30/09/2013

La France réceptionne son A400M !

 

1204116112.jpg

 

Séville (Espagne), le premier A400M de série a été livré lundi à la France lors d’une cérémonie officielle. Après ce premier avion livré lundi, un deuxième appareil devrait être remis à la France d'ici à un mois puis un troisième avant la fin de l'année.

 

L’A400M :

 

L’A400M « Atlas » est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents à savoir l’Allemagne (, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européens ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de combat que pour des hélicoptères. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

Photo : Le premier A400M aux couleurs française @ Airbus Military

 

11:58 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : airbus military, a400m armée de l'air |  Facebook | |

29/09/2013

Les Russes satisfaits du MiG-29K/KUB !

12_MiG-29KUB_main.jpg


 

Les pilotes russes de la version Marine du MiG-29 se montrent satisfait des derniers essais en mer de Barents. La Marine russe va bientôt recevoir son premier MiG -29K de série.

 

La Marine Russe vient d’effectuer une série d’exercices durant la période août à septembre avec deux avions en d’usine (un biplace, numéro MiG- 29KUB 204, et un MiG -29K numéro de coque monoplace 941). Ces vols ont eu lieu depuis le porte-avions Amiral Kuznetsov. Décollage et appontage de jour et de nuit ont eu lieu avec des charges de combat.

 

Le directeur général Sergei Korotkov de RAC MiG a commenté: " La réalisation des essais en vol du pont du transporteur marque une étape importante dans le cycle de vie du projet de navire porte-avions, ainsi, que le programme de MiG-29K/29KUB . " La prochaine étape de RAC MiG sera de former les pilotes de la Marine aux techniques d'exploitation embarquées».


 

Korotkov2_main.jpg


 

Le MiG-29K/KUB :

Le MiG-19K/KUB est un appareil multi-rôles, destinés à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe,  tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MiG-29.

Cette nouvelle génération de MiG se classe au sein des appareils dit:  4+ multi-rôles destinés à la défense aérienne et des missions des forces navales et  la supériorité aérienne.

Les MiG-29K/KUB sont basées sur les portes-avions dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage d'arrêt. Les principales innovations du MiG-29K/KUB sont :

- L'amélioration de la cellule avec environ 15% d'application des matériaux composites.

- L'aile pliante dispose d’améliorations au niveau du dispositif  hypersustentateur «stake-off/landing».

- Système de contrôle «Fly-by-wire» avec quadruple redondance.

- Réduction considérablement de la signature radar.

- Augmentation de la charge des armes, stockées sur huit points externes.

- Augmentation de la capacité interne de carburant et en vol possibilité de ravitaillement.

La motorisation comprend deux moteurs Klimov RD-33MK avec puissance de poussée accrue, équipé d'une chambre de combustion sans fumée et le nouveau système de contrôle électronique (de type FADEC). Les moteurs sont de la structure du module et avoir une fiabilité accrue et la durée de vie.

Les MiG-29K/KUB dispose d’un  radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le  "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles de tir simultané de missiles. Par la suite, les MIG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA).

Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination pour cibles terrestres.

Le premier vol d’un MiG-29K/KUB remonte à janvier 2007, depuis l’Inde a déjà commandé un total de 41 MIG-29K/KUB pour équiper le porte-avions Vikramaditya. La Russie a commandé un premier lot de 20 MiG-29K et 4 MiG-29KUB.


 

10_MiG-29KUB_main.jpg


Photos : 1 & 3 MiG-29KUB no 204 au décollage sur porte-avions 2 En montée @ RAC MIG

Le Cessna Latitude a reçu ses ailes !

1557151003.jpg


 

Wichita, au Kansas,- Cessna Aircraft Company, vient de terminer en fin de semaine dernière, une étape importante avec le montage des ailes le prototype de son nouveau jet le «Latitude». Cette réalisation est une autre étape importante du programme «Latitude» en vue de son premier vol prévu pour le premier trimestre de 2014. 

Terry Shriner, chef d'entreprise chez Cessna pour la Latitude, a déclare: «Il est très gratifiant de voir un avion à prendre forme, l'équipe du Latitude est impatiente de pouvoir préparer le premier vol du prototype dans quelques mois. C'est un projet passionnant pour les clients également, car la conception du Latitude s'explique en partie par les commentaires des clients».

Le Citation «Latitude» :

 

CYPU_0161.jpg


Le Citation «Latitude» viendra s'insérer dans la gamme du constructeur entre le Citations «XLS+» et le Citation «Sovereign», il pourra transporter jusqu'à huit passagers avec une charge utile de carburant plein de 1.000 livres (454 kg), une vitesse de croisière maximale de 442 noeuds, une vitesse vraie (819 kilomètres par heure) et une distance franchissable de 2000 nautiques miles (3704 km). L'avion sera proposé au prix de départ de 13,9 millions de dollars USD. Selon les spécifications préliminaires du projet,  l'avion pourra être exploité sur les aéroports avec des pistes  courtes de l’ordre de  3900 pieds (1189 mètres) aura une altitude maximale de 45.000 pieds (13716 mètres) et grimpera directement à 43 000 pieds (13 106 mètres) en 23 minutes. 

S'il reprend de ces deux cousins la formule aérodynamique générale, avec notamment une voilure à faible flèche et un empennage cruciforme, le «Latitude» sera néanmoins doté d'un nouveau fuselage avec une cabine "full stand up" de 1,83 m de haut pour 1,95 m de large. 

Pour les moteurs, Cessna a choisi de reprendre ceux qui motorisent le «Sovereign», soit  des Pratt & Whitney Canada PW306, mais dans une version légèrement différente, le PW306D qui pourra fournir jusqu'à 25,35 kN de poussée. Le Citation «Latitude» sera construit majoritairement en aluminium et ne devrait pas être équipé de commandes de vol électriques.

 

CYPU_0054.jpg


Photos :1 Image de synthèse 2 & 3  Le prototype du Latitude avec ses ailes @ Cessna Aircraft


27/09/2013

Le Parlement ouvre le ciel au Gripen E !

jas39ng_200811201.jpg


 

Le Parlement suisse a validé ce vendredi 27 septembre l’achat des 22 Gripen E du constructeur suédois Saab, débloquant ainsi les 3,1 milliards nécessaire. Reste encore à savoir, si le Peuple devra se prononcer face à un referendum qui sera probablement lancé de concert par nos chers «Bisounours». 

 

Quelques rappels sur le sujet :

 

Mécanismes de sécurité : 

La Suisse est étroitement impliquée dans le processus d'approvisionnement et est immédiatement informée d'un éventuel retard par rapport au contrat.

 

 En cas de vice de procédure, elle est en mesure d'intervenir et même de bloquer la livraison. Si tel est le cas, les sanctions établies à l'avance peuvent entrer en vigueur.

 Si cela ne suffit pas, la Suisse dispose de la garantie étatique de la Suède.

 

 La Suisse a la possibilité de suspendre les paiements comme dernier recours. En cas de grave vice de procédure, la résiliation du contrat est possible.

 

Même avec un acompte fixé à une hauteur de 40%, la Suisse garde des moyens suffisants pour garantir une prestation équitable lors de la livraison des Gripen. De plus, les risques liés aux taux d'intérêt et à l'inflation sont désormais assumés en priorité par la Suède.

 

En cas de retard du programme, l’Etat suédois s’engage à payer 12 millions de dommages est intérêts à notre pays.

 

DSC_2813.jpg

La participation de l’industrie Suisse : 

Conformément aux exigences de l’appel d’offres d’armasuisse, Saab a mis en place un programme de participation industrielle suisse (Swiss Industrial Participation – SIP(DIP)) correspondant à 100% de la valeur du contrat Gripen. Le programme SIP (DIP) de Saab assurera la répartition régionale des affaires de participation industrielle sur des bases commerciales solides.

Le programme SIP se déroulera sur une période de dix ans à partir de la date de signature du contrat Gripen. Il débouchera sur des liens économiques, industriels et culturels plus étroits entre deux pays indépendants non-alignés, la Suisse et la Suède.Saab entend créer des activités en Suisse en s’appuyant sur les piliers suivants:

  • Implication de l’industrie suisse dans le programme Gripen E.
  • Intégration plus forte de l’industrie suisse dans la base des fournisseurs de Saab et de ses partenaires.
  • Promotion des exportations suisses à travers le réseau industriel de Saab.
  • Accroissement des capacités de l’industrie suisse grâce à des transferts de savoir-faire et de technologie.

 

Gripen E, l’avion de demain, aujourd’hui : 

 

Les points forts du Gripen E sont : 

Un radar AESA à ouverture sur 200° (contre 140° à la concurrence) est doté du système Swashplate.

Architecture électronique 10X plus rapide (détection - analyse - traitement de la menace).

Avionique nouvelle génération ne nécessitant plus, une formation sur biplace (tout comme les F-35, F-22, Sukhoi T-50).

Motorisation GE F414G avec mode "SuperCruise" permettant de décoller à pleine charge sans postcombustion et d'atteindre Mach1,2 (diminution du bruit et de la consommation de kérosène). Optimisation pour l'usage de bio-kérosène issus du compost.

Intégration immédiate aux infrastructures d’aérodromes sans modification.

Large palettes d’équipements & armement connexes à choix.


 

775728333.jpg


Concernant les équipements du Gripen E, ils sont très complets et sont en phase d’industrialisation. Voici la liste standard de ceux-ci :

Avec le radar AESA ES-05 « Raven » couplé au système optique frontal IRST Skyward-G, le Gripen E dispose d’une liaison électronique Link16 à large bande, d’un système de communication satellitaire SATCOM et d’un fusion des données (Net Centric Warfare - NCW). Un nouveau système de guerre électronique avec détection des missiles en approche  de type électro-optique EW39 (MAW300) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS).


 

532953364-1.jpg


La fusion de données complètement intégrée au système d'arme permet la fusion des informations  de la liaison 16 (pistes des équipiers, messages PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR.


 

34pnbs2kc7.jpg


Le pilote dispose d’une commande vocale, de commandes HOTAS et d’un viseur de casque COBRA II de seconde génération et d’un HUD tête-haute également de la nouvelle génération.

Enfin, un générateur d'oxygène embarqué (On-Board Oxygen Generation System, OBOGS) permet d’augmenter la teneur en oxygène de l'air prélevé au niveau d'un compresseur du moteur, afin, qu'il soit fourni directement aux pilotes. Avec l'OBOGS, la production d'oxygène est quasiment infinie et facilite la logistique : pas de production au sol, ni de chargement et d'installation des bouteilles à bord.

Le siège éjectable Matin-Baker dispose de deux airbag latéraux pour protéger le pilote en cas d’éjection.

Optimisation pour les drones :

 

432491426.jpg


Saab fait partie du groupe de travail mené par Dassault Aviation dans le cadre du drone de démonstration NEURON. Le constructeur suédois, comme son homologue français avec le Rafale, a optimisé l'avenir de son avion de combat Gripen E en vue d'une utilisation future en binôme avec le futur drone de combat européen ou un autre modèle à choix.

Equipements connexes :

La Suisse à choisi les équipements suivant  pour équiper ses Gripen E : Missiles à courte portée Diehl BGT IRIS-T«Infra Red Imaging System Tail/Thrust Vector-Controlled» système d’imagerie infra-rouge contrôlé par poussée vectorielle).

Missile longue portée (BVRAAM) MBDA METEOR,il correspond à un besoin de missiles très flexibles, agiles et très rapides (plus de Mach 4), à longue portée (plus de 100 km), pour assurer la supériorité aérienne.

Bombes guidées GBU-12 Paveway II, la Paveways II de 220 kg fonctionne à guidage laser et/ou GPS .

Système de guidage : nacelle de désignation laser de type AN/ASQ-228 Advanced Targeting Forward-Looking Infrared (ATFLIR) de Raytheon.

Reconnaissance tactique : nacelle de reconnaissance de type « RecceLite » fournie par Rafael Advanced Defense System. Le système « RecceLite » est un système en temps réel pour la reconnaissance aérienne (jour/nuit) basse et moyenne altitude.


 

5775.hp_DSC9775.jpg-800x0.jpg


Photos : 1 Gripen F de développement avec IRIS-T, METEOR, bombe GBU de 250KG@ SAAB 2 En Suisse à Emmen en Février 2013 @Pascal Kümmerling 3 antenne radar AESA ES-05 Raven @ Saab 4 En vol en Suisse à Axalp abec un Hornet en octobre 2012@ Swiss Air Force

WestJet commande 65 B737MAX !

3901589865.jpg

 

 

 

SEATTLE, Boeing et la compagnie « low cost » canadienne WestJet viennent de signer une commande portant sur 65 B737 « MAX ».Cette commande se décline de la manière suivante :40 B737-800 MAX et 25 B737-700 MAX, celle-ci est évaluée à 6,3 milliards de dollars au prix catalogue.

 

«Nous sommes heureux d'annoncer la finalisation de l'accord d'achat de la famille « MAX » et nous nous réjouissons d'être parmi les premiers transporteurs nord-américains a voler le « 737 MAX » en 2017", a déclaré le PDG de WestJet Gregg Saretsky. «L'augmentation de l'efficacité énergétique et l'amélioration des équipements en cabine fourni par le Boeing 737 MAX contribueront à la fois à réduire les coûts d'exploitation et offrira un meilleur confort à nos client en vol ».

 

WestJet client fidèle de Boeing :

 

 Le choix de la compagnie dont le siège se trouve à Calgary, n’est pas une surprise, car celle-ci est déjà une fidèle cliente du constructeur Boeing. C’est d’ailleurs avec la famille « 737 » que la petite compagnie a réussi à croitre rapidement et connaitre le succès. La flotte de WestJet compte 103 appareils Boeing 737-600, -700, -800, et le transporteur s'est déjà engagé à en acheter une quarantaine d'autres.

 

963541418.jpg

 

Photos : 1 Image de synthèse B737MAX WestJet 2 intérieur cabine @ Boeing

 

 

12:21 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : westjet, boeing, b737max, b737-800max, b737-700 max |  Facebook | |