25/11/2013

Russie : MiG-29K, Ka-52 Alligator & Mi-8 Terminator !

12_MiG-29KUB_main.jpg


 

MOSCOU, le processus de modernisation de l’aviation russe bat son plein, après l’arrivée des Sukhoi Su-34, Su-35 et Mi-28 dans l’armée de l’air, la Marine vient de recevoir ses premiers MiG-29K/KUB. De plus, l’armée voit sa dotation en hélicoptères augmentée.

 

MiG-29K/KUB pour la Marine :

 

La Marine russe a reçu ce lundi ses quatre premiers chasseurs embarqués MiG-29K et MiG-29KUB, a annoncé lundi à Moscou un porte-parole de la Marine de guerre russe.

Le Groupe de construction aéronautique russe MiG a remis deux chasseurs monoplaces MiG-29K et deux avions embarqués biplaces MiG-29KUB à la Marine de guerre russe ce lundi matin.

Ces appareils font partie d’un premier lot de 20 avions de combat embarqués, ces appareils équiperont le porte-avions Admiral «Kouznetsov», rattaché à la Flotte du Nord dès 2015 et viendront rejoindre les Sukhoi Su-33.

 

Le MiG-19K/KUB est un appareil multi-rôles, destinés à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe, tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MIG-29.

Les MiG-29K/KUB sont basées sur les portes-avions dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage d'arrêt.

Les MiG-29K/KUB dispose d’un radar multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Par la suite, les MIG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA). Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination pour cibles terrestres.

Le premier vol d’un MiG-29K/KUB remonte à janvier 2007, depuis, seul l’Inde a déjà commandé un total de 41 MiG-29K/KUB pour équiper le porte-avions Vikramaditya.

 

Nouveaux hélicoptères : 

Plus de 40 hélicoptères de type Mi-8AMT «Terminator» et Ka-52 «Alligator» vont  être livrés aux unités de la région militaire russe de l'est d'ici la fin de cette année, a annoncé lundi à Moscou Alexandre Gordeïev, chef du service de presse de la région. Les pilotes des bases concernées ont déjà appris à piloter les nouveaux hélicoptères dans les centres d'entraînement spéciaux de l'Armée de l'air.

Le Kamov Ka-52 :


 

970657400.jpg


Dérivé du Ka-50 «Black-Shark» de constructeur Kamov code OTAN «Hokum», l’Alligator est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Les pales de rotor sont faites de matériaux polymères et résistent aux tirs d’armes légères. 

Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial. puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique.

Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome.

L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut.

Le MIL Mi-8AMT  «Terminator»:


 

1886832717.jpg


 

Le MIL Mi-8AMTS est une version améliorée et blindée du célèbre Mi-8. Cette variante est construite par l'usine de Kazan. Ce standard du Mi-8 dispose d’une cabine blindée pour l’équipage de réservoirs de carburant supplémentaires et d’un radôme monté dans le nez.

L’hélicoptère dispose d’une tourelle électro-optique avec vision de nuit. Les pylônes peuvent transporter des missiles air-air «Igla», des missiles air-sol «Spiral», des mitrailleuses de 23mm et des nacelles lance-roquettes B8V20A de 80 mm. Le Mi-8AMTS «Terminator» se caractérise également par des moteurs améliorés qui offrent de meilleures performances dans des conditions chaudes et en altitude.

 

Le Mi-8AMTS est commercialisé internationalement sous la dénomination Mi-171 et a été vendu à la Croatie, la République tchèque, l'Equateur et le Pérou. La Russie a reçu ses premiers hélicoptères Mi-8AMTS en décembre 2010. A ce jour, la Russie dispose de 30 Mil Mi-8AMTS

 

Photos : 1 MiG-29 K @ RAC-MiG 2 Ka52 «Alligator» 3 Mil Mi-8AMT «Terminator» @ Sergy

Le Pérou opte pour le C-27J «Spartan» !

C-27J%20(13)_HR.jpg

 

 

LIMA, la Force aérienne péruvienne vient de choisir son nouvel avion de transport tactique avec l’Alenia Aermachi  C-27J « Spartan ». Ce choix intervient trois ans après le lancement du processus de choix. Au total le Pérou compte acheter deux appareils pour un montant évalué à 135 millions de dollars.

 

Ce choix fait suite à une évaluation rigoureuse dans le pays, avec des essais de transport de fret, largage et d’évacuation sanitaire et de soutien et de recherche et sauvetage, d’opérations d'aide humanitaire. Le C-27J a été choisi en raison de sa large polyvalence et de sa robustesse. L’avion doit également, pouvoir fonctionner en toute sécurité dans les conditions les plus difficiles comme ceux rencontrés sur la Cordillère des Andes.

 

Le Pérou s’apprête à rejoindre le club des utilisateurs du « Spartan » que forment la Bulgarie, la Grèce, l’Italie, la Lituanie, le Mexique, le Maroc, la Roumanie et les Etats-Unis. L’Australie et la Slovaquie seront les prochaines nations à recevoir le C-27J.

 

Photo : C-27J « Spartan » @ Alenia Aermacchi

 

 

14:11 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : alenia aermacchi, c-27j spartan, pérou |  Facebook | |

Dubaï, un bon cru pour Bombardier !

 

bombardier-house-colors-CSeries-CS300-fsx1.jpg

Le salon aéronautique de Dubaï a fermé ses portes, si Boeing a réussi un splendide coup publicitaire avec de nombreuses commandes et le lancement du « 777X », l’avionneur canadien Bombardier a de son côtés conclu une semaine fructueuse.

En effet, le constructeur Bombardier a annoncé des commandes fermes et des engagements qui pourraient aller jusqu’à 38 avions, dont la valeur peut atteindre jusqu’à 2,01 milliards $ US. Avec trois de ses avions d’affaires et commerciaux en tête de l’industrie en exposition statique, ainsi qu’une maquette grandeur nature de la cabine et du poste de pilotage des avions CSeries, le salon aéronautique était une excellente occasion pour la Société de présenter une sélection de ses avions novateurs et de son large éventail de services aux clients existants et potentiels du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Pendant tout l’événement, des dirigeants de Bombardier Avions commerciaux se sont joints à des clients pour faire une série d’annonces relatives à ses programmes d’avions Q400 NextGen et CSeries. Air Côte d’Ivoire, Palma Holding Limited, Nok Air et Abu Dhabi Aviation ont signé des commandes fermes et des engagements pouvant aller jusqu’à 22 biturbopropulseurs Q400 NextGen, et Bombardier a également confirmé que Nok Air était le client de lancement pour une option de capacité de sièges supplémentaires qui permettra à l’avion Q400 NextGen d’accueillir jusqu’à 86 passagers. De plus, aux côtés de représentants des gouvernements du Canada et de l’Irlande du Nord, Bombardier a annoncé qu’Iraqi Airways avait signé une lettre d’intention visant un maximum possible de 16 avions CS300, ce qui porte le nombre total des commandes et engagements relatifs aux avions CSeries à 419.

 

cq5dam_web_750_750.jpg

Photos : 1 CSéries 300 2 Q400 Next Generation @ Bombardier

 

24/11/2013

La Corée du Sud repêche le F-35 !

F35C-02.jpg



SEOUL, le troisième volet du feuilleton coréen en vue du remplacement des bons vieux F-4 «Phantom» semble avoir trouvé sa finalité, avec la dernière décision en date qui met en avant le Lockheed-Martin F-35A «Lightning II». Après avoir sélectionné le Boeing F-15 «Silent Eagle»le 22 août dernier, les autorités ont fait marche arrière le 24 septembre en relançant la compétition.

 

Ce vendredi, l’agence Yonhap a donc annoncé le choix semble-t-il définitif du futur avion de combat avec le Lockheed-Martin F-35, laissant ainsi derrière lui le F-15SE de Boeing et l’Eurofighter de Cassidian. 40 appareils sont concernés pour cet achat évalué à plus de 8,3 milliards de dollars. Une seconde tranche de 20 avions, pourrait être lancée lors d’un appel d’offre ultérieur.

 

Un choix très cher : 


 

2013-10-23T183131Z_1_CBRE99M1FGZ00_RTROPTP_3_USA-F35_original.jpg


 

La pression du constructeur américain a été déterminante dans cette seconde évaluation et ceci au détriment du budget et de la dotation minimale voulue par la Corée. En effet, le F-35A étant l’appareil le plus cher des trois, la Corée va donc casser sa tirelire. Initialement la Corée espérait ne pas dépasser un montant de 7,5 milliards de dollars pour 60 appareils, ce qui s’avérait possible avec le choix initial du Boeing F-15 «Silent Eagle» au prix de 7,3 milliards de dollars. 

De plus, la dotation minimale prévue par l’Armée de l’air coréenne prévoyait 60 appareils pour remplacer la flotte de actuelle de 150 F-4 «Phantom». Celle-ci, devra donc se contenter de 40 appareils et espérer, peut-être, que les finances du pays permettront à l’avenir l’achat d’un second lot de 20 F-35A.

 

Cette décision doit toutefois encore être approuvée par une commission présidée par le ministre de la Défense.

Rappel :

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 Lightning II, nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si, il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris plus de 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. 
Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de communalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique :

 

 

  • Radar à antenne électronique active AN/APG-81 (issu du AN/APG-77 du F-22 Raptor) avec des modes air-air, suivi de terrain, détection de mobiles terrestres, écoute passive et des capacités de brouillage.
  • brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.
  • AN/AAQ-37 Distributed Aperture System, comprenant 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion.
  • Electro-Optical Sensor System (EOSS), système de localisation et désignation comprenant un FLIR, une caméra TV et un système Laser (télémétrie, désignation de cible).

Le tableau de bord se compose principalement de 2 écrans LCD couleurs de 20 x 25 cm. Leur surface est tactile, ce qui supprime le besoin de boutons de sélection. Le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetées directement sur la visière du casque du pilote.


 

130827-f35C-642x428.jpg


 

Photos : Le F-35 Lightning II @ Lockheed-Martin

 

 

 

23/11/2013

Sortie d’assemblage du premier C-27J de la RAAF!

yourfile-4.jpg


 

TURIN, Alenia Aermacchi vient de terminer l'assemblage du premier avion de transport C-27J «Spartan» destiné à la Royal Australian Air Force (RAAF). Le fuselage a reçu ses ailes, le train d’atterrissage. L'avion reçoit actuellement ses équipements de tests fonctionnels pour la phase d'essais en vol.

 

L’Australie a commandé au mois de mai 2012, 10 appareils de type C-27J «Spartan»,  à travers le programme «Foreign Aircraft Sales militaire Joint Cargo» mis en place par les Etats-Unis. Le coût total est de 1,4 milliards de dollars. 

Le premier C-27J arrivera en Australie au début de l’année 2015 et sera utilisé pour le transport aérien tactique pour remplacer les actuels DHC-4 «Caribou», retirés du service actif en 2009 et les C-130H qui ont débuté leur retrait. Le C-27J «Spartan» a été choisi au détriment du C-295 d’Airbus Military. La capacité opérationnelle initiale devrait être annoncée en 2016. L’ensemble de la flotte sera déployée à partir de la base aérienne de Richmond.


 

First RAAF C-27J assembly completed.jpg


 

Rappel :

Le C-27J «Spartan» est un aéronef à voilure fixe de transport tactique léger polyvalent pour diverses missions. Particulièrement maniable et polyvalent, le robuste C-27J offre un rapport poids puissance le plus élevé de sa catégorie avec la capacité d'effectuer des manœuvres sous un facteur de charge de l’ordre de 3G, permettant des virages serrés et une montée rapide, ainsi que la descente. 

Il offre la capacité unique de faire varier la hauteur plancher, afin d’ajuster en permanence celui-ci pour faciliter le chargement et le déchargement de grands volumes, ainsi que les charges utiles à haute densité sans équipement de soutien au sol et en facilitant le «drive-in/out» de véhicules, afin qu'ils puissent être utilisés immédiatement.

Le C-27J offre un niveau élevé de sécurité et un taux imbattable de disponibilité particulièrement haut.  Le C-27J décolle sur environ 1900 pieds sur une surface non goudronnée. Dans un environnement tactique, l'avion est capable de monter à 10.000 pieds en 3 minutes, en descendant à partir de 10.000 pieds en moins de 2,5 minutes. Avec une masse à l'atterrissage maximale, le C-27J à une course au sol de moins de 1115 pi.


 

yourfile-3.jpg


Photos : 1 C-27J «Spartan» 2 le premier C-27J destiné à la RAAF 3 Image de synthèse C-27J RAAF @ AleniaAermacchi