13/07/2014

USA, compétition en vue du futur bombardier !

new bomber.jpg

 

 

Je vous l’annonçais en janvier 2013, les Etats-Unis se préparait au lancement d’un programme en vue du lancement du futur bombardier stratégique. Cette fois la compétition est officiellement lancée, dans le cadre du programme Long Range Strike-Bomber (LRS-B).

 

Trois compétiteurs :

 

L'US Air Force a lancé la phase compétitive en vue du futur bombardier stratégique, on retrouve trois avionneurs, Boeing, Northrop-Grumman et Lockheed-Martin qui se lance en vue du développement du super bombardier américain de la prochaine décennies. L’USAF compte acquérir entre 80 et 100 appareils.

Les détails est exigences de la force aérienne pour le nouveau bombardier sont classés, il sera donc difficile d’obtenir des informations précises sur le cahier de charges. On sait par contre que ce futur appareil sera furtif et capable de voler très haut avec peut être une nouvelle génération de moteurs permettant également des vitesses supérieures à Mach3.

 

Enorme coût : 

 

On estime le financement de base du projet à près 6,3 milliards de dollars. Cette somme  ne représente qu'une fraction du financement nécessaire pour le nouveau bombardier de l’USAF, qui doit entrer en service en 2025. Si l’on se base par exemple sur l'expérience de du Lockheed-Martin F-22 « Raptor » du  F-35 «Joint Strike Fighter», le coût de développement du nouveau bombardier pourrait atteindre 60 milliards de dollars. 


lockheed-boeing-long-range-strike.jpg


 

De fait, en tenant compte du contexte budgétaire actuel, les choses ne vont pas être simple pour l’administration américaine. Il faudra probablement s’attendre à des retards, peut-être attendre 2030 pour voir entrer en service le premier exemplaire, sans compter les hausses de budget.

 

Remplacement des B-52H et B-1B : 

 

Le programme LRS-B vise le remplacement à terme de 76 bombardiers Boeing B-52G et une partie de la flotte de Rockwell B-1B. Le B-2 devrait rester en service au côté du nouvel aéronef.

 

Pour les Etats-Unis, il s’agit également de disposer d’un appareil capable de contrer le futur bombardier russe PAK-DA.

 

2146539938.jpg

 

Photos : 1 Le LRS-B selon Boeing 2 Le LRS-B selon Lockheed-Martin 3 Le LRS-B selon Northrop-Grumman


L’Empire Test Pilot’s School continue sur Gripen !

Etps_jas39b_gripen_arp.jpg

 

Saab a signé une prolongation de contrat d’utilisation d’avion Gripen avec l'Empire Test Pilots du Royaume-Uni (ETPS). Les étudiants de l’ETPS sont formés à l’aide du Gripen depuis 1999.

 

Plus de 70 pilotes d'essai ont volé sur le Gripen B, au sein de l’ETPS. Plus de 800 heures de vol ont été fournis à ce jour, à partir du site de Linköping en Suède. 

 

Arrivée du Gripen D :

 

A ce jour l’ETPS volait sur un Gripen «B» de première génération, dorénavant, c’est aux commandes d’un Gripen «D» que les futurs pilotes d’essai et ingénieurs de vol seront formés. L’avion de combat Gripen est utilisé pour les cours de formation des pilotes d'essai depuis 13 ans et fait partie intégrante du programme de formation Fixed Wing Graduate de l’ETPS. Les instructeurs et les étudiants volent sur un Gripen biplace dans le cadre de vols d’instructions et de formations sur simulateur, ce qui leur permet de découvrir la technologie avancée et les caractéristiques de vol de cet avion. Parmi les éléments clés du programme, il permet notamment d’apprendre des techniques spécifiques, d’utiliser des systèmes et d’être évalué sur l’avion. La campagne consiste également à réaliser des vols-cibles au cours desquels un avion d’entrainement SK 60 sert de cible lors d’exercices de contrôle radar.

 

 

L’Empire Test Pilots' School (ETPS) :

L’Empire Test Pilots School est géré par le ministère de la Défense Britannique  et la société  QinetiQ en vertu d'un accord à long terme. C’est en 1943, que le maréchal de l'Air Sir Ralph Sorley  à formé le "Flight Training Test Pilots" après que de nombreux pilotes furent tués en testant de nombreux avions et prototypes introduits lors du début de la Seconde Guerre mondiale.

Le 21 Juin 1943, l'unité devient l'école des pilotes d'essai et d'armement expérimental (A & AEE) à Boscombe Down.  L'école devant fournir une formation approfondie leur permettant d’être en mesure de tester des appareils et des systèmes de nouvelles générations afin d’en déterminer les qualités et défauts. En juillet 1944 l’école change de nom et devient  l’Empire Test Pilots School.

L'école des pilotes d'essai de l'Empire a été le premier en son genre, et fut bientôt suivi par d'autres écoles similaires, tels que l'École de  l'US Air Force Test Pilot à Edwards Air Force Base, en Californie, en 1944, le United States Naval Test Pilot School dans le Maryland en 1945 et l'EPNER en France (École du Personnel Navigant d'Essais et de Réception) en 1946. D'autres écoles en Inde (Indian Air Force School Test Pilot à Bangalore)  Certaines de ces écoles fonctionnent avec des programmes d'échange, qui élargissent la gamme d'aéronefs que les élèves ont à leur disposition pour acquérir une expérience de test en vol. 

En plus de ces échanges d'étudiants, les Britanniques, Français et Américains partagent l'accès aux écoles de leur avion, de sorte que les élèves peuvent éprouver un large éventail de types d'aéronefs au cours de leurs cours respectifs.


11me1de.jpg


Photos : l’actuel Gripen B de l’ETPS @ Saab

 

 

 

 

 

 

 

12/07/2014

Le Bell V-280 «Valor» !

V280-Web-slider-Egress2.jpg

Dans le cadre du programme de démonstration du futur hélicoptère tactique (JMR-TD) en vue du remplacement des actuels Sikorsky UH-60 «Black Hawk», l’hélicoptériste Bell-Textron présente son V-280 «Valor».

Le Bell V-280 «Valor» dont le design a été présenté pour la première fois le 10 avril 2013, lors de l'Army Aviation Association of America Annual Professional Forum and Exposition à Forth Worth au Texas se décline comme le futur hélicoptère potentiellement capable de remporter cette compétition. Le V-280 est un aéronef multi-rôle susceptible de répondre au programme «Vertical Lift Program» du département de la Défense. L'armée américaine et le ministère de la Défense sont en effet, à la recherche d’un hélicoptère capable à l’avenir de voler a une vitesse de 230 nœuds, en lieu et place des 140 actuels.

Le concept du V-280 «Valor» est basé sur la gamme des «tilt-rotor» de troisième génération, fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosse différence avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles.

Le Bell V-280 «Valor» à rotors basculants doit offrir selon son concepteur, les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. Le Bell V-280 aura la capacité d'effectuer une multitude de missions avec une vitesse inégalée avec une grande agilité. 

 

En septembre prochain, l’US Army devra sélectionner deux des quatre projets soumis à la conception du futur aéronef de transport tactique Joint Multi-Role (JMR) Démonstrateur technologique (DT) pour l'US Army. On retrouve Sikorsky/Boeing avec le X2, 

AVX Aircraft et EADS avec l’Eurocopter X3 et le  Bell V-280 «Valor». 

 

Spécifications de l’appareil :

  • Vitesse de pointe de 280 nœuds
  • Autonomie maximum : 2100 nm
  • Autonomie en mission : 500-800 nm
  • Contrôles de vol fly-by-wire à triple redondance
  • Trains rétractables
  • Deux portes latérales de 1,80 m de largeur

 

 

 Je vous présenterai les trois autres projet séparément très prochainement.

 

 

V280-Web-slider-HelicopterMode.jpg

 

Photos : Image de synthèse du V-280 «Valor» de Bell

10 ans de Nok Air, livrée spéciale !

K66170-02.jpg

 

Seattle,  Boeing à livré à la compagnie «Low Cost» Nok Air (appartenant à Thaï Airways) un B737-800 doté d’une livrée spéciale, afin de marquer le 10ème anniversaire du transporteur.

Ce B737-800, détenue par la société de leasing Avolon, basée en Irlande et exploité par Nok Air,  il offre la livrée «oiseau» thème classique de la compagnie et aborde une banderole «10 e anniversaire».

Nok Air : 

Nok Air  (nok = oiseau en thaïlandais) est une compagnie aérienne thaïlandaise à bas coûts (low-cost) basée à Bangkok. Fondée le 10 février 2004 par la société Sky Asia co. Ltd, une société appartenant à la compagnie nationale Thaï Airways, elle propose des vols intérieurs et internationaux au départ de Bangkok vers une trentaine de villes en Thaïlande et au Laos. Cette compagnie filiale de la Thaï Airways répond à la concurrence des compagnies telles qu’Air Asia et One-To-Go. La couleur jaune utilisée par la compagnie est synonyme de chaleur et d'amitié dans la culture Thaï. L'avant de la carlingue des avions de Nok Air est peint en jaune pour représenter un bec d'oiseau sympathique.

 

Photo : Le nouveau B737-800 livré par Boeing avec la livrée spéciale @ Boeing

11/07/2014

Embraer partenaire du Gripen E !

3248674945.3.jpg

 

L’avionneur brésilien Embraer, troisième constructeur mondial, s’associe avec Saab en tant que partenaire du programme d’avion de combat Gripen E. Embraer et Saab ont signé un protocole d'accord pour un partenariat dans la gestion du programme conjoint pour le projet F-X2, conformément à la sélection du Gripen E pour le Brésil. En vertu de cette entente, Embraer jouera un rôle de premier plan dans la performance globale du programme, ainsi que pour la production et la livraison du Gripen E pour l'Armée de l'Air brésilienne. 

 

Embraer va coordonner toutes les activités de développement et de production au Brésil, au nom de Saab, participera à l'élaboration de systèmes, l’intégration et les essais en vol, l'assemblage final et les livraisons. 

 

La finalisation du contrat d’achat de la première tranche de 36 Gripen E (sur un total de 100) devrait être signé avant la fin de cette année.

 

Photo: Gripen E aux couleurs brésiliennes @ Saab

 

 

19:20 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embraer, saab, gripen, gripen blog, gripen brésil, fx2 |  Facebook | |