29/04/2013

ATR -600 certifiés !

ATR-72-TRIP.jpg


Le constructeur d’avions turbopropulseurs ATR est heureux d’annoncer que les ATR de la nouvelle série « -600 » viennent d’obtenir leur certification de la FAA, l’Agence Fédérale de l’Aviation américaine. Cette certification, qui concerne autant l’ATR 42-600 que l’ATR 72-600, permettra désormais l’entrée en service de ces nouveaux avions dans les pays qui requièrent la certification de la FAA et non pas de l’EASA, l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne. Dans le cadre de la coopération entre les deux agences, la FAA s’est en partie appuyée sur le travail qui avait été réalisé par l’EASA pour octroyer leur certification aux deux modèles de la famille ATR « -600 ».

L’ensemble des tests de l’EASA, complété par les vols faits par les pilotes d’essai de la FAA, a permis de valider le bon fonctionnement des nouveaux systèmes et équipements installés à bord de l’appareil, notamment sur sa nouvelle avionique : nouveau « glass cockpit » à 5 écrans LCD ainsi que de nouveaux systèmes de communication, navigation, surveillance, FMS (système de gestion du vol), Pilote Automatique, gestion des alertes et ordinateur MPC (intégrant notamment des fonctions de maintenance et protection avion).

« L’obtention de cette nouvelle certification va nous permettre d’élargir l’horizon commercial et opérationnel de notre famille d’avions », a déclaré Filippo Bagnato, Président Exécutif d’ATR. « Depuis leur lancement, les ATR -600 sont devenus les avions régionaux de moins de 90 sièges les plus vendus au monde, un succès confirmé par ailleurs par leur grande fiabilité opérationnelle et par leur popularité auprès des passagers. Nous sommes convaincus que la certification de la FAA va nous ouvrir des portes sur des marchés à fort potentiel, autant pour le remplacement d’avions turboprops de générations précédentes que pour remplacer des jets de moins en moins rentables ».

Depuis le lancement du programme des nouveaux ATR 42-600 et ATR 72-600 en Octobre 2007, ATR a reçu des commandes pour plus de 300 appareils de cette nouvelle série. A ce jour, près de deux tiers des avions régionaux de moins de 90 sièges en commande dans le monde sont des ATR de la nouvelle série « -600 ».

Photo :  ATR 72-600 Trip @ ATR Aircraft

21:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr aircraft, atr 72-600, atr 42-600 |  Facebook | |

La Norvège confirme le F-35 !

f35jdam.jpg

 

OSLO, si plusieurs pays s’interrogent sur l’achat du Lockheed-Martin F-35, la Norvège a choisi de poursuivre sa collaboration avec l’avion américain. Le gouvernement norvégien a demandé l'approbation du parlement du pays dans le but d’acquérir six avions F-35 « Lightning II » dont la livraison sera agencée dès 2017.

 

Le terme de l’acquisition prévoit que la Norvège réceptionne par étape le F-35 avec un appareil par année jusqu’en 2024. Cette nouvelle commande de la Norvège viendra compléter les quatre appareils déjà en commande, qui serviront à la formation des équipages et du personnel au sol et dont, la réception s’étalera de 2015 à 2016.

 

Au total, la Norvège prévoit de se doter d’une flotte de 52 Lockheed-Martin F-35 « Lightning II ». Le coût total du programme F-35 norvégien est estimé à près de 62,6 milliards de couronnes (10,65 milliards de dollars). Il s’agit de la plus grosse dépense jamais réalisée en matière d’armement pour ce pays.

 

 

La Norvège et le F-35 :

 

La Norvège a rejoint le programme F-35 en tant que partenaire dans le développement du système et de la phase de démonstration. En novembre 2008, le gouvernement norvégien a choisi le F-35 en remplacement de la flotte de F-16. En 2011, le gouvernement a approuvé l'acquisition de quatre avions d'entraînement avec les deux premiers F-35A conventionnels.

L'industrie locale bénéficie déjà de ce programme, Kongsberg développe le missile d'attaque interarmées pour l'intégration sur le F-35 afin d’étendre les capacités de lutte anti-surface.

 

Photo : F-35 A @ Lockheed-Martin

12:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : lockheed-martin, f-35, f-35 lightning 2 |  Facebook | |

28/04/2013

MiG prépare l’arrivée du MiG-29KUB !

14_MiG-29KUB_main.jpg


 

 

Les livraisons des 24 MiG-29K/KUB en version marine vont bientôt débuter. Les quatre premiers chasseurs MiG-29KUB vont prochainement rejoindre les Forces navales russes dans les semaines avenir.

 

Tous les chasseurs embarqués de type MiG-29KUB, seront mis à la disposition de la  flotte du nord d’ici 2015, selon les spécifications du contrat. Le ministère de la Défense et le constructeur aéronautique MiG ont signé un contrat prévoyant la livraison de 20 chasseurs embarqués MiG-29K et quatre MiG-29KUB. Ces appareils équiperont le croiseur porte-avions Admiral Kouznetsov, rattaché à la Flotte du Nord.


 

Korotkov2_main.jpg


En Russie et en Inde : 

Pour la première fois dans l'histoire récente des marchés russes, des appareils de la famille MiG sont équipés avec une avionique étrangère, soit des systèmes de navigation Sagem et Thales. La marine russe est le deuxième client pour les MiG embarqués après l'Inde, qui a déjà reçu 20 de ces aéronefs sur une commande globale de 45 appareils d’une valeur de près de 2 milliards de dollars.

 

Le 20 avril 2012 le  ministère de la défense indien a attribué RAC MiG, un contrat pour la formation des pilotes de la Marine Indienne sur  MiG-29K/KUB. Le programme de 10 semaines a débuté, peu après que le navire INS Vikramadity a débuté ses essais en mer.

 

 

 

Le MiG-29K/KUB :

Le MiG-19K/KUB est un appareil multi-rôles, destiné à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe,  tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MiG-29.

Cette nouvelle génération de MiG se classe au sein des appareils dit : 4+ multi-rôles destinés à la défense aérienne des missions des forces navales, la supériorité aérienne gagne, la mer et au sol la destruction des cibles avec la haute précision guidée jour et nuit des armes et dans toutes les conditions météorologiques.

Les MiG-29K/KUB sont basés sur les portes-avions dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage. Les principales innovations du MiG-29K/KUB sont :

- L'amélioration de la cellule avec environ 15% d'application de matériaux composites. 

- L'aile pliante est aménagée avec une amélioration du dispositif hypersustentateur.

- Système de contrôle  Fly-by-wire avec quadruple redondance.

- Réduction considérable de la signature radar.

- Augmentation de la charge des armes, stockées sur huit points externes.

- Augmentation de la capacité interne de carburant et en vol possibilité de ravitaillement.

La motorisation comprend deux moteurs Klimov RD-33MK avec puissance accrue, équipé d'une chambre de combustion sans fumée et le nouveau système de contrôle électronique (de type FADEC).

Les MIG-29K/KUB dispose d’un radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, le  "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le  "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles en tirs simultané de missiles. Par la suite, les MiG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA).

Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination destiné aux cibles terrestres.


 

15_MiG-29KUB_main.jpg


Photos : 1 & 3 Essais du MiG-29KUB sur porte-avions 2 pilote en vol  après un décollage depuis un porte-avions @ RAC MIG

Deux B787 ont volé ce week-end !

B787 ET-AOQ ETHIOPIAN.jpg



Suite à l’annonce de la FAA d’autoriser à nouveau les vols des Boeing B787 «Dreamliner», deux vols ont été effectués ces dernières 24heures avec succès.

 

Premier vol samedi :

 

Semedi matin, la compagnie Ethiopian Airlines a été la première à faire voler à nouveau un B787 «Dreamliner». Je suis très satisfait de voir que l'avion revole de nouveau et aussi que nous sommes les premiers", a dit le PDG d'Ethiopian Airlines, Tewolde  Gebremariam, à la presse avant le décollage. L'avion est retourné à Addis Abeba plus tard dans la journée.

 

ANA effectue un vol d’essais :


 

jpg.jpeg


 

Tokyo ce matin, un Boeing B787 opéré par la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) a effectué un test d'environ deux heures.  L'avion, qui embarquait des dirigeants de Boeing et ANA, s'est posé sans difficulté vers 10H50 locales (01H50 GMT) à Tokyo Haneda. Il avait décollé environ deux heures plus tôt du même aéroport.

Il s'agissait du premier test effectué au Japon avec un Boeing B787 dont les batteries ont été modifiées pour éviter de nouveaux incidents. L'appareil employé vient tout juste d'être techniquement mis à jour conformément aux exigences des autorités qui ont octroyé vendredi à ce modèle d'avion le droit de revoler sous diverses conditions techniques, après plus de trois mois d'interdiction.

D’importantes mesures :

Boeing a pris une série de mesures pour corriger les problèmes, mais malgrés les autorisations, il faut encore surveiller l’évolution des corrections apportées afin, de pouvoir prendre du recul et garantir une parfaite sécurité.

La directive précise les modifications que Boeing doit apporter aux «Dreamliners» en plus de la modification du système de batterie, les B787 devront être équipés d'une alimentation principale et auxiliaire et d'un nouveau programme de maintenance.

A ce jour 50 B787 sont en service au sein de 8 compagnies aériennes dans le monde: 840 avions ont été commandés et qui seront prochainement livrés seront équipés de ce nouveau système de batterie.

 

Vietnam Airlines prépare une nouvelle commande : 


 

B787_8_VietnamAirlines.jpg


 

Premier signe que les compagnies aérienne restent confiante dans le B787,  la Banque commerciale d'import-export du Vietnam, Eximbank, et la compagnie générale d'aviation du Vietnam, Vietnam Airlines, ont signé la semaine dernière, un contrat de prêt pour l'achat de B787. 

Selon le contrat, Eximbank prêtera à Vietnam Airlines 100 millions de dollars pour acheter huit B787. 

Photos : 1 B787 Ethiopian Airlines 2 B787 ANA 3 B787 Vietnam Airlines @ Boeing

 

26/04/2013

Un EC145 vol sans pilote !

exph-0177-12.jpeg


 

ISTRES, la capacité d’Eurocopter à intégrer dans sa gamme d’hélicoptères une technologie de vol sans pilote a été validée par un programme de démonstration OPV (Optionally Piloted Vehicle) réalisé avec un EC145 effectuant un circuit comprenant le déploiement d’une charge extérieure sous élingue ainsi qu’une mission d’observation.

 

Réalisé sur la base de l’armée de l’Air française d’Istres (Bouches-du-Rhône), dans le sud de la France, le programme a été dévoilé ce jour lors d’une démonstration de vol avec et sans pilote. Des vols similaires avaient déjà eu lieu plus tôt en avril. Cette technologie étant pleinement validée, Eurocopter se trouve désormais en position de poursuivre le développement de ses capacités de vols OPV sur la totalité de sa gamme d’hélicoptères légers, moyens et lourds – permettant ainsi à ces aéronefs de voler avec ou sans pilote.

 

La présentation réalisée ce jour, comme pour les vols précédents, faisait appel à un plan de vol en quatre dimensions téléchargé sur l’hélicoptère, les points de départ et d’arrivée étant situés au niveau de la piste 15/33 de la base aérienne d’Istres. Après un décollage automatique, l’EC145 a effectué un circuit passant par de multiples points de cheminement préprogrammés, réalisant un vol stationnaire à mi-parcours pour déployer une charge extérieure sous élingue. L’EC145 a poursuivi sa route par une mission d’observation, suivie d’un atterrissage automatique.


 

exph-0177-21.jpeg


Pour livrer la charge extérieure, l’hélicoptère est passé en mode stationnaire, permettant au contrôleur de la station sol d’entrer les données de commande de vol destinées à orienter l’EC145 au-dessus du point de largage. Le contrôleur au sol a ensuite transmis une commande permettant de libérer la charge, une fois cette dernière et l’hélicoptère correctement positionnés.

Les capacités de vol OPV ont été développées dans le cadre d’un programme financé en interne et coordonné par une équipe du site de Donauwörth, en Allemagne. Les essais initiaux avec un pilote à bord de l’EC145 pour surveiller le processus ont eu lieu à Donauwörth puis à Istres.

Le démonstrateur EC145 est un hélicoptère biturbines servant de banc d’essai, équipé d’un système de commandes de vol automatique (AFCS) quatre axes de type dual duplex, et des systèmes de navigation les plus récents. L’appareil est également équipé d’une baie avionique OPV de type « plug in », sous les sièges pilotes, contenant les sous-systèmes nécessaires aux liaisons de données.

La visibilité pendant les vols sans pilote de l’EC145 était assurée par des caméras embarquées qui retransmettaient les images vers la station au sol. Elles étaient complétées par une caméra extérieure permettant d’obtenir des images infrarouge et des images de plein jour.

Le système OPV d’Eurocopter a été configuré pour permettre le téléchargement depuis la station au sol des plans de vol en quatre dimensions. Le système comprenait également des capacités automatiques de vol stationnaire-atterrissage en cas de dégradation majeure.


 

exph-0177-24.jpeg


Photos : 1  l’EC145 sans pilote 2 le poste de pilotage «vide» 3 le pilotage à distance @ EADS/Eurocopter  Charles Jérôme Deulin