15/06/2013

Gulf Air commande dix avions CSeries !

BA-CS100_Gulf_Air-HR.jpg


 

Toronto, Bombardier Aéronautique et Gulf Air ont confirmé aujourd’hui qu’une commande ferme antérieure de 10 avions CS100 avec des options sur six autres, avait été passée par Gulf Air, transporteur national du Royaume de Bahreïn. La commande ferme avait été annoncée par Bombardier le 20 juin 2011.

 

L’avion CSeries a été sélectionné après une évaluation détaillée et approfondie, comprenant également d’autres avions concurrents, menée par Gulf Air conformément aux règles de la commission des appels d’offres du Bahreïn.Bombardier Aéronautique et Gulf Air ont confirmé qu’ils travaillaient ensemble en vue d’assurer que l’avion CSeries réponde aux objectifs de restructuration en cours de la compagnie aérienne en lien avec son mandat d’atteindre une rentabilité à long terme.

 

Premier vol encore ce mois :

 

L'avionneur canadien Bombardier Aéronautique a également annoncé que le premier vol du  CSeries 100 était planifié pour la fin juin

Le patron de Bombardier Aviation, Mike Arcamone, a récemment confirmé à la presse un premier vol du monocouloir pour fin juin, et une entrée en service "d'ici à un an".

Le constructeur aéronautique canadien espère également dans le cadre du Salon aéronautique du Bourget dépasser  les 177 commandes fermes déjà enregistrées pour le jet de 100 à 130 places.

 

Au Bourget, Bombardier Aéronautique va présenter trois avions de son portefeuille. Sur l'exposition statique, on retrouvera le biréacteur d’affaires très long-courrier Global 6000, le biturbopropulseur Q400 NextGen et le biréacteur régional CRJ1000 NextGen.


 

DSC_1809.jpg


 

Photos : 1 CSeries aux couleurs de Gulf air @ Bombardier Aerospace 2 Global 6000 @ Pascal Kümmerling

 


00:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bombardier aerospace, cseries, global 6000 |  Facebook | |

14/06/2013

L’A350-900 a décollé !

7762332085_l-a350-decolle-depuis-toulouse.jpg

 

Toulouse-Blagnac, le premier prototype de l’A350 XWB vient de prendre les airs ouvrant ainsi le coup d’envoi d’une campagne d’essais visant une mise en service avant fin 2014 du premier A350-900, coeur d’une gamme d’appareils de 270 à 350 sièges assurant des vols jusqu’à 15.000 km sans escale.

Pour son premier vol, l’A350 XWB, immatriculé F-WXWB, a décollé avec une masse d’environ 221 tonnes. Au cours de ce vol, qui a conduit l’appareil dans le Sud-Ouest de la France, les membres d’équipage ont exploré le domaine de vol de l’avion. L’appareil, accompagné par un avion suiveur chargé d’observer et de filmer les différentes manœuvres, était également suivi en temps réel par des experts au sol grâce à une liaison télémétrique directe.

L’enjeu est majeur face aux Boeing B777 et B787, actuellement majoritaires sur le créneau long-courrier face à l’A330, même si ce dernier fait encore bonne figure vingt ans après sa mise en service et ne sera remplacé par l’A350 que progressivement.

L’A350 :

 

cockpit-airbus-a350.jpg

L'Airbus A350 XWB est un avion de ligne long-courrier et moyen porteur. Initialement baptisé A350, il s'agit d'un modèle dérivé de la famille des A330 et A340 ; toutefois, suite aux remarques des compagnies aériennes, il a été décidé à la mi-juillet 2006 d'en revoir le concept et de le munir d'un fuselage plus large, à la fois par rapport aux A330 et A340, et surtout par rapport à son principal concurrent, le Boeing 787.

Le projet a été ainsi rebaptisé « A350 XWB », pour eXtra Wide Body « fuselage extra-large ». Cette modification tardive, ainsi qu'une conception faisant davantage appel aux matériaux composites, ont fortement augmenté les coûts de conception de l'avionet ont reporté de 2011 à 2014 son entrée en service.

 

airbus,airbus a350-900,a350xwb,airbus a350

 

L’A350 XWB est un appareil très efficients qui présente les toutes dernières innovations en termes d’aérodynamique, de conception et de technologies avancées, pour atteindre une réduction de la consommation de carburant et des coûts d’exploitation allant jusqu’à 25 pour cent par rapport aux avions actuels de la même catégorie. Plus de 70% de l’A350 XWB est réalisé à partir de matériaux avancés combinant des composites (53%), du titane et des alliages d’aluminium de nouvelle génération. Le fuselage plus léger, entièrement nouveau et innovant en CFRP (matériaux composites à base de fibre de carbone) entraîne une consommation de carburant inférieure et facilite la maintenance. L’A350 XWB tire profit de la grande expertise d’Airbus en matière d’introduction de matériaux composites dans la structure de ses appareils.

La famille A350 XWB se compose de trois versions passagers qui affichent de véritables capacités de long-courriers et une autonomie de quelque 15 580 km/8 500 nm. Dans une configuration tri-classe standard, l’A350-800 offrira 270 sièges, l’A350-900 et l’A350-1000 pouvant accueillir 314 et 350 passagers respectivement.

 

 

airbus,airbus a350-900,a350xwb,airbus a350

 

11:06 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, airbus a350-900, a350xwb, airbus a350 |  Facebook | |

13/06/2013

L’US Marines Corps commande le V-22 !

TedV22_010.jpg


Patuxent River, L’US Marines Corps  vient de passer commande pour 99 appareils de type  V-22 «Osprey». La commande se décline avec 92 MV-22 pour l’US Marine Corps et 7 CV-22 pour l’US Air Force. Ce contrat est évalué à  4,89 milliards de dollars pour Boeing et Bell Helicopter.

 

Le V-22 Osprey est avion de transport multi-rôle utilisant la technologie du rotor basculant pour combiner  les performances en vol vertical d'un hélicoptère avec la vitesse et la portée d'un aéronef à voilure fixe. Avec ses nacelles et les rotors en position verticale, il peut décoller, atterrir et décoller comme un hélicoptère. Une fois en vol, ses nacelles basculent pour se comporter comme  un avion à turbopropulseur capable de haute vitesse et  de vol à haute altitude.

 A ce jour, 130 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés. Le programme Joint Advanced Vertical Lift Aircraft est lancé en 1982 sous la direction de Bell Helicopter et Boeing. Le programme fut plusieurs fois menacé d’abandon pour des raisons budgétaires, et le premier prototype commencera ses essais le 19 mai 1989, en vol stationnaire uniquement. Le premier vol horizontal ayant lieu le 14 septembre.

 

Plusieurs problèmes retardent la mise au point et pas moins de 5 accidents mortels endeuilleront le programme.  En novembre 2000 le fonctionnement depuis un porte-avions est validé.

 

Il faudra cependant attendre 2005 pour le lancement de la production de pré-série qui devra permettre la mise en service d’une escadrille « test ». Celle-ci sera notamment mise à l’épreuve en engament réel en Irak durant l’année 2007.


 

Iwo_Jima_Osprey.jpg


 

Photos : V-22 en vol @ Boeing/Bell


23:52 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, bell v-22, v-22 osprey, usmc, usaf |  Facebook | |

Pilotes de Cougar français en Suisse !

entrainement-franco-suisse-deux-super-puma-sur-la-base-de-payerne.jpg

C’est en toute discrétion qu’au début du mois, un groupe de pilotes français de l’escadron de transport et de calibration (ETEC 65) de Villacoublay s’est rendu sur les installations de la base aérienne de Payerne. Cette visite avait pour but de réaliser des entraînements conjoints avec les pilotes suisses sur  les hélicoptères Cougar/Super Puma.

Cet échange franco-suisse est une opportunité pour l’équipage de Cougar /Super Puma français déployé de s’aguerrir au vol en montagnes. «Nos collègues suisses évoluent sur le même hélicoptère que notre escadron, explique le capitaine F., pilote et chef du détachement. Nous avons eu la possibilité de croiser les équipages des deux nations et d’apprendre de nos techniques respectives». Peu habitué à évoluer dans ces conditions, les pilotes d’hélicoptères de l’ETEC ont profité de cet exercice pour réaliser des atterrissages jusqu’à 12 000 pieds.

L’ETEC 65 :

L'Escadron de transport et de calibration est une unité de l'Armée de l'air française  ayant notamment pour mission d'assurer le transport du président de la République et des autorités gouvernementales. Cette unité assure également le transport du personnel du Ministère de la Défense, de délégations étrangères et effectue des évacuations sanitaires de militaires ou de civils. L'escadron est implanté sur la Base aérienne 107 de Villacoublay.

La flotte de l'ETEC a fait l'objet d'un renouvellement important ces dernières années. Le principal changement est l'achat d'un Airbus A330, pour pallier la capacité et l'autonomie jugées insuffisantes des deux Airbus A319 J. Après l'acquisition déjà réalisée de deux Falcon 7X et d'un Falcon 2000, il reste encore trois avions à remplacer. Les deux Falcon 900 seront remplacés par deux Falcon 2000 supplémentaires, en 2013 et 2014].

Depuis 2006, les Super Puma de l'Escadron d'hélicoptères 3/67 Parisis réservés aux transports de hautes autorités ont intégré l'ETEC Alpha.

Photos : Cougar/Super Puma des Forces aériennes suisses durant l’exercice @ Armée de l’Air

12/06/2013

L’US Army devrait acheter jusqu’à 215 hélicoptères Chinook!

USA6332_CH47F.jpg


RIDLEY CANTON, L’US Army vient de passer commande au constructeur Boeing de 177 hélicoptères CH-47F «Chinook» pour un montant de 4 milliards de dollars. Le contrat prévoit également des options pour 38 «Chinook» additionnels. Les livraisons débuteront en 2015.

Le CH-47F «Chinook» : 


 

CH-47F_Chinook_Cockpit_Master.jpg


Le premier vol du prototype YCH-47A Chinook, eut lieu le 21 septembre 1961. Il était alors produit par Vertol Aircraft Corporation, devenue par la suite Boeing-Vertol puis Boeing Helicopters. L'appareil fut ensuite progressivement développé pour ce muer en modèles C et D.

Il fut construit également sous licence par Kawasaki au Japon et Meridionali en Italie.

L'US Army transforma 479 CH-47A/B/C en modèles D à partir de 1982. Actuellement, ces appareils  sont en cours de transformation au standard CH-47F ICH (Improved Cargo Helicopter).

Au Etats-Unis le 160Th SOAR  est la seule unité d'opérations spéciales à utiliser le Chinook. En octobre 2011, plus de 1’180 exemplaires avaient été construits.

Un record de longévité pour cet hélicoptère constamment modernisé : engagé massivement lors des conflits du Vietnam, lors de la première Guerre du Golfe, puis la seconde et en Afghanistan.

Le Chinook est devenu l'épine dorsale du transport au sein de l'armée américaine depuis l'époque du Vietnam, il a  révolutionné la façon de déplacer des troupes et des fournitures de combat  et sauver de nombreuses vies.

Boeing a livré plus de 1’200 hélicoptères «Chinook» à 18 opérateurs à travers le monde depuis la livraison du premier appareil à  l'armée américaine le 16 août 1962. Plus de 800 sont en service aujourd'hui, pour des missions aussi diverses que la conduite du combat, le transport de fret et des missions de secours humanitaires.

 

A ce jour, le CH-47F est livré au Canada (15) à l’Angleterre nommé MK6 (14) et L’Inde à choisi le CH-47F en octobre dernier.

3691726643.jpg

Photos : 1 & 3 CH-47F «Chinook» en vol 2 Le cockpit @ Boeing


22:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ch-47f chinook, us army |  Facebook | |