30/07/2013

Cougar contre les intempéries !

bigbag.parsys.64263.Image.jpeg


 

Face aux dernières intempéries qui ont sévit dernièrement, les Forces aériennes ont dépêché un hélicoptère Cougar afin d’endiguer les risques d’inondation.

Un hélicoptère de type Cougar transportant des «big bags», des sacs de 1,5 tonnes remplis de gravier, était engagé le 17 juillet 2013 dans le cadre des mesures de protection contre les inondations sur les rives du Rhin au sud de Ruggel (FL). Le bataillon d’aide en cas de catastrophe 4 et les Forces aériennes ont renforcé la digue dans cette région d’entente avec les autorités civiles de la Principauté du Liechtenstein.

Marine One : AgustaWestland abandonne !

723349705.jpg


 

 

C’est une bien mauvaise surprise pour l’aéronautique européenne, le constructeur AgustaWestland vient d’annoncer qu’il quittait la compétition pour le futur hélicoptère Présidentiel américain, laissant ainsi la place à l’américain Sikorsky.

 

Cette décision est d’autant plus grave, puisque sous l’administration de G.W. Bush le VH-71 «Kestrel» (AW101) d’AgustaWestland avait remporté le concours, nous étions en 2005. 

 

L’Administration Obama veut freiner l’Europe :

 

Comment expliquer cette décision ? AgustaWestland s’est retrouvé comme Airbus-Military et son A330 MRTT face à un changement de politique avec l’arrivée des démocrates à la Maison Blanche, un changement qui est clairement en faveur du lobbying américain et qui ne laisse aucune chance aux industriels étrangers. 

 

Pour AgustaWestland, la nouvelle méthodologie d’évaluation et les changements du cahier des charges favorisent très nettement les appareils américains. Ce qui est d’autant plus regrettable c’est que le VH-71 «Kestrel» répondait parfaitement aux besoins du futur «Marine One». 

 

L’Aministration Obama n’a pas simplement, changer les règles du programme VXX, elle a discrètement imposé sa vision.  En 2008 elle a rejeté le choix du VH-71 «Kestrel» européen en passant commande d’un appareil qui n’était pas prévu dans la compétition, soit le MV-22B «Osprey» dont les premiers exemplaires ont été livrés ce printemps (voir article du (16/05/2013). Restait alors le Sikorsky VH-92 et l’AgustaWestland VH-71.


 

3090944719.jpg


 

Porte ouverte pour Sikorsky :

 

Dès lors, les jeux sont faits (pipés), le constructeurs américain Sikorsky devrait remporter la seconde tranche du contrat avec son VH-92 et peut-être même s’assurer de pouvoir à terme, placer quelques MH-60 «Black Hawk» d’escorte.

 

2032109030.jpg



 

Le Sikorsky VH-92 est un dérivé du S-92. Le premier appareil a été livré en septembre 2004. Principalement utiliser pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 Cyclone. Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le Sea King. Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement.

 

Photos : 1 Le VH-71 Kestrel n’emportera pas le Président @ AgustaWestland 2 MV-22B Osprey @ Boeing-Bell 3 Sikorsky VH-92 @ Sikorsky

 

12:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : marine one, vh-71 kestrel, mv-22b osprey, vh-92 |  Facebook | |

Malte choisi l’AW139 !

0KFYIO8E2HZVQBGVCT.png.jpeg


 

 

Les Forces armées de Malte viennent de choisir l’hélicoptère  AgustaWestland AW139 pour équiper les patrouilles maritimes et de recherche et sauvetage exigence (SAR). Dans le cadre d'un plan en cours pour renforcer ses forces armées, Malte a passé une commande ferme d'un AW139 avec des options pour deux autres appareils. L’hélicoptère sera livré en juin 2014.

 

Actuellement les Forces armées de Malte utilisent trois hélicoptères vieillissant de type Aérospatiale Alouette III.

 

L’AW139 :  

 

L'AW139 se situe dans la gamme moyenne du constructeur, avec une vitesse maximale de 167 nœuds (306 km / h) et une bonne endurance. L’avionique intégrée moderne  fournit la base pour la gestion des capteurs et complet de communications nécessaires à ce type de mission. Equipé d'une variété d'équipements de pointe tel : un FLIR (Forward Looking Infra-Red), un radar météo, phare de recherche, treuil de sauvetage et un système de flottaison d'urgence. L’avionique intègre un Honeywell Primus Epic, un panel de quatre écrans numériques plats couleur dans le cockpit. Une protection contre le givrage intégral est disponible. À la suite de la nouvelle approche de conception de l'AW139 utilise moins de composants, les prestations de l'avionique intégrée et offre un accès facile à tous les systèmes pour les tâches de maintenance simplifiées. Doté de moteurs Pratt & Whitney Canada PT6C-67C ainsi que d’un rotor principal à 5 pales qui  lui assure une puissance suffisante lors du transport de lourdes charges.

A ce jour plus de 500 AW139 ont été livrés auprès de 170 clients dans plus de 50 pays, l’AW139 compte 640 commandes.

 

Photo : AW139 en version SAR maritime @ AgustaWestland

29/07/2013

Configuration terminée pour la famille «737 MAX»!

winglet.jpg


 

Renton, Boeing a achevé la configuration générale du B737-800 «MAX»  dont les études techniques ont permis de définir les capacités de la famille «737 MAX».

« Nous avons défini les exigences de conception du «737 MAX» qui permettront d’offrir à nos clients la meilleure offre sur le marché des monocouloirs », a déclaré Michael Teal, ingénieur en chef du Programme 737 MAX. « Nous continuons à suivre un processus rigoureux pour remplir toutes les exigences de la phase de développement du programme. Nous sommes prêts à lancer la phase de conception détaillée. »

Une fois que toute la conception détaillée sera figée et publiée, la production pourra commencer. Le début de l’assemblage final du premier B737-800 "MAX" est planifié pour 2015, la livraison du premier avion étant prévue au troisième trimestre 2017.


 

737-Max-Albaugh-Slide-thumb-560x420-1455702.jpg



Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes de bout d’aile dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

« Le B737 MAX sera non seulement l’avion le plus économe en carburant, mais il continuera d’afficher la fiabilité hors pair qui caractérise la famille 737 », a déclaré Keith Leverkuhn, vice-président et directeur du programme 737 MAX chez Boeing. « Nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients et partenaires industriels pour nous assurer que cet avion tiendra ses promesses. »


 

Screen-Shot-2012-07-18-at-01.49.46.png



Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accomplis dans le domaine de la connectivité. « Nous mettons tout en œuvre pour améliorer la connectivité du «737» et le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol », a précisé Keith Leverkuhn. « Les compagnies aériennes pourront ainsi gérer leurs flottes avec une efficacité accrue. Cette amélioration de la connectivité profitera également aux passagers, qui souhaitent un accès sans fil à l’information et aux divertissements en vol. »

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX2 se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6.482 km (3500 milles nautiques), soit 741 à 1000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX2 en 2019.

A ce jour, le B737 «MAX2 totalise 1’495 commandes fermes.


 

winglet2.jpg


 

Photos : Famille B737 «MAX» @ Boeing

28/07/2013

Le PC-7 TEAM : meilleure démonstration aéronautique !

a441cce39d1ab710327c6036ea6aa776.jpg


 

FAIRFORD, Royal International Air Tattoo (RIAT), l’équipe des instructeurs des Forces aériennes qui forme le PC-7 Team de démonstration a reçu la plus haute distinction, pour avoir effectué la meilleure démonstration de vol en équipe.

 

Le PC-7 Team a reçu le premier prix, soit l’épée  commémorative du roi Hussein. Elle a été remise par Son Altesse Royale le lieutenant général le prince Feisal de Jordanie.


 

auszeichnungen.parsys.41228.Image.jpeg


 

Lors de l’édition du RIAT 2013, Le PC-7 Team de l’armée de l'air suisse a volé  deux fois durant le week-end, pour les 100.000 spectateurs présents. 

Les autres patrouilles aériennes présentes et en concours étaient : les Red Arrows, la Patrouille de France, la Frecce Triccolori, les Falcons de Jordanie.

 

Une série de récompenses :

 

Le PC-7 Team n’en est pas a sa première distinction, en Belgique lors du célèbre meeting de Sanicole en 2007 l’équipe avait déjà remporté la première place, puis en 2009 à l’Air Tattoo et la même année, lors du meeting du Centenaire à Reims en France.

 

Le Swiss Air Force PC-7 Team : 


 

pc_7_team.parsysrelated1.0537.Image.gif.jpeg


 

C'est en 1987 que les Forces aériennes suisses ont mis sur pied pour la première fois une formation de 9 PC-7. Baptisée PC-7 Team, elle s'est présentée une première fois avec son programme acrobatique lors des championnats des Troupes d'aviation, à Dübendorf, après un entraînement de courte durée. Depuis 1989, le PC-7 Team s'est produit lors de différentes manifestations, la plupart du temps en Suisse. Mais, depuis 1992, on voit le PC-7 TEAM de temps à autres aussi à l'étranger (Italie, Autriche, Irlande, Israël, Hongrie, République Tchèque).

Le PC-7 Team ne possède pas de base officiellement attribuée. Ses racines sont toutefois ancrées à Locarno, où le PC-7 Team effectue traditionnellement au moins une partie du cours d’entraînement annuel. Depuis quelques années, Dübendorf joue cependant un rôle de plus en plus important. L’infrastructure optimale et la topographie relativement plate de la région offrent au PC-7 des possibilités d’entraînement idéales, également au nord des Alpes. Pendant la saison, les pilotes de présentation, qui sont tous des pilotes de F/A-18 provenant des escadres de Payerne et de Meiringen, se rencontrent principalement à Dübendorf, d’où ils décollent généralement pour effectuer leurs engagements dans le nord de la Suisse.


 

f6b38cb013.jpg


 

Photos : 1 & 3 En vol  2 RIAT 2013 avec l’épée @ PC-7team/Swiss Air Force

21:31 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : swiss air force, pc-7 team, air tattoo, ncpc-7 |  Facebook | |