettent, grâce aux divers capteurs et de l’ordinateur de gestion du vol, de contrôler l’appareil en tangage, roulis et lacet. Le poste de pilotage est chauffé, ventilé et climatisé indépendamment de la cabine. Un équipement quasi complet permet une sécurité en vol maximale : deux systèmes automatiques de contrôle de vol (AFCS), des systèmes anticollision (TCAS) et d’avertissement de proximité du sol (EGPWS) et un radar météorologique placé dans le nez de l’appareil. Les systèmes vitaux de l’appareil sont redondants, la cellule offre une bonne résistance en cas de crash et la boite à vitesse peut fonctionner durant ½ heure sans huile. En cas d’amerrissage forcé, un système de flottaison se gonfle automatiquement, comprenant également deux radeaux d’une capacité de quinze personnes chacun à l’avant des flotteurs.

Dans le cadre du programme VXX, Sikorsky propose le S-92 dans le standard VH-92 aux moteurs plus puissants et entièrement construit par des entreprises américaines. Les systèmes électriques et hydrauliques sont installés en triple exemplaires et le système d’alimentation en carburant se fait par aspiration, ce qui évite d’éventuelles fuites dues à la pression. Les systèmes de pilotages sont également redondants. Les réservoirs de carburant auto-obturant, placés à l’extérieur de la cabine, sont capables de supporter des impacts d’obus de 23mm. L’appareil possède un système de dégivrage et est également protégé contre la foudre et les champs de rayonnement d’intensité élevée. L’appareil sera également doté d’un système de guerre-électronique complet.

 

2105791273.jpg

Photos : Projet Sikorsky VH-02A @ Sikorsky

28/07/2016

Quel avion pour remplacer les Fokker F27 argentins ?

Argentina_Air_Force_Fokker_F-27-400M_Troopship_Lofting-1.jpg

 

Le ministère argentin de la Défense (MoD) veut remplacer les actuels avions de transport de type Fokker F27 « Friendship » par un nouvel appareil au sein de la Force aérienne argentine. En effet, le dernier modèle de F27 sera retiré en fin d’année du service.

 Deux avions en compétition :

Selon Walter Ceballos, responsable de la logistique du ministère de la Défense argentin, le choix se fera entre deux appareils, le C295W d'Airbus Military et C-27J « Spartan »  d’Alenia. Au total l’Armée de l’air argentine a besoin de 80 appareils.

Le C295W :

270874267.12.jpg

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

Le C-27J « Spartan » : 

4153536096.jpg

Le C-27J «Spartan» est un aéronefs à voilure fixe de de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport  poids puissance le plus élevé de sa catégorie et avec la  capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide ainsi que la descente. 

Le C-27J offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci, pour faciliter le chargement et le déchargement de grand volume, ainsi que les charges utiles à haute densité, sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin, qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J, offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Lors de sa masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.

 

Photos :  1 F27 argentin@ FAA 2 C295W@ Airbus 3 C-27j Spartan@ Alenia