24/04/2015

Biman Bangladesh opte pour le Q400 !

 

index.jpg

 

Le transporteur aérien national du Bangladesh, Biman Bangladesh Airlines « Biman », opte pour le Q400, ceci à la suite de la confirmation de la signature d’une entente avec Smart Aviation Company du Caire, en Égypte, pour la location de deux biturbopropulseurs Q400 NextGen.

 

Bien que sa plaque tournante principale soit à l’aéroport international Shahjalal de Dhaka, Biman exploite également des vols de ses plaques tournantes secondaires de l’aéroport international Shah Amanat de Chittagong et de l’aéroport international Osmani de Sylhet. Le transporteur assure des services internationaux passagers et cargo pour l’Asie et l’Europe, ainsi que d’importantes liaisons intérieures au Bangladesh. Biman a conclu des ententes de service de transport aérien avec 42 pays et dessert actuellement 16 pays différents.

 

Le Q400 NextGen :

 

Optimisé pour les opérations court-courriers et pouvant accueillir jusqu’à 86 passagers, l’avion Q400 NextGen est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et écoénergétique. Il offre un bon entre le confort des passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite.L’avion Q400 NextGen est le biturbopropulseur de dernière génération le plus rapide. Diverses options existent pour les avions Q400 NextGen : intérieur biclasse pour un meilleur confort des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 86 places pour les marchés à haute densité et configuration combi passagers-fret.

 

 

800px-Q400_flight_deck.jpg

 

 

Photos :1 Q400NG 2 Cockpit @ Bombardier

23/04/2015

Le B-1B à nouveau porteur de l’arme nucléaire !

B-1B_Lancer_Awaits_Inspection.JPG

 

La situation internationale a changé, l’US Air Force prévoit donc de ré-organiser sa dissuasion nucléaire. Pour ce faire, l’Air Force Global Strike Command regroupera désormais l’ensemble des forces de frappes à longue portée de l’USAF, qu’elles soient conventionnelles ou nucléaires. Celle-ci reprend donc le rôle de jadis occupé par le Strategic Air Command (SAC).

 

Ré-armement des B-1B « Lancer » : 

 

L’une première étape de cette ré-organisation qui doit faire face à l’augmentation des menaces faites par la Russie et la Chine et de remettre en activité l’arme nucléaire à partir des bombardiers B-1B « Lancer ». Ceux-ci étaient à l’époque le symbole de la dissuasion nucléaire durant la "guerre froide ».

 

Profonde ré-organisation : 

 

Pour l’USAF il s’agit de transférer l’Air Combat Command (ACC) vers l’Air Force Global Strike Command (AFGSC). Ce changement va permettre de regrouper sous un commandement unique les trois types de bombardiers stratégiques déjà existants (B-1B *Lancer », B-2 « Spirit » et B-52 « Stratofortress »), puis à terme de pouvoir y joindre le futur bombardier hypersonique en développement (programme Long Range Strike-B).

A terme, cela veut dire que les 66 bombardiers B-1B « Lancer » vont à nouveau pouvoir rejoindre la capacité de frappe nucléaire et ceci en plus des 21 B-2 et des 76 « bon vieux » B-52.

 

 

Le B-1B modernisé : 

 

Les B-1B modernisés sont doté d’un nouveau système électronique intégré avec une mise à jour du système de navigation et d’affichage, d’un système de la communication plus rapide. Le radar et les systèmes d’armes, ont subit une mise à jour des logiciels. Un prototype dont les essais ont été effectués en 2011 sur la base d’Edwards en Californie, a permis de valider le concept. 

Cette mise à niveau et le plus vaste programme de modifications de l’histoire du B-1B.  L’arrivée d’un affichage sur écrans couleurs, un système de liaison de données, permet de renforcer de façon significative l’emploi de ce type d’avion au sein de l’US Air Forces. L’ensemble va permettre une meilleure redondance des systèmes, pour offrir aux équipages, une situation plus claire de l’espace de combat autour d'eux. A terme, se sont 66 machines qui sont concernées par ces améliorations.

 

Petit Rappel :

 

Développé par la firme Rockwell à partir de 1974, le B-1B «Lancer» est un bombardier à long rayon d’action et utilisant des ailes à géométrie variable. C’est l’administration dirigée par le président Reagan, qui, en 1981 lance le développement de cet avion. Le premier B-1B est sorti d’usine en septembre 1984 et le premier avion fût livré au 96e Bomb Wing à Dyess AFB au Texas. Commandé à 100 exemplaires à l’époque, le «lancer» subit plusieurs améliorations pour  l’adapter aux multiplications des menaces.

 

b1_patrol_20090106.jpg

 

 

Photos : le B-1B @ USAF 

250e avion de la famille A320 pour easyjet !

 

csm_easyJet_takes_delivery_of_its_250th_Airbus_aircraft___1___C_Christian_Brinkmann_Airbus_9941b45c6c.jpg

 

 

Hambourg, easyJet et Airbus ont célébré le succès de leur partenariat lors d’une cérémonie marquant la livraison à la compagnie du 250ème appareil de la famille A320. Pour fêter cette 250ème livraison, easyJet a dévoilé son tout dernier A320 arborant une livrée unique sur laquelle figurent 250 appareils miniature. A l’instar des autres appareils récemment livrés à easyJet, cet A320 est équipé de technologies de nouvelle génération et de Sharklets, dispositifs d’extrémité de voilure assurant une réduction de la consommation de carburant.

 

easyJet, l’une des compagnies leader en Europe, propose un choix unique de lignes hautement performantes reliant les aéroports principaux d’Europe, et offre des tarifs hautement attractifs et un service convivial.  La compagnie dispose de 234 appareils assurant plus de 750 lignes à destination de plus de 130 aéroports répartis dans 33 pays.

easyJet exploite la plus grande flotte de monocouloirs Airbus en Europe et la quatrième dans le monde. Depuis qu’easyJet a pris livraison de son premier avion Airbus (un A319) en septembre 2003, Airbus a livré en moyenne un appareil à la compagnie tous les 16 jours.

Le carnet de commandes d’easyJet totalise à ce jour 158 appareils et, en termes de nombre total de commandes, la compagnie est le troisième principal client d’Airbus. Actuellement, easyJet exploite une flotte de 85 A320 (180 sièges) et 149 A319 (156 sièges).

 

Avec plus de 11’550 appareils commandés, dont près de 6’500 ont été livrés à plus de 315 clients et opérateurs dans le monde, la famille A320 constitue à ce jour la famille de monocouloirs best-seller dans le monde.

 

Photo : le 250e A320 d’easyjet @Airbus Group

22/04/2015

La REGA commande trois Challenger 650 !

 

Bombardier_unveils_Challenger_650_with_launch_customer_NetJets.jpg

 

 

La garde aérienne suisse de sauvetage REGA a signé entente d’achat ferme pour  trois avions Challenger 650 neufs. La transaction est estimée à quelque 130 millions de dollars US, aux prix courants 2015de l’avionneur canadien, et comprend diverses modifications, comme l’installation d’un intérieur d’évacuation médicale. Les livraisons des avions Challenger 650 modifiés sont prévues pour 2018.

 

Fidèle client des avions Challenger de Bombardier, la Rega est le plus important fournisseur de services d’ambulance aérienne en Suisse. Cette fondation à financement privé a pour mission d’assurer des opérations de sauvetage aérien en Suisse et de rapatrier des patients de l’étranger. La Rega est l’une des pionnières mondiales de l’évacuation médicale et a une longue tradition d'intervention médicale d’urgence dans le monde. Sa flotte actuelle de trois avions Challenger 604 sert exclusivement aux vols d’ambulance aérienne et sont équipés d’unités de soins intensifs.

 

 

bombardier aviation,rega,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

 

Le  Challenger 650 :

 

Le Challenger 650 dispose d’une autonomie qui dépasse les 4’000 milles marins (7 400 km) le biréacteur Challenger 650 s’appuie sur la solide réputation de l’avion Challenger 605 et présente des caractéristiques améliorées telles que les tout nouveaux moteurs General Electric évolués offrant une poussée accrue et une distance de décollage plus courte, une capacité de charge payante supplémentaire et une plus grande autonomie potentielle sur des aéroports d’accès difficile. Le biréacteur Challenger 650 est également doté du poste de pilotage Bombardier Vision et d’une cabine entièrement redessinée, la plus large de sa catégorie, aux fauteuils d’un design moderne et ergonomique, d’un office repensé et des systèmes de gestion de cabine les plus évolués et les mieux équipés de l’aviation d’affaires, des écrans HD les plus grands de sa catégorie et la meilleure connectivité de l’industrie.

 

 

Challenger-650-cockpit-mockup.jpg

 

 

Photos : 1 Challenger 650 2 Signature du contrat 3 Cockpit @ Bombardier

21/04/2015

Copa Airlines a signé pour 61 Boeing B737 MAX!

150413_copa_max_order_800.jpg

 

PANAMA CITY,  Copa Airlines et Boeing ont signé une commande portant sur 61 Boeing B737-800 MAX et 900 MAX. Évaluée à 6,6 milliards de dollars au prix catalogue, cette commande représente la plus importante transaction commerciale conclue à ce jour entre une entreprise panaméenne et une société américaine.

 

Copa Airlines utilisera ces appareils pour remplacer sa flotte existante et étayer son plan de croissance stratégique. Copa sera la première compagnie aérienne de la région à exploiter le B737-900 MAX sur des lignes ralliant le cœur de l’Amérique du Sud. Le rayon d’action et le confort à bord du B737-900 MAX conviennent parfaitement au réseau long-courrier de Copa.

 

Le B737 MAX : 

 

Le B737 MAX s’appuie sur les performances de l’actuel B737 NG en intégrant les tout nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International, de nouveaux ailerons doubles en bout d’aile (« Advanced Technology Winglets »), ainsi que d’autres améliorations pour offrir les plus hauts niveaux d’efficience, de fiabilité et de confort en cabine sur le marché des avions monocouloirs.

Les compagnies qui exploiteront le B737 MAX bénéficieront d'une réduction de la consommation de carburant de 14 % par rapport aux plus performants des monocouloirs actuellement sur le marché, et de 20 % par rapport au B737 NG original lors de son entrée en service. Le B737-800 MAX affichera un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % à son plus proche concurrent.

Le B737 MAX bénéficie également de l’aménagement Boeing Sky Interior, dont Copa a contribué au lancement en Amérique latine sur sa flotte de B737 NG. Son architecture tout en courbes se caractérise par des lignes modernes, une cabine plus spacieuse et un éclairage par diodes LED qui permet une grande variété d’ambiances lumineuses.

À ce jour, le B737 MAX totalise 2’715 commandes de la part de 57 clients à travers le monde.

 

 

Photo : B737-800 & -900 MAX aux couleurs de Copa Airlines @ Boeing