03/04/2013

Le Pérou opte pour une seconde tranche de Mi-171SH !

Mi-171Sh-helicopter-Ministry-of-Defense-of-Peru.jpg


LIMA, le ministère de la Défense péruvien vient de sélectionner, sans surprise, son nouvel hélicoptère de transport tactique avec le modèle du constructeur russe MIL Mi-171SH. En effet, le Pérou opère déjà une petite flotte de 6 MIL Mi171SH dont l’achat a été planifié en 2010. 

La compétition pour un nouvel hélicoptère comprenait trois concurrents : l’AS-332-C1 Super-Puma et l’AS 532 Cougar du constructeur européen Eurocopter et le MIL Mi-171SH russe. L’argument commercial a joué un rôle prépondérant dans le choix, puisque l’offre du constructeur russe était de 20% inférieure à celle du constructeur européen.

Au total, le Pérou s’apprête à commander 24 hélicoptères MIL Mi-171SH. Le constructeur russe offre également une configuration spécifique à chacun de ses clients, pour le Pérou,  les options choisies concerne principalement l’utilisation du cockpit avec lunettes de vision  nocturne, des réservoirs de carburants renforcés pour faire face aux impacts de tirs.

Le MIL Mi-171SH : 

Dérivé direct des Mi-7/17 le Mi-171 se différencie sur plusieurs points. Le Mi-171SH est re-motorisé par deux turbines TV3-117VM turbomoteurs Klimov montés sur le dessus du fuselage. Chaque moteur est évalué à 1.641 kW. Mais, il peut aussi selon demande, être équipé en option avec deux 2500 VK turbomoteurs, chacun évalué à 2.700 ch.

Le Mi-171SH peut voler à une altitude maximale de 6000 m. La vitesse maximale de l'hélicoptère est 250 kmh. La gamme (sans réservoirs de carburant auxiliaires) est 580 km.

L'hélicoptère a une masse maximale au décollage de 13’000 kilogrammes.

 

L’une des différences majeures en comparaison avec la famille des hélicoptères Mi-17 exportés auparavant, concerne l'installation sur l’appareil d'un nouvel APU. Auparavant, les hélicoptères de cette famille étaient principalement équipés de moteurs de la compagnie «Motor Sitch» de Zaporijjia (Ukraine). Sur le Mi-171SH l’unité auxiliaire de puissance est de type «Saphir» et de production tchèque. De plus, à la différence de son prédécesseur le Mi-17, il peut effectuer des missions dans des conditions extrêmes à haute altitude et dans un climat très chaud.

 

Peru%20Russian%20Mi-171Sh%20left%20web.jpg


 

Photos : MIL Mi-171SH péruvien, première série @ Force aérienne péruvienne


Le 3e F-35 de la RAF a volé !

 

ZM137_F35.jpg

 

FORT WORTH, Texas, le troisième F-35 « Lightning II» destiné au Royaume-Uni a effectué son premier vol, depuis les installations de la base aéronavale de Fort Worth Reserve Base.

L'appareil, connu sous le nom ZM137, est parti à 10h16 à son bord un pilote d’essais en chef de chez Lockheed-Martin, Alan Norman.

 

L’appareil doit suivre une série de tests avant de pouvoir être réceptionné par le ministère britannique de la Défense. Puis l’avion rejoindra les F-35 no : ZM135 et ZM136 à Eglin Air Force Base, en Floride, plus tard cette année il sera utilisé pour la formation des pilotes.

 

 

Photo : le 3e F-35 de la RAF @ Lockheed-Martin

 

.

15:49 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : raf, lockheed martin, f-35, f-35 lockheed martin |  Facebook | |

7e P-8A « Poseidon » pour la Navy !

 

P65853-01P8A_LRIP2.jpg

 

SEATTLE, Boeing vient de livrer le septième P-8A « Poseidon » destiné à  l'US Navy dans les délais prévus. L’avion fait partie du second lot de production à faible taux issus du contrat attribué en novembre 2011.

 

L'avion de patrouille maritime a quitté les installations de Boeing Field à Seattle pour rejoindre sa base  de Jacksonville (Naval Air Station), en Floride, où il a rejoint les six P-8A,  actuellement, utilisé pour former les équipages de la marine américaine.

 

Boeing est sous contrat pour construire 24 P-8A « Poseidon » dans le cadre de trois contrats attribués en 2011 et 2012. La Navy prévoit d'acheter un total de 117 P-8A pour définitivement remplacer les Lockheed P-3 « Orion ».

 

 

Descriptif :


Le P-8A Poseidon est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action

Dans les missions  de patrouille maritime. Le P-8A offrira une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et

l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

 

Spécifications :

 


Fonction principale: anti-sous-marine (LASM) et anti-surface antinavires (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR)
Entrepreneur: Boeing Integrated Defense Systems (IDS)
Propulsion: 2 réacteurs CFM 56-7B avec £ 27,300 de poussée chacun
Longueur: 129,5 pieds (39,47 mètres)
Hauteur: 42,1 pieds (12,83 mètres)
Envergure: 123,6 pieds (37,64 mètres)
Maximale au décollage brut: £ 189 200 (85820 kg)
Vitesse: 490 noeuds (564 mph) Vitesse air vraie
Plafond: 41000 pieds (12496 mètres)
Portée: rayon de 1200 miles nautiques avec quatre heures sur la station
Equipage: Neuf
Armement: torpilles, missiles de croisière, des bombes, des mines.

 

P8AVP30121116-N-LY958-077b.jpg

 

 

 

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737-800 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. 

 

 

Photos : 1 Le 7e P-8A destiné à la Navy 2 Postes de travail interne @ Boeing

 

02/04/2013

Pilatus affiche un large sourire !

a5bd495d2338206f4e7ec518576b8aaf-India PC-7 MkII-1.jpg


 

 

Pilatus Aircraft Ltd est fier d'annoncer des résultats positifs annuels pour l’année

2012 et ceci, en dépit d’un chiffre d'affaires et d’un résultat d'exploitation en baisse comme prévu, par rapport, à l'année précédente. 

 

Quelques chiffres : 

 

Le constructeur de basé à Stans a reçu un total de plus de 2,2 milliards de francs suisses  durant l’exercice 2012. Le nombre d’employés a augmenté de 10% pour atteindre le chiffre de 1’433 salariés. En 2012, Pilatus a réalisé un chiffre d'affaires brut de 593 millions d'euros et un bénéfice d'exploitation (EBIT) de 38 millions de francs suisses. L’entreprise à investit près de 68 millions de francs suisses, dans la recherche et le développement (R&D), jamais l’entreprise n’avait atteint, un tel montant dans ce domaine.

 

Plusieurs grosses commandes : 


 

IMG_0079.JPG


 

Une mention spéciale doit aller à la prise de commandes durant l’année 2012, pour un montant total de 2,7 milliards de francs suisses, avec notamment la commande record destinée à l’Indian Air Force (IAF) pour 75 appareils PC-7MKII, puis 55 PC-21 pour l’Arabie Saoudite et 24 PC-21 pour le Qatar.

 

Le niveau de commandes en 2012 était de fait supérieur à celui des quatre années précédentes combinées, ce qui en fait le plus grand montant dans l'histoire du constructeur suisse. Ces commandes vont d’ailleurs sécuriser les places de travail pour les quatre prochaines années.

 

Mais, si le secteur des avions d’entrainement militaire se porte à merveille et connait une forte croissance, un autre secteur se montre porteur malgré la crise actuelle, il s’agit de l’appareil pour l’aviation générale et multi-rôles PC-12NG. En effet, Pilatus a livré 62 PC-12NG au cours de l'année.

Le principal marché du PC-12NG, l’Amérique du nord continue de progresser avec notamment une commande de la part de L’US Air Force pour 18 PC-12 «Spectres» qui seront livrés au cours des deux prochaines années.


 

618pc12_with_camera.jpg


 

Avancée du programme PC-24 :

 

Pilatus se montre aujourd’hui encore très discret sur le programme de son futur jet d’affaires PC-24, cependant, le constructeur annonce déjà qu’il s’agira du plus grand et du plus rapide appareil jamais construit dans notre pays. Pilatus annonce également une première présentation en exclusivité au Salon EBACE (convention de l'aviation d'affaires européenne) de Genève le 21 mai prochain. Nous y serons !

 

 

Photos : 1 PC-7MKII Indian Air Force 2 PC-21 Arabie Saoudite 3 Image de synthèse PC-12NG Spectres de l’USAF @ Pilatus Aircraft


21:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pilatus aicraft, pc-7mk2, pc-21, pc-12ng, pc-24 |  Facebook | |

L’industrie suisse fournisseur important du Gripen E !

1899579420.jpg

                 

L’entreprise de défense et de sécurité Saab a pris la décision stratégique de confier à des sociétés suisses le développement, la production et l’assemblage de composantes importantes de l’avion Gripen E, dont le fuselage arrière. Plus de 35% des commandes seront passées en Suisse romande et italophone. Il en résultera un volume d’activité pour l’industrie helvétique d’environ 200 millions de francs et de plus de 500 000 heures de travail.

 

La décision d’étendre la base de fournisseurs du Gripen E en Suisse constitue une mesure importante pour le Programme de participation industrielle (SIP) de Saab. Illustrant la volonté et l’engagement de la société d’attribuer d’importants lots de commandes directes pour le Gripen E dans le cadre du SIP, cette décision résulte d’un dialogue constant avec armasuisse, Swissmem, le GRPM (Groupe Romand pour le Matériel de Défense et de Sécurité) et le Swiss Gripen Group (SGG for Direct Industrial Participation DIP).

 

web_gripen--469x239.jpg

 

Les principaux domaines d’intervention de l’industrie suisse concerneront, dans une première phase, les cinq éléments clés suivants:

 

Fuselage arrière du Gripen E

Pylônes du Gripen E (points d’attache)

Cône de queue du Gripen E

Aérofreins du Gripen E

Réservoirs largables externes du Gripen E

 

Ces lots initiaux, qui représentent pour l’industrie helvétique plus de 500 000 heures de travail et un volume d’activité d’environ 200 millions de francs, concernent les 60 Gripen E commandés par la Suède et les 22 avions de combat Gripen E susceptibles d’être commandés par la Suisse. Saab recherche des partenaires à long terme pour le programme Gripen et attribuera plus de 35 % de ce lot de commandes à des entreprises situées en Suisse romande et italophone.

 

2319982920.jpg

 

«Nous menons actuellement des discussions avec des sociétés helvétiques – y compris des entreprises petites et moyennes – issues de toutes les régions de Suisse pouvant participer à ce projet de grande envergure», déclare Lennart Sindahl, responsable de la division Aviation de Saab, ajoutant: «Nous recherchons des entreprises disposant d’un savoir-faire avancé et fortement concurrentielles, capables de nous accompagner dans un partenariat à long terme et de sceller rapidement leur engagement dans le programme.»

 

Potentiel futur de la participation suisse :

 

En tant que fournisseur et partenaire du Gripen E, l’industrie suisse ne verra pas sa participation limitée à l’avion suédois et à l’éventuel avion helvétique, mais pourra également bénéficier de commandes futures du Gripen E.

 

Les sociétés partenaires suisses auront pleinement accès à la technologie concernée par le lot de commandes. Grâce au transfert de connaissances, ces entreprises pourront acquérir des aptitudes et expertises leur permettant de soumissionner pour d’importants appels d’offres d’autres constructeurs aéronautiques dans le secteur civil et celui de la défense.

 

Programme Saab de participation industrielle suisse

Conformément à la politique de compensation d’armasuisse, Saab s’est engagé à une répartition régionale des commandes SIP: 5% pour la Suisse italophone, 30% pour la Suisse romande et 65% pour la Suisse alémanique. Saab a pris l’engagement de réaliser des commandes SIP pour un montant équivalent à 100% de la valeur du contrat Gripen. A fin 2012, Saab et ses partenaires avaient passé des commandes pour environ 250 millions de francs auprès de plus de cent entreprises suisses.

 

 

saab gripen,gripen f,gripen e,swiss gripen,industrie suisse,swiss air force,avia news gripen e

 

 

 

 

Liens sur le dossier Gripen E :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/le-gripen-...