02/04/2013

L’industrie suisse fournisseur important du Gripen E !

1899579420.jpg

                 

L’entreprise de défense et de sécurité Saab a pris la décision stratégique de confier à des sociétés suisses le développement, la production et l’assemblage de composantes importantes de l’avion Gripen E, dont le fuselage arrière. Plus de 35% des commandes seront passées en Suisse romande et italophone. Il en résultera un volume d’activité pour l’industrie helvétique d’environ 200 millions de francs et de plus de 500 000 heures de travail.

 

La décision d’étendre la base de fournisseurs du Gripen E en Suisse constitue une mesure importante pour le Programme de participation industrielle (SIP) de Saab. Illustrant la volonté et l’engagement de la société d’attribuer d’importants lots de commandes directes pour le Gripen E dans le cadre du SIP, cette décision résulte d’un dialogue constant avec armasuisse, Swissmem, le GRPM (Groupe Romand pour le Matériel de Défense et de Sécurité) et le Swiss Gripen Group (SGG for Direct Industrial Participation DIP).

 

web_gripen--469x239.jpg

 

Les principaux domaines d’intervention de l’industrie suisse concerneront, dans une première phase, les cinq éléments clés suivants:

 

Fuselage arrière du Gripen E

Pylônes du Gripen E (points d’attache)

Cône de queue du Gripen E

Aérofreins du Gripen E

Réservoirs largables externes du Gripen E

 

Ces lots initiaux, qui représentent pour l’industrie helvétique plus de 500 000 heures de travail et un volume d’activité d’environ 200 millions de francs, concernent les 60 Gripen E commandés par la Suède et les 22 avions de combat Gripen E susceptibles d’être commandés par la Suisse. Saab recherche des partenaires à long terme pour le programme Gripen et attribuera plus de 35 % de ce lot de commandes à des entreprises situées en Suisse romande et italophone.

 

2319982920.jpg

 

«Nous menons actuellement des discussions avec des sociétés helvétiques – y compris des entreprises petites et moyennes – issues de toutes les régions de Suisse pouvant participer à ce projet de grande envergure», déclare Lennart Sindahl, responsable de la division Aviation de Saab, ajoutant: «Nous recherchons des entreprises disposant d’un savoir-faire avancé et fortement concurrentielles, capables de nous accompagner dans un partenariat à long terme et de sceller rapidement leur engagement dans le programme.»

 

Potentiel futur de la participation suisse :

 

En tant que fournisseur et partenaire du Gripen E, l’industrie suisse ne verra pas sa participation limitée à l’avion suédois et à l’éventuel avion helvétique, mais pourra également bénéficier de commandes futures du Gripen E.

 

Les sociétés partenaires suisses auront pleinement accès à la technologie concernée par le lot de commandes. Grâce au transfert de connaissances, ces entreprises pourront acquérir des aptitudes et expertises leur permettant de soumissionner pour d’importants appels d’offres d’autres constructeurs aéronautiques dans le secteur civil et celui de la défense.

 

Programme Saab de participation industrielle suisse

Conformément à la politique de compensation d’armasuisse, Saab s’est engagé à une répartition régionale des commandes SIP: 5% pour la Suisse italophone, 30% pour la Suisse romande et 65% pour la Suisse alémanique. Saab a pris l’engagement de réaliser des commandes SIP pour un montant équivalent à 100% de la valeur du contrat Gripen. A fin 2012, Saab et ses partenaires avaient passé des commandes pour environ 250 millions de francs auprès de plus de cent entreprises suisses.

 

 

saab gripen,gripen f,gripen e,swiss gripen,industrie suisse,swiss air force,avia news gripen e

 

 

 

 

Liens sur le dossier Gripen E :

 

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/le-gripen-...

 

01/04/2013

Nouvelle commande de développement pour le Gripen E !

GripenNG__10 - Saab.jpg



Le constructeur Saab a reçu dans le cadre de l'accord avec l'Administration suédoise du matériel de défense (FMV) une seconde commande de développement destiné à l’avion de combat Gripen E. Ce montant de 10,7 milliards de SEK est destiné pour les opérations  de 2015 à 2023. Cette commande fait suite à l’ordre initial de développement d’un montant de SEK2,5mia (CHF360mio) pour les opérations en 2013 et 2014. 

 

Cette nouvelle commande comprend la définition et de développement ainsi que l'adaptation des essais, simulateurs d'équipements et plates-formes connexe pour le Gripen E.

 

Au total, l'accord-cadre global pour le programme Gripen E atteint une valeur de 47,2 milliards de SEK (7,27 milliard de dollars). Une commande supplémentaire est prévue plus tard cette année pour la modification de 60 Gripen C monoplace en configuration  Gripen E destinés à la Suède. Est inclus dans l'accord global, la fourniture de 22 nouveaux Gripen E (neufs) et l'équipement connexe pour l'armée de l'air suisse. 

Rappel :


 

ID19890_600.jpg


Le parlement suédois a décidé, à une large majorité, de l’achat du Gripen E par la Suède. L’accord signé conduira à une première livraison du Gripen E à la Suède en 2018.

L’accord avec le FMV comprend plusieurs parties. La première partie, dont commande a été passée aujourd’hui, se réfère au développement du Gripen E en 2013-2014 et s’élève à SEK2,5 mia. Les autres parties de l’accord comprennent les commandes suivantes:

  • Le travail de développement restant pour le Gripen E pour la Suède, pour un montant de SEK10,6mia (CHF 1,5mia) – attendue au cours du premier trimestre de 2013.
  • La modification de 60 Gripen C en Gripen E, avec les premières livraisons à la Suède en 2018 – attendue au cours du quatrième trimestre 2013 au plus tard.
  • De l’équipement spécifique pour certaines missions, ainsi que le support et la maintenance du Gripen E pour la Suède, avec des livraisons initiales en 2018 – attendue au cours du quatrième trimestre de 2014 au plus tard.
  • En Suisse, l’acquisition possible de 22 Gripen E est soumise au processus parlementaire. De ce fait, l’accord comprend des provisions de livraison à la Suisse de 22 Gripen E neufs et de leur matériel d’accompagnement, si la Suisse décide d’acheter le Gripen E.

L’ensemble des commandes couvertes par l’accord, y compris la commande possible pour la Suisse passée par le biais du FMV, s’élève à une valeur totale d’environ SEK47,2mia. 

 

Situation du développement aujourd’hui :


 

irst:skywordg.jpg


Le Gripen F (NG) de développement au standard 39-7 est actuellement au sol et réceptionne en ce moment la «phase 5» des systèmes destinés aux Gripen E. Il s’agit de l’intégration du radar AESA de série ES-05 «Raven» et de l’IRST fournit par SelexGalileo «Skyward-G». L’avion reprendra l’air à la fin mai pour les essais définitifs. L’avion sera rejoint fin 2014 par trois Gripen E  de prés-série au standard final 39-8.


 

DSC_2822_2.JPG


Liens sur le dossiers Gripen E :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/25/une-premie...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/tag/gripen+biocarburant

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/le-gripen-...

 

 

Photos : 1 Gripen F (NG) en vol avec un Gripen C 2 Image de synthèse @ Saab 3 Image vision de l’IRST Skyward-G @ SelexGalileo 4 Gripen F (NG) à Emmen @ Pascal Kümmerling

Une meilleure garantie pour le Challenger 605 !

BA-Challenger_605_on_tarmac-HR.jpg


 

le constructeur canadien Bombardier Aéronautique a annoncé qu’il prolongera la garantie de ses avions Challenger 605. Plus précisément, la garantie de base de ses biréacteurs d’affaires Challenger 605 passera de trois ans ou 3’000 heures à cinq ans ou 5’000 heures.

 

« La satisfaction de nos clients est notre priorité », a indiqué Michel Ouellette, vice-président et directeur général, Programme Challenger, Bombardier Avions d’affaires. « Nous avons écouté les commentaires de nos clients et, en bonifiant la garantie de nos appareils Challenger 605, nous sommes convaincus que nous améliorerons davantage l’expérience de nos clients. »

 

La nouvelle garantie sera la garantie standard pour tous les appareils Challenger 605 qui seront livrés après le 1er avril 2013. La garantie de base comprend la protection des composants et des systèmes, qui a été prolongée à cinq ans ou 5000 heures; la garantie du système avionique, qui demeure de cinq ans sans limite d’heures de vol; la garantie du groupe auxiliaire de bord, qui est maintenant de cinq ans ou 5000 heures. En outre, la garantie de la structure primaire demeure de 10 ans ou 10’000 heures, alors que celle du moteur, demeure de cinq ans ou 2’500 heures, directement du manufacturier; et celle des travaux de finition demeure de deux ans, mais ne comporte plus de limite d’heures de vol.

 

Challenger 605 : 

 

Le biréacteur Challenger 605 bénéficie de l’héritage de productivité, de qualité et de fiabilité de son prédécesseur, le Challenger 604, et arrive en tête de file de son segment de marché partout dans le monde. Doté de l’une des plus larges cabines où l’on peut se tenir debout de tous les avions d’affaires à large fuselage disponibles aujourd’hui, il peut transporter six passagers sur 4 000 NM (7 400 km) et relier ainsi Montréal à Rome ou Londres à New York.

 

Photo : Challenger 605 @ Bombardier Aéronautique

31/03/2013

Quatre Q400 pour airBaltic !

BA-Q400_AirBaltic-HR.jpg


 

Bombardier Aéronautique vient d’annoncer que Nordic Aviation Capital A/S (NAC) de Billund, au Danemark, a signé une entente d’achat ferme de quatre avions de ligne Q400 NextGen. Au prix courant de l’avion de ligne Q400 NextGen, le contrat est estimé à quelque 134,77 millions $US.

 

Les quatre avions seront exploités par airBaltic de Riga, en Lettonie et joindront à huit autres avions de ligne Q400 NextGen commandés directement à Bombardier alors que la société aérienne effectue sa transition à une flotte exclusivement constituée d’avions de Bombardier.

Les autres transactions récentes conclues par NAC relatives aux avions commerciaux de Bombardier comprennent notamment la vente et la cession à bail de 10 avions Q400 à Marfin Investment Group pour exploitation par Olympic Air, la vente et la cession à bail de huit avions de ligne Q400 NextGen livrés à Eurolot, de Pologne, et l’achat de 12 biréacteurs régionaux CRJ1000 NextGen destinés à être exploités par Garuda Indonesia.

 

En décembre 2012, airBaltic annonçait qu’elle amorçait sa transition vers une flotte constituée exclusivement d’avions CSeries et Q400 NextGen de Bombardier. Le transporteur a passé une commande ferme de 10 avions CS300 et détient des droits d’achat sur 10 autres avions de ligne CS300. Ces avions remplaceront des avions à réaction et à turbopropulsion plus anciens de 50, 120 et 144 places.

 

Avec la transaction annoncée aujourd’hui, Bombardier a enregistré des commandes fermes de 467 avions Q400 et Q400 NextGen. Des avions livrés sont en service auprès de plus d’une quarantaine d’exploitations dans plus de 30 pays sur cinq continents. Ces avions ont transporté plus de 243 millions de passagers et accumulé plus de 3,8 millions d’heures de vol et plus de 4,1 millions de cycles de décollage et atterrissage.

 

A propos de l’avion Q400 NextGen:


L’avion de ligne turbopropulsé Q400 NextGen, construit à l’établissement de Bombardier à Toronto (Ontario), constitue la plus récente étape du développement de l’avion Q400 et le successeur évolué de la gamme d’avions Dash 8/Série Q de Bombardier. Optimisé pour les opérations court-courriers, l’avion confortable et plus écologique Q400 NextGen de 70 à 80 places est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et écoénergétique. Il offre un équilibre parfait entre le confort des passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite.

 

Photo : Q400 airBaltic @ Bombardier Aerospace

13:39 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bombardier aerospace, q400, airbaltic |  Facebook | |

30/03/2013

Poursuite du développement de l’Eurofighter !

 

02823fe0ba.jpg

MANCHING, Cassidian (EADS) prépare activement les améliorations qui seront apportées, par la suite, au standard «tranche 3» de l'Eurofighter. Pour ce faire, Cassidian assume en ce moment le montage d’un nouvel Eurofighter d’essais, le modèle IPA8 (appareil de série instrumenté 8).

Actuellement en cours de montage sur le site de Manching, l’IPA8 a reçu sa demi-voilure droite qui a permis d'achever la jonction du cockpit, de l'empennage et de la voilure sur le fuselage. Suite à la jonction des différents éléments, l'appareil a été transféré au poste suivant sur la chaîne d'assemblage finale où seront complétés les systèmes hydraulique, électrique et d'auto-défense, ainsi qu’un nouveau câblage.  

Au cours des derniers mois, les spécialistes de Cassidian ont installé dans sur ce modèle  d’Eurofighter plus de 110 km de câble, des capteurs d'écoulement ou de données électriques supplémentaires et intégré l'instrumentation et le calculateur d'essai en vol dans l'appareil.  Cet équipement assure la transmission en temps réel de tous les paramètres essentiels de l'appareil en vol aux ingénieurs d'essais au sol. 

Photo : l’IPA8 sur la chaine de montage @ Cassidian

12:26 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cassidian, eads, eurofihter typhoon 2, ipa8 |  Facebook | |