15/07/2013

Début des formations sur PC-7 MKII pour l’IAF !

 

20379627.jpg

  

 

 

Hyderabad, base aérienne de Dundigal en Inde, l'armée de l'air indienne a débuté la formation de ses élèves-pilotes sur le Pilatus PC-7 Mk II, marquant ainsi la reprise de la formation de base des futurs pilotes de l'armée de l'air.

 

 

Iron-Fist-2013-Pilatus-PC-7-IAF-01-R[3].jpg

 

 

 

 

A ce jour, 14 Pilatus PC-7 Mk II ont été livrés à l’école de pilotage de l’armée de l’air indienne. D’ici la fin de l’année 80 cadets seront en formation sur l’avion suisse. Le constructeur Pilatus assure la maintenance et le soutien logistique complet.

 

 

 


"L'induction de PC-7 Mk II comme avion d'entraînement de base dans l'IAF est un point de repère très important dans la quête de notre nation pour moderniser les forces armées", a déclaré le ministre de la défense indienne Jitendra Singh.

 



" Le Pilatus se révèle déjà être une plate-forme idéale et extraordinaire qui permet de former les stagiaires ab initio sur les nuances de vol de base et la préparation à l'avionique moderne. L’avion fournit une base solide et facilitera une transition en douceur vers l’appareil école avancé de type  Hawk " a déclaré Air Chief Marshal NAK Browne.


 

 

 

La commande de l’Inde compte actuellement 75 avions Pilatus PC-7 MKII, les discussions sont déjà au programme pour une seconde tranche. Au total l’Inde a besoin de 175 appareils.

 

 

Jitendra-Singh.jpg

 

 

 

 

  
Photos : Pilatus PC-7 MK II à Dundigal @ IAF



 

 

 

 

 

14/07/2013

Forte hausse du trafic passagers !

DSC.195.jpg




L’Association du transport aérien international (IATA) a dévoilé ses statistiques sur le transport aérien mondial de passagers pour le mois de mai, qui indiquent que les voyages aériens continuent d’augmenter à un rythme soutenu. Les marchés en émergence ont eu la plus forte croissance. Si on compare à l’année précédente, la demande globale a augmenté de 5,6 % tandis que la croissance de la capacité a augmenté de 5,2% hissant de 0,3 point de pourcentage le coefficient d’occupation des sièges qui a atteint 78,1 %.

 

Marchés passagers internationaux :

 

La demande dans le secteur passagers internationaux en mai était en hausse de 5,7 % par rapport à l’année précédente, tandis que la capacité augmentait de 5,6 %. Le coefficient d’occupation était inchangé, à 77,0 %. La plus forte croissance a été observée dans les marchés émergents d’Afrique, d’Amérique latine et du Moyen-Orient.

 

Les transporteurs d’Europe ont enregistré une croissance de 5,6 % des services internationaux par rapport à mai 2012. La tendance sous-jacente de croissance s’est aussi accélérée, ce qui laisse supposer que l’amélioration de la confiance des consommateurs et des milieux d’affaires en Europe pourrait favoriser une plus forte croissance de la demande. La croissance de capacité de 4,4 % a fait augmenter de 0,9 point de pourcentage le coefficient d’occupation qui a atteint 79,1 %, le second plus élevé parmi les régions.


 

DSC-425.jpg


 

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une hausse de 3,7 % du trafic international en mai, par rapport à l’année précédente, ce qui a été plus que contrebalancé par une augmentation de capacité de 5,5 %. Le coefficient d’occupation a ainsi diminué de 1,3 point de pourcentage pour s’établir à 74,1 %. La faiblesse de la demande correspond à la baisse de confiance des milieux d’affaires dans les grandes économies asiatiques et au ralentissement de la croissance du commerce. En particulier, la croissance du PIB en Chine a été inférieure aux attentes au premier trimestre et la confiance des milieux d’affaires a baissé à des niveaux qui indiquent une contraction de l’activité manufacturière.

 

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une croissance de 3,0 % du trafic international en mai, par rapport à mai 2012. Il s’agit de la plus faible augmentation parmi toutes les régions, mais avec une augmentation de capacité de seulement 1,7 %, le coefficient d’occupation a augmenté de 1,1 point de pourcentage pour atteindre

83,4 %, le plus élevé parmi les régions. Le taux de croissance en mai représente près du double du taux de croissance depuis le début de l’année (1,6 %), mais le portrait économique sous-jacent est moins positif. L’activité manufacturière aux États-Unis a ralenti pour un troisième mois consécutif en mai. De plus, le volume des échanges commerciaux semble plus faible que la tendance mondiale.


 

Delta_Air_Lines_B767-432ER_N826MH.jpg


 

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré la plus forte croissance de trafic en glissement annuel, soit 11,7 %. Mais avec la capacité en hausse de 12,8 %, le coefficient d’occupation a fléchi de 0,7 point de pourcentage pour s’établir à 73,5 %. La demande de transport aérien au Moyen-Orient et en Afrique a été favorisée par l’expansion soutenue des volumes d’échanges commerciaux depuis la fin de 2011.

 

Les transporteurs d’Afrique affichent une hausse de 9,8 % du trafic en mai, la seconde plus importante parmi toutes les régions. En plus de réagir à l’augmentation du commerce, les transporteurs d’Afrique ont aussi profité de l’augmentation soutenue des échanges attribuable aux liens commerciaux qui se développement avec l’Asie et le Moyen-Orient, ainsi que de la forte croissance du PIB des économies locales, en particulier dans l’ouest de l’Afrique. La capacité a augmenté de 7,4 % en mai, et le coefficient d’occupation était en hausse de 1,4 point de pourcentage, à 66,2 %.

 

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une augmentation de 7,9 % de la demande par rapport à mai 2012, tandis que la capacité était en hausse de 8,9 %, faisant baisser le coefficient d’occupation de 0,7 point de pourcentage, à 77,4 %. Les perspectives du secteur des voyages aériens dans la région semblent bonnes, les volumes commerciaux étant en forte expansion au second trimestre.


 

2256292.jpg


 

Photos : 1 A330 Air Edelweiss 2 A320 Lufthansa @ Pascal Kümmerling 3 B767 Delta @ Delta 4 A380 Thaïairways @ Y.L.Yim

Le Sukhoi SU-34 «Fullback» en service !

su34-100.jpg


 

 

Le premier lot du bombardier tactique Sukhoi SU-34 «Fullback» de première ligne en officiellement entré en service au sein de l'Armée de l'Air russe. La cérémonie de transfert des bombardiers de première ligne SU-34 de série pour l'armée de l'air russe a eu lieu au début de mois de juillet de manière discrète, au sein des installations du constructeur Sukhoi - VP Tchkalov à Novossibirsk.Trois avions supplémentaires ont décollé pour rejoindre le lieu de leur déploiement. 

 

 

Les premiers Sukhoi SU-34 ont été livrés à fin 2012 et de l'avis des militaires montrent, des performances élevées. La société Sukhoi accorde une attention particulière à l'entretien de haut niveau de préparation au combat et de la maîtrise de l'utilisation de combat du SU-34. Le principal indicateur de la fiabilité de l'appareil (la période de temps entre deux pannes sur le terrain et dans les airs) s'est avéré correspondre aux caractéristiques énoncées par le constructeur.

 

A terme, Sukhoi doit fournir 92 chasseurs-bombardiers polyvalents SU-34 d’ici 2020. Ce marché est l'un des contrats d'achat d'avions de combat les plus importants depuis la chute du mur de Berlin, sa réalisation permettra de remplacer une bonne partie des SU-24 « Fencer » équipant actuellement les Forces de l'air russes.

 

 

Le Sukhoi SU-34 «Fullback» : 

 

Le SU-34 peut attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps en utilisant l’ensemble tous les types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles il s'agit d'un appareil de génération 4 +. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion,  les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant doté d’une commande numérique font que le SU-34 de bombardement tactique se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'information de type liaison 16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi, qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le SU-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». 


 

15.jpg


 

Photos : 1 SU-34 de série 2 Prototype du Fullback @ Sukhoi

12/07/2013

La Bundeswehr commande l’EC645 !

m02012061300100.jpg

 

 

Eurocopter et le ministère fédéral allemand de la Défense ont signé hier un contrat pour l’achat de 15 hélicoptères EC645 T2 (LUH) destinés aux Kommando Spezialkräfte (KSK) (Commandement des forces spéciales de l'Allemagne. Les livraisons débuteront à fin 2015 et seront achevées d'ici la mi-2017.


L’EC645 T2 est également connu sous le nom d’UH-72A « Lakota » aux Etats-Unis, il équipe l’US Army et la National Guard. Cependant, l’EC645 T2 diffère de ses homologues « Lakota » et EC145 par l’adjonction d’un rotor de queue à fenestron.

 En Allemagne, il améliorera la capacité opérationnelle du Commandement des Forces spéciales en effectuent des missions qui comprennent l'insertion et l'extraction des opérations spéciales, l'appui-feu et de la reconnaissance.


L'EC645 T2 LUH dispose d'un cockpit numérique moderne avec une capacité de vision complète de nuit et d'un pilote automatique 4 axes. Son équipement de communication, y compris les radios  tactiques permettent l'interopérabilité avec les forces de l'OTAN. L’accès est rapide à sa cabine spacieuse, qui dispose de deux grandes portes latérales coulissantes et des portes doubles à l'arrière. La masse maximale de l'hélicoptère est de 3,7 tonnes. La sécurité des troupes est améliorée par le fenestron du rotor de queue caréné, en particulier pour les opérations de vol dans les sites d'atterrissage confinés. En outre, les ensembles d'équipement de mission incluent le système de corde rapide, des crochets d'arrimage et de levage. L'hélicoptère sera  également équipé pour l’emport d’armement de capteurs électro-optiques. Un système d'auto-protection et une protection balistique qui augmente encore la sécurité de l'équipage et de survie de l’aéronef. L'EC645 T2 est alimenté par deux moteurs Arriel 2E.

 

 

 

 

exph-0118-04.jpg

 

 

Photos :1  Eurocopter  EC645 T2 2 Intérieur @ EADS/Eurocopter

 

 

 

11:29 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurocopter, ec645 t2, armée allemande |  Facebook | |

11/07/2013

Le P-8A prêt pour le service !

P8a.jpg


 

 

L’US Navy vient de déclarer que les essais du nouveau patrouilleur maritime Boeing P-8A «Poseidon» sont terminés, l’avion va pouvoir officiellement entrer en service prochainement. L’ensemble des essais d’évaluation sont aujourd’hui clos, le premier P-8A entrera en service cette année encore. 

 

 

Tir de missiles Harpoon : 


 

GetAsset.jpg


 

La dernière étape avant la mise en service du Boeing P-8A «Poseidon» comprenait le tir de missiles Raytheon AGM-84D «Harpoon» anti-navire sur cibles. Le 24 juin dernier, un P-8A a compléter avec succès une série de tirs sur le polygone de Sea Point, en Californie. Ces tests devaient valider le matériel d'armement et l'intégration des logiciels pour ce type d’armement.

 

Le Boeing P-8A «Poseidon» a été jugé efficace sur le plan opérationnel, adapté sur le plan opérationnel et prêt pour l'introduction au sein de la flotte. Avec l'achèvement réussi des derniers essais, le Pentagone est susceptible d'approuver les patrouilles maritime avec le nouvel appareil. De plus, l’avion pourra dorénavant être commandé en série. La marine prévoit d’acquérir un total de 117 Boeing P-8A «Poseidon». 


 

100538031.jpg


Le Boeing P-8A «Poseidon» : 


Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaison 11, liaison 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme Broad Area Maritime Surveillance devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing ScanEagle, le MagEagle Compressed Carriage. 

 

Boeing a dû faire plus de 50 modifications coûtant un milliard de dollars pour adapter simplement la cellule de base du B737 pour satisfaire aux exigences de certification plus exigeante de la marine américaine. Le coût du développement est estimé à 5,5 milliards de dollars américain, tandis que le coût total (développement + appareils) est lui estimé à 20 milliards de dollars.


 

P-8A-successfully-launches-first-MK-54-weapon-test.jpg


 

Photos : 1 Boeing P-8A «Poseidon» 2 Tir sur cible d’un Harpoon 3 Larguage de torpille @ Boeing

23:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, p-8a poseidon, us navy |  Facebook | |