07/06/2013

WestJet reçoit premier Q400 !

 

1104179356.jpg

Bombardier Aéronautique et WestJet ont annoncé la livraison du premier de 20 biturbopropulseurs de ligne Q400 NextGen commandés par WestJet. Les avions seront exploités par le nouveau transporteur aérien régional WestJet Encore et desserviront de multiples destinations, en commençant par l’Ouest canadien dans sa première année de service. WestJet détient également des options sur 25 autres avions Q400 NextGen.

Plus tôt cette année, WestJet a annoncé ses plans de débuter les services d’Encore le 24 juin 2013, en ouvrant de nouvelles liaisons sur Fort St. John et sur Nanaimo, en Colombie-Britannique, de même que sur Brandon, au Manitoba le 3 septembre 2013. Des vols vers des destinations en Alberta et en Saskatchewan doivent s’ajouter plus tard cette année, ainsi que des vols supplémentaires vers des villes déjà desservies par WestJet.

Bombardier Aéronautique a été l’hôte d’une cérémonie de livraison spéciale à Toronto, aux côtés de plus de 100 représentants de WestJet, dont Gregg Saretsky, président et chef de la direction, WestJet et Ferio Pugliese, président, WestJet Encore et vice-président exécutif, WestJet. Étaient également sur place à Toronto, où sont construits les avions de ligne Q400 NextGen, Mike Arcamone, président Bombardier Avions commerciaux, Simon Roberts, vice-président et directeur général, programmes turbopropulseurs et site de Toronto; et des invités des gouvernements fédéral, provincial et municipal.

 

BA-WestJet_delivery-Q400-LR.jpg

Le Q400 NextGen :

L’avion de ligne turbopropulsé Q400 NextGen, construit à l’établissement de Bombardier à Toronto (Ontario), marque la plus récente étape du développement de l’avion Q400 et se présente en successeur évolué de la gamme d’avions Dash 8/Série Q de Bombardier. Optimisé pour les opérations court-courriers, l’avion confortable et plus écologique Q400 NextGen de 70 à 80 places est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et écoénergétique. Il offre un équilibre parfait entre le confort des passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite.

A propos de WestJet :

 WestJet, le transporteur aérien préféré au Canada, exploite des vols réguliers dans un réseau de 86 villes en Amérique du Nord, en Amérique centrale et dans les Caraïbes. S'appuyant sur une culture légendaire axée sur le service à la clientèle, WestJet est à l'avant-garde du transport à faibles coûts au Canada. Reconnue comme l'un des meilleurs employeurs à l'échelle nationale, WestJet compte maintenant plus de 9 000 WestJetters au Canada. Exploitant une flotte de plus de 100 appareils Boeing B737 de nouvelle génération et de biturbopropulseurs Q400 NextGen de Bombardier, WestJet aspire à être l'un des cinq meilleurs transporteurs aériens internationaux au monde.

 

BA-WestJet_delivery-Q400-3-LR.jpg

Photos : 1 Q400 WestJet 2 & 3 Cérémonie de livraison @ Bombardier

 

 

06/06/2013

Entrée en service du Falcon 900EX EAsy de la Confédération !

falcon900_parsys_62684_Image.jpg

 

 

 

Le nouvel appareil destiné au transport du Conseil Fédéral est officiellement entré en service, le Dassault Falcon EX EAsy II no : T785 qui était auparavant propriété de la Famille Princière de Monaco  immatriculé 3A-MGA (Monaco Grimaldi Albert) commence sa nouvelle carrière aux couleurs de la Confédération. L’avion a rejoint la flotte du STAC, (Service de Transport Aérien de la Confédération).

 

 

Rappel :


L'achat a été effectué sous la direction d'armasuisse selon le décret de juin 2012 du Conseil fédéral. Prévu  par le budget fédéral de 35 millions d'euros pour un l’achat d’un aéronef d’occasion moderne. L’ancien appareil, un Falcon 50 a été revendu et le produit de la vente à rejoint le trésor fédéral.

 

L’avion a subit quelques modifications en ce qui concerne les capacités de navigation de la machine et l'intégration dans l'infrastructure des basse militaires. Le 5 Juin 2013, le jet a été officiellement adopté par armasuisse et remis au Forces aériennes pour exploitation.

 

 

 

Le Dassault Falcon 900EX EAsy II :

 

2823221597.jpg

 

En 2003, Dassault Aviation étudie une nouvelle modification de l'avionique du Falcon 900 et développe un système complètement intégré EASy (Enhanced Avionics System) basé sur la suite Primus/Epic d’Honeywell. Cette nouvelle suite avionique est constituée de deux calculateurs modulaires (cartes processeurs génériques), quatre écrans LCD de 13 pouces avec désignation par Trackballs. Ce système intègre la gestion de tous les systèmes embarqués (carburant, hydraulique, conditionnement, radio, etc.)

 

La suite avionique EASy II est le système de pilotage civil le plus moderne au monde. Le pilote a sous les yeux, l’ensemble des informations, instruments, systèmes, fonctions avioniques, cartes, prévisions météo, en un mot tout ce qui est nécessaire pour voler à plus de 800 km/h.
Le pilotage s'effectue « tête haute » de manière intuitive, grâce à des icônes et des menus sélectionnés, affichés et contrôlés par le biais d'une boule roulante, équivalent d'une souris d'ordinateur qui leur permet de pointer et cliquer. Pilotes et copilotes bénéficient en permanence d’une vision globale et instantanée de la situation actuelle et future. La charge de travail est allégée ; la coordination optimisée au profit d’une sécurité sans précédent.

La cabine est particulièrement confortable et est dotée d’un coin bureau complet qui permettra au membres du gouvernement de travailler en parfaite sérénité et ceci avec une bien meilleure insonorisation. L’avion dispose d’un coin toilette avec lavabo. Il peut transporter jusqu'à 14 personnes, contre 9 pour le jet actuel et a une autonomie de vol de 8000 km, contre 4500 km aujourd'hui. L’avion est totalement IFR. Question motorisation, l’avion est doté de trois turbines Honeywell TFE731-60.

 

falcon900_parsys_0002_Image.jpg

 

Photos : 1 & 3 Falcon 900EX EAsy II no : T785 aux couleurs de la Confédération avec un PC9 @ Swiss Air Force 2 Cockpit EAsy II @ Dassault Falcon

Les 200'000 heures de vol des AMX !

800px-Italian_Air_Force_AMX_fighter_takes_off_.jpg

 

 

 

 

L'Armée de l'Air italienne célèbre le passage des 200’000 heures de vol de la flotte d’avions de combat AMX, en service depuis 1984.

L'AMX, surnommé « Ghibli » dans l'armée de l'Air Italienne est un avion monomoteur léger d'attaque et de reconnaissance produit en Italie et au Brésil, conformément aux spécifications émises en 1981 par les forces aériennes italiennes et brésiliennes pour remplacer le FIAT G.91Y en Italie et à fournir à la FAB brésilienne un nouvel avion tactique pour compléter à l’époque le F-5 et les Mirage III opérant   comme intercepteurs au Brésil.

 

 L’AMX modernisé :

La modernisation des AMX italo-brésilien comprend une adaptation des systèmes similaires à ceux montés en rattrapages sur les F-5M et A29 Super Tucano. Afin d'offrir le plus grand bénéfice, les programmes de mise à niveau ont pour but une  avionique commune, contribuant à une meilleure standardisation de l'orientation et de  la formation des pilotes aux  instruments. Cette communauté offre un niveau de standardisation qui vient avec de nombreux avantages opérationnels, tels que l'amélioration de la doctrine d'emploi de la FAB et un meilleur rendement en termes d'heures de vol. Le cockpit de l’AMX A-M1 comprend un système numérique axé avec trois écrans multifonctions qui remplace les instruments conventionnels. Un central inertiel laser a été ajoutée ainsi qu’un HUD de nouvelle génération. Le câble permet l’usage d’une nouvelle génération d’armement guidé par laser.

 

 Rappel :

L'AMX italo-brésilien est le seul avion d'attaque léger en service qui ne soit pas dérivé d'un avion d'en trainement. Conçu pour succéder au Fiat G.91 et équiper l'Aeronautica Militare Italiana (AMI), l'AMX a été lancé en 1978 par Aeritalia (alias Alenia) et Aermacchi, rejoints en 1980 par Embraer qui produisait l'Aermacchi MB 326 alias AT-26 Xavante sous licence pour la Força Aérea Brasileira (FAB). L'AMX monoplace a volé le 15 mai 1984, mais le biplace AMX-T n'a pris l'air qu'en 1988. Les premiers AMX sont entrés en service fin 1989 dans l'AMI et la FAB. Propulsé par un turboréacteur Rolls-Royce Spey, l'actuel AMX est pourvu d'une avionique moderne comprenant un viseur tête-haute et d'un écran multifonction d'Alenia ainsi que d'une centrale inertielle Litton LN39. Il est équipé d'un télémètre-radar Elta EL/M-200 1 B (AMI) ou Tecnasa/SMA SCP01 (FAB). Les versions italiennes et brésiliennes se distinguent aussi par leur armement fixe: un canon de 20 mm GE Vulcan M61 pour l'AMI ou deux canons GIAT DEFA 554 de 30 mm pour la FAB.

 

 

 

 

 

 

amx-t.jpg

 

 

Photos :  AMX Italien @ Armée de l’Air Italienne

 

08:13 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amx, amrée italienne, fab, amx italo-brésilien |  Facebook | |

05/06/2013

Cannes Airshow 2013 !

EA10-341-home.jpg

Demain débute le 7ème Salon International de l'Aviation Générale de Cannes « Cannes Airshow » qui ouvrira ses portes du jeudi 6 au samedi 8 Juin 2013 à l'Aéroport International de Cannes-Mandelieu.

Le Cannes AirShow est le seul Salon d’Aviation Générale en France et en Europe du sud
Conçu pour les pilotes, propriétaires, passionnés et professionnels de l’aviation générale venus de toute l’Europe, cet événement propose un large panel représentatif de ce secteur, avec : ULM, mono-moteur, bi-moteurs, turbo-prop, Jet, hélicoptères, écoles de pilotage, financement, services, maintenances, avionique, assurances, équipement et accessoires...

 

golf-mediterranee-aviation-generale-cannes-air-show-visuel.gif

Le salon de Cannes est avant tout une manifestation aéronautique permettant aux visiteurs de s'informer sur les dernières tendances, produits et services pour l'aviation générale. En plus de la nouvelle zone de marque de luxe le spectacle mettra en vedette un certain nombre de types d'aéronefs de dernières générations. Cirrus Aircraft présentera la nouvelle génération  Cirrus 5 qui est la cinquième génération de la gamme. Piper Aircraft exposera trois avions de sa nouvelle gamme

Daher Socata qui présentera son TBM 850 version Elite avec son intérieur élégant doté de sièges en cuir et la nouvelle avionique Garmin Vision Technology ™. Beechcraft présentera également sa nouvelle version du Baron G58, le G36 Bonanza et le KingAir C90 GTX.

 

Date : Du Jeudi 6 au samedi 8 Juin 2013
Lieu : Aéroport Cannes-Mandelieu - LFMD
Horaires : 10h00 – 18h00
Parking : Aéroport
Prix de l'entrée : 15 € ou sur invitation

 

The_TBM_850_Elite_will_be_on_display_in_DAHER_SOCATA's_prime_position_at_Cannes_AirShow.jpg

Photos :1 Salon Cannes 2012 exposition @ CA  2 TBM 850 Elite en vol @ Daher Socata

 

 

 

 

 

 

 

 

04/06/2013

L’Australie confirme le binôme Super Hornet & F-35 !


ea18g_vx31_29.jpg



CANBERRA, le gouvernement australien vient de confirmer la commande d’un nouveau lot d’avions de combat Boeing EA-18G  «Growler» et confirme également l’achat du Lockeed-Martin F-35.

 

Boeing EA-18G : 

 

On attendait cette commande depuis l’année dernière, cette fois elle se confirme, l’Australie va passer commande pour un lot de 12 Boeing EA-18G «Growler» de guerre électronique. Cette commande va se greffer à celle de l’US Navy qui prévoit de commander 9 appareils de ce type cette année. 

 

Pour Boeing, cela signifie qu’en ajoutant les commandes additionnelles de «Super Hornet»  pour la Navy est éventuellement, celles, de clients étrangers, la chaine de montage du F/A-18E/F & EA-18G devrait être maintenue jusqu’en 2020.

 

L’Australie avait initialement prévu de convertir la moitié de ses 24 existant F/A-18F «Super Hornet» en configuration «Growler», mais dans un communiqué, le Premier ministre Julia Gillard et le ministre de la Défense Stephen Smith ont déclaré que le gouvernement a décidé de conserver le «Super Hornet» et de le compléter avec 12 EA-18G. 

 

Le EA-18G «Growler» : 


 

800px-EA-18G_Growler_VX-9_from_below_2008.jpg


 

L’EA-18G dispose du radar AN/APG-79 à antenne active (AESA) lui permettant non seulement d’être autonome en comparaison de son prédécesseur le EA-6B en mode air-air, mais intègre des possibilités de liaisons de données numériques et de brouillage dirigé indépendant du reste des systèmes embarqués.

Pour la lutte contre les défenses ennemies, l’EA-18G dispose de pod ALQ-99 de brouillage  couplé à un système d’analyse à large spectre ALQ-218 lui permettant de différencier les types de radars (surveillances, poursuites, sol ou embarqué) et l’analyse des types de fréquences. Le système enregistre  et répertorie l’ensemble des menaces pour permettre leur restitution sur un écran tactique, avec une plus grande précision que par le passé.

Les systèmes embarqués du «Growler» lui permettent d’agir sur trois modes tactiques :

- Reconnaissance électronique (analyse des diverses menaces, radar et missiles)

- Suppression des menaces connues et mémorisées selon un scénario prévu.

-  Réaction immédiate à l’engagement d’une nouvelle menace non répertoriée.

Du point de vue des communications, l’avion dispose du système AlQ-227 qui lui permet d’épier et de brouiller les communications adverses, en contre partie le Growler dispose pour sa propre protection le nouveau concept INCANS  qui améliore les communications et transferts de données à l’intérieur d’un groupe naval.

Capacités ECM :

-          Détection passive/active.

-          Analyse des menaces et classifications.

-          Brouillage actif, perturbation électronique (radar et communication).

-          Paralysie électronique avec des virus informatiques.

Capacités de tirs :

-          air-air (AIM-9X Sidewinder, AIM-120 AMRAAM,) 

-          Elimination de radars ennemis (AGM-88 HARM)

L’ensemble de ces possibilités offrent l’opportunité aux équipages du Growler de pouvoir participer directement à l’escorte d’un groupe d’attaque tout en étant susceptible de se défendre face à n’importe quelles menaces en vol.

 

Confirmation pour le F-35 : 


 

F-35-Lightning-II.jpg


La seconde confirmation vient du programme concernant le Lockheed-Martin F-35, l’Australie prévoit de se doter de 72 appareils de ce type, soit : 3 Escadrons. Les F-35 devraient entrer en service en 2020.

Analyse :  

L'inconvénient de cette décision est que la Royal Australian Air Force (RAAF) devra    exploiter une flotte mixte de «Super Hornet» et F-35 à partir de 2020 jusqu’en 2030 au minimum. Ceci représente un excès de coûts pour la mise en oeuvre des deux types d’avions. Certes, cette solution est basée sur une diminution du nombre de F-35, soit 72 en lieu et place des 100 avions prévus au départ. Mais cette solution semble limitée du point de vue tactique et laisse le choix aux futurs gouvernements de ce pays d’engager où non, un complément d’acquisition selon l’évolution de la situation. On sent la frilosité du moment ...

 

Photos : 1 & 2 EA-18G «Growler» en vol  @ Boeing 3 F-35A en vol @ Lockheed-Martin