14/03/2013

Airbus livre le 100e A380 !

2397.jpg

 

TOULOUSE, Airbus, filiale a annoncé avoir livré jeudi à Toulouse son centième gros porteur A380 à la compagnie Malaysia Airlines (MAS), cet appareil est le sixième A380 réceptionné par cette compagnie, qui figure parmi les neuf compagnies exploitant l'appareil dans le monde.Airbus fait état à ce jour de 262 commandes au total sur cet appareil, émanant de 20 clients.

Après des coûts estimés à 251 millions d'euros pour la réparation des fissures de l'A380 l'an dernier, l'avionneur a indiqué en février tabler sur un impact d'environ 85 millions d'euros sur la base de 25 livraisons prévues en 2013, contre 30 en 2012.

La flotte d'A380, gros porteur comptant 525 sièges en aménagement standard, a transporté à ce jour quelque 36 millions de passagers au cours de 100.000 vols, précise Airbus.

Photo : le 100e A380 @ Airbus

15:33 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : airbus, a380 malaysia airlines |  Facebook | |

Swiss commande le B777-300ER !

 

 

 

boeing,swiss,lufthansa,b777-300er,swiss b777-300er

 

C’est fait, je vous en avais parlé le 25 février dernier, le groupe Lufthansa vient de passer commande de Boeing B777-300ER (Extended Range) qui viendront équiper la compagnie Swiss. Ces appareils vont remplacer progressivement les Airbus A340-300 à partir de 2016.

Cette commande est historique, car c’est la première fois que la compagnie Swiss (Ex-Swissair) se dote d’avions du constructeur américain Boeing. SWISS entamera le renouvellement de sa flotte long-courrier à partir de 2016. Elle a passé une commande ferme de 6 Boeing B777-300ER. La décision en faveur de ce type d’avion est intervenue au terme d’une phase intensive d’évaluation. Les commandes fermes représentent un volume d’investissement de plus d’1,5 milliard de CHF. Les nouveaux avions seront mis en service sur les lignes aériennes les plus longues, à savoir Zurich-San Francisco, Los Angeles, Sao Paolo, Bangkok, Hongkong, Shaghai,Pékin, Johannesburg et Singapour. Le Boeing B777-300ER est doté d’équipements éprouvés. Ce type d’avion se distingue par une grande fiabilité, un grand confort en cabine et peut accueillir plus de 330 passagers. Par rapport à l’A340, il permettra par ailleurs une économie de près de 23% de kérosène et de CO2 par passager.

« Le Boeing B777-300ER a la taille et le rayon d’action idéaux pour notre marché au départ de la Suisse. De nombreux concurrents utilisent déjà des avions de plus de 300 places. Cet investissement en faveur d’une flotte moderne est une étape importante et décisive pour notre avenir », précise Harry Hohmeister. Au sein de l’alliance formée autour de Lufthansa, ce type d’avion est déjà en service chez Austrian Airlines et le sera également dès l’automne 2013 chez Lufthansa Cargo.

 

Il se trouve que Lufthansa Group semble retarder son  choix concernant l’A350 ou le B787 suite aux problèmes de batteries. Lufthansa semble donc, dans un premier temps, opter pour une première solution qui consisterait en l’acquisition de 6 Boeing B777-300ER destinés à remplacer une partie des A340 de Swiss.Lufthansa est actuellement en passe d’intégrer à sa flotte 4 B777-200LR, provenant de la compagnie Austrian Airlines. Mais à l’avenir, Lufthansa devra  remplacer ses 48 A340-300/600 et une décision devra être prise en ce qui concerne L’A350 ou le B787.

933777580.jpg

A propos du B777300ER :

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 37 clients à travers le monde entier. Vingt-sept clients opèrent maintenant le B777-300ER, 10 clients supplémentaires prendront livraison de leur premier B777-300ER d'ici 2014 .Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base 777. Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant. L’avion dispose d’un nouveau train d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes. Les entretoises et les nacelles ont été modifiées  pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit,  le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commercial, la production est de £ 115 300 (512 kN) de poussée.

Photos : 1 B777-300ER aux couleurs de Swiss 2 Intérieur @ Boeing

 

13/03/2013

Hawker-Beechcraft livre le 800e T-6 !

2021459.jpg



WICHITA,  Hawker-Beechcraft Défense Company annonce la livraison du 800e exemplaire de son appareil de type T-6. Cet appareil, est un modèle T-6AB «Texan II » destiné à l’école de l’aéronavale américaine.

 

Le 800e exemplaire de l’avion école de type T-6B rejoindra la base aéronavale de Corpus Christi, au Texas dans laquelle se trouve le groupe de formation Air Wing 4. Il s’agit du 16e appareils de ce type à rejoindre cette école de la marine sur un total de 98 appareils. Le T-6B remplace progressivement les anciens  Beechraft T-34 «Mentor».

 

Le T-6B «Texan II» :

 

Le Hawker-Beechcraft T-6B « Texan II»  est la version la plus moderne disponible de la gamme T6, le cockpit comprend un Head-Up Display (HUD) couplé avec  panneau de configuration Up-Front (UFCP), et Hands-On Throttle and Stick, soit le système mains sur manettes et manche. Le T-6B dispose d’une avionique  avec écrans EFIS et système d’enregistrement des données de vol numérique. Le T-6B est un avion d'entraînement primaire qui permet un enseignement de base aux procédures de vol et aux instruments et permet d’effectuer les figures d’introduction à la  voltige.

 

 

beechcraft,t-6b texan 2,us navy,t-6 us navy

 

Les livraisons des T-6 ont débuté en 2000 après que l'avion a d'abord été choisi pour occuper le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) pour  l’US air Force puis la marine américaine. Depuis, d'autres programmes  pays ont acquis le T-6 soit : la Grèce, le Canada, le Maroc, Israël et depuis, peu l’Irak.

Rappel :

Le Beechcraft T-6 «Texan II» est un aéronef à turbopropulseur monomoteur construit par la Raytheon Aircraft Company (maintenant Hawker-Beechcraft). Basé sur une cellule de Pilatus PC-9. 

Le T-6 est un développement du Pilatus PC-9, modifiés de manière significative par Beechcraft en vue d'entrer dans le système commun de formation primaire d'aéronef (JPATS) prévu pour les Forces aériennes américaines. Des modifications mineures ont été introduites sur la cellule d’un PC-9, mais des conflits entrer l’USAF et la Navy ont entraîné des retards et des augmentations de coûts (par rapport aux estimations initiales de 3,9 millions à près de 6 millions dollars par avion). De plus, le T-6 se retrouve avec un surpoids de 22% vis-à-vis du PC-9 initial.

800th-T-6-Delivery.jpg

Photos : 1 Hawker-Beechraft T6B Texan II en vol 2 Préparation pour un vol  3 Livraison du 800e exemplaire @ Beechcraft

20:59 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : beechcraft, t-6b texan 2, us navy, t-6 us navy |  Facebook | |

Reprise des vols des B787 !

B787_N787BA_Take_Off.jpg

 

Les autorités américaines de la sécurité aérienne ont annoncé qu'elles donnaient leur accord pour le projet de certification de la nouvelle batterie qui doit équiper les B787 « Dreamliner ». Après deux vols d'essai les 9 et 11 février dernier, les B787 « Dreamliner » ont obtenu  le feu vert de la FAA pour revoler, pour le moment dans le cadre des tests sur la nouvelle architecture électrique de l'avion. Le projet de certification de la nouvelle batterie est donc accepté, avec toute une batterie de tests à mener à bien avant que Boeing puisse remettre son gros porteur immobilisé en service.

Dans le cadre des  efforts pour tenter de déterminer la cause des incidents sur les batteries lithium-Ion des B787, la FAA permettra à Boeing d’effectuer des vols de test pour obtenir plus de données. La sécurité du public est de la plus haute importance. Boeing va  reprendre prochainement ses essais en vol limités sur le B787 avec l’appareil de test ZA005, le cinquième de la flotte de B787 utilisés pour les essais en vol. Ces essais permettront à Boeing de tester les performances en vol des batteries qui équipent cet avion, et les données collectées seront exploitées dans le cadre des enquêtes en cours pour identifier la cause des incidents récemment survenus sur les batteries du « Dreamliner » a indiqué de son côté Boeing.

Concernant les batteries :

 

787_batterie_neuve-63c67.jpg

En parallèle aux essais en vol, des procédures de fabrication et d’exploitation sont devenues plus sévères en ce qui concerne l’inspection des accumulateurs, avant l’assemblage de la batterie il est désormais renforcé. En vol, la tension de la batterie est surveillée de plus près (ce qui se traduit par un nouveau système BMS de gestion de la batterie).

Nouvelle mesure de sécurité :

En cas de défaillance grave, une nouvelle enceinte, avec un nouveau dispositif d’évacuation des gaz, doit contenir toute surchauffe. En tous cas, l’empêcher d’impacter le reste de l’avion. Le nouveau contenant est conçu pour empêcher tout incendie, même interne.

 

Photos : 1 B787 « Dreamliner » 2 batterie améliorée @ Boeing

 

12/03/2013

Changement de philosophie avec le Bell 525 !

bell_525_-_corporate_-_nyc_0.jpg


 

Je vous en avais parlé, l’année dernière lors de la présentation à Heli-Expo 2012 du nouvel opus du constructeur Bell, le super-moyen Bell Helicopter 525  "Relentless". Ce nouvel hélicoptère du constructeur américain est fondamentalement nouveau, mais il préfigure aussi un changement de culture chez Bell Helicopter.

 

Une nouvelle culture :

 

En adoptant le modèle Bell 525, le célèbre constructeur a adopté plusieurs nouveautés. Le Bell 525 préfigure une nouvelle gamme d’hélicoptères dont la conception est entièrement numérique et ceci grâce à l’aide du système de conception assisté par ordinateur CATIA V6 et le logiciel Enovia de Dassault Systèmes. Le nouveau logiciel permet de rationaliser le cycle de conception-construction. Bell ne se fonde pas uniquement sur des données virtuelles pour valider sa conception du nouvel hélicoptère, mais utilise également en parallèle un laboratoire d'intégration de systèmes consacrés spécifiquement au modèle 525. Cette nouvelle philosophie de conception a permis à Bell Helicopter  de réduire le temps de conception. 

 

Cette nouvelle conception à réduit le temps de développement des nouvelles commandes de vols «fly-by-wire» destinées au modèle 525 et d’intégrer plus rapidement l’avionique de nouvelle génération de type Garmin G5000H à écrans tactiles.

 

Préparation des prototypes : 

 

Bell Helicopter prépare le montage du premier prototype du futur Bell 525 « Relentless » au sein de son usine à Amarillo au Texas. Quatre prototypes devraient se joindre au programme de test avant la certification prévue en 2015.  Le premier vol du Bell 525  est attendu pour 2014.


 

bell helicopter,bell 525 relentless,bell 525


 

Bell 525 «Relentless» :

Le Bell 525 «Relentless» ou «implacable» est un appareil de la classe 8 tonnes bimoteurs. Il est le point culminant du «Projet-X»  et des programmes  "Magellan" de recherche développé par le constructeur. Le Bell 525 sera un hélicoptère susceptible d’offrir un excellent confort de cabine alliant et d’excellentes qualités de vol et de faible consommation de carburant.  Il sera alimenté par une paire de General-Electric GE CT7-2F1 de 1800 shp. La cabine utilise des matériaux composites et aluminium anticorrosion facilitant l’entretien.  Le Bell 525  intégrera un triple système de contrôle de vo «fly-by-wire» avec un ordinateur de vol, qui emprunte les leçons apprises sur les aéronefs à rotors basculants de type  Bell/Boeing V-22 et AW609 (anciennement Bell / Agusta 609). L’avionique sera dotée du système Garmin G5000H à écran tactile avec fusion des données. Les pilotes disposent de  quatre écrans principaux et le système «Telligence» soit une commande vocale. Le poste de pilotage ergonomique offre des sièges de type «J-piste», pouvant se repousser et pivoter vers l'extérieur pour facilité l'évacuation en cas de crash. Bell a inclut un système tactile de diagnostic des systèmes, permettant de connaitre en permanence l’état des instruments.

Avec un rayon d’action estimé à plus de 400 nm, une vitesse près de 150 noeuds et un plafond de 20.000 pieds. Le Bell 525 vise le marché du pétrole et du gaz. Capable de transporter jusqu'à 16 passagers, le Bell 525 «Relentless» est conçu pour faire du transport dans des configurations diverses y compris la recherche et le sauvetage, les services médicaux d'urgence en hélicoptère et VIP/corporate de transport. Le Bell 525 va s’attaquer au marché occupé, actuellement, par les EC175 d’Eurocopter et AW189 d'AgustaWestland.


 

581546966.jpg


Photos : 1 Image de synthèse en vol 2 Cockpit 3 Possibilité d’aménagement @ Bell Helicopter