12/06/2013

L’US Army devrait acheter jusqu’à 215 hélicoptères Chinook!

USA6332_CH47F.jpg


RIDLEY CANTON, L’US Army vient de passer commande au constructeur Boeing de 177 hélicoptères CH-47F «Chinook» pour un montant de 4 milliards de dollars. Le contrat prévoit également des options pour 38 «Chinook» additionnels. Les livraisons débuteront en 2015.

Le CH-47F «Chinook» : 


 

CH-47F_Chinook_Cockpit_Master.jpg


Le premier vol du prototype YCH-47A Chinook, eut lieu le 21 septembre 1961. Il était alors produit par Vertol Aircraft Corporation, devenue par la suite Boeing-Vertol puis Boeing Helicopters. L'appareil fut ensuite progressivement développé pour ce muer en modèles C et D.

Il fut construit également sous licence par Kawasaki au Japon et Meridionali en Italie.

L'US Army transforma 479 CH-47A/B/C en modèles D à partir de 1982. Actuellement, ces appareils  sont en cours de transformation au standard CH-47F ICH (Improved Cargo Helicopter).

Au Etats-Unis le 160Th SOAR  est la seule unité d'opérations spéciales à utiliser le Chinook. En octobre 2011, plus de 1’180 exemplaires avaient été construits.

Un record de longévité pour cet hélicoptère constamment modernisé : engagé massivement lors des conflits du Vietnam, lors de la première Guerre du Golfe, puis la seconde et en Afghanistan.

Le Chinook est devenu l'épine dorsale du transport au sein de l'armée américaine depuis l'époque du Vietnam, il a  révolutionné la façon de déplacer des troupes et des fournitures de combat  et sauver de nombreuses vies.

Boeing a livré plus de 1’200 hélicoptères «Chinook» à 18 opérateurs à travers le monde depuis la livraison du premier appareil à  l'armée américaine le 16 août 1962. Plus de 800 sont en service aujourd'hui, pour des missions aussi diverses que la conduite du combat, le transport de fret et des missions de secours humanitaires.

 

A ce jour, le CH-47F est livré au Canada (15) à l’Angleterre nommé MK6 (14) et L’Inde à choisi le CH-47F en octobre dernier.

3691726643.jpg

Photos : 1 & 3 CH-47F «Chinook» en vol 2 Le cockpit @ Boeing


22:14 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ch-47f chinook, us army |  Facebook | |

Boeing livre le 1er C-17 à l'Indian Air Force !

SEF13-05149-001_IndiaC17_med.jpg

 

 

LONG BEACH, Californie, L'Indian Air Force (IAF) vient de réceptionné hier, son premier avion de transport tactique lourd Boeing C-17 « Globemaster III ». L’avion à quitté les installations de Boeing pour rejoindre l’Inde. Selon le calendrier, le constructeur américain Boeing va livrer quatre autres C-17 à l’IAF cette année et cinq en 2014.

 

Le premier avion a été transféré hier, après l'achèvement de son programme d'essais en vo,l qui a eu lieu depuis les installations d’Edwards Air Force Base à Palmdale, en Californie. Les essais et la livraison ont été effectués en conformité avec le calendrier initial.

 

Le C-17 Globemaster III :

Conçu pour le transport multi missions de matériel militaire (troupes, logistique et évacuation sanitaire) le Boeing C-17 Globemaster III a effectué son premier vol en 1991 pour ensuite commencer sa carrière en 1993. L’avion à l’origine dessiné par MC-Donnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 Black-Hawk, par exemple.

A ce jour le C-17 est employé dans l’US Air Force, au Canada, en Angleterre, Australie et il est commandé par le Qatar, les EAU et l’Inde.

 

Photo : le premier C-17 de l’IAF @ Boeing

L’A350 volera ce vendredi !

 

air-journal_Airbus-A350_XWB_out_of_paint_shop_4.jpg

 

 

TOULOUSE, Airbus confirme que le vol inaugural de l’A350-900 est confirmé pour ce vendredi à 10H00.

Il reste encore une série une série d’essais avant ce premier vol, en effet, Airbus doit encore terminer les essais de "roulage à grande vitesse", c'est-à-dire des "rejected take-off", des décollages avortés et des "tests de freinage à grande vitesse", qui doivent être passés avec succès avant que l'avion ne soit autorisé à décoller.

 

Photo : A350-900 @ Airbus

11/06/2013

Châteaudun : « Retour vers le passé »!


Le dimanche 2 juin 2013 s’est déroulée la journée de la Base Aérienne 279 « Lieutenant-BEAU » à Châteaudun, sous un soleil radieux. Châteaudun n’est pas une base aérienne comme les autres, elle est à la fois entrepôt de l’armée de l’air, plate-forme aéronautique, et mémoire de l’aéronautique militaire française avec le conservatoire d’aéronefs non opérationnels préservés et exposés (CANOPEE).

IMG_2361.jpg


 

Les milliers de visiteurs ont ainsi pu admirer sur le statique ou en hangar des avions de chasse et d’école retirés du service qui ont marqué l’histoire de l’armée de l’Air. Des avions avec de belles livrées étaient présentés notamment le Mirage 2000C spécialement décoré pour la dissolution du 1/12 de Cambrai, le Mirage 2000N du Dauphiné.


 

IMG_2301.jpg


 

Des avions uniques complétaient le panel, comme le Rafale C-01 tout noir et un Jaguar ayant participé à l’opération Daguet en 1991 en Irak et rentré miraculeusement après avoir été touché par un missile sol-air.


 

IMG_9684.jpg


 

Ils ont pu découvrir également au travers de différents stands, l’armée de l’air et ses métiers.

C’est le début d’après-midi, le meeting commence présidé par le Chef d’Etat-major de l’armée de l’Air, et commenté et animé par l’équipe du car podium de l’armée de l’air. C’est le petit hélicoptère école rouge et blanc EC-120 Colibri et baptisé «Calliope» qui assure l’ouverture du spectacle. Il effectue une démonstration de voltige présentant l’extrême manœuvrabilité de cet appareil.

A peine posé, que décollent les deux Mirage 2000N des Ramex Delta. Particularité, ils réaliseront deux présentations « tactiques » dans l’après-midi pour le plus grand plaisir des spectateurs. Place aux parachutistes de l’équipe de France qui viennent de sauter du C-160 Transall qui a décollé précédemment. Ils ont effectué une démonstration spectaculaire de voile contact à trois, fantastique !!!


 

IMG_2954.jpg


 

Tandis que s’éloigne le Caracal qui reviendra faire sa démonstration, un moment unique, voici que deux Mirage F1-CR décollent pour une série de vols tactiques. L’un d’eux est spécialement décoré pour les 100 ans de la Reco ; profitons-en car en 2014 ce sera la retraite pour ce fabuleux chasseur !

IMG_3077.jpg

Apres la Reco, place à la RESCO et l’EC-725 Caracal qui a effectué comme de coutume un simulacre de récupération d’un pilote tombé derrière les lignes ennemies.

 

 

 

Deux anciennes gloires de l’armée de l’air française décollent tour à tour, un MD-311 Flamant puis un magnifique Fouga Magister. Passons du romantisme des avions anciens à la voltige aérienne de haute volée avec la première prestation de l’Escadron de Voltige de l’Armée de l’Air (EVAA) et son Extra 330 qui a encore une fois exécuté un programme free-style de toute beauté.

Tandis que s’éloigne tranquillement l’Extra, voici que le capitaine Benoit Planche « TAO » décolle avec son Rafale équipé pour la première fois des fameux « smokes ». Que du bonheur quand le pilote de l’équipe Rafale Solo Display (RSD) se prend pour le célèbre Sea Fury aux couleurs de l’Australian Navy ! Le programme 2013 est sublimé par les smokes, félicitations à toute l’équipe pour ce magnifique programme.


 

IMG_4215.jpg


 

Le Rafale redécollera juste avant la Patrouille de France pour le plus grand bonheur de tous les visiteurs et participants.

Changement de registre, après le RSD, voici que décollent deux Mirage 2000-5 et un TBM-700 pour présenter une simulation de Mesure de Sureté Aérienne (MASA) et de police du ciel.

Premier visiteur étranger du meeting, le SAAB J-105, qui a offert une petite démonstration en vol ponctuée par un passage lent avec train sorti… Première patrouille à prendre l’air, voici les Cartouche Doré avec leurs TB-30 Epsilon qui nous ont offert leur programme 2013. Après que les Ramex aient effectué leur deuxième passage, voici le second invité étranger, le magnifique F-16 tout d’orange vêtu, venu tout droit des Pays-Bas. L’équipe du Solo Display néerlandais a proposé aux milliers de spectateurs une fantastique démonstration de puissance. Il est à noter que c’est la seule apparition de cet avion en France et c’était à Chateaudun.

IMG_6257.jpg

Nous approchons de la fin, c’est au tour du capitaine Michaël Brocard et du Rafale Solo Display de kidnapper le ciel et de proposer pour la première fois au public, le programme qui sera proposé lors du prochain Salon du Bourget.

 

Les Alpha Jet tricolores roulent tandis que le Rafale termine sa démonstration. C’est le moment tant attendu par le public, la Patrouille de France va exécuter son « ruban 2013 » celui même qui célèbre ses 60 ans d’existence, et qui a été proposé le week-end précédent à Salon de Provence.

Le meeting de la Journée de la base aérienne de Châteaudun s’achève, sous un beau soleil, les spectateurs sont ravis du spectacle, et nous repartons avec de magnifiques souvenirs.


 

IMG_9059.jpg


Photos et textes de Laurent Casaert correspondant «avia news en» France

L’hélicoptère hybride X3 a atteint la vitesse de 472 km/h !

 

X3_copyright_Alain_ERNOULT_624905_490_318.jpg

 

MARIGNANE, Le X3 d’Eurocopter a franchi le jalon historique de 472 km/h en évoluant à une altitude d’environ 10 000 pieds (3 048 m) pendant un vol qui a duré 40 mn dans la région d’Istres, dans le sud-est de la France. Ce vol marque une nouvelle étape dans la longue liste de succès déjà enregistrés par ce démonstrateur technologique à grande vitesse et à coût maitrisé. Ce système à décollage et atterrissage vertical, combine à la fois la vitesse d’un avion à turbopropulseurs et les capacités de vol complètes d’un hélicoptère.

Le X3 est équipé de deux moteurs RTM 322 qui entraînent un rotor principal à cinq pales, avec deux hélices installées de part et d’autre de l’appareil sur des ailes fixes de faible envergure. Ces moteurs bénéficient d’une architecture à l’état de l’art et offrant un fort potentiel de croissance de puissance. Le RTM 322 qui motorise le X3 est basé sur celui du NH90. Il intègre également un FADEC répondant aux exigences de ce démonstrateur haute vitesse.

Le concept X3 est parfaitement adapté aux missions nécessitant de vols à grande vitesse sur de longues distances, tout en conservant des capacités complètes de vol vertical et stationnaire – le tout à un coût très abordable. Eurocopter envisage une large gamme d’applications potentielles pour cette configuration hybride – missions de recherche et sauvetage sur de longues distances, patrouilles de garde-côtes, missions de surveillance aux frontières, transport de passagers, opérations offshore et navettes interurbaines. L’association entre une vitesse de croisière élevée et d’excellentes performances de décollage et d’atterrissage verticaux convient également parfaitement aux missions militaires dans le cadre des opérations des forces spéciales, au transport de troupes, aux missions de recherche et de sauvetage au combat (RESCO) et aux évacuations médicales.

Le X3 a été développé dans le cadre d’un programme mené par Eurocopter dans des délais extrêmement courts, en se basant sur la cellule d’un hélicoptère Dauphin. Pour ce vol exceptionnel, le démonstrateur était équipé d’un carénage de tête rotor permettant de réduire la traînée, retombée directe des essais à grande vitesse conduits par l’entreprise dans les années 1990 avec le Dauphin DGV (Dauphin à Grande Vitesse). Il bénéficiait également de carénages spécifiques sur le train d’atterrissage. Le Dauphin DGV avait déjà permis à Aérospatiale, l’une des sociétés constituantes d’Eurocopter, d’établir en 1991 un précédent record de vitesse sur hélicoptère, 200 noeuds.

Dominique Fournier, ingénieur navigant d’essais Eurocopter, qui était à bord du X3 avec Hervé Jammayrac, le pilote aux commandes pour ce vol historique, rappelle qu’au-delà de l’aspect symbolique du record de vitesse, cette campagne d’essais à grande vitesse permet de recueillir des données scientifiques essentielles : « Ces vols nous permettent de mieux explorer le comportement des rotors principaux et d’évaluer l’efficacité du carénage que nous avons ajouté sur le moyeu de rotor principal ,ce qui permettra d’améliorer encore l‘effet de la traînée sur l’ensemble de la gamme Eurocopter. ».

En incluant les derniers vols de ces jalons, le démonstrateur X3 a cumulé au total plus de 140 heures de vol depuis son premier décollage en septembre 2010. Après avoir facilement dépassé les objectifs initiaux d’Eurocopter fixés à 220 noeuds, la vitesse du X3 a été progressivement augmentée, en confirmant les excellentes qualités de vol et de manoeuvrabilité, ainsi que les capacités exceptionnelles d’accélération et de décélération de cette configuration hybride. En atteignant les vitesses respectives de 472 et 487 km/h, Eurocopter confirme toutes les potentialités qu’offre ce concept.

 

 

162852500.jpg

Photos : 1 Le X3 avec un L-39 lors de son vol historique 2 le X3 @ Eurocopter

14:22 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, x3, hélicoptère hybride |  Facebook | |