09/03/2017

Sixième CSeries pour SWISS !

original.jpeg

Bombardier a livré hier à Swiss International Air Lines (SWISS), le sixième avion CS100, soit la plus petite variante du programme d’avions CSeries. Bombardier a maintenant livré un nombre total de huit avions C Series, soit six CS100 à SWISS et deux CS300 à airBaltic.

« Nous sommes très fiers de livrer aujourd’hui à Swiss un autre avion C Series et de continuer à bâtir sur l’élan engendré par la mise en service réussie des avions C Series en 2016, a dit Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux. Tel que prévu, nous continuons à accélérer la production des avions C Series et la cadence de livraison augmentera au second semestre de l’année 2017. »

L’avion C Series continue de démontrer une solide performance opérationnelle auprès de SWISS et airBaltic et a accumulé plus de 5500 vols.

 Rappel : 

SWISS a commandé 30 avions CSeries à Bombardier, 15 appareils du type CS100 et 15 appareils du type CS300, plus grand. D’ici à l’été 2017 ils remplaceront surtout le modèle Avro RJ100. SWISS prendra ensuite livraison de nouveaux CS100 qui serviront en partie à prendre la relève d’autres avions de la flotte et à alimenter une croissance modérée sur le segment court et moyen-courrier. Outre Paris-Charles de Gaulle, Manchester, Prague et Budapest figurent parmi les premières villes que SWISS dessert avec un CS100. A la fin août suivra le lancement des vols SWISS en direction des métropoles européennes Varsovie et Bruxelles avec le CSeries. En septembre, Nice, Stuttgart, Hanovre, Milan, Florence et Bucarest viendront enrichir le réseau aérien CSeries. Avec chaque livraison d’un CS100, d’autres destinations desservies avec des avions du type Avro passeront au CS100. La desserte de la liaison Zurich - London City est prévue pour le premier trimestre 2017.

2224224314.7.jpg

Photos : 1 Le sixième CS100 de SWISS 2 le second appareil @ Bombardier

 

08/03/2017

Embraer présente l’E195-E2 !

A_rolloutE195E2.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a présenté son nouvel avion régional l’E195-E2 sur ses installations de Sao José dos Campo près de Sao Paulo.

Le E195-E2 dispose de trois rangées de sièges de plus par rapport au E195 de la génération précédente. Il peut ainsi être configuré avec 120 sièges en deux classes ou jusqu'à 146 dans une seule classe. L'avion a dispose également d’une augmentation significative de son rayon d’action de plus de 800 kilomètres (450 milles marins), qui lui permettra de parcourir 4500 km de distance.

Embraer utilisera deux avions dans la campagne de certification de l’E195-E2. Le premier prototype sera utilisé pour l'aérodynamique et les tests de performance, tandis que le second effectuera le premier vol plus tard cette année et sera utilisé dans les tâches de validation et d'entretien.

Le programme E2 réaffirme l'engagement de l’avionneur brésilien pour maintenir sa position de leader dans le segment des avions de 70 à 130 sièges. La nouvelle génération est motorisée avec des Pratt & Whitney PurePower Geared turbofan à taux de dilution élevé (PW1700G sur le E175-E2, PW1900G sur le E190-E2 et E195-E2). La nouvelle génération dispose également de nouvelles ailes aérodynamiquement avancées, des contrôles complets « fly-by-wire » et des améliorations sur divers systèmes. La gamme E2 va considérablement réduire la consommation de carburant, les émissions et le bruit extérieur. L’avionneur brésilien a également travaillé à la réduction des coûts d’entretien.

Depuis le lancement, l'E2 a atteint 505 demandes soit : 90 pour E195-E2, et 415 options et droits d'achat, et parmi ses clients des compagnies aériennes et les sociétés de crédit-bail. Actuellement, la famille des E-Jets fonctionne avec environ 70 clients dans 50 pays et est un leader mondial dans le segment jusqu'à 130 sièges, avec une part de marché de plus de 50%.

 

JAV20170307205329.jpg

Photos : L’E195-E2 lors du Roll Out @ Embraer

 

 

 

Bell présente un concept d’hélicoptère innovant !

NMT_Concept_Fly_Over_City_Toronto.jpg

L’hélicoptériste américain Bell Textron a présenté hier, lors du Salon aéronautique Heli-Expo qui se tient actuellement à Dallas, un nouveau concept d’hélicoptère particulièrement innovant. Le programme FCX-001 est fondamentalement nouveau, car celui-ci dispose notamment d’un ensemble de soufflantes électriques qui remplacent le rotor anti couple.

Un concept qui aura des débouchés :

Bell Textron ne compte faire voler le FCX, mais celui-ci doit permettre de développer à terme les futurs hélicoptères de la marque. L’appareil doit permettre d’explorer les nouvelles technologies qui équiperont les futurs appareils.  Selon Bell, la prochaine génération d’hélicoptères pourra être pilotée par un seul homme avec un casque de de réalité virtuel par exemple. Mieux, l’appareil pourra fonctionner de manière autonome. Les bons vieux systèmes comme les pas collectifs et cycliques ainsi que les palonniers sont remplacés par une intelligence artificielle. Les pales du rotor principal seront capables de s’adapter en fonction des phases du vol en adoptant le principe du «  morphing concept ». Celle-ci pouvant par exemple changer la géométrie de leurs flèches automatiquement.

1_NMT_Magazine_Garage_Open_Doors_RGB-smaller-1024x1024.jpg

La cabine passagers particulièrement élégante est équipée de deux rangées de quatre sièges permettant d’avoir un accès à un système de divertissement et de communication. Le tout devant permettre des changements de configuration rapides grâce à un sol modulaire. Reste à savoir combien de ces nouvelles technologies verront réellement voir le jour et quand seront-elles déployées ? Cependant, le FCX-001 est un moyen d'explorer les technologies du futur et de réfléchir aux nombreuses pistes qui occuperont les prochains programmes d'hélicoptères. Un doux mélange d’artistique et de technologie, qui nous plonge dans un avenir finalement pas si lointain.

Bell%201.jpg

Photos : le Bell FCX-001 @ Bell Textron

 

 

 

 

 

07/03/2017

Les MH-60 danois bientôt opérationnels !

270874267.8.jpg

Le commandant Claus Buur, officier de la Marine royale danoise (RDN) responsable du projet MH-60R a déclaré que la capacité opérationnelle initiale (IOC) sera atteinte à la mi-2017, lorsque le premier appareil sera prêt à être déployer dans la région de l'Atlantique Nord pour appuyer les opérations nationales.

Les équipages danois doivent être certifiés pour se déployer en mai devront ensuite commencer les opérations en mer à bord d'une frégate de la classe « Thetis ». La base navale de Korsor de la RDN doit atteindre une capacité de déploiement continu, grâce à l'exploitation d'autres appareils dans la région, d'ici la fin de 2017. La capacité de mener à bien tous les déploiements planifiés ne sera pleinement atteinte qu’en 2019.

Les MH-60R « SeaHawk » doivent progressivement venir remplacer les actuels huit Lynx Mk.90B. Au total neuf Sikorsky MH-60R « Seahawk » ont été commandés pour un montant de 686 millions de dollars. Ces appareils seront exploités par l’escadrille 723 basée à Karup près de Viborg.

 

Le MH60R «SeaHawk» :

La version MH60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

MH-60R-Denmark-Delivery.jpg

Photos : Sikorsky MH-60R « SeaHawk danois @ Sikorsky

Le B737-900 MAX effectue sa présentation !

K66629-03.jpg

Renton, Washington, Boeing a marqué une étape importante aujourd'hui avec la présentation du premier B737-900 MAX. Le B737-900 MAX est le deuxième membre de la nouvelle famille « 737 MAX » avec une capacité maximale de 220 passagers et un rayon d’action de 3.515 miles nautiques.

Les ingénieurs ont débuté la vérification des systèmes avec l’alimentation des moteurs. Une fois terminé, l'avion va débuter ses essais en vol dans les prochaines semaines.

Le B737-900 MAX est prévu pour entrer en service en 2018, alors que le B737-800 MAX est sur la bonne voie pour être livré au deuxième trimestre de 2017.

La famille « MAX » :

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

 

K66629-01.jpg

Photos : le premier B737-900 MAX@ Boeing