17/07/2012

Classement des compagnies préférées au départ de Suisse !

 

800px-Edelweiss_Air_Airbus_A320-214.jpg


 

Une nouvelle fois le magazine  ReiseBlick publie son enquête annuelle concernant les compagnies préférées des suisses et suissesses au départ de notre pays. Si la concurrence est rude en matière de tarifs notamment, ces nouveaux résultats confirment dans l’ensemble une fois de plus, les choix déjà enregistrés les années précédentes.

Compagnies asiatiques et suisses :

D’une manière générale, les compagnies asiatiques comme Singapour Airlines et Thaï Airways restent sont encore majoritairement citées (vols long courriers). Les compagnies suisses (représentant l’image de notre pays) comme Edelweiss Air, Swiss sont une nouvelle fois très appréciée ainsi que la petite dernière Hello.

Air Berlin continue d’avoir, par contre  une bonne place au sein  du cœur des voyageurs au départ des aéroports suisses, avec une nouvelle fois une première place.

Vols court-courriers :

1) Air Berlin

2) Swiss

3) Edelweiss Air

Vols moyen-courriers :

1) Edelweiss Air

2) Swiss

3) Hello

Vols Long-courriers :

1) Singapore Airlines

2) Thai Airways

3) Edelweiss Air

a9b7f664d9.jpg

 

 

Ces résultats ont été obtenus  comme par le passé avec un panel de 1000 lecteur ayant voyagé durant l’année 2011. Les critères d’évaluations sont :

--          La qualité et la satisfaction lors de l'enregistrement.

--          La qualité et la satisfaction à bord.

--          Le sentiment de sécurité.

--          La ponctualité.

--          Le rapport qualité prix.

--          La propreté de l'avion.

--          L'accueil du personnel Navigant.

--          La qualité des repas.

Edelweiss Air à nouveau plébiscitée :

La compagnie Edelweiss Air tire à nouveau très bien son épingle du jeu avec trois nominations et garde pour la troisième année consécutive sa première place au sein des vols moyen-courrier tout en confirmant sa pour la seconde seconde fois sa troisième place dans la catégorie des long-courrier.

Edelweiss prend la troisième place occupée  jusqu’ici Easyjet,au sein des court-courrier,  qui suite à ses nombreux soucis dus aux retards et annulations en tout genre paye probablement ici une perte de confiance au sein des voyageurs.

96888411.jpg

 

 

La petite nouvelle :

Hello, la petite nouvelle compagnie tire également une très bonne image de ce tests,la compagnie aérienne charter suisse basée à Bâle gère des vols vers des destinations balnéaires depuis les principaux aéroports helvétiques. Elle a débuté son activité en août 2004 avec des MD-90. Le patron, Moritz Suter (ex fondateur de Crossair)  a su rebondir avec ce transporteur en quelques années.

Photos : 1 A320 Edelweiss Air @ Edelweiss Air 2 A320 Hello @ Hello  3 A330 Thaï @ TEK

 

16/07/2012

Boeing livre le premier CH-47F canadien !

MPF12-0064_0206_CanadaChinook_1stflight.jpg


 

RIDLEY CANTON, Boeing vient de livrer le premier  CH-147F «Chinook» destiné à l’armée canadienne Canada est ceci en avance sur le calendrier après que l’hélicoptère eu réalisé son premier vol le 24 Juin dernier.

Le vol inaugural qui a duré plus de 80 minutes et a confirmé la navigabilité initiale de l'hélicoptère  y compris son système électrique et le nouveau cockpit doté d’une architecture entièrement numérique qui permet de  réduire la charge du  la charge du pilote.  L'appareil dans sa version CH-47F  va continuer à progresser à travers les essais en vol dans les prochains mois et sera bientôt rejoint par le second CH-147F, dont la sortie d’usine est prévue à la fin de ce mois.

Le CH-147F désigné par les Forces canadiennes H-47F, fournit des fonctionnalités avancées qui incluent un nouveau design, une cellule modernisée avec des commandes électriques et une augmentation de carburant. Les nouveaux CH-47F disposent également  de caractéristiques améliorées en vue de la survie avec notamment un système directionnel contre-mesures électronique avec infrarouges, une meilleure protection balistique, et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage disposent de sièges blindés.

Le gouvernement du Canada avait signé un contrat avec Boeing pour la livraison de 15 hélicoptères de transport lourd et de soutien CH-47F en Juin 2009. Les livraisons devaient initialement commencer en 2013.

Boieng a livré le 24 juin dernier le 100e CH-47F à l'armée américaine lors d'une cérémonie au sein des installation de Boeing à Millville. Ces installations sont opérationnelles depuis un peu plus de deux ans et sont entièrement utilisées pour la modernisation de l’hélicoptère Chinook alors que celle de Ridley Canton fournissent des machines neuves.

Il y a plus de 450 «Chinook» en service avec les forces militaires de 17 pays à travers le monde. Les opérateurs internationaux sont notamment le Japon, Royaume-Uni, Italie, Pays-Bas, Australie, Canada, Thaïlande, Taïwan, la Grèce, la Corée et l'Espagne.

 

Photo : Boeing CH-47F 2Chinook» canadien @ Boeing

21:41 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ch-47f, chinook. armée canadienne |  Facebook | |

15/07/2012

Les modifications du B737 «MAX» !

 

winglet2.jpg


 

Fort de ses commandes pour le denier né de la famille «737», le B737 «MAX» est un appareil qui offrira de réelles nouveautés vis-à-vis de ses prédécesseurs. Boeing vient de rendre public de nouvelles informations concernant les modifications apportées à ce dernier «opus»!


Le B737 «MAX» :

Pour contrer son éternel rival Airbus, Boeing, à donc depuis l’été dernier choisit de re-motorisé son 737 en lieu est place de lancer un nouvel appareil pour l’instant. Cette méthode très efficace ayant montré son efficacité avec l’A320 NEO, se vérifie depuis l’automne dernier chez le constructeur de Seattle.

Les nouveautés comprennent donc une nouvelle motorisation  avec le SNECMA CFM LEAP-1B  qui sera intégré plus haut dans la voilure, à l’image de la formule retenue pour le B787, avec une soufflante de 69,4 pouces (1,74M). 

Le train d’atterrissage sera rallongé de 20cm (8 inch) pour assurer la garde au sol du moteur. L’avion sera doté  d’un nouveau cône de queue, dont le dessin permettra de diminuer la trainée. 

Question avionique, la famille «MAX» sera dotée de commandes de vols électriques. Un circuit de prélèvement d’air moteur doit permettre optimiser la gestion de la pressurisation en cabine ainsi que  du dégivrage tout en réduisant la consommation carburant.

 

737max-winglet-2-630-620x413.jpg

 

 

Boeing a également re-dessiné les ailettes de bout d’ailes. Ces nouvelle ailettes «Winglets» baptisées "Advanced Technology Winglet" permettront une diminution supplémentaire de 1,5 % de la consommation en carburant, en plus de la réduction de 10 à 12 % déjà annoncée pour l’avion. ces winglets  se composent en deux parties, l’une orientée vers le haut et l’autre vers le bas. Ces nouvelles ailettes auront les dimensions suivantes 2,9 m verticalement de bas en haut,  la longueur des ailettes supérieure et inférieure étant de respectivement 2,5 m et 1,4 m. La garde au sol sera évidemment réduite, avec une distance de 3,1 m en extrémité de la voilure.

Lors du dernier Salon aéronautique de Farnborough, Boeing a également rendu les données concernants le rayon d’action des trois variantes (-700,-800,-900) soit : 3.800 nm, 3.620 nm et 3.595 nm, soit une augmentation de respectivement 400 nm (741 km), 540 nm (1000 km) et 540 nm par rapport aux appareils qu’ils remplaceront en l’occurrence les B737-700, -800 et -900ER actuels. 

Les masses maximales au décollage (MTOW) des B737 MAX- 700, 800 et  900 seraient désormais de 159.400 livres (70t), 181.200 livres (82,2t) et 194.700 livres (88,3t), soit une augmentation respective de 5.000 livres (2200kg), 7.000 livres (3175kg) et 7.000 livres en comparaison avec les appareils de la famille 737NG qu’ils remplacent.

737maxadvancedwinglet.2.jpg


 

Photos : La nouvelle famille B737 MAX @ Boeing

 

21:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737 max, la famille b737 max |  Facebook | |

La gamme Falcon entre l’Inde et Londres !

 


 

TAJ AIR MR.jpg

 

 

Entre les grosses commandes du dernier Salon de Farnborough, l’on ne pouvait passer à côté de celle-ci : Dassault Falcon a signé un accord avec les opérateurs indiens de Taj Air une charte permettant à ceux-ci  la maintenance des avions des Falcon  sur les installations au Chhatrapati Shivaji International Airport (VIDP) à Mumbai.

L'installation, qui est déjà opérationnel, fournira la maintenance programmée et non programmée, et des inspections pour tous les modèles d’avions  Falcon 2000.  L'approbation EASA est attendue pour le début 2013.

Engagement pour les JO :

Dassault Falcon a élaboré un programme d’assistance sur mesure pour les exploitants Falcon qui se rendront à Londres cet été à l’occasion des jeux Olympiques.


Outre la présence sur place d’un Responsable du Service Client, l’entreprise a doublé la capacité de son équipe GoTeam à l’Aéroport de Londres Luton et pris des mesures pour garantir la disponibilité d’un large stock de rechanges dans la région. Cette mobilisation renforcée, qui inclut l’équivalent de 2 millions USD de rechanges, s’ajoute à une présence Falcon déjà forte au Royaume-Uni, constituée de trois centres de réparation agréés.

« Maintenant que tous les Falcon sont certifiés pour desservir London City Airport, nous y attendons un plus grand nombre d’avions et, dans cette perspective, déployons des personnels et moyens supplémentaires pour veiller à ce que tous les exploitants bénéficient du plus haut niveau de soutien possible lors de leur venue à Londres pour les JO », a déclaré Jacques Chauvet, Senior Vice President du Customer Service Worldwide.

Les opérateurs Falcon desservant la capitale britannique à cette occasion pourront également profiter du programme « Let Us Know Before You Go » (« Prévenez-nous avant de partir ») de Dassault, qui facilite la mise en place d’un support adéquat préalablement à l’arrivée des avions. Enfin, en cas de besoin, le réseau mondial du service client de Dassault Falcon, qui comprend des stations services et une assistance rechanges disponibles 24/7, sera en mesure d’aider les exploitants du monde entier en cas d’immobilisation au sol (AOG).

Dassault Falcon propose des niveaux similaires d’assistance lors de nombreux autres grands événements internationaux, où les exploitants Falcon sont généralement attendus plus nombreux qu’à l’ordinaire. C’est le cas du Forum économique mondial, de la finale du championnat de football américain (Super Bowl) et de la course automobile Daytona 500 en Floride.

Photo : Dassault Falcon 2000 sur les installations de Shivaji International Airport @ Dassault

 

14/07/2012

Essais en vol du P-8 indien !

 

K65710-02_FA+284515_P-8Itest.jpg


 

SEATTLE  Boeing le  premier P-8I «Poseidon» de patrouille maritime destiné à la Marine indienne a commencé son programme officiel d'essais en vol. L’avion a  décollé des installation de Boeing à Field à Seattle à 9h15 et à atterrit trois heures et 49 minutes plus tard, après avoir démontré des qualités de vol et des caractéristiques de manipulation. Le vol s'est déroulé comme prévu tous les objectifs de l'essai se sont réunis.

Le P-8I «Poseidon» :

Ce  P-8I est un des huit appareils reconnaissance maritime à long rayon d’action et d elutte anti-sous marine construit par Boeing est destiné à l'Inde dans le cadre d'un contrat attribué en Janvier 2009. Au cours des prochains mois, les pilotes d'essai de Boeing mettront le P-8I sur le même schéma de tests que ceux destinés à l’US Navy sur le polygone d’essais se situant à l'ouest de Neah Bay, Washington, et une zone d'essai conjointe entre les  États-Unis et le Canada près détroit de Georgia.

L'équipe dirigée par Boeing est sur la bonne voie pour livrer le premier avion à la marine indienne en 2013.

 

Le P-8A & P-8I «Poseidon» :

Le P-8A Poseidon est conçu pour remplacer le P-3C «Orion» comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A Poseidon est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offrira une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Spécifications :


Fonction principale: anti-sous-marine (LASM) et anti-surface anti-navires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Photo : Boeing P-8I destiné à l amarine indienne @ Boeing