25/09/2013

Importantes commandes pour Airbus !

800x600_1380090063_A320_Vietjet_Air.jpg

 

Salon aéronautique de Beijing (Pékin), l'avionneur vient d’annoncer une série de contrats, portant au total sur 68 A320, soit un montant de cumulé de 6,5 milliards de dollars (4,8 milliards d'euros) selon les prix catalogues.

 

Qingdao Airlines, compagnie de création récente basée dans l'est de la Chine, a ainsi signé un accord pour l'acquisition de 23 appareils.

La première livraison pourrait intervenir début 2016, a précisé l'avionneur dans un communiqué, tout en soulignant que l'opération était soumise à l'approbation des autorités chinoises.

 

De son côté, Zhejiang Loong Airlines, compagnie basée à Hangzhou (est), a signé un protocole d'accord pour l'achat de 20 A320.

 

Puis, BOC Aviation, société de leasing de public Bank of China (BOC) et basée à Singapour, a passé une nouvelle commande ferme de 25 A320, qui intervient moins d'un an après une première commande de 50 appareils du même type.

La commande de Qingdao comprend 18 appareils A320NEO, version remotorisée pour réduire la consommation de kérosène. Zhejiang Loong a commandé 9 de ces appareils, et BOC Aviation 12.

 

Enfin la compagnie VietJetAir du Vietnam a signé un protocole d'accord pour un maximum de 92 appareils de la famille A320 et louera huit autres bailleurs de tiers. Le contrat d'achat signé avec Airbus couvre aujourd'hui pour 42 A320NEO, 14 A320ceo et six A321ceo, plus de 30 droits d'achat pour la famille A320. VietJetAir est déjà un opérateur d'A320, avec huit appareils loués déjà en service. Le transporteur a pris livraison cette semaine de son neuvième A320, livré neuf.

 

 

Photo : A320 VietJetair @ Airbus

 

Airbus & Boeing affinent leurs prévisions !

 

672531892.jpg

 

Les deux grands constructeurs que sont Airbus et Boeing viennent de livrer leurs prévisions de croissance pour la période 2013 - 2032. Ces estimations sont importantes, afin de déterminer, non seulement le volume et les types d’avions neufs, dont les compagnies auront besoins, mais également les régions dans lesquelles la demande se fera la plus forte. Il en va de la stratégie des avionneurs sur le long terme.

 

boeing_777x_s9vf4-e1363452303616.jpg

 

Sensible différence :

 

Si les deux constructeurs affichent un grand optimisme sur l'avenir du marché de l'aviation civile les chiffres globaux diffèrent sensiblement. Chez Airbus, on préfère une certaine modestie avec une prévision de l’ordre de 29’226 avions passagers et fret d’ici à 2032 alors, que Boeing affiche un optimisme plus marqué avec un besoin estimé à 35 000 appareils.

 

 

Des avions plus gros :

 

Avec une flotte mondiale qui va doubler au cours des deux prochaines décennies, le trafic passagers et le transport de fret enregistrant chacun une progression annuelle estimée à 5 %, il ressort des estimations que le trafic aérien aura doublé de 2,9 milliards de personnes transportées à 6,9 milliards en 2032. Les transporteurs auront donc  besoin de plus gros avions pour faire face à ce trafic. Les deux avionneurs ont déjà anticipé cette augmentation avec les programmes de gros bimoteurs : A350, B787 et B777-X. A terme cela signifie également un nouveau souffle pour les très gros porteurs que sont l’A380 et le B747-800 dont les commandes stagnent cruellement pour l’instant.

 

 

L'Asie-Pacifique en pointe :


Question région, l’Asie-pacifique va continuer à se développer pour devenir le marché de référence.
Aujourd'hui un cinquième de la population de cette région prend l'avion une fois par an. En 2032, ce sera les deux tiers. Là encore, Airbus et Boeing se positionne tant avec les monocouloirs de la famille A320 et B737 qu’avec les gros bimoteurs.

 

 

Pression sur les coûts et  performances :

 

Dernier élément, les compagnies aériennes souhaitent des avions plus performant, les compagnies aériennes vont devoir faire face à un autre défi. Face à la hausse prévisible des hausses des prix du pétrole, les compagnies aériennes, pour rester compétitives et préserver leurs marges, vont devoir s'équiper d'avions moins gourmands en kérosène. Les re-motisations à succès lancées avec les A320NEO et B737MAX confirment l’excellente stratégie des deux avionneurs en termes d’anticipation des besoins.

 

A-350-1er-vol-web.jpg

 

Photos : 1 A320 @ Fabricio Jimenez 2 la futur gamme B777-X @ Boeing 3 L’A350-900@ Airbus

 

 

 

 

 

 

11:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traffic aérien, airbus, boeing |  Facebook | |

24/09/2013

Le premier Hawk Marine made in India !

GetAssetjpg.jpg


 

 

Bangalore, le constructeur indien Hindustan Aeronautics HAL a franchi une nouvelle étape en remettant le premier avion école de type Hawk Mk132 destiné à la Marine indienne. Au total se sont 17 avions école du constructeur anglais BAe System qui doivent être montés en Inde pour équiper l’école de pilote de pilote de la Marine. 

Les BAe Hawk de la Marine indienne font été commandé en 2010, et font partie d’un second lot de 40 appareils qui doivent également équiper l’école de la Force aérienne (IAF). L’IAF dispose déjà de 66 Hawk au standard MK132 acquis lors d’une première commande.

 

En ce moment, BAe et le gouvernement indien travaillent à la finalisation d’un troisième lot de 20 Hawk, dont certain pourraient venir équiper l’équipe de voltige de l’IAF. Le Hawk MK132 permettra à l’armée de l’air et la Marine de préparer les pilotes pour accéder aux appareils de types :  SU-30MKI et MiG-29MK.

 

Le Hawk MK132 AJT : 

 

La version Hawk MK132 Export AJT (T2 dans la RAF) fait partie de la nouvelle génération de jet destiné au départ pour la Royal Air Force et la Royal Navy.  Le T2/MK132 comprend un affichage moderne de type LCD à la place de l'instrumentation classique, et permet la préparation pour le vol des avions de combat modernes, en particulier le tout "en verre".  Il utilise un moteur  Rolls-Royce Adour 951.

Trois pays ont également déjà opté pour ce modèle, l’Afrique du Sud et l’Inde et l’Arabie Saoudite.


 

GetAsset.jpg


 

Photos : 1 Hawk MK132 IAF @ IAF  2 Les premiers Hawk MK132 Marine de HAL @ HAL

20:57 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bae system, hawk mk132, hawk ajt, iaf, indian navy, hal |  Facebook | |

F-15SE, la Corée du Sud fait marche arrière !

 

f-4d_rokaf_66-8797.jpg

 

 

SEOUL, l’administration des programmes de Défense (DAPA) vient de faire un sérieux pas en arrière dans la sélection du programme FX III. Il y a quelques semaines le DAPA confirmait que seule l’offre de Boeing avec son F-15 « Silent Eagle » était en mesure de remporter l’offre et ceci notamment grâce à une offre à  8,3milliards de wons (7,73 milliards $).

Mais, des préoccupations concernantles caractéristiques de furtivité du F-15SE ont motivé la décision de relancer le processus d'acquisition. De fait les trois prétendants à l'exigence étaient que sont le F-15SE, l’Eurofighter Typhoon et Lockheed Martin F-35 se retrouvent pour un nouveau face à face.

Cependant, ce nouvel appel d'offrespourrait s'avérer difficile pour Séoul. En effet, des sources industrielles ont déclaré que le DAPA avait desserré l'obligation de discrétion de programme FX III afin de permettre une concurrence plus loyale entre les trois appareils, mettre trop l'accent sur le côté furtif de l’avion pourrait être considérée comme portant atteinte à une procédure équitable. A l’inverse, de cette décision, on évoque déjà une « adaptation » du cahier des charges en vue d’un appareil furtif, mais pas trop et ayant le prix le plus bas.

Photo : On ne connait pas encore le successeur du F-4E @ ROKAF

 

12:10 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : corée du sud, programme fx 3, rokaf |  Facebook | |

23/09/2013

Assemblage final du S-97 «Raider» !

bilde.jpg


 

 

WASHINGTON, le constructeur Sikorsky vient de débuter l'assemblage final de son prototype de l'hélicoptère S-97 «Raider» cette semaine, selon des responsables de l'entreprise. Sikorsky se retrouve désormais sur la bonne voie pour un premier vol à la fin de 2014. Le S-97 est en compétition pour le programme de «Armed Aerial Scout (AAS) dont le gagnant pourrait fournir plus de 300 appareils pour plus de 5 milliards $US

à l’armée américaine.

 

"C'est juste une étape fondamentale vraiment excitante pour nous , et c'est génial de quitter la phase de conception du «Raider» pour d'entrer dans la phase de construction, dixit " Chris Van Buiten , vice-président Innovations Sikorsky.

 

Le S-97 «Raider» : 

 

Le «Raider» est basé sur la technologie du X-2 développé par Sikorsky dans la fin des années 2000. Le démonstrateur X-2 est une plate-forme de 5000 livres, alors que le «Raider» sera d'environ £ 11’000 et permettra d’emporter jusqu’à six soldats en mode assaut. En mode reconnaissance, cet espace pourrait être utilisé pour l'équipement supplémentaire ou des munitions avec 2 pilotes et réservoir de carburant auxiliaire. Outre, sa vitesse maximale presque deux fois supérieure, à 250 nœuds, le S-97 sera plus manœuvrable et aura une signature acoustique plus faible qu’un hélicoptère standard.

Pour Sikorsky, ces attributs permettront au S-97 d’égaler ou dépasser les exigences de l’US Army pour son prochain hélicoptère léger polyvalent, car celui-ci, sera en plus, très performant dans les opérations à haute altitude qui posent problème aux hélicoptères légers actuels.


 

52127_10s4458-105-hrz.jpg


 

Photos : 1 Assemblage cabine du prototype du S-97 2 Image de synthèse @ Sikorsky

23:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sikorsky, s-97 raider, sikorsky s-97 raider |  Facebook | |