22/01/2015

L’US Navy approuve l’IRST pour le Super Hornet !

mfc-irst-photo-03-h.jpg

 

Orlando en Floride, le système de recherche infrarouge IRST21 destiné aux avions de combat Boeing F/A-18E/F « Super Hornet » a reçu l’approbation de l’US Navy pour une première production à taux faible. 

 

L’AN/ASG-34 :

 

L’IRST (Infrared Search-and-Track) AN/ASG-34  (IRST21) destiné au « Super Hornet » est  développé en commun par Lockheed-Martin, Boeing et General Electric. Contrairement aux systèmes IRST montés sur les nez des aéronefs, celui-ci, est installé dans un réservoir ventral de type General-Electric FPU-13. Selon ses concepteurs, il est capable malgré sa position particulière sur l’aéronef, de suivre des cibles en hauteur et ceci jusqu’à 16’000 mètres d’altitudes. Les données du capteur de IRST21 sont fusionnées avec les autres informations acquises par les différents capteurs qui équipent le F/A-18E/F « Super Hornet » et augmentera ainsi, la conscience de la situation du pilote. 

 

L’AN/ASG-34 issus des systèmes de capteurs de Lockheed-Martin qui ont accumulés plus de 300 ‘00 heures de vol sur le F-14 de l'US Navy et le F-15.

L’ajout d’un capteur IRST sur le « Super Hornet » permettra à celui-ci de combler son retard en ce qui concerne la détection passive (sans révéler sa propre position) et permettra au « Super Hornet » d’évoluer jusqu’en 2035/40 en parallèle avec le Lockheed-Martin F-35.

 

Commentaire :

 

Bien que l’emplacement de l’IRST21 AN/ASG-34 ne soit pas spécialement idéal, celui-ci occupe le point central de l’avion, l’US Navy démontre vouloir investir encore pour son « Super Hornet » afin, de le garder en service durant une vingtaine d’années et épauler le jeune F-35. 

Ces investissements se font par contre au détriment du F/A-18C/D « Hornet » qui devrait donc,quitter progressivement l’US Navy à partir de 2023, pour être définitivement retiré du service en 2030.

 

mfc-irst-photo-side07-h.jpg

 

Photos : Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» doté de l’IRST21 ventral @ Lockheed-Martin/Boeing

 

Elix Aviation Capital commande trois Q400 !

cq5dam_web_750_750.jpg

 

Bombardier Avions a reçu une commande de la société de crédit-bail Elix Aviation Capital Limited (« Elix ») pour trois avions Q400.

Le Q400 « NextGen »

Optimisé pour les opérations court-courriers et pouvant accueillir jusqu’à 86 passagers, le Q400 « NextGen » est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et écoénergétique. Il offre un confort soigné pour les passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite.

Bombardier a enregistré des commandes fermes pour un total de 521 avions Q400 et Q400 « NextGen ». Dans le monde entier, les avions Q400 et Q400 « NextGen » ont transporté plus de 355 millions de passagers et accumulé plus de 5,7 millions d’heures de vol et plus de 6,1 millions de décollages et atterrissages. Le programme des avions Q400 et Q400 « NextGen » comprend une cinquantaine de clients et exploitants dans plus de 40 pays, sur six continents. Reconnu de longue date comme un précieux actif par les exploitants, l’avion Q400 suscite également l’intérêt croissant du secteur de la location-exploitation.

21/01/2015

Slovaquie : Sikorsky VS AgustaWestland !

806BA91.JPG

 

 

La Slovaquie cherche à remplacer ses actuels hélicoptères de transport militaire Mil Mi-17  d’origine russe. Le pays compte dans un premier, temps se doter de neufs hélicoptères de transport tactique. 

 

Bataille acharnée :  

 

En ce début d’année, il n’y plus que deux concurrents pour remplacer les Mil Mi-17 au sein des Forces aériennes slovaques. L’américain Sikorsky avec les l’UH-60 Black-Hawk et l’européen AgustaWestland avec son AW139M.

 

En fin d’année 2014, Sikorsky a offert neuf UH-60 Black-Hawk pour un prix de 300 millions d’euros (U347 millions millions de dollars US) et ceci avec les garanties du gouvernement américain sur le soutien pour l'acquisition. En début d’année, AgustaWestland offre également pour le même prix neuf AW139M y compris les pièces de rechange et la formation via le programme de vente militaire. L’hélicoptériste assure de son côté, que l’AW139M sera moins cher à l’exploitation et sera plus avantageux à l’usage.

 

Les deux concurrents :

 

L’AW139M : 


imgp7283-agustawestland-hh-139a-aw-139m-csx81798-italian-af.jpg


 

L’AW139M est la version militaire du célèbre AW139, qui est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performance dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Le poste de pilotage intégré et avancé doté d’une avionique de dernière génération minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux  rôles y compris EMS / SAR, VIP / transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 175 clients de plus de 60 pays ont commandé plus de 800 hélicoptères AW139 jusqu'ici.

 

 

Sikorsky UH-60M : 


3867662838.jpg


 

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black- Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D,  montés au dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

 

 

Photos: 1 Mil Mi-17 slovaque @ P. Zdunek 2 AW139M @AgustaWestland 3 UH-60 @ Sikosky/PZL

2014, une année record pour ATR Aircraft !

 

800px-ATR_72-600_ATR_house_colors_F-WWEY_-_MSN_98_(9739890333).jpg

Il n’y a pas qu’Airbus et Boeing qui ont réussi l’année 2014, ATR Aircraft a battu plusieurs records en termes de ventes, livraisons, chiffre d’affaires et carnet de commandes.

En 2014 ATR a enregistré la plus grosse commande cumulée de son histoire, en signant un contrat qui porte à cent le nombre d’avions fermes pour la compagnie indonésienne Lion Air. En outre, ATR a également atteint en 2014 une étape majeure de son histoire, avec la signature de la 1000ème commande pour l’ATR 72, qui volera aux couleurs de la compagnie papou-asienne Airlines PNG.

Les ventes de l’avionneur ont été portées à 160 avions, assorties de 120 options, dépassant l’ancien record de 2011 (157 ventes fermes et 79 options). En 2014, ATR a également atteint un chiffre d’affaires record, avec 1.8 milliards de dollars (2013 : 1.63 milliards), et a porté ses livraisons à 83 appareils (2013 : 74). L’extraordinaire année commerciale d’ATR a permis également de terminer 2014 avec un carnet de commandes de 280 appareils, un niveau jamais atteint jusqu’à présent en fin d’année.

Les 160 ventes fermes et les 120 options représentent près de la moitié du total des ventes d’avions régionaux de moins de 90 sièges de l’année. Elles confortent la place des ATR -600 en tant qu’avions régionaux préférés des compagnies aériennes et des sociétés de leasing à travers le monde. Sur le segment des avions turbopropulseurs, ces ventes représentent 80% de l’ensemble des commandes de l’année.

 Photo : ATR 72-600 @ATR Aircraft

20/01/2015

Modernisation des F-15 israéliens !

125.jpg

 

 

Tel Aviv, l'armée de l'air israélienne va moderniser ses avions de combat Boeing F-15I «Eagle», avec notamment l'installation d'un nouveau système de radar. 

 

Nouveau radar :

 

Les Boeing F-15I recevront un nouveau radar, soit le nouvel AN/APG-82 (V)1 doté d’une antenne active AESA en lieu est place de l’actuel radar antenne mécanique APG-70. Il s’agit du même choix que l’US Air Force qui modernise de la même manière sa flotte de F-15E.

 

Le Raytheon AN/APG-82 AESA :


162.jpg


 

Le radar Raytheon AN/APG-82 (V) 1 va permettre d’optimise les capacités du F-15I pour des missions multi-rôles et permettra à celui-ci de devenir multi-cibles. Le F-15I gagnera également en matière de précision. En matière de maintenance les systèmes AESA permettent d’améliorer la fiabilité de l’ordre de vingt fois et offre des économies de coûts.

L'AN/APG-82 met en œuvre à la fois le processeur de l'APG-79 monté sur F/A-18 E/F «Super Hornet» et l'antenne de l'APG-63 AESA montée sur F-15C. Le nouveau radar est également équipé d'un système de refroidissement plus performant et de filtres HF ajustables. Ce système de filtres HF a été imaginé pour permettre au radar du F-15 et au dispositif de contre-mesure électroniques de fonctionner simultanément sans se gêner l'un l'autre. Ce nouveau radar destiné aux F-15 « E & I » fait partie du Radar Modernization Program (RMP).

 

Mise à jour des F-15I : 


boeing,f-15i,eagle,israël infos aviation,israël air force,infos aviation,nouvelles d l'aviation,l'actualité aéronautique,blog f-15


 

La modernisation de la flotte de F-15I comprend également l’installation d‘un nouvel ordinateur principal et d’un protocole spécial qui permet de canaliser les anciens systèmes en direction du nouveau système informatique et ceci, en conservant l’architecture actuelle. Cette mise à jour, permettra aux F-15I de rester en service pendant les 20 prochaines années.  De plus, des travaux de structures seront engagés, afin de réduire les risques de fissurations sur les parties mobiles de l’avion.

 

Concernant la guerre électronique, des améliorations seront engagées en vues de la protection des systèmes. En matière d’armement, l’intégration de système de types JDAM  et JASSM / JSOW sont prévus en priorité. Cette modernisation prévoit également la généralisation de l’intégration du missile Rafale Python 5 sur l’ensemble des versions du F-15 en service en Israël.  Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte portée de la famille «Python». Il dispose d'une capacité de tir « au-delà de la portée visuelle » se verrouille sur sa cible après le tir et il dispose d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge.

 

Commentaire : 

 

La modernisation tout azimut des flottes de F-16 et maintenant de F-15 en Israël est directement liée au fait des retards de livraison, en ce qui concerne le Lockheed-Martin F-35 et le fait que celui-ci, coûte tellement cher, que l’aviation israélienne devra pouvoir compter encore longtemps sur les appareils actuels. En effet, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. 


1557.jpg


 

Photos : 1 F-15I @Siegi N. 2 radar AN/APG82(V)1 @ Rayteon 3 F-15I @Tomer