22/05/2013

Amélioration du Challenger 605 !

DSC_3075.jpg


 

EBACE, Genève, Bombardier Aéronautique a annoncé aujourd’hui qu’elle a rehaussé encore davantage les capacités opérationnelles de son biréacteur Challenger 605 grâce à l’homologation de son système de vision amélioré Bombardier Enhanced Vision System de (BEVS) par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Ce système déjà homologué par Transports Canada Aviation civile (TCAC) et la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis est doté de la technologie de vision améliorée la plus évoluée, procurant une conscience situationnelle améliorée et une plus grande polyvalence opérationnelle.

 

Le système BEVS consiste en un système de guidage tête haute et en une caméra infrarouge à balayage frontal. Le système de guidage tête haute rehausse la conscience situationnelle de l’équipage en fournissant des paramètres de vol clés au pilote pendant qu’il regarde à travers le pare-brise. La caméra infrarouge fournit une image en surimpression de l’environnement extérieur, y compris le terrain, la piste, les autres avions et les animaux sur l’affichage tête haute, ainsi que sur l’affichage multifonction du copilote. Cette capacité accroît la sécurité pendant le roulage, le décollage et l’approche dans des conditions de faible visibilité.


 

feat-cockpit.jpg


 

Reconnu par les pilotes des avions Global dotés du poste de pilotage Bombardier Vision, le système BEVS est également reconnu par les principales autorités responsables de l’homologation (FAA, AESA et TCCA) pour les avantages opérationnels conférés par des basses hauteurs de décision ou des portées visuelles de pistes réduites au cours de l’approche. Il améliore donc la souplesse opérationnelle et réduit la probabilité de remise de gaz en raison d’un déroutement attribuables aux mauvaises conditions météo.

 

Le  Challenger 605 : 

 

Le  biréacteur Challenger 605 bénéficie de l’héritage de productivité, de qualité et de fiabilité de son prédécesseur, l’avion hors pair Challenger 604, et arrive en tête de son segment de marché partout dans le monde. Doté de l’une des plus larges cabines où l’on peut tenir debout de tous les avions d’affaires à large fuselage disponibles aujourd’hui, il peut transporter à toute vitesse six passagers sur 4 000 NM (7 408 km) et relier ainsi Genève à Montréal ou à Katmandou. 


 

DSC_3076.jpg


 

Photos : 1 & 3  Challenger 605 à EBACE 2013 2 Cockpit avec Enhanced Vision System de (BEVS) @ Pascal Kümmerling

17:42 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ebace 2013, bombardier, challenger 605, bevs |  Facebook | |

21/05/2013

EBACE 2013, beaucoup de nouveautés !

DSC_3017.jpg


 

 

Le Salon EBACE (European Business Aviation Convention & Exhibition) de Genève, nous offre à nouveau son lot de nouveauté, je vous parlais dans mon billet précédent du Pilatus PC-24, mais d’autres appareils étaient au rendez-vous.

 

Eurocopter et l’EC175 :


 

DSC_3065.jpg


 

Les versions «Executive» et «VIP» de l’EC175, présentées par Eurocopter lors du salon européen EBACE bénéficient d’une décoration intérieure offrant un haut niveau de créativité. Ces nouvelles versions seront les produits hauts de gamme d’Eurocopter dans leurs segments respectifs.

 

Une maquette de L’EC175 dans sa version VIP a été dévoilée aujourd’hui qui se décline en trois modèles différents, accueillant chacun six à huit passagers. Le premier, résolument avant-gardiste, s’inspire des voitures de sport modernes. La deuxième option apporte à l’hélicoptère touche à la française, contemporaine et hautement sophistiquée, inspirée de la décoration intérieure des appartements de grand standing. La troisième version, plus classique, offre une forte réminiscence des luxueuses villas européennes.

 

L’EC175 VIP offre une configuration de cabine unique avec deux espaces réservés aux sièges. La zone avant, équipée d’un dôme qui renforce la sensation d’espace et de liberté au-dessus de la tête, offre une chaude atmosphère de salon, avec ses fauteuils club en vis-à-vis pour quatre passagers. A l’arrière, un grand siège de style sofa accueille trois passagers dans des conditions de confort optimales. Les options offertes comprennent notamment des vitrages électrochromatiques, un système multimédia/divertissement de bord avec interfaces audio et vidéo, et une connectivité sans fil assurée via des liaisons de communication par satellite.

 

Bombardier Learjet 75 : 


 

DSC_3034.jpg


 

En grande première, le premier exemplaire (sous la pluie) du Learjet 75 était présenté à Genève. Le biréacteur Learjet 75 est doté du poste de pilotage avant-gardiste
Bombardier Vision avec un intérieur influencé par l’avion Learjet 85, son compagnon d’écurie de plus grande taille. Cet appareil pourra s’élever au-dessus de la circulation aérienne à une altitude maximale de 51’000 pi (15 545 m) et peut franchir plus de 2 000 NM (3 704 km) et relier Genève au Caire sans escale.

 

Dassault Falcon 2000S : 


 

DSC_3028.jpg


 

Dévoilé en mai 2011, le Falcon 2000S est le jet d'entrée de gamme dans la famille Falcon. Les dimensions de sa cabine, sa charge utile, son rayon d'action, sa flexibilité d'emploi et son efficacité carburant en font le leader dans la catégorie des "Super Mid Size". L'avion qui présente un rayon d'action de 6,200 km/3,350 nm, est équipé de becs de bords d'attaque mobiles et d'ailettes marginales à haut rendement aérodynamique. Il est propulsé par des réacteurs Pratt&Whitney Canada PW308C de nouvelle génération et est doté d'un cockpit EASy II dont l'aménagement a été entièrement revu. Le dessin et le style de sa cabine sont signés par BMW DesignworksUSA.

 

Boeing BBJ 3 :


 

K65879-01.jpg


 

Boeing a présenté le dernier exemplaire de Boeing Business Jet, basé sur le B737-900ER, a été équipé avec ses intérieurs VIP personnalisés pour Jet Aviation à Bâle, en Suisse. Le BBJ 3, est actuellement en vente, si l'extérieur demeure "vert" ou non peint, prêt pour une livrée qui sera sélectionnée par son nouveau propriétaire.

La portée du BBJ 3 dépasse celle des autres jets d'affaires de sa catégorie. Il peut voler 4,900 miles nautiques,  plus de 1.500 miles nautiques (3 heures) plus loin que son concurrent direct. Le BBJ 3 dispose également, pressurisation inférieure d’altitude cabine à 6.500 pieds par rapport aux 8000 pieds d'autres jets d'affaires. Cela permet aux passagers du BBJ d’arriver à leur destination détendu et reposé sans se sentir décalage horaire.

L'intérieur de la cabine est terminée dans un cadre lumineux, bois de sycomore haute brillance, avec boiseries en marqueterie artisanale intégré dans le panneau d'entrée. Il dispose d'un grand salon principal et une zone plus petite pour le personnel, une salle à manger et une chambre à coucher avec un lit queen-size et une salle de bains avec une douche. A ce jour, sept BBJ 3 ont été commandés.


 

K65879-02.jpg


 

John Travolta vante les mérites du Challenger 350 :


 

ebace 2013,ec175,falcon 2000s,learjet 75 bbj 3,ebace avia news


 

Et pour terminer, je ne pouvais passer sous silence la prestation de l’acteur et pilote passionné qu’est John Travolta, qui nous a vanté le Challenger 350 de Bombardier.

L’acteur a eu en effet le privilège de tester le simulateur de vol du futur Challenger  350 (dont je vous parlais dans un article antérieur). 

 

«Je me sentais comme un astronaute", a déclaré l’acteur à Genève. «Nous avons fait un décollage et une montée directement à 41.000 pieds. Cet avion va certainement battre des records. C'est comme un ange nostalgique. L’acteur s’est également enthousiasmé sur l’avionique : "Les écrans de vol sont tellement clairs et les pilotes aiment cela. La conscience de la situation est supérieur à tout ce que je n’ai jamais vu. C'est un avion ayant un pilotage véritablement ergonomique et j'en veux un. "

 

Photos : 1 Vue d’ensemble du statique 2 EC175 VIP 3 Learjet 75 4 Falcon 2000S 5 Intérieur BBJ 3 6 John Travolta pour le Challenger 350 @ Pascal Kümmerling

EBACE : présentation du Pilatus PC-24 !

1278979_pic_970x641.jpg


Salon aéronautique de l’aviation d’affaires, ce matin à 10H30, le constructeur de Stans a levé le rideau sur son dernier né le PC-24. Cela fait un peu plus d’une année que l’on sait que le constructeur suisse prépare une grande nouveauté avec le premier Jet  (d’affaires)conçu dans notre pays. Pilatus entre dans la cour des grands, mais aussi à un moment ou la concurrence fait rage sur le secteur des jets.

Une nouvelle ère : 

 

DSC_3056.jpg


L’arrivée du PC-24, soit un biréacteur, soit le premier avion à réaction jamais construit par l’avionneur de Stans, le premier avion à réaction jamais construit par l’avionneur de Stans, sonne comme le début d’une nouvelle ère dans l’histoire de l’entreprise et l’aéronautique dans notre pays. Pilatus à investit près de 400 millions de francs, le projet du PC-24 est audacieux, alors que la concurrence se durcit actuellement sur le marché des jets d’affaires avec l’arrivée de grands concurrents comme le brésilien Embraer ou le japonais Honda. De plus, le marché reste dominé par Gulfstream, Dassault et Bombardier. Cela dit, la réputation de fiabilité et de robustesse des Pilatus en fait un sérieux nouvel entrant sur ce marché.

Le PILATUS PC-24 : 

 

DSC_3063_2.JPG


Le Pilatus PC-24 pourra accueillir de quatre à huit passagers dans un confort très haut de gamme. Le client aura à choix divers aménagements, la cabine dispose d’un système de lumières LED et peut être dotée d’un équipement de bureau complet. La cabine peut également être réaménagée pour transporter une moto par exemple, en plus, de quatre passagers. Une large porte cargo héritée du PC-12 permet un chargement aisé du même coup une re-configuration très rapide de l’avion. Pour la motorisation, Pilatus a fait appel à deux réacteurs Williams FJ44-4A. L’avionique est spécifique à choix à un ou deux pilotes. L’avion dispose du système Pilatus aceTM développé en partenariat avec Honeywell qui offre une simplicité de fonctionnalités qui permet aux pilotes une meilleure convivialité grâce à un concept intuitif et obtenu avec les quatre écrans 12 pouces. Un système de référence inertiel (IRS) garantit une excellente fiabilité et permet aux informations d’être affichées au bon endroit et sans délai. Le système comprend également la synthèse de la vision, un automanette, un système graphique de planification de vol, un système d'évitement des collisions (TCAS II), et l’alignement de piste avec une capacité de guidage vertical (LPV).De plus, le PC-24 est le seul avion à disposer du système : Unique Puissance modeTM qui permet une alimentation en énergie pour alimenter les systèmes électriques y compris le chauffage et la climatisation de manière indépendantes de toute source d'énergie au sol.

 

Sans titre.png


Le nouvel appareil atteindra une vitesse maximale de 787 km/h et une distance de 3610 km avec quatre passagers. La production commencera début 2014 et il sera commercialisé en 2017. Le PC-24, surnommé le premier «Super Versatile jet», sera vendu environ neuf millions de francs. Il pourra être transformé en petit avion cargo ou médical.

 

DSC_3060.jpg


Commentaires : 

Se faire une place dans parmi les nombreux appareils présents sur le marché, ne sera pas chose simple pour le dernier né de Pilatus, cependant, le PC-24 dispose de plusieurs atouts majeurs et uniques avec une très grande polyvalence héritée du PC-12, des capacités de décollage très courts doublé d’une capacité à se poser n’importe où. On retrouve dans cet avion un mélange de ce qui a fait le succès des célèbres PC-6 et PC-12.

 

1278981_pic_970x641.jpg


Photos : 1 @ 4 Images de synthèse Pilatus Aircraft  2 La maquette apparait sous les lumières à EBACE 3 Le Cockpit 4 L’intérieur avec Oscar Schwenk Président du conseil d’administration de Pilatus @ Pascal Kümmerling


20/05/2013

Salon EBACE, lancement du Challenger 350 !

challenger350_exterior.jpg


 

Genève, le Salon d’aviation d’affaires EBACE ouvre ses portes avec l’annonce du constructeur Canadien Bombardier du lancement en partenariat avec NetJets du Challenger 350.

Pour marquer l’introduction du Challenger 350, une maquette de ce tout nouveau modèle de la catégorie Super intermédiaire est présentée lors de l’édition d’EBACE 2013. 

 

Challenger 350 : 

 

Performance et efficacité :

 

Le biréacteur Challenger 350 offrira les performances accrues des deux nouveaux moteurs Honeywell HTF7350, produisant chacun 7 323 lb-pi (32,57 kN) de poussée et des émissions réduites, une meilleure efficacité aérodynamique grâce à ses nouvelles ailettes de bout d’aile inclinées et pourra transporter huit à dix passagers sur 3 200 NM (5 926 km). Le biréacteur Challenger 350 assure une impressionnante montée directe à 13 106 m (43 000 pi).

 

Confort :


 

CL300-R0079_Rev6 Cabin Lkg Aft - 11-17 High.jpg


 

Avec son plancher plat et la cabine la plus large de sa catégorie, le biréacteur Challenger 350 est équipé d’un intérieur entièrement nouveau dont les hublots plus grands laissent entrer davantage la lumière du jour. Ainsi, ce biréacteur offre aux passagers confort, technologie et productivité de pointe. Équipé du système de gestion cabine HD de dernière génération de Lufthansa Technik, la cabine intègre une toute nouvelle conception de la façon dont le passager contrôle son environnement, et est assortie de fauteuils aux lignes contemporaines, d’un nouvel office modulaire et du rebord latéral le plus évolué de l’industrie qui, avec son authentique garniture en métal, est une première en design d’intérieurs d’avions d’affaires.

 

Avionique :

 

Le poste de pilotage du biréacteur Challenger 350 sera doté de la suite avionique évoluée
Rockwell Collins Pro Line 21. Les fonctionnalités de cette nouvelle suite avionique comprennent, entre autres, la vision synthétique, un système de référence inertiel double, un environnement de poste de pilotage entièrement sans papier et un radar météo à balayage multiple. Ce nouveau système avionique procurera aux pilotes une meilleure conscience situationnelle et réduira leur charge de travail.

 

Le Challenger 350 sera un appareil véritablement transcontinental, avec un rayon d’action de 6’083 km. Capable de transporter confortablement jusqu’à dix passagers entre Genève et Lagos ou Moscou et Dubaï ou Londres à Tel Aviv.

 

Commande de NetJets : 

 

La société NetJets Inc, a passé commande pour 75 avions d’affaires Challenger 350 dont les livraisons doivent commencer en 2014. 


 

bombardier aéronautique,netjets inc,challenger 350,ebace 2013,avia news ebace


 

Photos : 1 Challenger 350 image de synthèse 2 Intérieur 3 Découverte de la maquette sur le stand Bombardier @ Bombardier Aerospace

Tyrolean Jet Services (TJS) reçoit des AC319 et G550 !

tjs_acj319_oe_lov_.jpg


Tyrolean Jet Services (TJS) augmente sa capacité aérienne avec la mise en service de deux Airbus AC319 t un Gulfstream G550. Il s’agit là de la plus grande expansion du groupe autrichien depuis 1978.

Pour la compagnie autrichienne, il s’agit d’une augmentation du potentiel particulièrement intéressant en cette période difficile, avec des appareils offrant de grandes qualités. Discrètes, mais efficace, TJS a pour but de satisfaire sa clientèle au plus haut niveau de prestations.

Tyrolen Jet Service  (TJS) :

Cette petite compagnie charter spécialisée dans les vols d’affaires, existe depuis 1978, date de sa création. Fondée à ses début sous le nom d’Innsbruck aviation, elle fut rebaptisée Tyrolean jet services (TJS).  Depuis plus de 30 ans maintenant, TJS entretien un réseau d’avions d’affaires biréacteurs (Cessna Citation JetII, Citation VII, Dornier Corporate Jet 328 et Bombardier Global Express) qui trouve un équilibre entre les propriétaires et les clients.

Comme la plupart des entreprises spécialisées dans le créneau des jets d’affaires TJS permet à ses clients d’être propriétaire ou copropriétaire d’un jet si ceux-ci le désirent.


 

tjs_g550.jpg


Photos : 1 AC319 2 Intérieur G550 @ TJS