01/08/2014

Le PC-24 fait son Roll-out !

148.JPG



Aérodrome de Buochs (Nidwald), l'avionneur suisse Pilatus a effectué aujourd'hui, jour de la Fête Nationale suisse le « Roll-out » du premier avion d'affaires à réaction helvétique. Pas moins de 35'000 personnes se sont déplacées pour cet événement.

C'est bien une foule composée de badauds venu découvrir le premier « jet suisse » de clients potentiels, du personnel de Pilatus Aircraft et de nombreux journalistes et personnalités du monde de l'aviation et de l'armée qui se sont retrouvées pour show aux allures de fête nationale sous un ciel clément !

Avant de découvrir le PC-24, nous avons eu le privilège de voir voler l'ensemble des créations de chez Pilatus : PC2, PC3 ; PC7, PC9, PC12, PC21. Avec notamment une patrouille de trois PC-12, le PC-7 Team des Forces aériennes.


 

126.JPG


Le Pilatus PC-24 est arrivé accueillit par les traditionnels lanceurs de drapeaux et tiré par des chevaux de l'armée. Le Directeur de Pilatus Oscar J. Schwenk a rappelé l'histoire de l'avionneur, les liens avec notre pays et son histoire.

Un PC-24 pour le Conseil Fédéral :

Si l'information n'était pas confirmée pour l'instant, le Conseiller Fédéral Ueli Maurer a affirmé aujourd'hui, que le projet d'acquisition d'un PC-24 pour le remplacement de l'actuel Cessna Citation 650 sera prochainement validé !!

142.JPG



Des performances exceptionnelles :

Le PC-24 aura des performances exceptionnelles en matière de distance de décollage et d’atterrissage. Le PC-24 est à même d’offrir des prestations supérieures à ses deux concurrents que sont l’Embraer Phenom 300 et le Cessna Citation CJ4.

 Distance de décollage :


Pilatus PC-24: 2’690 pieds
Phenom 300: 3’138 pieds
Citation CJ4:3’310 pieds

 

 Atterrissage :

 

Pilatus PC-24: 2,425 pieds

Phenom 300 2,620 pieds

CJ4 : 2,700 pieds

 

En matière de prix, le PC-24 est un peu moins cher que le prix de liste probable du Phenom 300 et CJ4 dans un délai de quatre ans. Et c'est sans tenir compte des remises clients de lancement :

Pilatus PC -24: 8,9 millions $ (2017)
Phenom 300 : 8,7 millions $ (2013)

Cessna CJ4 : 9,05 millions $ (2013)


 
Pilatus PC24 : 501 pieds cubes.
Citation CJ4 : 311 pieds cubes.
Phenom 300 : 225 pieds cubes.


Le PC-24 est classé comme un jet hyper polyvalent de sorte que les propriétaires auront la possibilité d’un aménagement de six ou huit personnes en exécutif ou jusqu'à 10 passagers. Il sera également possible de changer complètement l’intérieur pour permettre à l aéronef d’être utilisé pour l’évacuation médicale (MEDEVAC).

137.JPG



Photos : Roll-out du PC-24@Pascal Kümmerling

 



31/07/2014

Il y a 100 ans naissaient les Forces aériennes

1576547_pic_970x641.jpg

Berne, 31.07.2014, l’aviation militaire suisse a pris son envol, il y a 100 ans exactement. En effet, le 31 juillet 1914, le commandant de la nouvelle unité aérienne, le capitaine de cavalerie Theodor Real, entrait en fonction. Quelques jours plus tard, neufs pilotes rejoignaient Berne, et le Beundenfeld, avec leur propre machine. Une cérémonie en présence du Conseiller fédéral Ueli Maurer et de l’actuel commandant des Forces aériennes, le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, s’est déroulée aujourd’hui sur le site même où se sont retrouvés ces pionniers.

 

Même si des ballons aux couleurs suisses volent depuis le début du 20e siècle, c'est à l'aube de la Première Guerre mondiale que naissent officiellement les troupes d'aviation. Ce sera un capitaine de cavalerie, Theodore Real, passionné d'avion, qui est nommé commandant, mais il n'obtient qu'un minimum de moyens. Ce seront d'abord trois avions d'une exposition internationale, qui seront réquisitionnés. Le hangar est une halle à ballon à Berne-Beundenfeld, la ferme voisine faisant office de cantonnement. Les pilotes, en majorité romands, viennent avec leur machine et leur mécanicien. Ils se retrouvent au début du mois d'août 1914. Ils s'appellent Audemars, Bider, Burri, Comte, Cuendet, Durrafour, Grandjean, Lugrin et Parmelin.

C'est une cérémonie simple, mais empreinte de souvenirs et d'émotions, qui s'est déroulée le 31 juillet 2014 au Beundenfeld à Berne, qui a marqué officiellement le centenaire des Forces aériennes. Le Conseil fédéral Ueli Maurer a remercié, devant un parterre d'invités, «les successeurs de ces pionniers de l'aviation, qui ont tant donné pour les Forces aériennes et ainsi pour la sécurité de la Suisse.» Mais le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports n'a pas seulement regardé dans le miroir du passé, mais s'est aussi projeté vers le futur. «Nous aurons aussi besoin à l'avenir d'une armée moderne avec des Forces aériennes modernes.» La cérémonie s'est terminée par un hommage en guise de défilé aérien où la Patrouille Suisse, le PC-7 TEAM, un F/A-18, ont accompagné un Morane D.3800, chasseur helvétique datant de 1939. Sans oublier le saut des éclaireurs-parachutistes. Ces commémorations prendront la forme d'un grand événement populaire, AIR14, organisé par l'armée, qui se déroulera les 30-31 août et 6-7 septembre prochain à Payerne.


mittelaus.parsys.16707.Image.gif.jpeg


ANA le plus grand client du 787 !

ANA-7779X.JPG

 

Tokyo, Boeing et All Nippon Airways (ANA) ont finalisé une commande de 40 avions gros porteurs, soit 20 B777-900, 14 B787-900 «Dreamliner» et six B777-300ER (Extended Range) dans le cadre de stratégique de développement de la flotte long-courrier. L'ordre estévalué à environ 13 milliards de dollars au prix catalogue.

ANA, le client de lancement de la B787, devient le plus grand client du monde pour le «Dreamliner» avec un total de 80 avions commandés. La compagnie exploite actuellement 29 B787 dont 51 sont à livrer y compris 43 B787-900.

Le B777X de Boeing a accumulé 300 commandes et engagements de six clients du monde entier.

 

Photo : B777-900X @ Boeing

11:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boing, ana, b777x, b787 |  Facebook | |

30/07/2014

Les premiers F-16C/D indonésiens !

F-16iaf.jpg

 

 

Jakarta, l'Armée de l'air indonésienne a reçu ses trois premiers Lockheed-Martin F-16C/D «Fighting Falcon» issus d’une commande de 24 aéronefs, passée  en décembre 2011. 

Les trois avions ont atterris à la base aérienne de Iswahjudi à l’est de l’île de Java. Cette commande doit permettre de venir grossir la petite flotte de 10 F-16 A/B Block15 actuellement en service, afin de pouvoir assurer la surveillance, notamment, dans les régions périphériques de l’Indonésie.

 

Les Etats-Unis ont cédé 24 appareils qui proviennent des stocks de l’US Air Force. Ces appareils sont révisés et vendu pour un montant de 900 millions de dollars. Ces F-16 C/D Block25 sont modernisés au standard Block52. Ces appareils disposent d’un cockpit doté d'un HUD holographique GEC-Marconi et deux écrans multifonctions monochromes, un bus à armement MIL-STD-1760 permettant l'utilisation de missiles AIM-120 AMRAAM et de AGM-65 Maverick. Ces appareils sont motorisés par des Pratt & Whitney PW F100-229. Ils sont dotés du radar AN/APG-68 amélioré (V), d’une liaison 16, d’un système de gestion AN/ALQ-213 de guerre électronique couplé au système d’alerte radar ALR-69 classe IV «Warning Receiver», et le distributeur de leurres ALE-47.

 

La Force aérienne Indonésienne :

En plus du petit nombre de F-16, la Force aérienne dispose d’une dizaine de Northrop F-5E/F Tiger II, 8 Sukhoi Su-30MK2 et 2 Sukhoi Su-27SK. Pour l’entrainement, Jakarta a opté récemment pour l’achat de 16 KAI T-50 «Golden Eagle» coréens. 


1551209_20130508094953.jpg


 

Photos : F-16A/B indonésiens @ FAI


Le quatrième J-20 a effectué son premier vol!

p1567509.jpg

 

Le quatrième prototype de l’avion de combat Chengdu Aircraft Corporation (CAC) J-20 de cinquième génération a effectué son premier vol le matin du 26 juillet. Ce prototype a volé pendant près de deux heures, après avoir entrepris des essais de roulage depuis le début du mois de juillet.

 

Ce quatrième J-20 numéroté «2012» dispose des mêmes améliorations déjà identifiées sur l’appareil précédent, qui concernent les prises d'air améliorées afin de pour faciliter l'écoulement d'air du moteur et des améliorations du design sur les stabilisateurs verticaux. 

On ne sait toujours pas, si l’avion vole avec des moteurs chinois de type Shenyang WS-15 ou si celui-ci est encore motorisé par deux réacteurs russes AL-117S Saturn.

 

 

j20-01.jpg

Le Chengdu J-20 produit par CAC (Chengdu Aircraft Corporation) présente quelques similitudes avec le Sukhoi T-50 développé en collaboration entre la Russie et l’Inde, mais ses dimensions semblent être bien plus grandes. Question propulsion, l’appareil pourrait être doté de deux moteurs Saturn 117S qui équipent déjà le Sukhoi T-50 et les Su-35 russes, mais il devrait prochainement être doté de réacteurs indigènes, soit  des Shenyang WS-15. On notera que le J-20 emporte encore un parachute de freinage pour l'instant.

 

A la fin avril, une source gouvernementale chinoise laissait entendre que la Chine envisageait de disposer de 20 J-20 d'ici 2020.


battlefield-4-j-20-rl.jpg


 

 

Photos 1 Le quatrième J-20 n°2012 2 J-20 de face 3 Image de synthèse @ChineNouvelle