21/10/2012

Second F-35 pour la RAF et tir de JDAM !

F-35-ZM136.jpg


 

FORT WORTH, Texas,  le second Lockheed-Martin F-35 Lightning II destiné au  Royaume-Uni à décollé de la base aéronavale de Fort Worth Joint Reserve Base vendredi  pour la livraison à Eglin Air Force Base.

 

Il s’agit du 11ème F-35B construit numéroté ZM136 / BF-16. L’avion a décollé à 08h06 avec au commande le  Lt. Jim Schofield du Marine Corps pour le vol de convoyage d’un distance de 90 minutes à Eglin. Le F-35 no: ZM136 rejoint le premier exemplaire destiné au Royaume-Uni qui est arrivé à la base des essais opérationnels et d'évaluation en Juillet dernier. 

 

 


 

Le F-35 dans la RAF :


 

F-35-ZM136_BF16.jpg


 

La Royal Air Force à fixé le retrait de ses derniers avions de combat Tornado en mars 2019, soit 45 ans après son premier vol. Il sera alors remplacé par le F-35 de Lockheed-Martin, ainsi que par l’Eurofighter Typhoon.  Le nombre exact de F-35B que recevra le Royaume-Uni est en constante évaluation en fonction de l’évaluation du programme, mais il tourne autour d’une cinquantaine d’exemplaires. 

Nouveau tir d’une GBU-31 :


 

f-35-gbu-31.jpg


 

Edwards Air Force Base, en Californie, le 17 octobre 2012, un F-35A conventionnel à réalisé le premier largage en vol d’une armes de type GBU-31 BLU-109 (JDAM). La bombe BLU-109 est spécialisée dans le cadre des bombes anti-bunker, soit à forte pénétration. La GBU-31 ou JDAM (Joint Direct Attack Munition) est constituée d'une bombe Mk 84 ou BLU-109 à laquelle est fixée un kit contenant un système guidage GPS et un système de navigation à inertie (INS). Le couplage de ces deux systèmes permet un guidage de haute précision de la charge.

 

Le chasseur F-35A de 5e  génération est conçu pour transporter une charge utile de jusqu'à 18.000 livres en utilisant 10 stations d'armes. Le F-35A dispose de quatre stations d'arme internes situés dans deux baies d'armes à maximiser la capacité de furtivité. 

 

Photos : 1 & 2 :  le second exemplaires destiné à la RAF rejoint le centre Eglin Air Force Base 3 F-35A larguant une GBU-31 JDAM @ Lockheed-Martin

21:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : f-35 lightning 2, lockheed-martin, raf, usaf, jdam |  Facebook | |

20/10/2012

Jetairfly adopte la livrée Dauphin !

Jetairfly_TUI Belgium B737-800_OO-VAC (2) copie.jpg


 

 

La compagnie belge Jetairfly (groupe TUI) renouvelle l’habillage de ses avions avec une livrée nommée «Dolphin Wave». 

 

Ce nouvel habillage porte le nom «Dolphin Wave». Il souligne la peinture existante par des lignes fluides. La "Dolphin Wave" doit témoigner, avec classe, que la compagnie est innovante, moderne et source d’inspiration.

Il est prévu que la "Dolphin Wave" soit appliquée progressivement pour les nouveaux avions qui s’ajoutent à la flotte et pour les avions qui doivent de toute façon être repeints. 

 

Concrètement, cela signifie qu’au printemps prochain, Jetairfly disposera d’un certain nombre d’avions portant cette nouvelle peinture, vu que de nouveaux appareils seront ajoutés à sa flotte au printemps 2013. 

 

Le OO-VAC est le premier avion de Jetairfly qui porte les nouvelles couleurs soit Boeing B-800737 «Next Generation» . Comme une peinture était prévue pour cet appareil, il a été le premier à recevoir son nouveau costume. 

 

La compagnie Jetairfly qui est basée en Belgique, est une filiale du groupe Tui Travel. D'autres filiales comme Thomson Airways ou Arkefly devraient normalement arborer cette décoration.

Rappelons que le groupe Tui est propriétaire de Corsair international et que la livrée a été également changée mais en une couleur totalement différente.


 

Jetairfly_TUI Belgium B737-800_OO-VAC (1) copie.jpg


 

Photos : le B737-800 NG no: OO-VAC photographié par Rudi Boigelot

18:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : b737-800ng, jetairfaly, dolphin wave, tui |  Facebook | |

19/10/2012

Sukhoi présente le SSJ100 destiné à Interjet !

SJI_press conference1.JPG


 

 

Sukhoi & Alenia Aermacchi viennent de présenter le premier exemplaire du SuperJet 100 destiné à la compagnie aérienne mexicaine Interjet. 

 

L’avion numéro de série 95023 à décoller des installations russes de Komsomolsk-sur-Amour pour rejoindre Tessera près de Venise ou se trouve les installations d’ Alenia Aermacchi. C’est sur ce site que le futur appareil d’Interjet recevra sa peinture et son équipement intérieur. L’équipement intérieur, sera exécuté par la société italienne Pininfarina selon les souhaits du client.


 

???????5.jpg


 

La compagnie aérienne mexicaine Interjet a signé un contrat pour acheter 20 avions de type Sukhoi SuperJet SSJ100 d’une capacité de 93 sièges passagers. La valeur totale du contrat est de 700 millions de dollars, y compris les 5 options transférés en  une commande ferme lors du salon de Farnborough cette année.

 

Il est prévu que le premier avion SSJ100 (MSN 95023) sera remis à la compagnie Interjet  en mars 2013. Dès le mois de novembre prochain, le personnel d’Interjet disposera du simulateur de vol pour commencer sa transition sur le nouvel appareil. 

 

Le Superjet 100 :

Le SuperJet est une machine pouvant transporter entre 78 et 98 passagers, en deux classes, il est équipé de deux réacteur PowerJet SaM146 développé conjointement par le motoriste russe NPO et le français Snecma. Divers équipementiers ont été retenu pour fournir des éléments au SSJ100 comme Thales, Liebherr ou encore Honeywell et Bf Goodrich. Le cockpit est moderne et intègre une technologie Occidental avec écrans EFIS couleurs. Le marché visé est le remplacement des Yak-40 ainsi que les vénérables Tupolev-134. 


 

955107102.jpg


Photos : 1 & 2  Cérémonie à Tessera 3 Aux couleurs d’interjet @ Sukhoi

21:16 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ssj100, superjte 100, interjet, alenai aermacchi |  Facebook | |

18/10/2012

La Royal Thaï Air Force reçoit son second Saab 340 AEW !

1845974599.jpg

 

Base aérienne de Surat Thani, mercredi dernier, la Royal Thai Air Force (RTAF) a reçu son deuxième avion d’alerte avancée Saab 340 AEW en provenance de la Suède. Les personnalités de l'Administration suédoise du matériel de défense à l’exportation (FMX) ont participé avec le personnel de la RTAF à la cérémonie de remise. 

 

Cet appareil, équipé du radar Erieye, fait partie de la phase 2 du contrat de gouvernement à gouvernement en matière de défense aérienne signé en 2008 entre la Suède et la Thaïlande.

 

La deuxième phase de ce contrat comprend six avions de combat JAS-39C Gripen au standard MS20 qui livrés à RTAF au cours de 2013. La première phase est déjà livrée. La première phase consistait  en deux Gripen C, quatre avions Gripen D, un avion Saab 340 AEW, un avion Saab 340, les systèmes de radar, des armes et de la formation.

 

RTAF3.jpg

Le Saab 340 AEW :

 

Le Saab 340 Erieye AEW est un système de surveillance avancé et permet un contrôle à la fois sur terre et sur mer et air, même dans des conditions de brouillage lourds. En utilisant la dernière technologie de radar AESA et d'un système de guerre électronique polyvalent. 


 

saab aerospace,saab 340 erieye aew,jas-39cd gripen,rtaf


 

Véritable système multi-rôle :

 

Le AEW  Erieye est une solution complète multi-rôle pour les opérations multi-missions de surveillance et d’alerte lointaine :

Le système est une solution fiable et éprouvée avec une évolution continue, le radar de dernière génération Erieye est capable de détecter des cibles à faible signature ainsi que des systèmes de surface maritime, des hélicoptères en vol stationnaire,ainsi que des drones de différentes tailles. Le radar fonction en bande S et offre une longue portée avec une excellente résistance au brouillage. Le système basé sur une cellule éprouvée du célèbre avion turbo-propulsé Saab 340 permet une endurance de 9,5 heures de vol avec une vitesse de croisière de 340 noeuds (TAS) à une altitude moyenne de 25.000 pieds. 

 

Le radar est opérationnel trois minutes après le décollage et en montée. 

 

Les clients : 

 

La plateforme Saab 340 Ereye AEW est en service au sein des pays suivant :  Suède, Grèce, Brésil, Mexique, Pakistan, Emirats Arabe Unis et Thaïlande. 


 

1503335651.jpg


 

Photos : 1 Saab 340 AEW RTAF 2 Livraison du second exemplaire 3 Saab 340 AEW & JAS-39D Gripen thaï @ Saab Aerospace

17/10/2012

Le Rafale tire le Meteor !

GG_N19A0549.jpg


 

L’avion de combat de Dassault aviation vient de franchir une étape importante  avec le tir d’un missile Meteor. Ce premier tir du missile à très longue portée depuis une plateforme Rafale confirme l’avancée du programme de missile européen de demain.

 

Le Rafale no : B301 opérant à partir de la base aérienne de Cazaux dans le centre sud-ouest de la France, à réussi avec succès le tir d’un missile Meteor (BVRAAM) le 10 octobre dernier.

 

Le Meteor : 

 

Le missile Meteor produit par le MBDA  alimenté par statoréacteur est destiné à des missions de défense aérienne. Il va intercepter des cibles à très longue portée. Produit conjointement par l’Angleterre, la France, l’Italie, l’Espagne et la Suède, il est doté d’une zone d'interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service.

 

GetFile.jpg

Il sera prioritairement réservé aux missions d'interception à grande distance, au-delà de la portée optique (BVR) de tout type d'aéronefs. Son utilisation sera privilégiée pour les cibles de haute valeur telles que l'attaque à plus de 100 km d'avions radar ou de ravitailleurs.

Ce missile doit pouvoir assurer une efficacité de destruction à des distances aujourd'hui encore importantes, de l'ordre de 50 Nm (entre la cible et l'avion tireur au moment de l'impact). 

A cette fin, le système d'arme comporte :

 

1. Un radar de bord qui doit fournir des informations précises sur la cible avant le départ du missile, et une liaison de données de type Link16 assurant les mêmes fonctions en retransmettant vers l'avion tireur les informations d'un capteur porté par un autre aéronef 

 

  1. Des systèmes d'identification des cibles à des distances compatibles avec la portée du missile.
  2. Une manœuvrabilité suffisante du missile dans toutes les phases de vol, pour toutes les distances de tir, qui doit lui assurer une grande probabilité de destruction des cibles. 

 

La propulsion de ce missile est également un défi technologique du fait du concept retenu : celui d'un statoréacteur. Ce statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée (Throttleable Ducted Rocket ou TDR) dans sa phase de croisière comporte un accélérateur à poudre intégré dans la chambre de combustion, ce qui permet de donner une impulsion initiale suffisante pour atteindre une vitesse compatible avec le fonctionnement du statoréacteur.

 

La capacité européenne :

 

L’Europe peut se targuer de disposer de trois avions de combat qui dans leur standard respectif le plus élevé soit le Rafale F3-04T, l’Eurofighter DA7 tranche 3 et le Gripen E sont à la pointe de la technologie de demain. Ces trois appareils disposeront également de ce qui se fait de mieux en matière de missile de nouvelle génération, le METEOR.

 

Le tir d’un missile Meteor à partir d’un Rafale vient compléter le premier tir d'essai du missile Météor qui avait été effectué depuis un Gripen C en 2006 (Vidsel, Suède). En ce qui concerne l’Eurofighter, il a terminé sa première série d’essais le 20 juin 2011 (Aberporth, Royaume-Uni), consistant en des tirs de séparation. 


 

571228329.jpg


 

Photos : 1 & 2 Meteor sur le Rafale @ Dassault Aviation 3 Le Meteor @ MBDA