10/12/2012

La bataille YAK-130 contre L-15 !

Yak130_L15.jpg


 

C’est une bataille rangée que se livrent, actuellement, russes et chinois en matière d’avions écoles en ce qui concerne le marché asiatique. En effet, le russe Yakovlev  avec son Yak-130 tente de s’imposer face au chinois Hongdu et son L-15 sur les marchés du Bangladesh et du Vietnam. Cette bataille témoigne du vif intérêt de ces deux constructeurs sur des marchés délaissés par les occidentaux, car il est vrai bien trop fermés et limités en matière de finance.

 

Le russe Yakovlev doit du coup, faire face à une concurrence croissante, de la part de la Chine et cela face à un appareil très proche du sien ! En effet, le L-15 chinois présente une ressemblance frappante au Yak-130.  Du côté des russes, on garde une certaine confiance avec le Yak-130 qui est subsonique et capable d'opérations autonomes à partir d’aérodromes faiblement équipés. De plus, le Yak-130 ne demande que peu de maintenance contrairement au L-15 chinois qui est conçu pour des vitesses  supersoniques, ce qui rend plus difficiles à exploiter et à entretenir. Il a besoin d'un ensemble d'équipements dédiés à un aérodrome opérationnel lourdement équipé.

 

La bataille n’en est donc que plus rude, sur les marchés très spéciaux que représentent donc, les deux pays que sont le Bangladesh et le Vietnam. Ceci, avec le fait que les deux avions ont passablement de points communs :

 

 

Le Hongdu L-15 :


 

hongdu-l15-falconweapons-blogspot.jpg


 

Issus des planches à dessins de l'ingénieur M.Zhang Hong, le L-15 Falcon reprend les lignes du Yak-130 mais est supersonique. Ce choix doit permettre aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front.

 

Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006 mais motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (Post-Combustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN.  et lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,6.


 

6c680c7294.jpg


 

Le moteur IA-222-25F a été initialement développé pour équiper les Yak-130 de l’aviation russe.

 

Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars. 

 

Le Yakovlev Yak-130 :

 

yak130_cua_Nga_4.jpg

 

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi mais suite à de nombreuse différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’ou l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

 

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à  Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553 et peut être adapté aux besoins du client. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.


 

Yakovlev-Yak-130-521x695.jpg


 

 Photos : 1 Ressemblance frappante entre le Yak-130 et le L-15 2 & 3 Le Hongdu L-15 @ Hongdu  4 & 5 Le Yak-130 @Yakovlov

 

20:45 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : yak-130, l-15, yakovlov, hongdu, avions écoles |  Facebook | |

Premier vol du Phenom 300 "made in USA" !

300FF2.jpg

 

Melbourne, Florides, le premier Embraer Phenom 300 construit aux Etats-Unis à fait son premier vol.

 L'avion avait rejoint la ligne de production en Septembre et vol d'aujourd'hui  en marquant  l'anniversaire du vol inaugural du premier Phenom 100 également produit aux aux États-Unis

 

Livraison du premier  Phenom 300  « made in USA » est prévue pour aller au département d’ Embraer Executive Jets vol de Melbourne qui l'utilisera comme un avion démonstrateur de vol.

 

La création d’une chaine de montage aux USA de la part du constructeur brésilien fait partie d’une stratégie d’approche du marché.

 

Le Phenom 300 :

 

Le Phenom 300 a été lancé en 2005 pour établir de nouvelles normes de confort et de performance dans la catégorie des biréacteurs légers. L'avion, qui est entré en service en décembre 2009, après avoir été certifiés par les organismes de l'aviation au Brésil (Agência Nacional de Aviação Civil - ANAC) et les États-Unis (Federal Aviation Administration - FAA), a récemment été approuvé par l'Agence européenne de sécurité aérienne ( AESA).

Le Phenom 300 peut accueillir jusqu'à dix occupants dans un cadre spacieux et agréable, conçue en partenariat avec BMW Group DesignworksUSA. Les ailes en flèche dotées de winglets et les systèmes embarqués modernes ont été développés avec pour offrir les meilleures performances en vol.

Le Phenom 300 est l'un des avions les plus rapides dans la catégorie des biréacteurs légers, pour atteindre 521 mph (839 km / h, ou 453 noeuds - KTAS), et il peut voler à une altitude de 45000 pieds (13716 mètres). Pour un rayon d’action  de 1,971 miles nautiques (3.650 km), y compris les réserves NBAA IFR de carburant, l'appareil est capable de voler sans escale de New York à Dallas, Londres à Athènes, ou Delhi  à Dubaï.

 

 

 

15:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embraer, phenom300 |  Facebook | |

09/12/2012

Arrivée en service du MC-130J Commando II !

C-130-MP12-1371_TRM3144.jpg


 

Marietta, le premier Lockheed-Martin MC-130J « Commando II » a été certifié comme efficace  et opérationnel. La nouvelle génération de MC-130J «Commando II» doit venir compléter la flotte d’avions spécialisés de l’USAF, les besoins de celle-ci sont estimés à 37 appareils qui seront livré d’ici 2014.

 

Le Lockheed-Martin MC-130 tire ses origines d'une demande du Pentagone concernant un avion apte à opérer des infiltrations et exfiltrations de soldats et d'agents de renseignement loin derrière les lignes ennemies. Le C-130 étant alors en pleine maturité c'est cet avion qui fut choisi comme base de travail. Le chantier de développement fut naturellement confié aux membres des très secrets Skunk Works.  Le concept même d'utilisation de ces avionsétait alors très proche de celui des Lysander britanniques de la Seconde guerre Mondiale.

Le « Commando II »  effectuera aussi des missions de ravitaillement clandestines pour les hélicoptères en missions d’opérations spéciales. Le MC-130J vole principalement de nuit pour réduire la probabilité d’être repéré et intercepté. Sa mission secondaire comprend aussi le largage de tracts. Il doit se déployer rapidement pour exécuter par tous les temps des missions de récupération sur des aérodromes rudimentaires ou en territoire hostile. L’appareil effectue également des opérations d’aide humanitaire, la réponse aux catastrophes, l’évacuation sanitaire aérienne et les opérations d’évacuation de non-combattants.

c-130_MP12-1376.jpg

Photos : MC-130J «Commando II» @ Lockheed-Martin

 

08/12/2012

Le premier prototype du CH-53K !

CH-53K_GTV_cropped.jpg


 

WEST PALM BEACH, Floride  L'équipe de développement de l'hélicoptère Sikorsky CH-53K de transport lourd destiné à  l'US Marine Corps a livré le premier prototype.

Ce véhicule d'essai au sol (GTV) est sortit de la chaine de montage et va permettre 

de préparer et tester la cellule sur des centaines d'heures. Ces essais vont préparer l’arrivée des quatre prototypes qui seront nécessaire aux essais en vol entre 2014 et 2015.

 

Le CH-53K :

 

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E « Super Stallion », qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de £ 27 000 sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle car entièrement en matériaux composite.

 

En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».


 

AIR_CH53K_from_LHD_Concept_2011_c_Sikorsky_lg.jpg


 

Photos : 1 Le prototype du CH-53K (GTV) 2 Image d’artiste @ Sikorsky

 

07/12/2012

WestJet célèbre son 100e B737 !

westjet-737-8_K65794.jpg


 

CALGARY, le 7 décembre 2012 Boeing et WestJet célébre le 100e  B737 « Next-Generation » qui a  rejoind la flotte de la compagnie aérienne basée à Calgary ce vendredi.

WestJet a commencé en 1996 avec trois Boeing B737-200 desservant cinq villes et a grandi en devenant la plus grande compagnie low-cost du Canada en desservant 81 destinations au Canada, aux États-Unis, au Mexique et les Caraïbes ainsi que  l'Amérique centrale. Avec la livraison aujourd'hui d'un Boeing B737-800 NG , la flotte de WestJet se compose désormais de 100 avions Boeing, - tous fr la famille  «737 Next-Generation».

Le B737 « Next-Generation » est l'avion le plus économe en carburant et fiable de la gamme des monocouloirs. L'avion apporte une valeur ajoutée aux compagnies aériennes comme WestJet en offrant la fiabilité, la simplicité et le fonctionnement réduit en coûts de maintenance.

Le B737-800 NG est sélectionné par les transporteurs de premier plan à travers le monde car il offre aux opérateurs la flexibilité nécessaire pour répondre à un large éventail de marchés. L'avion de ligne à couloir unique, qui peut accueillir 162 passagers en classe double et jusqu'à 189 passagers dans une configuration haute densité, peut voler 175 miles nautiques (320 kilomètres) plus loin tout en transportant 12 passagers de plus que le modèle concurrent.

Photo : Le 100e B737-800NG de WestJet  @Boeing