05/11/2013

Taïwan reçoit ses premiers AH-64E Apache !

4145059689.jpg


 

Taïwan vient de recevoir ses premiers hélicoptères Boeing AH-64E «Apache», les six appareils sont arrivés hier dans le port de Kaohsiung, par voie maritime. L’ìle de Taïwan a commandé un total de 30 AH-64E «Apache» en 2008 pour un montant de 2,01 milliards de dollars US.

 

Taïwan deviendra en avril prochain, le premier pays en dehors des États-Unis à déployer ce type d'hélicoptère. L'armée américaine a pris livraison de son premier AH- 64E à la fin de l’année 2011.


 

P04-131105-aa2.jpg


 

L’AH-64E «Apache» :

 

L’ AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir AN/APG-78 «Longbow» block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aériens et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.


 

ah-64e-apache-attack-helicopter-in-flight.jpg


 

Photos : 1 & 3 AH-64E Apache @ Boeing 2 Arrivée dans le port de Taïwan @CNA

 


20:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ah-64e apache, apache block 3, taïwan |  Facebook | |

100e B737NG pour Lion Air !

 

 

photo.JPG

 

 

SEATTLE, Boeing et le groupe Lion, le plus grand groupe de transport aérien d'Indonésie ont commémoré la livraison du 100e B737 « Next-Generation », lors d'un événement spécial. Le 100e avion du Groupe Lion, un B737-900ER (Extended Range) dispose d'une livrée spéciale commémorant cette livraison.

 

Le Groupe Lion Air exploite un important réseau d'itinéraires en Indonésie et sert également des destinations internationales. En termes domestique, Lion Air sa filiale Wings Air desservent 76 destinations en Indonésie, en étant le groupe avec le plus important réseau domestique en Indonésie.

 

 

Lion Air s’attaque au marché thaïlandais :

 

Lion_Air_Boeing_737-900ER;_PK-LHQ@SIN;07_08_2011_617cx_(6068878125).jpg

La filiale thaïlandaise de la compagnie aérienne low cost Lion Air a présenté son deuxième Boeing 737-900ER à Bangkok, le lancement des opérations étant espéré dès le début du mois prochain.

Le deuxième monocouloir configuré pour 215 passagers en une classe a été dévoilé le 1er novembre 2013 à l’aéroport de Bangkok – Don Mueang, où il était arrivé la veille en provenance de Seattle, le PDG de la nouvelle compagnie Darsito Hendro Seputro confirmant l’arrivée imminente de son certificat d’opérations aériennes. Il s’est dit confiant pour un vol inaugural dès le début du mois de décembre, sur les trois routes prévues : vers Jakarta, Kuala Lumpur et Chiang Mai dans le nord de la Thaïlande, avec deux rotations quotidiennes dans chaque cas. Mais il a aussi détaillé dans le Jakarta Post le programme de l’année 2014, qui verra le lancement de liaisons entre Bangkok et Singapour, Guangzhou, Hong Kong, Shenzhen, Delhi et Mumbai (les permis d’opérer en Chine et en Inde sont en cours), et sur le plan intérieur Phuket et Hat Yai.

La flotte de Thai Lion Air devrait compter 10 appareils supplémentaires chaque année, pour atteindre 50 avions dans cinq ans. Avec pour objectif de relier les opérations de TLA à celles de Lion Air et Wings Air en Indonésie, mais aussi Malindo Air en Malaisie, afin de rendre plus facile  les connexions vers la Thaïlande des voyageurs partis d’Indonésie ou de Malaisie.

Photos : 1 Le 100e B737-900ER NG Lion @ Boeing Air  2 B737-900ER Lion Air @ Lion Air

 

 

12:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737-900er, lion air |  Facebook | |

04/11/2013

Essais moteurs réussi pour l’Eurofighter T3 !

6311cf2177.jpg


 

 

WARTON, au Royaume-Uni, le premier exemplaire de l’Eurofighter «Typhoon II» Tranche 3 (F3) no: BS116 vient de réussir ses essais moteurs au sol. 

 

Essais des moteurs : 

 

Les essais moteurs au sol ont eu lieu en présence du motoriste Rolls-Royce, chaque moteur a d’abord été testé individuellement jusqu’à la puissance maximum, puis les deux. Avant les essais en marche, les deux moteurs ont subi une inspection complète notamment au rayon X. Les ingénieurs ont procédé également aux vérifications des diverses interfaces moteurs en lien avec l'ensemble des systèmes de l'avion. Comme la par exemple le système de re-génération d’oxygène OBOGS, l’arrivée du kérosène dans le bon sens et la production d’énergie, sans oublier l’hydraulique de l’avion.

Ces tests maintenant terminés, reste encore la certification définitive de l’avion, puis des essais au roulage auront lieu, avant de permettre au BS116 de pouvoir prendre l’air, normalement avant la fin de l’année.

 

Un standard en danger :

 

Cette version de l’Eurofighter T3 ou F3 (proposée initialement pour la Suisse) a bien faillit ne pas voir le jour. En Effet, avec la pression croissante sur les budgets de la défense, en particulier pour le MoD britannique qui se trouvait avec un trou de 36 milliards de £ Livre, le programme T3 se retrouva sous la menace d’être annulé. Les pays partenaires du programme, en particulier l'Allemagne ont fait pression sur le gouvernement britannique pour signer le contrat, mais les Britanniques ont insisté pour que les coûts puissent être réduits de manière drastique.

Pour améliorer la situation, la tranche a été divisée en deux parties, soit : la Tranche 3A et 3B. Un compromis fut trouvé entre les partenaires, les Anglais ont accepté de prendre à charge 40 appareils de la Tranche 3A en échange de 900 millions de £ épargnées sur les réductions de contrats de support pour BAE, Rolls-Royce et d'autres partenaires. 

 

 

Eurofighter T3 : 



 

L’Eurofighter T3 (F3) disposera du radar AESA E-CAPTOR . L’arrivée du E-CAPTOR permettra grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar ECR-90 CAPTOR actuel, mais, il est  doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. Il est prévu d’exploiter la maturité du système actuel et d’y adjoindre le mode AESA. Eurofighter GmbH et Euroradar, de concert avec leurs partenaires industriels ont commencé le développement à grande échelle de la nouvelle génération d’antenne radar AESA (Active Electronically Scanned Array). L'objectif est de permettre une mise en service du nouveau radar pour 2018 et de ce fait, répondre aux exigences des pays partenaires et clients à l'exportation. 


 

ob_15f0dc_tranche-3-typhoon-photo-bae-systems.jpg


 

Photos : 1 Eurofighter T3 (F3) BS116 aux essais moteurs 2 Le BS116 lors de son assemblage @ Eurofighter

 

 

Bombardier livre le 50e CL-415 Superscooter !

120350066.jpg

 Bombardier célèbre la vente et livraison de son 50e avion amphibie Bombardier CL- 415 « Superscooper » assemblé à son usine de North Bay (Ontario). L'avion, acheté par un partenariat dirigé par Tenax Aerospace, LLC, de Ridgeland (Mississippi), sera utilisé à contrat pour le Service forestier des États-Unis à compter du mois prochain. Au prix courant, le contrat de Bombardier est estimé à 34,5 millions $ US.

L’avion amphibie Bombardier CL-415 « Superscooper » de lutte contre les incendies, de renommée mondiale, s'adapte aux milieux les plus exigeants et c'est le seul avion construit spécialement comme un appareil de lutte aérienne contre les incendies. Capable d’atterrir sur une piste ou d’amerrir sur un lac, une rivière ou la mer, il permet d’effectuer l’attaque initiale rapide ou des attaques répétées pour maîtriser un incendie.

Bien que le 50e avion Bombardier 415 à sortir de l'usine de North Bay (Ontario) soit le premier à être vendu à un client des États-Unis, un total de cinq avions CL-215, prédécesseur de l'avion Bombardier 415, appartenant à des États et à des intérêts privés sont exploités actuellement aux États-Unis.

Depuis la livraison du premier avion amphibie Bombardier 415 en 1994, un total de 85 avions Bombardier 415 et quatre avions Bombardier 415 MP ont été livrés à des gouvernements et à des organismes de lutte contre les incendies dans le monde entier. De plus, 80 avions amphibies CL-215 et CL-215T à moteurs à pistons sont encore en service dans le monde.

À propos CL-415 :

L’avion de lutte contre les incendies Bombardier CL 415 atteint une vitesse de croisière normale de 180 nœuds (333 km/h), dans certaines conditions. Pour une mission moyenne de six milles marins (11 kilomètres) de distance entre le plan d'eau et le foyer d’incendie, il peut effectuer neuf largages à l'heure, déversant avec précision quelque 55 233 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.

Bien qu’étant, comme son prédécesseur, un appareil tout en métal amphibie à aile haute, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW123AF au lieu d’un moteur à pistons, d’un poste de pilotage à écrans EFIS (LCD), de l’air conditionné et de commandes de vol assistées. L’électronique embarquée a été améliorée afin de faciliter la maintenance. C’est un appareil robuste et fiable. Il opère souvent dans des environnements difficiles où ses principales menaces sont la corrosion, les manœuvres brusques et fatigantes pour la structure, les conditions atmosphériques ainsi que le vol à basse altitude. Une version spéciale anti-incendie permettant une plus grande capacité d’emport existe sous le nom CL-415GR.

 

En dehors de la version « classique » de lutte contre le feu, il existe une version appelée CL-415MP (MP : Multi purposes, soit Multi usages) qui permet des missions de recherche et de sauvetage, de surveillance des côtes ou des ressources naturelles ainsi que de transport.

 

 

800PX-~1.JPG

Photos : 1 CL-415 italien 2 CL-415 de la sécurité civil française @ Bombardier

01/11/2013

Le F-35 tir un AMRAAM !

getasset.jpg


 

Base aérienne d’Edwards en Californie, après le largage d’une bombe GBU-12 (voir article du 31.09.2013) le programme d’essais du F-35A (AF-6) vient de réaliser avec succès le tir depuis la soute d’un missile AIM-120 AMRAAM.

 

Le Lockheed-Martin F-35A piloté par le Capitaine Logan Lamping de l’US Air Force a effectué avec succès le premier tir d’un missile moyenne portée AIM-120 AMRAAM lancé un drone en vol.

Le drone a été identifié et ciblé avec le radar de bord, confirmé avec l’information «Track» pour transmission au missile qui a pris la cible en charge et suivi celle-ci avec son système de guidage autonome.

 

Ce lancement de missile avec succès sur cible volante, marque le premier essai de tir réel de démonstration de la capacité de combat air-air du F-35 à portée moyenne. Il est le résultat de plusieurs années de travail au sein du programme Lockheed-Martin.


 

lockheed-martin,f-35a,f-35 lockheed martin


 

Photos : Tir de l’AMRAAM depuis un F-35A @ Lockheed-Martin