07/10/2014

RAF, le retrait des Tornado ajourné !

1287041521.jpg

 

 

Les trois dernier escadrons de première ligne qui volent encore sur l’avion de combat Panavia Tornado GR4 vont pouvoir continuer à voler encore un peu. Le retrait programmé de ceux-ci a été ajourné. 

 

Le Gouvernement du Royaume-Uni vient donc de décider de maintenir encore un peu les Tornado au sein de la RAF. Deux escadrons ( no: 9 et 31) basés à Marham dans le Norfolk vont voler au moins jusqu’en 2021, alors qu’il était prévu de les stopper d’ici 2018. Le troisième escadron n°15, basé à Lossiemouth continuera également à volé sur le GR4. Au total se sont pas moins de 79 Tornado GR4 qui pourront ainsi continuer à servir sa gracieuse Majesté.

 

Les raisons de cette décision: 

 

Trois raisons motivent ce brusque revirement de situation, les retards accumulés dans le programme du Lockheed-Martin F35B en sont la première cause. Le programme accuse un retard de près de quatre années et selon le dernier pointage de l’avionneur, les premiers F-35B n’arriveront au sein de la RAF qu’a fin 2018. Encore faut-il que d’autres problèmes ne viennent pas péjorer un calendrier mainte fois revu et corrigé.

 

La seconde raison provient du récent engagement de la RAF au sein de la coalition qui mène actuellement des opérations, afin d'appuyer les forces terrestres kurdes engagées dans le combat contre l'EI dans le nord-ouest de l'Irak.

 

La troisième est dernière raison concerne le fait que la RAF ne disposerait plus de réelles capacités d’attaque au sol dans l’attente de l’arrivée de l’Eurofighter T3 en 2017. Le maintien du Tornado GR4 permettra également de lancer et d’intégrer la nouvelle version du missile d’attaque au sol MBDA Brimstone II en 2015. L’Eurofighter recevra également le missile, mais pas avant 2019.


47748343.jpg


 

Le Tornado GR4 de la RAF : 

 

Le Tornado GR4 de la RAF permet les opérations tout temps d’attaque et de reconnaissance. Il est en service dans la RAF depuis maintenant près de 30 ans, mais une combinaison de programmes de mise à niveau et de nombreuses améliorations continuelles ont permis de  garder l'avion à l'avant-garde. Le standard actuel  du GR4 lui permet de mettre en oeuvre des armes à guidage de précision moderne en parallèle avec la la nacelle de désignation Litening III qui est utilisé dans les deux rôles d'attaque et de reconnaissance. Le Tornado GR4 emporte les armements suivants : Storm Shadow, Brimstone, Sidewinder AIM-9L, Paveway II, III Paveway, Enhanced Paveway, Paveway IV,  ASRAAM.

Propulsé par deux réacteurs Rolls-Royce RB 199 Mk103, le GR4 est capable de voler très bas au niveau du vol à une vitesse supersonique et peut maintenir une vitesse de croisière subsonique élevée. L'avion peut voler automatiquement à un niveau bas en utilisant le guidage sol (ISF)  de manière automatique. L'avion est également équipé d'un Forward Looking Infrared (FLIR) et des lunettes de vision nocturne (NVG) compatible avec les instruments du cockpit.

Pour la navigation, le Tornado est équipé d'un système intégré de navigation Global Positioning inertielle (GPINS). Le GR4 dispose également d'un radar au sol de cartographie (GMR) pour identifier les points fixes. Le GR4 est également équipé d'un laser de marquage de cible «Seeker» (LRMTS) qui peut être utilisé pour localiser des cibles désignées sur le sol ou peut fournir des informations de cibles au sol. Pour la reconnaissance, il peut également être doté du pod RAPTOR. Sa mise en service a donné au GR4 la capacité de transmettre en temps réel les informations.


1024px-Tornado_gr4_za597_kemble_arp.jpg


 

 

Photos :  Tornado GR4 de la RAF @ Neil Bates


20:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : raf, tornado, tornado gr4 |  Facebook | |

Journée portes ouvertes à Alpnach !

alpnach.parsys.88306.Image.jpeg

 

 

Tandis que les Forces aériennes suisses célèbrent en 2014 leur centenaire, la Base aérienne d’Alpnach (OW) et le commandement de la base aérienne 2 s’apprêtent à souffler cette année cinquante bougies. Une journée portes ouvertes est organisée pour fêter ce samedi 11 octobre dès 09h00, ce demi-siècle d’activité de la Base pour hélicoptères d’Alpnach. 

 

Pour les visiteurs, ce sera l’occasion de découvrir les différentes organisations présentes sur la base aérienne. Outre les Forces aériennes, la Base logistique et la Base d’aide au commandement, de nombreux partenaires tels que RUAG, skyguide, la police cantonale, la protection civile, les services sanitaires et la Sécurité militaire seront de la partie. Les pompiers d’Alpnach et ceux de Sarnen ainsi que le corps de sapeurs-pompiers d’entreprise, le piquet de sauvetage, le Secours Alpin Suisse et le club d’aéromodélisme d’Obwald seront aussi présents, parmi d’autres. Qu’il s’agisse de la formation des apprentis, des différents postes de travail des collaborateurs ou encore de la production et de l’entretien, tous les domaines militaires et civils de la base aérienne seront présentés. 

 

Parmi les nombreuses attractions, une exposition d’aéronefs, la présentation des moyens d’intervention ainsi qu’une démonstration des chiens de garde et de protection sont prévues au programme. Le public aura également le plaisir d’assister à des présentations de vols avec hélicoptères. 

 

 

Bien évidemment, divers stands de nourriture proposeront tout le nécessaire pour régaler les papilles. Il sera également possible de faire l’acquisition de pièces d’hélicoptères originales dans l’un des shops ou de tenter sa chance en achetant un billet de tombola. Quant aux plus jeunes visiteurs, une garderie sera organisée pour eux. (info DDPS).


18:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : forces aériennes suisse, alpnach, ddps |  Facebook | |

06/10/2014

Premier vol pour l’hélicoptère suisse SH09!

First-Flight-2.jpg

 

Mollis, le constructeur suisse Marenco Swisshelicopter vient de réussir le premier vol de son monomoteur Skye SH09. Aux commandes le chef pilote d'essai Dwayne Williams a effectué cinq survols des installations, totalisant 20 minutes dans les airs.

 

Les caractéristiques de vol de l’hélicoptère ont pu être confirmées, selon le fabricant de l'hélicoptère. Ce premier vol a suivi une phase de test de composants du SH09 et d’une batterie d’essai au sol. Ce premier vol ouvre la voie aux essai en vol et à la certification de l’hélicoptère pour l’année prochaine et débuter sa carrière en 2016. A ce jour la société 

Marenco Swisshelicopter a reçu des commandes pour plus de 50 des hélicoptères. 


firstflight11.jpg


 

 

Le SH09 Skye : 

 

L'aéronef est capable de transporter une cargaison de 1,3 tonne. Il peut atteindre une vitesse 269 km/h et dispose d’une autonomie de vol de 800 km. Concernant l’équipement du SH-09, l’appareil est motorisé par une turbine Honeywell HTS900-2 de 1000SHP, mais le constructeur espère pouvoir offrir un choix plus large de motorisation pour ses futurs clients. Question avionique l’appareil est doté d’un équipement du fournisseurs français SAGEM Cockpit Display Systems (ICDS), le cockpit est entièrement numérique, compact et léger, le système d'affichage est intégré et offre une parfaite connaissance de la situation, renforçant ainsi le niveau de sécurité. Le rotor est à cinq pales, sans roulement et l’appareil est pourvu d’un rotor arrière de type «fenestron» offrant une diminution de bruit et une plus grande sécurité.

Pour le constructeur, le Sky SH09 aura un cycle d’entretien réduit, un faible niveau de vibration et ceci grâce aux matériaux composite ainsi qu’un excellent aérodynamisme qui offrira une très grande visibilité. L’appareil pourra être très flexible et remplir des missions multirôle que doivent remplir plusieurs aéronefs à l’heure actuelle.


Marenco_SKYe_SH09_prototype.jpg


 

 

 

Photos : 1 & 2 Premier vol du SH09 3 Prototype SH09 @ Marenco Swisshelicopter 

05/10/2014

Un problème de structure affecte l’Eurofighter !

Spanish Air Force Eurofighter Typhoon from ALA-11 bsed in Moron.jpg

 

Un problème de fabrication a été découvert dans la partie arrière du fuselage de tous les avions de chasse de type  Eurofighter « Typhoon" qui pourraient causer des problèmes structurels à venir pour l'avion et à terme limiter leur durée de vie. 

 

Airbus Military se retrouve avec un gros problème sur les bras, qui semble à première vue 

n’avoir aucun impact immédiat sur la navigabilité des aéronefs de type Eurofighter T1 et T2 soit, les modèles en service actuellement.

 

Prendre en compte les risques: 

 

Les Eurofighter actuellement  en service peuvent donc continuer de voler en toute sécurité, cependant des risques semblent évidant en ce qui concerne la durée de vie de l’avion.

En Allemagne, la Luftwaffe a décidé dès l’annonce de cette problématique, de diminuer de moitié la durée de vie de ses avions Eurofighter de 3’000 à 1’500 heures de vol et ceci, de manière provisoire, tant qu’une solution technique n’est pas solutionnée.

 

Procédé de fabrication en cause :

 

Ce problème provient d’un mode d'usinage récemment découvert, concernant l'un des procédés de fabrication utilisés lors de l'assemblage du fuselage arrière de l’Eurofighter « Typhoon ». Cette révélation a conduit l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie a cesser d'accepter les livraisons de l’avion, tant qu’une solution viable n’a pas été trouvée pour combler cette lacune.

 

Une solution en vue : 

 

Cette problématique est prise très au sérieuse par Airbus Military, dont une équipe de travail au sein de BAE Systems assure avoir trouvé une solution de perçage de boulons non lissé, qui n’affecterait plus la longévité du fuselage arrière de l’avion européen.

 

La nouvelle version T3 de l’Eurofighter devrait donc bénéficier de cette correction, or il reste à corriger les éléments de fuselage arrière des nombreux Eurofighter T1 et T2, déjà en service dont, la réelle source de faiblesse structurelle, doit encore être connue, les premiers résultats des tests seront disponibles à la mi-2015.


aircraft_ace_combat_eurofighter_typhoon_desktop_1600x1108_hd-wallpaper-1176204.jpg


 

 

Photos : 1 Eurofighter T2 espagnol 2 Eurofighter T1 italien @ Airbus Military


Sikorsky a dévoilé le S-97 « Raider »!

raider_rollout.jpg

 

Sikorsky a dévoilé en fin de semaine le premier prototype de son nouvel hélicoptère S-97 « Raider » à rotor coaxial, au sein de ses installations de West Plam Beach en Floride. Il et prévu que l’hélicoptériste débute les vols d’essai encore cette année.

 

Le Sikorsky S-97 « Raider » est prévu pour remplacer les actuels Bell OH-58D « Kiowa » au sein des missions d'opérations spéciales.

 

Le S-97 «Raider» : 


aircraft-specs-raider-lt.png


 

Le «Raider» est basé sur la technologie du X-2 développé par Sikorsky à la fin des années 2000. Le démonstrateur X-2 est une plate-forme de 5’000 livres, alors que le «Raider» est d'environ 11’000  livres et permettra d’emporter jusqu’à six soldats en mode assaut. En mode reconnaissance, cet espace pourrait être utilisé pour l'équipement supplémentaire ou des munitions avec 2 pilotes et réservoirs de carburant auxiliaire. Outre, sa vitesse maximale presque deux fois supérieure, à 250 nœuds, le S-97 sera plus manœuvrable et aura une signature acoustique plus faible qu’un hélicoptère standard.

Le principe des rotors contra-rotatifs coaxiaux et hélice propulsive offrent des vitesses de croisière allant jusqu'à 250 kt (253 mph), plus du double de la vitesse des hélicoptères classiques, selon Sikorsky. Le S-97 est propulsé par un moteur General Electric YT706, une variante du CT7. 

Pour Sikorsky, ces attributs permettront au S-97 d’égaler ou dépasser les exigences de l’US Army pour son prochain hélicoptère léger polyvalent, car celui-ci, sera en plus, très performant dans les opérations à haute altitude qui posent problème aux hélicoptères légers actuels.

 

Un second projet avec la conception coaxiale:

 

Sikorsky utilise également la technologie X2, avec son partenaire de Boeing, comme base de développement pour le futur giravion à grande vitesse destiné au programme Joint Multi-RoleTechnologie programme (JMR TD) de l'armée américaine de démonstration. Le JMR TD est le précurseur estimé à 100 milliards de dollars pour le  « Future Vertical Lift » (VFL)de l’armée qui est destiné à remplacer les UH-60 Black Hawk.


aircraft-specs-raider-rt.png


 

Photo : Présentation du Sikorsky S-97 « Raider «  @ Sikorsky