05/02/2013

HAL présente le Dhruv armé !

rudra_dsc_9410.jpg


 

Hindustan Aeronautics Ltd (HAL) présente une variante armée de son hélicoptère Dhruv (ALH). L'hélicoptère sera en démonstration lors du prochain salon de aéronautique Aéro India 2013 du 6 au 10 février 2013.

 

Pour arriver à doter son hélicoptère moyen Dhruv  d’un système d’armement complet, le constructeur indien à du faire appel à des aides extérieures venues d’Israël, de France, de Belgique, d’Afrique du Sud, d’Allemagne, d'Italie et des Etats-Unis. Près de 23 km de câbles ont été posés et des centaines d’heures d’essais en vol et au sol ont été réalisés pour arriver à un système cohérent et fonctionnel. Il a fallu vérifier le système électro-optique, l’intégration du viseur de casque ainsi que divers armement.

 

 L’Hélicoptère HAL Dhruv armé dispose de missiles « Fire-and-forget »  antichars offrant  7 km de portée pour le soutien au sol. L'hélicoptère multi-mission est équipé d’une nacelle frontale infrarouge (FLIR) avec imagerie thermique,  d’une interface intégrée défensive (IDAS) pour la guerre électronique et l'auto-protection. L’hélicoptère permet l’emploi de missile air-air avec autodirecteur à infrarouge, de nacelle roquettes et d’une tourelle canon orientable.

 

Historique du Dhruv : 

 

Conçu par la société HAL comme hélicoptère moyen polyvalent en vue de succéder aux Alouettes III. Le programme ALH est lancé en 1984 mais n’évolua que très lentement à cause de nombreuses difficultés techniques. De plus, un embargo (Dû à l’acquisition du programme Nucléaire militaire Indien) bloqua les possibilité de transfert de technologie durant plusieurs années.

Le premier prototype ne vola qu’en 1992 et ceci grâce à l’aide du motoriste français Turbomeca.

Il fallut près de dix ans à HAL pour finaliser sont nouvel hélicoptère qui n’entra en service pour la première fois qu’en 2002 dans les unités de gardes-côtes puis progressivement au sein des diverses unités de l’armée Indienne.


 

572428693.JPG


 

Photos : 1 HAL Dhruv armé 2 Dhruv en version transport @ HAL 


21:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hal, hal dhruv, hélicoptère de combat |  Facebook | |

FlyMe reçoit son ATR-72-600 !

ATR-72-600-VillaAir-1.jpg


Sous le nom commercial de FlyMe, la compagnie aérienne des Maldives Villa Air est sur le point de devenir le tout premier opérateur d’appareils de la série ATR -600 dans l’archipel. La compagnie va commencer l’exploitation d’un ATR 72-600 livré au loueur GECAS (GE Capital Aviation Services Limited), compagnie de leasing et de financement d’avions commerciaux du groupe GE basée aux États-Unis, qui loue l’avion à Villa Air. Après son arrivée aux Maldives, l’avion effectuera début février son vol inaugural entre Malé et Maamigili, principale plaque tournante de Villa Air.

 

Cet ATR 72-600 de nouvelle génération permettra à Villa Air d’étendre la flotte de la compagnie et de dynamiser les liaisons avec les destinations déjà desservies : de Malé, capitale des Maldives, jusqu’aux aéroports de Maamigili, Gan et Dharavandhoo. Villa Air exploite déjà une flotte de 2 ATR 42-500 sur des liaisons intérieures dans les îles.

L’ATR 72-600 est doté d’un nouveau poste de pilotage tout-écran et dispose d’un aménagement au confort élevé offrant 66 places. La nouvelle cabine Armonia offre davantage d’espace pour les jambes, un nouveau type de sièges et des compartiments à bagages plus larges. Outre les avantages d’une meilleure performance et d’un confort accru, cet avion procurera une capacité supplémentaire répondant à la forte augmentation de la demande de voyages aux Maldives et à la croissance soutenue du marché.


 

ATR-72-600-VillaAir-2.jpg


 

Photos : 1 L’ATR 72-600 FlyMe 2 l’intérieur @ ATR Aircraft

12:31 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr 72-600, atr aircraft, flyme |  Facebook | |

04/02/2013

l’US Navy reçoit son sixième P-8A «Poseidon» !

P-8-Poseidon.jpg


SEATTLE, le 4 février 2013 - Boeing a livré le sixième appareil de production de type  P-8A « Poseidon » à l'US Navy clôturant ainsi la livraison du premier lot à taux réduit de production de l’avion. L’avion livré est le dernier d’un contrat attribué en 2011.

Le P-8A Poseidon est conçu pour remplacer le P-3C Orion comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et  anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A sera capable de longue patrouille sur proche et loin des côtes.


 

P8AVP30121116-N-LY958-058r.jpg


  

Descriptif :


Le P-8A Poseidon est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action

Dans les missions  de patrouille maritime. Le P-8A offrira une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et

l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

 

Spécifications :


Fonction principale: anti-sous-marine (LASM) et anti-surface antinavires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines

 

 

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. 


 

P-8AT2FFlight_0907.jpg


 

Photos : 1 & 3 Boeing P-8A « Poseidon »  2 Cockpit @ Boeing

20:45 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, boeing p-8a poseidon, us navy |  Facebook | |

03/02/2013

Le quatrième AW-169 a volé !

AW1015 - AW169 ac4_2 web.jpg


 

AgustaWestland annonce que le quatrième prototype son hélicoptère AW-169 de 4,5 tonne à réussi son premier vol. Au cours de son vol, l'hélicoptère a fonctionné comme prévu. Ce quatrième AW-169 est le dernier des prototype devant participer aux essais en vol. Le programme AW-169 prévoit d’obtenir sa certification civile en 2014. 

 

Les trois premiers prototypes de l’AW-169, qui ont effectué leur premier vol en mai 2012, juillet 2012 et novembre 2012, ont effectué plus de 150 heures de vol à ce jour. Le quatrième prototype, construit en seulement 71 jours est pleinement représentatif de la configuration de production.

 

L’ AW-169 fait partie de la famille des  hélicoptères de nouvelle génération qui comprend les AW-139 et  AW-189. Ces hélicoptères possèdent tous les mêmes caractéristiques de vol de haute performance et des caractéristiques de sécurité tout en disposant d’un cockpit commun. La philosophie et la  conception maintenance est également commune aux trois modèles.

 

Lancé au Salon aéronautique international de Farnborough en Juillet 2010, l’ AW-169 a rapidement trouvé le succès du marché, avec plus de 50. L’ AW-169 a été conçu en réponse à la demande croissante du marché pour un hélicoptère qui offre des performances élevées, répond à toutes les dernières normes de sécurité et possédant des capacités multi-rôles. L’ AW-169 intègre plusieurs nouvelles fonctionnalités technologiques pour fournir les plus hauts niveaux de sécurité et les avantages opérationnels pour ses clients. Des technologies de nouvelle génération sont intégrées dans le système de rotor, les moteurs, la production d'électricité et l’avionique.  La transmission est électrique ainsi que les systèmes de distribution. Les dernières technologies comprennent une capacité en mode APU et des dispositifs à écrans tactiles pour le poste de pilotage.


 

AW1015 - AW169 ac4 web.jpg


 

Photos : Le quatrième AW-169 lors de son premier vol @ Agusta-Westland 

21:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aw-169, agustawestland, hélicoptère aw169 |  Facebook | |

Furtif iranien, le 1er Avril avant l’heure !

 

Q-313-2-460x320.jpg


Chaque fois que l’on se retrouve en présence d’un nouvel avion et à fortiori de type furtif, comme les récentes créations chinoises, on se retrouve non seulement avec beaucoup de questions, mais aussi avec une certaine admiration pour le travail accomplit. L’annonce de la présentation d’un nouvel avion de la part de l’Iran, laisse songeur de prime abord car, ce pays n’a pas une industrie aéronautique reconnue. Mais la curiosité était au rendez-vous ! Après quelques secondes à visionner les premières photos, on se rend compte qu’il y a truc qui ne va pas !

 

Présentation du Qaher-313 :


 

Q-313-4-460x320.jpg


Quasiment tous les médias en parlaient hier : le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a dévoilé un nouvel avion de combat, le Qaher-313 (Conquérant 313), présenté comme "l'un des plus avancés du monde", à l'occasion des cérémonies marquant le 34e anniversaire de la révolution islamique de 1979.

Le président Ahmadinejad a également précisé que le Qaher-313 avait déjà réalisé des « des milliers d’heures » de vol et que ses pilotes sont « très satisfaits de ses performances ».

Le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, a quant à lui indiqué que ce nouvel avion a une « signature radar très faible », qu’il a été construit avec « des matériaux modernes » et qu’il dispose d’une « avionique avancée ». Par ailleurs, cet appareil serait en mesure d’être mis en œuvre à partir de pistes courtes et il « peut être réparé facilement et rapidement ».

 

Des photos qui ne trompent pas :


 

Q-313-cockpit-460x306.jpg


Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à la vue des photos, on reste dubitatif  face à cette « maquette». Avec une verrière qui déforme la lumière on s’aperçoit qu’elle doit être en plastique, les trains d’atterrissages en tubulure fragile dépourvu d’hydraulique (difficile d’absorber les chocs à l’atterrissage sans endommager la structure). Des entrées bien trop petites, comme d’ailleurs l’échelle de cette maquette ou le pilote semble un géant dans le cockpit. Le cockpit justement, non seulement il révèle la supercherie en beauté avec ses «non équipements» mais en plus on distingue aisément les renforts de structure en « époxy ».

Grossière erreur de communication :

 

furtif iranien,qaher 313


Les dirigeants iraniens sont des habitués des informations truquées, souvenez-vous : En 2007, l’Iran avait officiellement présenté un nouvel avion de combat appelé Saegheh-80 (Tonnerre), un appareil « pensé, conçu et construit par des experts iraniens et entré en phase de production industrielle » selon le ministre iranien de la Défense de l’époque.

Le général Attaollah Salehi, alors chef d’état-major de l’armée iranienne), avait même avancé que le Saeqeh était « similaire au F-18 américain » mais avec des « performances techniques et tactiques meilleures ». En réalité, cet avion était un  F-5, un appareil, qui fut livré aux forces aériennes iraniennes avant la révolution islamique de 1979, doté d’un empennage double.

Cette fois ce n’est pas un avion vaguement modifié, mais bien une jolie maquette que l’on nous a présenté. Vague supercherie. Et quant bien même  cet avion existerait et qu’il vole, c’est celui-là qu’il fallait présenter et non une maquette. 


 

Q-313-5-460x320.jpg


Photos : la maquette du Qaher-313 @ FARS New Agency 

 

12:34 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : furtif iranien, qaher 313 |  Facebook | |