25/05/2014

Patrouille acrobatique en honneur de la Crimée!

2218883-1.jpg


 

En date du 19 novembre dernier, je vous annonçais la création d’une nouvelle patrouille acrobatique russe. Cette nouvelle équipe de présentation aérienne sera dotée d’avions d’entrainement Yakovlev Yak-130.

 

On apprend que celle-ci sera baptisée Krylia Tavridy (Ailes de la Tauride) selon le communiqué officiel du commandant en chef de l'Armée de l'air russe Viktor Bondarev. Hors selon la mythologie grec, la Tauride est le nom donné par les grecs anciens à la presqu'île de Crimée. La Crimée étant un nom plus récent de la région, qui provient de la langue tatare de Crimée. Sous l'Empire russe, la Crimée a constitué le gouvernement de Tauride (1802 à 1921).

 

Au total, se sont douze avions de combat et d'entraînement Yakovlev Yak-130 qui équiperont le nouveau groupe de voltige aérienne russe. Cette année cinq appareils seront livrés pour débuter la patrouille. Puis ceux-ci seront complétés l’année prochaine. 

 

L'Académie de l'armée de l'air de Joukovski met actuellement en place le nouveau groupe de voltige aérienne, depuis le centre de formation des pilotes Tchkalov de Borissoglebsk (région de Voronej). Un responsable du Consortium aéronautique unifié russe (OAK) a confirmé que des pilotes d'essai du bureau d'études Iakovlev aidaient les jeunes pilotes de Borissoglebsk dans la préparation à l’entrainement de la patrouille.

Le Yakovlev Yak-130 : 

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002.  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite aux nombreuses différences de points de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant trois appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils, dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600mp/h (1.060 k /h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisé et pressurisé équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement  numérique. Comme avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième générations. 


 

Yak-130-Russe.jpg


 

Photos : 1 Yak-130  Fyodor Borisov 2 Yak-130 @ Sergy

20:02 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yakovlev, yak-130, patrouille russe |  Facebook | |

24/05/2014

Air Canada reçoit son B787 !

1779170_681359791911919_583807821_n.jpg


Toronto, Air Canada a réceptionné le premier exemplaire de son B787 «Dreamliner». L’avion s’est posé à l'aéroport international Pearson à Toronto. Lors de ce transfert, l’avion transportait un centaine d'employés de l'entreprise, et l'appareil a été accueilli par un salut au canon à eau lorsqu'il est arrivé à l'aéroport.

Dans un communiqué, Air Canada a précisé qu'elle était la première société aérienne au pays à exploiter ce nouvel appareil qui, grâce à sa distance franchissable et à son efficience énergétique inégalée, est appelé à jouer un rôle de premier plan dans la stratégie d'expansion internationale du transporteur, a ajouté l'entreprise.

AC-economie.jpg.jpeg

Photos : 1 B787 d’Air Canada 2 Intérieur @ Boeing/Air Canada

18:16 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, b787 dreamliner, air canada |  Facebook | |

23/05/2014

Livraison du 300e UH-72A «Lakota» !

photo_library_11_lg.jpg


 

 

Columbus, Mississippi, le groupe Airbus (Eurocopter) a livré à l'armée américaine le 300e exemplaire de l’hélicoptère UH-72A «Lakota» et ceci selon le calendrier prévu. Les hélicoptère «Lakota» sont tous fabriqués chez Airbus Hélicoptères (ex Eurocopter) au sein des installations de l’entreprise à Colombus. Au total, l’US Army compte se doter de 365 UH-72A «Lakota». 

 

Le 300e «Lakota» de l'armée entrera en service au sein de la garde nationale du Missouri. L'hélicoptère est livré au standard «sécurité et soutien» ( S&S ) qui étend les capacités de l'UH-72A pour des missions allant de la réponse aux catastrophes à des opérations de sécurité aux frontières. Ce standard comprend un capteur électro-optique et infrarouge, un projecteur, un magnétoscope numérique.

Les «Lakotas» équipés dans la configuration S&S sont affectés à des unités de la Garde nationale de l'armée à travers  tout le pays y compris pour appuyer notamment de vastes opérations le long de la frontière sud-ouest des États-Unis pour la sécurité des frontières et la lutte anti-drogues.


 

photo_library_4_lg.jpg


 

L’UH-72A «Lakota» :

 

L’UH-72A «Lakota» est la version militaire de l’hélicoptère civil EC-145 d’Eurocopter. La dénomination UH (Utility Helicopter) est propre à l’armée américaine. L’EC-145 est, avec la gamme EC-135/635 la nouvelle génération d’hélicoptères de la gamme légère du constructeur européen.

Hélicoptère bimoteur polyvalent, il est utilisé pour une vaste gamme de missions telles que : la sécurité intérieure, la répression des drogues, un soutien logistique et d'évacuation médicale (MEDEVAC).

Pour les ambulances et les missions d'évacuation médicale, la cabine peut accueillir deux civières, plus un chef d'équipe (qui est qualifié pour faire fonctionner le treuil et autres matériels d'équipement aéronautique) et d'un accompagnateur médical.

L'UH-72A dispose d’un système de communications tactiques de type RT-5000 à large bande. L'hélicoptère est motorisé par deux Turbomeca Arriel 1E2, chacun fournissant 550kW de puissance au décollage et 516kW puissance continue.


 

100000-flight-hour-milestone-lg.jpg


 

Photos : 1 UH-72A Lakota en vol version MEDEVAC 2 En vol cockpit 3 En version S&S @ Airbus Group North America


Ouverture du salon HeliRussia !

DSc_45.jpg

Moscou, un salon en chasse l’autre, hier s’est ouvert l’édition 2014 du salon consacré aux hélicoptères en Russie, HeliRussia. Une large panoplie des hélicoptères les plus récents sont présentés au centre Crocus Expo de Moscou, 22 au 24 mai.

 

Toutes les entreprises russes spécialisées dans la conception et la production d'hélicoptères y sont présentes aux côtés des plus grandes compagnies mondiales du secteur. L'exposition présente les produits de 98 organisations russes et de 48 compagnies étrangères de 17 pays.

Des délégations importantes de plus de 30 pays où sont exploités les hélicoptères russes sont attendues à l'exposition.

 

Du côté russe, le parc d’hélicoptères confirme sa tendance à la modernisation avec de nouveaux appareils. Le Mi-171A2, remplace le Mi-8, alors que le Mi-35 d'attaque a donné une nouvelle vie au vieux Mi-24. Les nouveaux appareils arrivent en masse avec le Ka-62 et le Ka-226T et le Mi-28 et Ka-52. La Russie achète de plus en plus d'hélicoptères étrangers, notamment la gamme d’hélicoptères légers Robinson pour l’écolage. Les appareils occidentaux sont utilisés, entre autres, par le ministère des situations d'urgence. Sans pour autant faire de concurrence aux hélicoptères russes. Le potentiel du marché d'hélicoptères est si élevé en Russie que chaque marque, aussi bien russe qu'étrangère trouve sa place sur ce marché en pleine expansion.


012_pdf.jpg


                                                                   

On assiste également à de nombreuses coopérations comme l accord signé avec Turbomeca pour l'ouverture d'un centre de maintenance pour les hélicoptères Ka-226T et Ka-62, dotés de moteurs français.

La coopération avec la compagnie italienne AgustaWestland est particulièrement notable, avec la production des AW139 près de Moscou. Ces hélicoptères construits en Russie sont justement  présentés au salon HeliRussia 2014.

On apprend ce matin la volonté de mettre au point un hélicoptère destiné à l'utilisation en zone arctique. Cet hélicoptère correspond au projet ministère russe de la Défense de stationner un groupe naval doté d’hélicoptères destiné à la zone arctique de la Russie.

Par tradition, l’espace d'exposition d’HeliRussia permet non seulement de mettre en valeur les réalisations de l'industrie mondiale de l'hélicoptère, mais permet aussi d’engager la discussion sur  les enjeux actuels et intersectoriels du marché.

 

Ka-62.jpg

 

Texte et photos Irina Sharovski pour avia news.

 

 

 

12:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : helirussia, salon hélicoptères |  Facebook | |

22/05/2014

Inde, retard de la modernisation des Jaguar !

20091026123912Photo-12_-_An_IAF_marshaller_receiving_a_Jaguar_at_the_apron6.jpg


 

 

Bangalore, Inde, Hindustan Aeronautics Limited (HAL) annonce un important retard de près de deux ans pour la modernisation des avions de combat SEPECAT Jaguar. La modernisation avait pourtant bien débuté le 29 novembre 2012 avec le premier vol du prototype de Jaguar modernisé.

 

Deux phases de modernisation :

 

L’ambitieux programme de modernisation de la flotte de Jaguar de l’IAF comprend deux phases : la première nommée «Darin III» prévoit l’amélioration de l’avionique, la capacité d’attaque et de navigation. 

La mise à jour intègre donc la nouvelle avionique  «state-of-the-art», y compris l'architecture informatique de Mission (MC), le système d'instruments de vol (EFIS), ainsi que système d’enregistrement vidéo Solid State Digital Système Data Recorder (SSDVRS), les fonctions supplémentaires permettant le guidage de bombe avec système  de positionnement inertiel (INGPS), un nouveau pilote automatique, ainsi que l’intégration d’un nouveau radar Elta Systems multi-mode, de nouvelles contre-mesures électroniques.

La mise à jour couvre également le système de cartographie de navigation. Le cockpit sera doté de deux écrans EFIS  et d’un nouvel HUD à affichage tête haute. 

 

La seconde phase de modernisation dite «Darin IV» comprend la remotorisation de l’avion avec du moteur le F125IN d’Honeywell en remplacement des actuels Rolls-Royce Adour Mk 821.  Ce nouveau moteur pèse 600 livres de moins que l'Adour et dispose d’une poussée de 9850 lbf (43.8kN) qui doit permettre au Jaguar de décoller 25% plus court qu’actuellement et ceci avec un rendement 36% supérieur à la motorisation actuelle. 

 

Notons que les Jaguar de l’IAF ont déjà subi deux modernisations, Darin I & II.


 

2288641261.jpg


 

Les causes du retard :

 

Deux éléments sont à l’origine de ces deux ans de retard, le premier concerne des problèmes de fiabilité avec le nouvel ordinateur de mission (Darin III). Ce nouveau système de mission devait à l’origine être validé au début de l’année 2012, hors le centre d’essais technique de HAL ne l’a validé qu’à la fin de l’année 2013. 

 

Le second problème vient cette fois-ci de l’évaluation du moteur et de son intégration à la cellule. HAL n’a toujours pas terminé de fixer le cahier des adaptations de la cellule, pour l’intégration définitive de la nouvelle motorisation.

 

 

L’Inde et le Jaguar : 

 

L’Inde est le plus gros client à l'export pour le Jaguar franco-anglais. Démarchée dès 1968, l'Inde signa finalement en avril 1979 une commande pour 130 Jaguar, incluant un contrat de fabrication sous licence pour 95 exemplaires et un transfert de technologie. La Royal Air Force devait former les premiers pilotes de la Force aérienne indienne et louer à l'Inde 20 appareils, en attendant qu'elle reçoive ses Jaguar (nommés localement Shamsher, soit "épée de justice"). 

 

Un premier escadron indien fut déclaré opérationnel en septembre 1980, suivi d'un second un an plus tard, après l'arrivée des 38 exemplaires fabriqués par la SEPECAT. La production locale, confiée à Hindustan Aeronautics Ltd, commença par l'assemblage à partir de pièces fournies avant de se poursuivre par une fabrication entièrement indienne à l'exception des réacteurs. Au total, cinq escadrons furent équipés progressivement de 1980 à 1991, dont l'un reçu 12 Jaguar IM destinés à l'attaque maritime que l'Inde est le seul pays à avoir mis en service.


 

376945288.jpg


 

Photos:  1 Jaguar IAF 2 Moteur Honeywell F125IN 3 Premier vol Jaguar Darin III @ IAF

20:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : iaf, sepecat jaguar |  Facebook | |