15/05/2013

USAF : T-6A Texan II supplémentaires !

AT-6-A2A.jpg


 

WICHITA, Kansas, Beechcraft vient de signer un contrat de 210 millions de dollars avec l’USAF pour la fourniture d’un nouveau lot  de 35 avions écoles T-6A « Texan II » additionné de deux options. Les livraisons dureront jusqu’en février 2015. Ce contrat fait suite aux appareils déjà commandé dans le cadre du contrat commun entre l’US Air Force et la Navy pour la fourniture du système commun primaire d’avions de formation (JPATS.

 

Beechcraft T-6A « Texan II » :


 

1732029664.jpg


 

Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifiés de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entre l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts (par rapport aux estimations initiales de 3,9 millions à près de 6 millions dollars par avion). De plus, le T-6 se retrouve avec un surpoids de 22% vis-à-vis du PC-9 initial.

 

 

Photos : 1 T-6 de démonstration @  Beechcraft 2 Aux couleurs de l’école de l’USAF @ USAF


21:12 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : beechcraft, usaf, t-6a texan 2 |  Facebook | |

Southwest commande le B737 MAX 7 !

5514122-8225777.jpg


 

Southwest Airlines vient de convertir une commande de 30 Boeing B737 «Next Generation» (NG) en B737 MAX 7, dont le premier sera livré en 2019. 

 

D’une longueur de 33,60 mètres, cet avion est équipé des nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International (Joint venture SNECMA / General Electric) et peut allonger de 741 kilomètres (environ 400 miles nautiques) le rayon d’action de l’actuel Boeing B737-700. 

 

La compagnie a également posé des options pour 5 Boeing B737-800 NG.

21:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737 max, b737 max7, southwest airlines |  Facebook | |

Plus d’un million d’heures de vol pour les C-130J !

HC-130J%20night%20-1a.jpg

 

Marietta, la flotte mondiale de Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » vient de dépasser le million d’heures de vol. Treize pays opèrent le C-130J. Le premier exemplaire du C-130J « Super Hercules » a volé pour la première fois le 5 avril 1996.

 

Les pays utilisateurs de la nouvelle version du C-130 sont : (dans l'ordre de livraison) le Royaume-Uni, États-Unis, l'Australie, l'Italie, le Danemark, la Norvège, le Canada, l'Inde, le Qatar, Oman, l'Irak, la Tunisie et Israël (actuellement en test en vol pour une livraison à l'été 2013). Aux États-Unis, le C-130J sont pilotés par l'Air Force, Air Force Reserve Command, Air National Guard, Marine Corps, et des unités de la Garde côtière.

 

 Quinze pays ont choisi le C-130J comme un avion de transport de choix - y compris le Koweït et la République de Corée, qui se joindra à la flotte avec des livraisons de  C-130J en 2014.

 

Le C-130J « Super Hercules » :

 

 

120267242_2.jpg

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant

 

 

Photos : 1 C-130J « Super Hercules » de face 2 C-130J indien @ Lockheed-Martin

Le Breitling Jet Team au-dessus du Mont Fuji !

fuji_1_zoom.jpg

 

Le Breitling Jet Team termine son tour du Japon par une halte à Fukushima. L'équipe avait à cœur de visiter la région et d’apporter son soutien à la population qui se remet bravement du tsunami catastrophique de mars 2011.

 

Dès leur atterrissage à l’aéroport de Fukushima, les membres du Breitling Jet Team ont été accueillis chaleureusement par la population locale. Des musiciens, des enfants et des danseurs ont montré leur enthousiasme pour la visite du Breitling Jet Team sur place. Les pilotes ont effectué un air show et sont passés au-dessus de 12 villes de la préfecture de Fukushima.

 

Le Breitling Jet Team, seule patrouille civile professionnelle au monde volant sur jets, a voyagé par le Japon dans le cadre du Breitling Asian Tour. Sur son trajet pour Fukushima, l'équipe a donné un show spectaculaire à Kobe. Plus de 2000 spectateurs incluant 550 membres du Breitling Club japonais, ont eu la chance d'apprécier le spectacle depuis des bateaux affrétés spécialement pour l'occasion depuis le port de Kobe, leur offrant ainsi une vue imprenable. L'équipe a particulièrement apprécié l'accueil chaleureux et les paysages à couper le souffle du Japon. Le vol au-dessus de la cime enneigée du Mont Fuji reste le plus marquant de ce voyage.

Les pilotes sont maintenant en transit vers l'Europe avant leur retour en Asie en août prochain.

 

fuji_2_zoom.jpg

 

Photos : Team Breitling Jet Team survolant le Mont Fuji @ Breitling Communications

14/05/2013

Le X-47B vient de réussir son premier catapultage en mer !

 

web_130514-N-FU443-851.jpg


USS George H. Bush (CVN-77), le X-47B de Northrop-Grumman vient de réaliser le premier catapultage d’un drone depuis un porte-avions ce mardi !

Le X-47B, prototype du drone furtif destiné à l’US Navy a été catapulté ce mardi avec succès du porte-avions USS George Bush, une première mondiale susceptible de révolutionner l'aviation embarquée. Après avoir effectué quelques manoeuvres au large des côtes de la Virginie (est), le drone s'est dirigé vers la base aéronavale de Patuxent River dans le Maryland, où il s'est posé 65 minutes plus tard.


 

1193485686.jpg


Cette révolution pour un appareil sans pilote intervient quelques jours après la réussite du premier vol suivi d’un appontage au sol depuis les installations du centre d’essais de Patuxent River (article du 09.05.13).

La prochaine étape consistera en un appontage sur porte-avions, qui clôturera les essais d’intégration de base du drone  sur un bâtiment de la Navy.


 

web_130514-N-CZ979-031.jpg


Rappel : 

 

Ce drone de combat autonome sera capable à terme d’effectuer des missions de surveillance, de tir et d’occupation de l’espace aérien sur de très longues périodes. Un opérateur au sol, a la possibilité de communiquer avec le drone en permanence afin de redéfinir par exemple sa mission en cours. L’intervention humaine sera uniquement cantonnée à l’envoi et la réception d’informations. Contrairement aux pilotes, le drone n’est pas sujet à la fatigue ou à la faim. De plus, avec sa capacité à ce ravitailler en vol, il possèdera une autonomie record. L’objectif principal est l’occupation de l’espace aérien 24 heures sur 24, quelques soit les conditions.

Destiné principalement à des missions d’observation, il est cependant capable d’effectuer des lâchés de bombes, car il possède une soute d’une capacité de charge utile de 2 tonnes.

 

web_130514-N-CZ979-013.jpg


Il sera capable de réaliser des opérations d’appontage sur porte-avions. C’est une opération extrêmement délicate même pour des pilotes confirmés. D’après les concepteurs, le drone sera plus performant que les pilotes sur ce point.

Caractéristiques du X-47B :

Le drone  présente une configuration en pointe de flèche, sans queue. L'angle du bord d'attaque est de 55° et celui du bord de fuite de 35°. Le train d'atterrissage est ré-tractable tricycle avec une roulette de nez. La configuration comporte 6 surfaces de contrôle : 2 ailerons et 4 inlaids (des petits volets à proximité des extrémités d'ailes).

Le moteur, un Pratt & Whitney JT15D est installé sur le dos de l'avion, l'entrée d'air avec une structure en serpentin destinée à réduire la signature radar. Par contre, pour des raisons de coût, la tuyère d'éjection est simple, sans réduction de signature radar ou infrarouge.

L'avion a été construit sur la base de Mojave en matériau composite par Burt Rutan Scaled Composites, la société aéronautique de Burt Rutan. Cette société dispose de l'expérience nécessaire pour construire un avion dans ces matériaux avec un coût maîtrisé.


 

2821525632.gif


Photos : le X-47B lors des phases de pré-vol et vol depuis le porte-avions @ US NAVY