12/04/2013

Cockpit modernisé pour le PC-12 !

 

1651146368.jpg

 

STANS, Pilatus Aircraft vient d’obtenir la certification de la FAA pour l'installation de la nouvelle avionique Garmin G600 sur le PC-12 de première génération. Cette nouvelle avionique est destinée à la modernisation des PC-12 construit de 1994 à 2008.Les PC-12 « Next Generation » ne sont pas concernés, car ils disposent déjà d’un cockpit ultramoderne.

 

Le kit Garmin G600 s’installe aisément au sein d'un tableau de bord équipé des 6 instruments analogiques 3 pouces standard. La modernisation apporte de nouvelles perspectives sous la forme d'un seul écran LCD de 10 pouces qui intègre à la fois l'écran principal de vol et l'écran multifonction. La suite inclut le système d'instrument L-3 Trilogy électronique de veille. La technologie de vision synthétique Garmin, Taws-B alertes terrain et SafeTaxi en sont les caractéristiques standards.


 

 Caractéristiques du G600

 

 ●  Doubles écrans TFT LCD de 640 x 480 pixels.
●  Horizon artificiel de 4,8 pouces.
●  HSI, avec interfaces pour les series Garmin 400W/500W navigator, SL30 nav et ADF.
 ●  SVT (Synthetic Vision technology)
●  MDF avec base de données topographique du sol avec ses obstacles
●  interfaces pour systèmes liés au trafic, radars météorologiques.
●  Logiciel Chartview.
●  Directeur de vol en relation avec un pilote automatique adéquat
●  Le Garmin GAD43 fournit une référence AHRS pour un pilote automatique.
●  TAWS de classe B .
●  "Air Data Computer" digital intégré.
●  AHRS (Attitude and Heading Reference System) digital intégré and magnetometer.

 

 

g500_pfd.jpg

 

Le kit de base STC installé à bord des PC-12 comprend :


• 2 x Garmin GDU 620 affichages.
• 2 x Garmin GMU 44 magnétomètres.
• 1 x Garmin GAD 43 Adapter.
• 2 x Garmin GRS 77 AHRS.
• 2 x Garmin GTP 59 Sondes de Température.
• 2 x Garmin GDC 74B Air Ordinateurs données.
• 1 x L3 Trilogy Instrument System Standby ESI-1000.
• Les cartes d'habilitation pour Over / Under vitesse, présélection de l'altitude, TAWS B, ARINC 708 et 429 WXR Rad Alt.

 

La rénovation permet aux propriétaires de PC-12 de tirer parti des fonctionnalités d’une avionique à écran plat modernes qui réduit la charge de travail du pilote et contribue améliorer la conscience situationnelle, de réduire les coûts de maintenance, et aide à améliorer l'investissement des propriétaires dans leur avion.

 

 

PC-12-Garmin.jpg

 

Photos : 1 PC-12 NG 2 Cockpit PC-12 avec le G600 @ Pilatus Aircraft

 

 

 

11/04/2013

Nouveaux hélicoptères et difficultés budgétaires pour l’US Army !

uh-60m.jpg


 

L'armée américaine prévoit de renforcer son potentiel aéroporté à partir de 2014 avec l’achat complémentaire d’hélicoptères et prévoit d’acquérir un nouvel appareil de transport tactique à partir de 2017. Les drones sont aussi au menu pour la période 2014 - 2020.

 

Pour ce faire, l’US Army est à la recherche de 5 milliards de dollars pour l'exercice 2014 pour acheter ou mettre à niveau sa flotte d'hélicoptères et d'acquérir de nouveaux drones et ceci en tenant compte des coupes budgétaires décidées par le Département de la Défense. La difficulté pour l’Army vient du fait que celle-ci ne dispose pas encore d’une enveloppe précise des moyens financiers qui lui seront alloués. En effet, le Pentagone ayant réduit sa présence à l’étranger, une économie devra être réalisée sur les dépenses de projection des forces. 

 

Les grands chantiers : 


 

800px-121st_Medical_Company_fly_UH-72A_Lakota_helicopters_.jpg


 

Malgré les incertitudes budgétaires, l’US Army prévoit de dépenser cette année 1,23 milliard de dollars pour acheter 65 nouveaux hélicoptères Sikorky UH-60 «Black-Hawk», soit : 41 dans la configuration utilitaire UH-60M et 24 dans la variation H-60M médicalisé.

 

1,05 milliard de dollars doivent permettre d’acheter 16 nouveaux hélicoptères Boeing CH-47F «Chinook», et moderniser 22 autres Chinook. Les travaux comprendront une nouvelle cellule, un cockpit avec écrans EFIS avec des commandes de vol numériques.

 

L’US Army demande en plus 184 millions de dollars pour effectuer la conversion des hélicoptères Bell OH-58D «Kiowa»  au modèle «F». S’ajoute également 813 millions de dollars pour la mise au standard Block III de 42 hélicoptères AH-64 Apache. 

 

Pour terminer, il faut également 96 millions de dollars pour l'Army National Guard, qui serviront à l’achat complémentaire de 10 hélicoptères UH-72A «Lakota».

 

Nouvel aéronef de transport tactique :  

 

En septembre prochain, l’US Army devra sélectionner deux des quatre projets soumis à la conception du futur aéronef de transport tactique Joint Multi-Role (JMR) Démonstrateur technologique (DT) pour l'US Army. On retrouve Sikorsky/Boeing avec le X2, 

AVX Aircraft et EADS avec l’Eurocopter X3 et le dernier projet dévoilé cette semaine par Bell, le V-280 «Valor».

 

Bell V-280 «Valor» :


 

2468.jpg


 

Dernier constructeur à entrer dans la compétition (JMR), Bell Helicopter vient de présenter son V-280 «Valor». Il s’agit d’un concept basé sur la gamme des «tilt-rotor» de troisième génération fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosse différence avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles.

 

Spécifications de l’appareil :

  • Vitesse de pointe de 280 nœuds
  • Autonomie maximum : 2100 nm
  • Autonomie en mission : 500-800 nm
  • Contrôles de vol fly-by-wire à triple redondance
  • Trains rétractables
  • Deux portes latérales de 1,80 m de largeur

 

 

 

Le Bell V-280 «Valor» à rotors basculants doit offrir selon son concepteur, les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. Le Bell V-280 aura la capacité d'effectuer une multitude de missions avec une vitesse inégalée et une grande agilité. 

 

Photos : 1 UH-60M US Army @ Sikorky 2 UH-72A Lakota @ EADS 3 Projet V-280 Valor @ Bell Helicopter

21:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : us army, uh-60m, uh-72a lakota, v-280 valor, chinook |  Facebook | |

Porter Airlines embarque sur le CSeries !

 

BA-porteraircraft.jpg

Bombardier Aéronautique a annoncé que Porter Airlines a signé une entente d’achat conditionnelle visant 12 appareils CS100, avec options sur 18 autres. L’entente comprend également des droits d’achat pour six appareils Q400 NextGen. Les parties à l’entente ont également révélé que Porter Airlines est le client anonyme des Amériques qui avait signé une lettre d’intention en vue de l acquisition d’avions CS100, comme Bombardier l’avait annoncé en décembre 2012.

L’annonce d’aujourd’hui a été faite depuis la base d’attache de Porter Airlines à l’aéroport Billy-Bishop de Toronto où, conjointement avec Bombardier, la société aérienne a dévoilé les maquettes du poste de pilotage et de la cabine des avions CSeries qui feront l’objet d’une exposition privée aux installations de Porter au cours du mois d’avril 2013.

Au prix courant de l’avion CS100, la commande ferme est estimée à quelque 870 millions $ US et pourrait passer à 2,08 milliards $ US si les 18 options étaient converties en commandes fermes. Si Porter exerce également les six droits d’achat pour les avions Q400 NextGen, la valeur du contrat augmenterait à 2,29 milliards $ US.

« Après une analyse approfondie des avions existants et remotorisés, nous avons choisi cet appareil en raison de sa flexibilité et de son adéquation aux vols en zone urbaine, ainsi que de son efficacité énergétique supérieure, de sa performance exceptionnelle sur courte piste et de ses niveaux réduits de décibels et d’émissions », a déclaré Robert Deluce, président et chef de la direction, Porter Airlines.

 

BA-Porter-mockup.jpg

 « Cet avion concorde parfaitement avec nos plans d’affaires et notre stratégie de croissance, et nous sommes fiers également d’être le client de lancement des avions CSeries de Bombardier au Canada.  Nous prévoyons d'étendre notre réseau avec une flotte entièrement constituée de biréacteurs de ligne CS100 et de biturbopropulseurs Q400 de Bombardier – en favorisant ainsi des vols plus écologiques et plus silencieux. »

 « Le choix des biréacteurs de ligne révolutionnaires CS100 par Porter Airlines est un témoignage d’appréciation envers le programme d’avions CSeries, ainsi qu’envers la souplesse de ces avions et les missions qu’ils peuvent effectuer. Porter, transporteur aérien plusieurs fois primé, est largement reconnu pour ses activités uniques et les services raffinés qu’il offre, et nous sommes enchantés qu’il continue de compter sur Bombardier pour répondre à ses besoins de croissance », a indiqué Mike Arcamone, président, Bombardier Avions commerciaux. « La vague d’intérêt mondiale pour le programme d’avions CSeries continue de s’accroître, et nous sommes ravis que les clients, tant sur nos marchés d’aviation traditionnels que sur nos marchés de croissance, explorent des occasions et axent leurs analyses de rentabilité sur l’utilisation des biréacteurs de ligne CSeries, et combinent ceux-ci avec l’exploitation d’avions Q400. Nous sommes impatients de voir les appareils révolutionnaires CS100 s’envoler dans les ciels du Canada et des régions avoisinantes, en compagnie de la flotte actuelle de Porter constituée de 26 avions Q400. »

« Nous sommes enchantés de cette entente entre Porter Airlines et Bombardier, car c’est le premier exploitant canadien à sélectionner la gamme de moteurs PurePowermd et cela étend les solides relations entre Porter, Bombardier et Pratt & Whitney », a affirmé Todd Kallman, président, Moteurs commerciaux, Pratt & Whitney. « En plus de réductions de plus de 10 pour cent dans la consommation de carburant et les coûts d’exploitation du moteur, nos moteurs PurePower génèrent une empreinte acoustique près de quatre fois moindre que celle des avions à réaction d’aujourd’hui, ce dont profitent tant les voyageurs que les agglomérations aux abords des aéroports. »

Programme de développement des avions CSeries :


Le premier véhicule d’essai en vol CSeries (FTV1) en est aux dernières étapes de son programme de développement et approche progressivement de la phase des essais en vol, après la mise sous tension complète du principal circuit de distribution électrique en mars 2013. Les avions CSeries se sont rapprochés de l’obtention de leur licence de sécurité aérienne, après l’exécution concluante d’une série cruciale d’essais des structures et des systèmes. Les essais du système des commandes de vol électriques se poursuivent et les résultats ont été conformes aux attentes jusqu’ici. Pour ce qui est de l’assemblage des autres véhicules d’essai en vol, l’installation des systèmes est en voie d’être complétée pour le FTV2, les ailes sont en cours de raccordement dans le cas du FTV3 et le FTV4 est rendu à l’étape de l’assemblage du fuselage; l’assemblage se déroule selon le calendrier prévu dans chaque cas.

Photos : 1 CSeries aux couleurs de Porter Airlines 2 Maquette CSeries @ Bombardier Aerospace

10/04/2013

Corée du Sud, le prochain avion sera américain !

Boeing F-15SE Eagle In Flight.jpg


 

 

SEOUL, on s’en doutait à peine, le gouvernement coréen vient de pré-sélectionner deux appareils dans le cadre du programme FX qui prévoit d’acquérir un nouvel avion de combat d’ici 2015. Ce programme est estimé à plus 9 milliards de dollars, doit permettre le remplacement des F-4 «Phantom».

 

Short-List made in USA :

 

L’Eurofighter de Cassidian et le T-50 de Sukhoi sont définitivement écartés de la compétition, ne subsiste donc que les deux appareils américains, le Lockheed-Martin F-35  «Lightning II» et le Boeing F-15 «Silent Eagle». 

 

Selon les dernières informations disponibles, le ministère américain de la Défense a informé le Congrès d'une vente concernant l’un des deux protagonistes. L'Agence de coopération pour la sécurité de la Défense (DSCA) avance le prix de 10,8 milliards, résultant en un prix pièce de 180 millions de dollars américains pour 60 Lockheed-Martin F-35, prix qui inclut, les équipements et des simulateurs de soutien, ainsi que 9 moteurs Pratt & Whitney F135 de rechange.

 

Concernant le prix pour le Boeing F-15 « Silent Eagle», celui-ci n’a pas été divulgué étant donné que la demande ne concernait que le nouveau radar AESA et diverses armes. Le F-15SE n’étant pas encore utilisé par l’USAF, la Corée doit donc passer  une série de négociation avec le constructeur pour une éventuelle acquisition. 

 

 

Le Boeing F-15 «Silent Eagle» :


 

1095152684.jpg


 

Dérivé direct du F-15E, le F-15 «Silent Eagle » dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.


Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

 

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

 

 

Lockheed-Martin F-35A  : 


 

f35.jpg


 

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 «Lightning II», nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si, il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris au moins 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de commonalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique.

L’appareil possédant une soute à armements capable de loger principalement deux bombes guidées et deux missiles air-air AMRAAM, de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable aux F-16 de première génération. A noter, que le F-35 peut recevoir de nombreux armements sur 7 pylônes externes, sacrifiant la furtivité au profit de la capacité d’emport, qui peut aller jusqu’à 9 tonnes de charges diverses (réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air). 

 

 

Photos : 1 F-15 Silent Eagle en vol 2 Trappes furtives @ Boeing 3 F-35A @ Lockheed-Martin

Trois Gripen C supplémentaires pour la Thaïlande !

 

image13.jpg

 

SURAT THANI, la base aérienne du sud de la Thaïlande vient de réceptionner trois JAS-39 C Gripen supplémentaires. Il s’agit des appareils 7, 8 et 9 destinés à la Royal Thaï Air Force (RTAF).

 

Les trois appareils se sont posés dans la soirée après une traversée de quatre jours depuis la chaine de montage en Suède. Une petite cérémonie d’accueil a été organisée pour accueillir les trois nouveaux appareils en présence d’officiels et de journalistes.

Ces appareils font partie de la seconde commande thaïlandaise passée en octobre 2010, ces avions font partie d’une transaction commerciale intergouvernementale dans laquelle la FMV, représentant du gouvernement suédois, vend un système de défense aérienne intégré basé sur des produits construits par Saab, dont les Gripen.

La Thaïlande a lancé le programme de remplacement de ses Northrop F-5 E/F Tiger II, soit 15 machines appartenant au Squadron 701 basé à Surat Thani (Sud de la Thaïlande). Pour mémoire la RTAF avait choisi dans les années nonante le Boeing F/A-18  « Hornet», mais le contrat fût dénoncé par les Etats-Unis, faute de moyens financiers de la part du pays du sourire. En effet, celui-ci avait proposé de payer la moitié des Hornet avec de la viande de poulet et des fruits !

Photo : Cérémonie d’accueil des trois nouveaux Gripen C RTAF @ Saab