26/05/2013

La Russie modernise ses Il-38 !

1254429.jpg


 

Le ministère de la Défense de la Russie a émis un contrat pour la modernisation de la flotte  d’avion de patrouille maritime de type Il-38 de la Marine. Cette modernisation sera effective sur les 18 appareils restant en service dans la Marine russe. Sur les 59 avions produits entre 1967 et 1972, mais seul 18 Il-38 sont encore en service et le resteront encore pour une quinzaine d’années.

 

 

Modernisation des Il-38: 

 

Les IIiouchine Il-38 de patrouille maritime vont recevoir Le système de mission «Novella». Ce système a été conçu par la société Leninets à Saint-Pétersbourg et il est un dérivé du «Sea Dragon»  destiné à la Marine indienne. Le système Novella» est censé suivre 32 cibles simultanément (navires, sous-marins et aéronefs) dans un rayon de 320 km, avec détection de cibles aériennes jusqu'à 90 km.

Contrairement au «Sea Dragon», le «Novella» dispose d'un module de reconnaissance électronique non exportable. Le coeur du système est basé sur des ordinateurs numériques modernes et dispose de deux opérateurs console qui disposent de deux écrans LCD qui permettent d’obtenir la situation tactique. Le système comprend également un détecteur d'anomalie magnétique très sensible, un système d’imagerie thermique à haute résolution et divers autres capteurs. 

 

La recherche et le développement ont commencé dans les années 1980. L'ambitieux programme a connu des retards répétés et plusieurs révisions de la spécification originale, poussés par la nécessité d'ajouter de nouvelles technologies qui sont devenues disponibles au cours du temps. On notera que l’Inde n’a finalement accepté que 8 avions IL-38 «Sea Dragon» en 2010, pour finalement se tourner vers le Boeing P-8I «Poseidon» américain (voir article sur le sujet).


 

f0060489_49787af648e86.jpg


 

La marine russe a déjà un Il-38N (numéro de coque 15) modernisé, cet appareil à servi aux essais de qualification. 

 

L’IIliouchine Il-38 :

L'Iliouchine Il-38 «May» est un avion russe de lutte anti-sous-marine et de patrouille maritime développé dans les années 1950 à partir de l’IIliouchine Il-18 civil. civil. Il fut conçu suite à une demande de l'AVMF (l'aéronavale soviétique) pour une version armée du Il-18 en avion de patrouille maritime. Le premier prototype vola pour la première fois le 27 septembre 1967 en pleine Guerre froide contre les États-Unis sur la presqu'île du Kamtchatka. L'Il-38 est l'équivalent soviétique du Lockheed P-3 «Orion» américain. Son armement consiste en 5 ‘000 kg en soute de bombes, de torpilles, de mines.


 

5-2013-4-il-38n.jpg


 

Photos : 1 IL-38 actuel @ M Van der Vliet 2 Version indienne Sea Dragon @ Marine Indienne 3 Il-38 russe no: 15 servant aux essais du Novella @ Marine Russe


B747-800I, améliorations en vue !

747PIP.jpg


 

 

Everett, Cette semaine, un Boeing B747-800 Intercontinental intégrant un ensemble d’améliorations de performances, parmi lesquelles des moteurs GE perfectionnés, a accompli avec succès son premier vol d’essai. Ces améliorations ont pour but d’optimiser le rendement du carburant du célèbre Jumbo Jet.

Avec le commandant Kirk Vining, pilote d’essais et d’évaluation en vol Boeing, et Mark Feuerstein, chef pilote de Boeing, aux commandes, l’avion a décollé de Paine Field à Everett (état de Washington) à 13h30 (heure locale) et atterri sur la piste de Boeing Field (Seattle) quatre heures plus tard environ.

« Nous avons accompli un très bon vol et les moteurs ont fonctionné comme prévu », a déclaré le commandant Kirk Vining. « C’est une étape importante pour le programme d’essais en vol. »

L’ensemble PIP (Performance Improvement Package) comprend des améliorations apportées aux moteurs GEnx-2B et le logiciel de gestion de vol FMC (Flight Management Computer).

Les efforts continus menés par Boeing pour améliorer la famille 747-8 ont permis d’améliorer au total le rendement du carburant de 1,5 % depuis la livraison du premier avion voici moins de deux ans. Avec ces nouvelles améliorations, les opérateurs disposent d’un avion dont la consommation de carburant est en diminution de 1,8 % supplémentaire.

« Ces améliorations font partie de notre engagement pour perfectionner nos avions en permanence au bénéfice de nos clients », a déclaré Eric Lindblad, vice-président et directeur général du programme 747. « En abaissant encore la consommation de carburant de 1,8 %, les compagnies aériennes économisent environ un million de dollars en carburant par avion et par an, tout en réduisant leur empreinte carbone. »

Le programme d’essais permettra également de valider les modifications de conception et de démontrer le fonctionnement du système de réservoir de carburant horizontal sur la version passager du 747-8, qui avait été retardé au moment des premières livraisons. La nouvelle configuration sera initialement livrée début 2014 et sera disponible en rétrofit. L’entrée en service des nouveaux moteurs et du logiciel FMC est prévue fin 2013.

 

Photo : Le B747-800 Intercontinental aux essais @ Boeing

16:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b747-800 intercontinental, b747 |  Facebook | |

24/05/2013

Meeting de la Ferté Alais 2013 !


meeting,ferté alais 2013



La grande messe de l’aviation française s’est déroulée comme de coutume sur l’aérodrome de Cerny, ce week-end de Pentecôte. Cette année pour la quarante et unième édition, l’association Jean-Baptiste Salis (AJBS) aidée de nombreux partenaires nous a proposé un très beau plateau d’avions anciens à hélices, complété de savante manière par quelques réacteurs. Le spectacle a été de toute beauté tout au long de ces deux jours, en particulier le dimanche, qui s’est déroulé certes sous un ciel chaotique mais sans pluie, alors que cette dernière sévissait à quelques kilomètres et avait déjà contrarié la fin du samedi.

Cette fête aérienne est placée sous le signe de l’anniversaire de la traversée de la Méditerranée par Roland-Garros, celle-ci ayant été symbolisée par le passage du Morane –H et du Bleriot XI le dimanche, ces derniers n’ayant pas pu voler le samedi.

Cette année, les stars de la Ferté sont le Republic P-47 Thunderbolt présenté par l’association « The Fighter Collection » de Sir Stephen Gray, le Vought Corsair F-4U4 et le magnifique Lockheed P-38 Lightning de la société « Flying Bulls », ainsi qu’un magnifique OV-10 Bronco de couleur beige, camouflageUS Marines Corps, appartenant à l’ « association des anciens avions de la Drome ». 

Les milliers de visiteurs ont pu pendant les deux jours accéder aux différents avions sur le statique durant la matinée, rencontrer les pilotes ainsi que les mécaniciens au gré de leur visite. Ces mêmes avions seront les principaux acteurs du spectacle baptisé « Le Temps de Hélices » qui se déroule l’après-midi.

En plus du statique et des présentations en vol, les visiteurs ont pu admirer la collection d’avions anciens du « Musée Volant ». Puis ils ont pu découvrir de nombreux stands (escadrons militaires, grandes écoles aéronautique, associations à vocation aéronautiques), et des boutiques consacrées aux accessoires et livres aéronautiques. Pour ceux qui voulaient voler, L’AJBS offrait la possibilité de réaliser des baptêmes de l’air en Antonov AN-2, en Junker JU-52, en Stinson Reliant et pour la première fois en Stearman et en T-6.

« Le Temps des Hélices » a été composé de différents tableaux correspondant chacun à des périodes essentielles de l’histoire de l’aviation. 

La tradition veut que chaque édition commence par le vol « romantique » d’une patrouille composée de moto-planeurs SF-38 et d’un bébé Jodel, c’est le « Prélude à Irène ».

Puis place à la voltige aérienne, avec une nouveauté : une démonstration en duo d’un Muddry CAP 232 et d’un Pitts. D’autres démonstrations en duo auront lieu au cours de l’après midi.

 

Malgré les conditions météorologiques limites, le largage de parachutistes de l’armée de l’Air à partir d’un Junkers JU-52 a pu être réalisé. Ils ont effectué de magnifiques figures et exécuté des atterrissages de précision devant la tribune officielle.



 

E-2C HawkEye.jpg


Ce fut ensuite le tour de la Marine Nationale de traverser le ciel avec une patrouille composée de deux Dassault Rafale M, de deux Dassault Super Etendard modernisés, d’un Grumman E-2C HawkEye et d’un MS 270 Paris. A peine la patrouille séparée, que tour à tour les différents avions nous ont offert de très beaux passages, alternant les vols rapides et lent avec train sorti et remise de gaz pour le HawkEye, les Super Etendard et les Rafale. Un pur moment de bonheur avec en particulier les chasseurs qui, en raison de l’humidité, disposaient en quelque sorte de fumigènes naturels et nous ont offert quelques beaux vortex. 


IMG_2786.jpg


Alors que les Rafale quittaient le ciel, les Moranes Saulnier ont décollé : en premier le Morane –H qui n’avait pas décollé la veille à cause du vent, puis les MS 138, 230 et 317 pour rendre hommage à la voltige d’antan.


 

IMG_2850.jpg


 

Voilà que roule l’Extra 330 de l’Escadron de Voltige aérienne de l’Armée de l’Air (EVAA), pour un programme libre en solo, un grand moment de voltige !!!

Le spectacle s’enchaîne et voici les Stampes, le Tiger Moth, le SE-5A et les Bücker, c’est le moment d’évoquer le « Temps des As » et les combats de la première guerre mondiale. Tandis que la patrouille prend de l’altitude, voici que débute une simulation de combat aérien entre le SE-5A et l’un des Bücker, le tout agrémenté d’effets pyrotechniques.


 

IMG_6536.jpg


 

Voici que les avions allemands décollent tour à tour, le Fiesler Storch et les Junker JU-52 prennent l’air et vont nous offrir un des plus beaux ballets aériens de la journée.



 

Junker JU52.jpg


 

Voilà que la période de paix se termine, c’est un hommage aux aviateurs de la seconde guerre mondiale avec une magnifique présentation de deux joyaux de la « Fighter Collection » : le Curtiss H-75 et le Republic P-47 Thunderbolt.

 

Trois appareils de l’Aero Vintage Academy, le Stinson Reliant, le Stearman et le Travel Air 4000 décollent ensuite pour de très jolis passages en patrouille.


 

IMG_1103.jpg


 

Le tableau suivant est une évocation du transport aérien. Celui-ci commence par une démonstration en vol des Dassault Flamant 311 et 312, suivi d’un grand moment, voilà que des phares arrivaient au loin et ce fut le passage en patrouille du DC-8 Dakota et d’un Boeing 737. Une fois séparé, le Boeing 737 nous a offert une série de passage dont un rapide et un lent en configuration atterrissage et une remise de gaz, magnifique !!! Puis ce fut le tour du DC-8 de faire admirer ses lignes.


 

DakotaB737.jpg



 

IMG_7387.jpg


Voici ce qui constitue une référence dans les meetings aériens, l’évocation de « Pearl Harbor » et de Tora Tora Tora !!! Magnifique tableau ponctué d’effets pyrotechniques spectaculaires. Tandis que les PT-13 Stearman et le Ryan PT-22 évoquent les vols d’entrainement de décembre 1941, une escadrille de T-6 attaque le terrain et la simulation de bombardement peut débuter. Mais voilà que décolle le Curtiss P-40 afin de nettoyer le ciel des chasseurs japonais. 

 

 

Petit interlude avec une équipe de parapentiste acrobatique qui nous a proposé des figures spectaculaires, terminées par un atterrissage d’une précision diabolique.

Puis le silence envahit le ciel, retour du planeur Habicht E qui comme l’année dernière a exécuté un magnifique ballet aérien, réalisant de véritables graffitis dans le ciel avec ses fumigènes oranges situés aux extrémités de la voilure.

Place ensuite à une grande aviatrice française, double championne du monde de voltige aérienne et actuellement directrice du Musée de l’air, Madame Catherine Maunoury, qui a de nouveau enchanté les spectateurs avec un programme libre de voltige aux commandes d’un Extra 300.


 

IMG_5085.jpg


 

Après la grâce, la puissance des avions de la seconde guerre mondiale, avec tour à tour le magnifique P-51D Nooky Booky IV, le Spitfire Griffon Mk XIV, le Sea Fury aux couleurs de l’Australian Navy et ses désormais célèbres fumigènes. Puis ce fut le tour des « Flying Bulls » de kidnapper le ciel pour nous offrir un magnifique duo, passages et simulation de combat aérien entre un P-38 Lightning et le Corsair, un pur moment d’aéronautique et d’adrénaline  !!!


 

IMG_4647.jpg


 

 

Voici que se profilent au loin sur un ciel gris foncé, les phares des huit Alpha Jet tricolores de la Patrouille de France. C’est le moment du Ruban 2013 !! La météo a même permis la présentation « beau temps ». Celle-ci revêt un caractère spécial cette année, car la Patrouille de France s’apprête à célébrer son soixantième anniversaire le week-end du 25 et 26 mai prochain à, Salon de Provence. Véritable ambassadrice de l’Armée de l’Air, celle-ci a de nouveau émerveillé les petits et les grands avec des formations mêlant grâce et technicité. 


 

IMG_5568.jpg


 

L’hymne de la Russie résonne dans les haut-parleurs, c’est le tour des Yak-3, 3U et 11 d’envahir le ciel et de rendre hommage au prestigieux régiment de chasse du Normandie-Niemen et ses valeureux pilotes.



 

IMG_1785.jpg


 

Cette année, la navette Bretonne est de retour dans le ciel de la Ferté-Alais. C’est une copie conforme de la navette spatiale américaine montée sur son 747 porteur, sauf que dans le rôle de la navette, c’est le Cri-Cri version quadrimoteur électrique qui est installé sur le dos d’un Broussard en guise de 747. Cette évocation est très spectaculaire.

 

Retour d’un avion bipoutre célèbre : l’OV-10 Bronco. Il a troqué son camouflage allemand pour un camouflage beige celui de l’US Marine Corps. La démonstration proposée est très dynamique et s’est terminée par un atterrissage très court qui est sa caractéristique première. 


 

OV10Bronco.jpg


 

Derniers conflits évoqués, ce sont ceux du Vietnam et de l’Algérie, avec les avions T-28 Fennec et le A-4DN Skyraider. Ces avions sont les premiers a avoir été utilisés en appui des forces terrestres, et sont donc à la naissance du concept de  « Counter-insurgency Aircraft (COIN)» en américain. Cette démonstration sera la dernière avec pyrotechnie.

 

Le romantisme avait commencé le spectacle, et c’est sous ce même romantisme qu’il va s’achever avec deux belles démonstrations.

Tout d’abord, un duo d’Extra 330 aux couleurs bleu-blanc-rouge : l’EVAA nous a proposé un ballet synchronisé de toute beauté pour la première fois en public. Impressionnant de grâce et de technicité respectant la partition musicale de manière remarquable, un seul mot fantastique ! 

 

Puis voici que décolla la réplique du Bleriot XI « Pegoud » afin d’évoquer une nouvelle fois la mémoire du célèbre aviateur qu’a été Roland Garros, qui 100 ans plus tôt traversait la Méditerranée. 

 

La journée du dimanche s’est achevée par la venue des pilotes de la Patrouille de France sur le car podium, pour présenter l’équipe et participer à une grande séance de dédicaces. Celle-ci n’ayant pas pu avoir lieu le samedi pour cause d’intempéries. 

L’édition 2013 est une réussite, malgré la météo, même si celle-ci a modifié le spectacle du samedi. 

Je terminerai en remerciant l’organisation, tous les bénévoles et les participants pour leur accueil et leur disponibilité, et hommage aux équipages pour avoir réalisé leurs démonstrations en dépit du mauvais temps, en particulier le samedi.

Rendez-vous en 2014, pour la quarante deuxième édition, si vous souhaitez en savoir plus concernant l’AJBS et pourquoi pas en faire partie, rendez-vous sur le site de l’association www.ajbs.fr.

De notre correspondant à la Ferté Alais pour avia news, Laurent Casaert


21:40 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : meeting, ferté alais 2013 |  Facebook | |

Le Lijian drone furtif chinois !

lijian.jpg


 

 

Le premier drone furtif de fabrication chinoise, se prépare pour son premier vol, conçu conjointement par Hongdu Aviation Industry et Shenyang Aircraft le drone Lijian ou «Epée tranchante» devrait être un appareil susceptible à terme de permettre à la Chine de disposer d’un drone équivalent au X-47B américain ou le futur Neuron européen.

 

Le Lijian dont une seule photo est disponible à ce jour, effectue en ce moment ses tests de roulage. Le premier vol pourrait donc être imminent. Conçu sous la direction de la société d'État China Aviation Industry (AVIC) par Hongdu Aviation Industry et Shenyang Aircraft, le drone Lijian est issus de la chaîne d’assemblage après plus de trois années d’études.

 

Le  drone Lijian, selon les premières informations disponibles, semble avoir une envergure de 46 pieds (14 mètres), il est donc plus petit que le X-47B américain (62 pieds). Le drone 

est propulsé par un moteur à réaction simple, présumé être le Shenyang WP7 utilisé pour l’avion de combat  J-7. Avec le moteur WP7, munitions et charge utile, le  Lijian pourrait ne pas dépasser les 2000 kg (4400 livres). Il pourrait par ailleurs être en mesure de porter la bombe chinoise de petit diamètre CM-506 présentée au salon Airshow China 2012.

ILe drone aurait une autonomie de 130 km (80 miles) contre des cibles terrestres ou maritimes. Par contre, on notera que la tuyère du moteur du Lijian est exposée, tandis que celui du X-47B est cachée.

 

Photo : drone Lijian @ Lin Xu Xinpeng (avia news Beijing)

19:07 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : drone chinois, drone furtif, drone lijian |  Facebook | |

Nouvelle livraison de SU-34 « Fullback » !

SukhoiSu341.jpg

 

 

MOSCOU, Sukhoi vient de livrer une seconde tranche de 5 bombardiers Sukhoi SU-34 « Fullback » pour l'armée de l'air russe. Cette nouvelle tranche marque également l’augmentation des livraisons de l’appareil, pour les forces russes.
 
Le travail à accomplir en 2013 est en plein essor à l'usine aéronautique de Novossibirsk.
La direction de l'usine confirme un haut niveau de préparation de la production, afin, de répondre au calendrier de livraison pour l’année.

 

Satisfaction des premières livraisons :

 

197326338.jpg

 

Les premiers Sukhoi SU-34 ont été livrés à fin 2012 et de l'avis des militaires montrent, des performances élevées. La société Sukhoi accorde une attention particulière à l'entretien de haut niveau de préparation au combat et de la maîtrise de l'utilisation de combat du SU-34. Le principal indicateur de la fiabilité de l'appareil (la période de temps entre deux pannes sur le terrain et dans les airs) s'est avéré correspondre aux caractéristiques énoncées par le constructeur.

 

A terme, Sukhoi doit fournir 92 chasseurs-bombardiers polyvalents SU-34 d’ici 2020. Ce marché est l'un des contrats d'achat d'avions de combat les plus importants depuis la chute du mur de Berlin, sa réalisation permettra de remplacer une bonne partie des SU-24 « Fencer » équipant actuellement les Forces de l'air russes.

 

197326351.jpg

 

Le Sukhoi SU-34 «Fullback» : 

 

Le SU-34 peut attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps en utilisant l’ensemble tous les types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles il s'agit d'un appareil de génération 4 +. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion,  les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant doté d’une commande numérique font que le SU-34 de bombardement tactique se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'information de type liaison 16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi, qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le SU-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». 

 

800px-Sukhoi_Su-34_in_2012_(2).jpg

 

Photos : 1 Démonstrateur SU-34 2, 3, 4 SU-34 « Fullback » de série @ Sukhoi