26/09/2012

Le 100e A320 assemblé en Chine !

800x600_1348591233_Airbus-100th-falc-delivery-ceremony.jpg


 

Le 100e Airbus A320 assemblé en Chine au sein de la Chine finale Line Assembly (FALC) d’Airbus a été remis à Air China.

 

Cette livraison d’un avion Airbus depuis les installations de Tianjin a été réalisée trois ans après que le premier avion fut livré le 22 Juin 2009.

Le nouvel A320 et propulsé par deux moteurs IAE V2500, il est configuré dans un aménagement type soit :  huit  siège en classe affaires et 150 sièges en classe économique. 

L'avion sera déployé sur les lignes intérieures au départ de Shanghai en direction d'autres villes en Chine. Air China exploite maintenant 93 appareils de la famille A320, l'un des plus grands parcs de la famille A320 en Chine.

 

«Nous sommes ravis d'avoir livré le 100ème A320 assemblé à Tianjin Air China. La compagnie exploite déjà une flotte importante d'Airbus et est un client précieux et stratégique à long terme ", a déclaré John Leahy, Airbus Chief Operating Officer Customers. «Nous allons continuer à récompenser la confiance de nos clients fidèles dans notre avion, en fournissant la meilleure qualité de produit et de soutien pour permettre les plus hauts niveaux de performance opérationnelle."

 

A ce jour, plus de 700 appareils de la famille A320 sont en service en Chine. 11 clients chinois ont jusqu'ici pris livraison depuis le  centre d'Airbus à Tianjin.

A ce jour, plus de 8.600 avions de la famille A320 ont été vendus et plus de 5.200 livrés à plus de 370 clients et utilisateurs dans le monde, ce qui en fait l'avion de ligne le plus vendu au monde de tous les temps. Plus de 11.800 avions Airbus ont été vendus à plus de 480 clients et utilisateurs dans le monde.

 

Photo : Le 100e A320 produit en Chine @ Airbus


19:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus, a320, air chine, falc |  Facebook | |

25/09/2012

La SAAF a reçu ses derniers Gripen C/D !

536.jpg


 

 

La South African Air Force vient de réceptionner ses quatre derniers Saab JAS-39 C/D Gripen en fin de semaine dernière, ceux-ci sont arrivé par bateau en Afrique du Sud. Au total l’Afrique du Sud avait commandé en 2008, 17 Gripen monoplaces C et 9 biplaces D. 

 

Le premier Gripen C destiné à la SAAF no: 39 2101 avait effectué son premier vol le 11 juin 2009. L’arrivée de l’avion suédois au sein de la Force aérienne envoya progressivement les ATLAS « Cheetah» (dérivé local modernisé du Mirage III) au musée. La formation des équipes au sol à débuter en 2007, alors que les premières transformations d’équipage débutèrent au 4ème trimestre de 2008.

 

7420704822_1fce78e1d2_z.jpg

 

La SAAF déclare être pleinement satisfaite du Gripen C/D, tout en devenant le premier utilisateur à l’exportation du casques HMD Cobra (Helmet Mounted Display) de dernière génération.Développés en coopération entre Saab, Bae Systems et Denel Optronics.  Le Cobra offre aux pilotes de Gripen de la SAAF (South African Air Force) la possibilité d’utiliser le plein potentiel de leurs missiles air-air courte portée à imagerie infrarouge IRIS-T (un produit de Diehl BGT Defence) et du futur missile air-air A-Darter (un produit de Denel Dynamics), lui aussi basé sur une tête chercheuse à imagerie infrarouge et testé pour la première fois par la SAAF en juillet2011. Conçu pour répondre au mieux aux exigences du Gripen, le casque Cobra fonctionne par tous les temps, pour toutes les opérations relatives à l’enveloppe de vol de combat complète. En tant que composante clé du système Gripen, la superposition des paramètres de vol, des données issues des différents capteurs et des disponibilités des armements embarqués sur la vision directe du monde réel permet de maximiser l’efficacité à travers tout le spectre des missions tactiques.

 

 

Les principales améliorations :


 

saab,gripen,gripen saaf,saaf,gripen cd


 

Les Gripen C/D de la SAAF sont au standard MS20  et ont reçu un certain nombres d’améliorations par rapport au modèle MS19.  L’appareil est complètement multirôle :

air-air, air-sol et avec les modes de reconnaissance. L’avion dispose également des améliorations suivantes :

 

Full Authority Digital Engine Control (FADEC).

Capacité de ravitaillement en vol.

Système embarqué de génération d'oxygène (OBOGS).

Mise à niveau de tous les ordinateurs principaux.

L'architecture avionique améliorée.

Trois écrans couleur.

LINK16.

 

La SAAF utilise également  la doctrine suédoise des opérations de déploiement sur route, le Gripen est parfaitement adapté à l'environnement africain. Ses distances de décollage et d'atterrissage sont très modestes demande que très peu de matériel de soutien au sol,  et ceci même à partir d'endroits austères. Le système Built-in Test Equipment réduit le temps de détection des erreurs et permets de remplacer rapidement en ligne des équipement défectueux (LRU). La SAAF se félicite également du temps de rotation particulièrement réduit et des processus simplifiés. 

 

Première femme pilote de Gripen :


 

1264713690.jpg


 

La première femme qualifiée pour voler un Gripen est sud-africaine, le 11 octobre 2010, le major Catherine Labuschagne effectua son premier vol en solo sur Gripen depuis la base aérienne de Makhado dans la province de Limpopo, en Afrique du Sud. Cette performance lui permettra de faire son entrée dans le livre des records en qualité de première femme pilote sur Gripen.


 

gripen-saaf-1.jpg


 

Photos : 1 & 4 Saab JAS-39 D Gripen en vol  2 JAS-39 C au roulage 3 Major Catherine Labuschagne @ SAAB/SAAF

21:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : saab, gripen, gripen saaf, saaf, gripen cd |  Facebook | |

United réceptionne son premier B787 "Dreamliner" !

 

boeing,dreamliner,b787 dreamliner,united,ana

 

EVERETT, Washington, Boeing et United Airlines ont annoncé la livraison du premier B787 « Dreamliner» destiné à la compagnie américaine, celle-ci devient également le premier transporteur aux USA à se doter du nouvel aéronef de Boeing.

 

 

Jeff Smisek, président et PDG de United, a déclaré: "En tant que client de lancement nord-américain, nous sommes ravis de réceptionner notre premier 787 Dreamliner et, nous sommes très heureux pour nos clients et nos collègues de travail qui vont faire l'expérience de ce nouvel avion ».

 

 

11 B787 de plus pour ANA :

 

Par ailleurs, la compagnieaérienne ANA vient de confirmer l’achat de 11 B787 supplémentaire, en fait une levée d’options pour un prix catalogue de 2,7 milliards de dollars. ANA, compagnie de lancement du B787 s’attend donc à recevoir un total de 66 B787, 36 Boeing B787-800 et 30 Boeing B787-900.Plusieurs routes seront donc lancées :

- 1er ctobre 2012 : La route allant de Tokyo Narita à Seattle sera désormais effectuée en B787

- 28 octobre : La liaison entre Haneda et Pékin se fera en B787.

- Janvier 2013 : Tokyo Narita sera relié à San Jose à B787.

 

 

 

A propos du Boeing 787 Dreamliner:

 

La clé de ces  performances exceptionnelles sont le résultat d’une suite de technologies nouvelles développées par Boeing et son équipe internationale de développement technologique.

Le B787 est presque fait entièrement de matériaux composites, plus léger et plus résistant.

Une nouvelle architecture électronique permet de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, la surveillance complète des systèmes qui permettent à l'avion de s'auto-évaluer et signaler les besoins en maintenance à des systèmes terrestres et ceci non plus seulement sur les organes primaires mais également secondaires.

Boeing en  choisissant  General Electric (GEnx) et Rolls-Royce (Trent ) pour développer les moteurs de l’avion, permet de réduire la consommation de kérosène et donc le rejet de CO2 de près de 30%.

 

Photo : le premier B787 « Dreamliner » de United @ Boeing

13:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, dreamliner, b787 dreamliner, united, ana |  Facebook | |

24/09/2012

Premier vol du Sukhoi SU-30SM !

m02012092100005.jpg



Irkoutsk, Russie, Sukhoi vient de faire voler son Sukhoi SU-30SM avec au commande les pilotes d’essais Sergey Kostin  et Pavel Malovetchko. 

 

 Ce premier vol d’une durée de deux heures à démontré que les systèmes et composants ont parfaitement fonctionné. Le chasseur polyvalent à haute manœuvrabilité Su-30SM est un appareil de la famille des Su-30MK, adapté aux exigences de l'Armée de l'air russe. L'avion possède de nouveaux radars et systèmes de liaison radio et d'identification. Ses armements et autres systèmes ont aussi été modifiés par rapport à la version originale.

Le groupe Irkout doit produire 30 chasseurs polyvalents Su-30SM d'ici 2015, conformément à un contrat signé avec le ministère russe de la Défense en mars dernier. La livraison des Su-30SM à l'armée doit augmenter le potentiel de combat des forces aériennes russes, selon le ministre russe de la Défense Anatoli Serdioukov.


 

27_104965_57457ddbf385ebc.jpg


 

Le Sukhoi SU-30SM :

Les SU-30SM se différencient  des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par quelques autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de des tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil disposera d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30cibles aériennes en mode piste pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

m02012092100006.jpg


Photos : le SU-30SM lors de son premier vol @ Irkout/Sukhoi

23/09/2012

On reparle de l’hélicoptère présidentiel !


770582692.jpg

 

Northrop Grumman et AgustaWestland viennent  de signer un accord de principe pour répondre aux futurs besoins en hélicoptères des Forces armées américaines. Deux contrats concernent cette collaboration, le nouvel hélicoptère présidentiel et le nouvel hélicoptère de sauvetage de l’US Air Force.

 

 

Marine One :

 

Le projet dure et perdure depuis 2005, initialement, le nouvel hélicoptère choisit et l’AW-101 « Merlin» du consortium Agusta Westland qui prendra l’appellation VH-71 «Kestrel» (lorsque le Président est à bord l’indicatif radio est «Marine One»). Sauf, que cette décision a été remise en question puis finalement mise de côté en 2009. 

 

Un premier prototype  du VH-71 Présidentiel avait  effectué son premier vol  aux installations d’AugustaWestland à Yeovil en Angleterre en 2009. Durant ce vol de 40 minutes, les performances exceptionnelles de l’appareil ont été notées. Le premier des cinq VH-71 a été depuis, transporté par l’US Air Force en C-17 à la Base Patuxent Rivers dans le Maryland pour recevoir ses équipements spéciaux.

«Marine One» est équipé de contre-mesures anti-missiles, d’un système complet de brouillage et d’alerte radar et laser. Par ailleurs, pour garantir une parfaite sécurité de ses occupants l’appareil reçoit un blindage et des renforts de sécurité en cas de crash. Et puis plus rien, silence radio.

 

Ce nouveau projet entre l’européen AgustaWestland et Northrop Grumman Corporation vise à relancer ce projet. L’hélicoptériste espère cette fois convaincre l’administration américaine qu’avec un partenariat comme celui signé avec Northrop offrira un gage de sécurité. Les succès de Northrop Grumman dans la gestion du développement de systèmes aériens complexes sont excellents avec comme exemples : le Fire Scout,  l'Hawkeye E-2D, le bombardier B-2 et les E-8 Joint Stars. Pour AgustaWestland, le système d’hélicoptère AW101 est une mature, fiable, performant et éprouvé au combat multi-missions et répond à un prix abordable.

 

Nouvel Hélicoptère de sauvetage :

 

En parallèle à ce projet, le couple AgustaWestland / Northrop Grumman vise également le remplacement des hélicoptères de sauvetage de l’US Air Force. Il est prévu de construire les hélicoptères aux USA, sur un site identifié par Northrop près de Philadelphie. 

 

Synthèse :

 

Le constructeur d’hélicoptères européen vise ici le coup double, avec une certaine avance sur le dossier «Marine One». Mais il devra faire face à forte concurrence sur le second projet ou Sikorsky et Boieng associé à Bell Textron vont tenté de remporté l’offre de l’USAF.

 

L’USAF a effectivement lancé, la semaine dernière,  un projet de demande d’offre pour un hélicoptère de sauvetage au combat. Le coup d’envoi de cette compétition devrait commencé cet automne, nous en reparlerons. 


 

AW-NG%20agreement%20web.jpg


Photos : 1 AW-101 aux couleurs de «Marine One» 2 AW-101@ AgustaWesrtland