31/05/2013

Entrée en service du PC-7MKII en Inde !

IAF PC-7 MkII 2.JPG


 

Air Force Academy de Dundigal en Inde, L’Indian Air Force vient officiellement de réceptionner ses 12 premiers avions d’entrainement Pilatus PC-7MkII, lors d’une cérémonie ce vendredi.

 

S'adressant aux médias, le chef de la Force aérienne, le maréchal de l'air Nak Browne a décrit cette introduction du nouvel appareil comme un événement important dans l'histoire de l'IAF. 

 

Ces 12 premiers Pilatus PC-7MKII ont été remis à l’IAF en respect avec le calendrier prévu. Le premier lot de 75 PC-7MKII sera entièrement livré d’ici 2015. Selon les premières informations, l’IAF pourrait commander une seconde tranche de 37 PC-7MKII d’ici le mois de novembre de cette année déjà.

 

L'avion école du constructeur Pilatus réunit toutes les fonctions de formation de base pour les pilotes ab initio, y compris voltige et permet de préparer celui-ci au vol tactique , l’instrumentation de nuit. De plus, le constructeur de Stans à adapté les PC-7 pour correspondre aux besoins spécifiques de l’IAF.


 

PILATUS_MK_II_1472709f.jpg


 

Rappel sur la commande indienne : 

 

 

En date du 15 mai 2012,  Pilatus Aircraft a décroché le plus gros contrat jamais réalisé avec la livraison d'un premier lot de 75 appareils d’entrainement pour l’Indian  Air Force (IAF), soit, un contrat estimé à près de 1 milliard de dollars ! Au total avec la seconde série d’avions de 106 appareils, c’est un total de 181 aéronefs qui seront livrés, un record !

Grande concurrence :

Equiper l’IAF en avions écoles de base, revêt un intérêt tout particulier de part le nombre d’appareils en besoin, et de fait, s’avère être un juteux contrat. Plusieurs constructeurs se sont alors présentés pour répondre à l’appel d’offre soit : Embraer avec le «Super Tucano», l’Aermacchi 311, l’EADS PZL Orlik Turbo 130, le Grob G-120TP, le Hawker Beechraft T-6C, le KAI KT-1B et le Pilatus PC-7 MKII.

Les essais en vol ont eu lieu durant cinq jours sur la base aérienne de Jamnagar, les pilotes d’essais indiens, ainsi que des instructeurs de l’école de l’IAF ont pu se familiariser avec les différents prétendants.

 

Les avantages du PC-7MKII :

Si la concurrence était très forte et certains avions assez proche techniquement, la firme suisse a su faire la différence sur plusieurs éléments, d’abord elle est en mesure de pouvoir livrer rapidement la Force aérienne indienne qui se retrouvait aujourd’hui sans appareils écoles de base. Le rapport qualité prix était également très important, le PC-7 MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Le dernier point concerne la possibilité de pouvoir équiper l’avionique de l’appareil avec un très grand choix de systèmes, selon les souhaits du futur opérateur et ceci en adéquation avec les appareils de combat en ligne et futurs comme le Rafale qui vient d’être choisit par l’Inde.

De fait, les PC-7 MkII prépareront les élèves pilotes indiens à transiter sur Bae " Hawk "ou sur le HAL "Kiran" avant de pouvoir passer sur un des nombreux appareils qui équipent l’IAF (SU-27, Mirage 2000, HAL Tejas et le futur Rafale).


 

1aero-india-2013-2_020613114833.jpg


 

Photos : 1 Arrivée du premier PC-7MKII en Inde 2 Cérémonie ce matin de réception 3 Les instructeurs indiens volent le PC-7MKII @ Pilatus Aircraft

Thomson Airways reçoit son premier B787 !

K65903.jpg

 

MANCHESTER, Royaume-Uni, Boeing vient de livrer le premier B787 « Dreamlier » à la compagnie Thomson Airways. L'avion, est le premier des huit B787 destiné à Thomson Airways, et il est le premier à être livré à une compagnie aérienne britannique.

 

 

L'avion a été accueilli à son arrivée à Manchester par Todd NELP, vice-président des ventes en Europe, pour Boeing Commercial Airplanes et Ken O'Toole, directeur commercial pour MAG, propriétaire de l'aéroport de Manchester.

 

Le 8 Juillet prochain, la compagnie effectuera son premiers vol long-courrier avec le « Dreamliner » à partir de Manchester vers la Floride et de Glasgow à Cancun. Thomson va également exploiter des services entre Londres Gatwick et les aéroports d'East Midlands. Plus tard cette année, la compagnie mettra en place des vols directs à Phuket, en Thaïlande depuis le Royaume-Uni.

 

Les B787 « Dreamliner » de Thomson sont configurés en deux calsses, soit : avec 47 sièges en cabine Premium cabine Club et 244 en cabine Economique Club.Thomson Airways fait partie du groupe TUI Travel PLC et est la troisième plus grande compagnie aérienne du Royaume-Uni en exploitant 58 appareils.

 

Photo : B787 Dreamliner de Thomson Airways au décollage de Seattle @ Boeing

TUI commande 60 B737 MAX !

1280px-TuiFly_B737-800_D-AHFI.jpg

 

 

 SEATTLE, Boeing et TUI Travel PLC ont  annoncé ce matin un engagement pour  60 Boeing B737 « MAX », soit un contrat d'une valeur de 6,09 milliards de dollars au prix catalogue. L'engagement pris par l'un des principaux groupes de voyages d'agrément dans le monde comprend  40 B737-800 « MAX » et 20 B737-900 « MAX ». Les appareils doivent être livrés entre janvier 2018 et mars 2023.TUI Travel dispose en outre d'une option pour acheter jusqu'à 90 appareils B737 « MAX » supplémentaires, 60 selon les mêmes conditions et 30 selon des conditions à définir lors de l'éventuelle commande.Tui Travel détient  6 compagnies aériennes en Europe, Thomson Airways, TUIfly, TUIfly Nordic, ArkeFly, Jetairfly et Corsair, qui disposent d'une flotte totale de 141 appareils.

 

Le 737 «MAX» :

 

tui travel,boeing,b737 max

 

 Le B737  « MAX » dispose d’une nouvelle motorisation  avec le SNECMA CFM LEAP-1B  qui sera intégré plus haut dans la voilure, à l’image de la formule retenue pour le B787, avec une soufflante de 69,4 pouces (1,74M). 

Le train d’atterrissage sera rallongé de 20cm (8 inch) pour assurer la garde au sol du moteur. L’avion sera doté  d’un nouveau cône de queue, dont le dessin permettra de diminuer la trainée. 

Question avionique, la famille «MAX» sera dotée de commandes de vols électriques. Un circuit de prélèvement d’air moteur doit permettre optimiser la gestion de la pressurisation en cabine ainsi que  du dégivrage tout en réduisant la consommation carburant.

Boeing a également re-dessiné les ailettes de bout d’ailes. Ces nouvelles ailettes «Winglets» baptisées "Advanced Technology Winglet" permettront une diminution supplémentaire de 1,5 % de la consommation en carburant, en plus de la réduction de 10 à 12 % déjà annoncée pour l’avion. Ces Winglets  se composent en deux parties, l’une orientée vers le haut et l’autre vers le bas. Ces nouvelles ailettes auront les dimensions suivantes 2,9 m verticalement de bas en haut,  la longueur des ailettes supérieure et inférieure étant de respectivement 2,5 m et 1,4 m. La garde au sol sera évidemment réduite, avec une distance de 3,1 m en extrémité de la voilure.

Concernant le rayon d’action des trois variantes (-700,-800,-900) , on obtient : 3.800 nm, 3.620 nm et 3.595 nm, soit une augmentation de respectivement 400 nm (741 km), 540 nm (1000 km) et 540 nm par rapport aux appareils qu’ils remplaceront en l’occurrence les B737-700, -800 et -900ER actuels. 

Les masses maximales au décollage (MTOW) des B737 MAX- 700, 800 et  900 seraient désormais de 159.400 livres (70t), 181.200 livres (82,2t) et 194.700 livres (88,3t), soit une augmentation respective de 5.000 livres (2200kg), 7.000 livres (3175kg) et 7.000 livres en comparaison avec les appareils de la famille 737NG qu’ils remplacent.

 

 A ce jour, Boeing enregistre 1'235 commande pour le "MAX".

 

 

 

 

Photos : 1 B737-800 Next Generation de TUI @ TUI

 

12:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tui travel, boeing, b737 max |  Facebook | |

Grosse commande de Singapore Airlines !

 

800x600_1153432800_A350-900_SINGAPORE_AIRLINES.jpg

La compagnie Singapore Airlines vient de passer une grosse commande auprès D’Airbus et de Boeing. Celle-ci, commande 30 Airbus A350-900 et 30 Boeing B787-10X. Ces deux contrats représentent une valeur, de près 17 milliards de dollars. La commande d’A350 est assortie d’options pour 20 appareils supplémentaires de la variante -900 ou -1000, selon le choix du transporteur.

 Une des plus importantes commande pour Singapore Airlines :

« Les commandes d'appareils annoncées ce jeudi sont parmi les plus importantes de l'histoire de Singapore Airlines, lui permettant de garder son avantage sur le marché », a commenté le patron de la compagnie, Goh Choon Phong. « Elles démontrent notre engagement envers la plateforme de Singapour et notre confiance dans l'avenir du voyage de première qualité », a-t-il ajouté. Les nouveaux appareils « offriront des opportunités de croissance et de renouvellement de notre flotte, tout en renforçant notre réseau, pour le plus grand avantage de notre clientèle à qui pourra ainsi être proposée une offre plus vaste et un service à bord de dernier cri », a-t-il souligné. SIA est aux prises avec une concurrence renforcée, à la fois dans le haut de gamme, de la part des compagnies du Moyen Orient, et dans le voyage à bas coûts dans sa région même. La commande Airbus sera livrée à partir de 2016/2017 et les Boeing dès 2018/2019, a précisé la compagnie.

Lancement du B787-10X :

 

Boeing-787-10X.jpg

 

Cette commande est liée directement au lancement par Boeing de la nouvelle version du « Dreamliner », le -10X. Les premières livraisons des B787-10X seraient alors prévues en 2018/2019. Le choix des moteurs pour équiper les futurs B787-10X sera arrêté à une date ultérieure. Les B787-10X seront quant à eux essentiellement déployés sur les vols moyen-courriers en remplacement des actuels A330-300. Le B787-10X pourra transporter 323 passagers sur 6'700 nm, deux motorisations sont proposées, le General-Electric GEnx-1B ou le Rolls-Royce Trent 1000.

 

 

L’attractivité de l’A350 :

 

Le second point important de cette commande est marqué par l’attractivité de l’A350 d’Airbus, en effet,  cette commande porte le total d’A350 en commande à 70, tous des -900 et un nombre égal d’options. Les livraisons pour ce dernier lot de 30 débuteront en 2016 et seront évidemment équipés de moteurs Rolls-Royce Trent XWB puisque c’est le seul moteur disponible sur l’A350.

 

D’ailleurs, cette annonce sonne comme un nouvel appui majeur pour le nouvel avion européen qui doit effectuer son premier vol prochainement.

 

 

Photos : 1 A350-900 aux couleurs de SIA  Airbus 2 le futur B787-10X @ Boeing

30/05/2013

L’ALAT recevra 34 NH-90 supplémentaires !

nh90_tth.jpg


 

 

L'armée française vient de passer une commande concernant 34 hélicoptères de transport militaire  NH-90 TTH «Caïman» auprès du groupe NHIndustries détenu à 62,5% par Eurocopter, filiale d'EADS. Le prix unitaire d'un appareil NH-90 TTH s'élève à 28,6 millions d'euros selon le prix catalogue du constructeur, ce qui porterait le montant de la commande de l'armée à près d'un milliard d'euros. Ces appareils serviront au sein de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT).

 

Une commande très attendue :

En janvier 2009, le ministère de la défense français avait annoncé une commande de 22 NH-90 (600 millions d'euros) destinés à l'armée de terre, qui devait s’ajouter aux 12 déjà dans le carnet depuis 2007 des trois constructeurs participant à ce programme européen.  Les 34 appareils de deuxième tranche devaient être commandés en 2010, selon les projections française, Mais cette commande resta dans les tiroirs jusqu’à aujourd’hui. Outre les deux premières tranches (34+34), la France avait prévu de commander un total 133 NH-90 pour ses forces armées. Le nombre d’hélicoptère NH-90 sera finalement revu à la baisse selon le «Livre blanc» sur la défense, qui prévoit 115 hélicoptères de ce type.

NH-90 TTH : 


 

nh_90_tth_mock-up_01_of_78.jpg


 

L’hélicoptère NH-90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme. Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH-90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restrictions majeures, d’équipements d’auto-protection performants, d’un système de communication militaire inter-opérable pour les opérations internationales.

 

Le système de mission comprend entre autres: un casque avec affichage des données de vol, un système de détection d'obstacles, système de guerre électronique, le contrôle tactique et le système de communication tactique, radar météo, générateur de carte numérique et un système de diagnostic. Le NH-90 dispose de deux turbines General-Electric T700 -T6E1.

 

Le NH-90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes, conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).


 

la-version-terrestre-de-l-helicoptere-nh90-caiman.jpg


 

Photos : 1 & 3 NH-90 TTH ALAT en vol @ ALAT 2 Cockpit NH-90 @ Eurocopter