11/10/2013

Israël, le F-35 sera l’élément de surprise !

988249_4488532910145_1618765544_n.jpg


 

Les deux premiers Lockheed-Martin F-35A «Lightning II» destinés a Israël seront livrés pour les premiers essais sur la base aérienne Luke AFB, en Arizona, en 2016. Cependant, le faible nombre de F-35 qui sera acquis par la H'eil Ha'Avir Ha'Israeli montre que le dernier né des appareil américain ne formera pas l’épine dorsale de la Force aérienne.

 

En effet, Israël recevra sept autres avions de type F-35A en 2017 et un autre lot de 10 en 2018. Au total, Israël a commandé un total de 19 F-35 à ce jour, mais envisage l'achat d'un second lot de 20 avions qui lui permettrait de se doter de deux escadrons. Israël a signé en octobre 2010 un contrat de 2,75 milliards de dollars pour une commande initiale de 19 F-35 et une option pour un deuxième escadron. En fin de compte, l’Israël Air Force désire un total de 75 F-35, pour un coût de 15,2 milliards de dollars afin de maintenir sa suprématie aérienne au Moyen-Orient au cours des deux prochaines décennies. Mais les coûts actuels de l’avion diminue fortement cette espérance. 


 

531px-F-15I_Ra'am.jpg


 

En conséquence, la Force israélienne compte moderniser son parc actuel composé de 27 F-15I «Raam Strike Eagles», 72 F-15A-D «Eagle», 102 F-16I «Sufa» et  224 F-16C/D «Fighting Falcon».

 

Conséquences :

Le F-35 permettra à l’Etat d’Israël de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Par contre, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. On ne serait  donc pas surpris, si d’aventure israël optait, par exemple, pour une mise à jour de type «Silent Eagle» pour ses F-15, "aller shabbat salom c'est vendredi" !


 

f-16.jpg


Photos : 1 Image de synthèse F-35 israël  2 F-15I 3 F-16D Block 60 @ H'eil Ha'Avir 

22:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : f-35a, f-15i, f-16cd, h'eil ha'avir |  Facebook | |

Premier vol du Tupolev Tu-214VPU !

 

1365208-main.jpg

 

MOSCOU, l’avionneur Tupolev a effectué le premier vol du Tu-214VPU, soit la version poste de commandement aéroporté du Tu-214. Ce premier vol a eu lieu depuis les installations de production de Kazan Aviation Association. Cette version de l’avion est basé sur le Tu-214 de ligne et entrera en service au sein de la division spéciale du Service Fédéral de sécurité (FSB) pour la fin de cette année.

 

Le Tu-214VPU est la cinquième variante développée du Tu-214 pour les missions spéciales et le second modèle destiné au commandement et de contrôle (C2). Le Tu-214VPU dispose d’un carénage dorsal sur la partie supérieure du fuselage qui contient les systèmes de mission et les capteurs. Aucune précision n’a cependant filtré sur le sujet.

 

Les Forces russes disposent déjà d’autres variantes du Tu-214, comme le Tu-214ON « Open Skies »  qui sert à l’analyse des signaux électroniques, le Tu-214R de reconnaissance par imagerie et le Tu-214SUS spécialisé dans les communications.

 

846.jpg

 

 

Photos : Tupolev Tu-214VPU @ Tupolev



.


09:56 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tupolev, tu-214, tu-214vpu |  Facebook | |

10/10/2013

L’AW189 de série à volé !

aw1097_first_production_aw189_flight.jpg



AgustaWestland a réalisé aujourd’hui le premier vol de l’AW189 de série. Il s’agit du premier appareil d’une série de huit machines qui sera ensuite remis à son client de lancement la société Bristow Helicopters Ltd en fin d’année. Deux autres hélicoptères AW189 sont actuellement en cours d'assemblage final.

 

L’AW189 :


 

AW189 Farnborough 9 Jul 12 (Mark Stevens).jpg


 

L’AgustaWestland AW189 fait partie de la famille des hélicoptères bimoteurs de moyen tonnage qui est composée des modèles : AW169, AW139 et AW189 (par ordre croissant de taille). Leurs masses maximales sont d’environ 5,5 t, 6,8 t et 8 t, respectivement. L'AW189 est conçu pour répondre à la demande croissante du marché pour les hélicoptères de moyen  tonnage, polyvalent et abordable. La nouvelle classe d’hélicoptère bimoteur de 8 tonnes est optimisé pour le transport à grande distance en mer et les missions SAR, plus de 80 commandes sont déjà confirmées.  

La cabine spacieuse est configurée avec 16 sièges en standard avec une option pour une densité à 18 sièges  maximum ou 12 en minimum. L' AW189 est le seul appareil à avoir une boîte de transmission principale capable d’un 'run- sec ' 50 à minutes (fonctionnement sans lubrification), dépassant les normes de certification actuels et offrant une sécurité et une fiabilité inégalées pour les opérations en mer à longue portée.

L’AW189 est motorisé par deux moteurs General-Electric CT7-2E1. AgustaWestland a essayé de rendre la cellule la plus aérodynamique que possible. De plus, les pales du rotor ont été dessinées de telle sorte que l'hélicoptère consomme moins de carburant et puisse voler plus vite. L’ avionique a aussi bénéficié d'une mise à jour pour correspondre à ce qui se fait de plus moderne. Le cockpit est équipé de quatre écrans de 25cm de haut sur 20 de large.


 

aw189_ftd-1.jpg


AgustaWestand promet un hélicoptère ayant "un coût par kilomètre et par passager bas ainsi qu'un rayon d'action important pour en faire une alternative idéale comparée aux autres hélicoptères de cette catégorie. L’AW189 vise notamment pouvoir s’attaquer au marché de l’Eurocopter EC-175.

Le concept d’AgustaWestland :


 

AW965_2.JPG


Le famille AgustaWestland des AW-139,-169, -189 est étudiée pour offrir une parfaite communité des trois modèles en ce qui concerne les caractéristiques de hautes performances de vol et des dispositifs de sécurité, ainsi que de partager un aménagement du poste de pilotage commun, cette philosophie de conception et le concept de maintenance permet des opérations plus efficaces, ce qui permettra aux exploitants de  compter sur 20 % de pièces en commun, 30 % d’équipements en commun pour l’assistance au sol et 40 % de temps gagné pour la formation d’un pilote qui passerait d’une machine à l’autre. 

 

Photos : 1 Le premier AW189 de série 2 Prototype de l’AW189 3 Cockpit AW189 4 famille AW169, AW139, AW189 @ AgustaWestland


Le programme F-35 a atteint les 15'000 heures !

13P00434_026.jpg

 

FORT WORTH, Texas, malgré ses nombreux et récents déboires, le programme F-35 « Lightning II » poursuit sa maturation opérationnelle avec le dépassement des 15’000 heures de vol. On note d’ailleurs une accélération du programme d’essais.

 

En effet, plus de la moitié du total des heures ont été accumulées lors des 11 derniers mois. La flotte de F-35 a volé 6’492 fois pour un total de 10’077 heures de vol durant cette période. En comparaison, depuis le début des essais, il y a six ans, les F-35 n’avaient effectués que 5'000 heures de vol.

 

L’ensemble de la flotte d’essais de F-35 a contribué à augmenter les heures de vol, soit les aéronefs basés à Eglin Air Force Base en Floride, ceux du Marines Corps Air Station Yuma, en Arizona et les appareils de conduite et formation et développement basés sur les installations des bases d’Edwards AFB , en Californie, Naval Air Station Patuxent River, dans le Maryland et Nellis AFB.

Les trois variantes du F-35 soit : le F -35A et atterrissage classiques (CTOL), le F- 35B à décollage court / atterrissage vertical (STOVL) et la variante navale F -35C (CV) ont participé à cette étape du programme.

 

Photo : F-35B aux essais depuis un bâtiment @ Lockheed-Martin

 

 

 

 




14:52 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lockheed-martin, f-35 lightning |  Facebook | |

09/10/2013

Aux commandes du Gripen C !

_DSC8740 GripenC 04Oktober.jpg


Fabio Antognini, 51 ans, surnommé « Fanta » par ses collègues, est l’un des rares pilotes militaires suisses a avoir déjà essayé le Gripen. Il nous livre ici ses expériences avec l’avion de combat. Fabio Antognini est également  pilote d’essais en chef au sein des Forces aériennes, il travaille avec Bernhard Berset chef pilote d’armasuisse pour les essais et la préparation en vue de l’arrivée du Gripen E.


 

131009a.531.NewsImage.html.jpeg


 

Monsieur Antognini, vous avez repris les commandes du Gripen ces derniers jours sur la Base aérienne de Payerne. Quels programmes avez-vous effectué?

Vendredi passé et lundi, nous avons procédé à quelques vols d’entraînement en vue de la démonstration d’Axalp de mercredi et jeudi. A chaque fois, nous sommes partis de Payerne avec deux Gripen C, pour une mission dite à sec : nous avons exercé l’approche plusieurs fois en conditions réelles (dry run) pour nous familiariser avec la machine et la géographie. Puis nous avons engagé les canons de bord pour toucher les cibles (hot run). Cette fois, il ne s’agit plus de test, mais de démonstration des capacités de Gripen à engager leur canon de bord dans notre relief très difficile. Les exercices de tir de l’Axalp sont l’occasion idéale pour une telle démonstration.


 

_DSC4109Gripen251.jpg


Vous avez déjà volé plusieurs fois sur cet appareil. Il n’a plus de secrets pour vous?

Je connais bien le Gripen du point de vue technique et j’ai déjà une bonne expérience de vol avec cet avion. En septembre, j’ai pu suivre en Suède une formation et une introduction au tir au canon, par le biais de théories, d’exercices en simulateur et d’engagement en double commande. Au final, j’ai pu effectuer une dizaine d’interventions en Suède, seul au commande du Gripen C.


 

axalp 2013,griepn c,tri gripen axalp,swiss gripen,campagne gripen,vote gripen,gripen e



Quelles sont les différences par rapport au Tiger et au F/A-18?

Les caractéristiques de vol sont différentes de celles du F-5 ou du F/A-18, puisque le Gripen est équipé de petits ailerons à l’avant, appelés « canards ». Grâce à cette configuration, il se comporte comme un skieur avec des carving dans les virages.


 

_DSC0971 GripenC 07Oktober.jpg



Comment passe-t-on d’un type d’avion à l’autre?

La préparation des vols joue un rôle essentiel. En tant que système, le Gripen facilite vraiment la vie du pilote, et me permet de me concentrer entièrement sur l’engagement prévu.


 

axalp 2013,griepn c,tri gripen axalp,swiss gripen,campagne gripen,vote gripen,gripen e



Vous vous êtes entraîné avec le Gripen en vue de l’exercice de tir sur l’Axalp. Cet exercice présente-t-il une difficulté particulière, pour le pilote ou son appareil?

La disposition du champ de tir impressionne encore et toujours les pilotes étrangers. Le fait que le tir se fasse en altitude et tout près des montagnes donne à cette expérience un caractère tout particulier, pour chaque pilote. Ma tâche est d’adapter la trajectoire d’approche et l’attaque des cibles aux caractéristiques du Gripen. Pour l’avion, l’Axalp n’est pas un exercice particulièrement difficile. Les jets de combat robustes sont conçus pour ce type d’engagement.


 

6716LR251.jpg



Vous volez avec des pilotes suédois. Comment fonctionne la collaboration?

Nous ne nous connaissions pas auparavant. Mais entre pilotes, on crée rapidement des liens de camaraderie. De telles opérations en vol requièrent une confiance absolue les uns envers les autres. Les Suédois connaissent le Gripen, nous connaissons nos montagnes, une parfaite complémentarité.

Qu’avez-vous appris de nouveau ces derniers jours?

La formation en septembre et les engagements récents à l’Axalp m’ont permis de me familiariser encore plus avec le Gripen, et de connaître plus en détail l’ensemble du système. Le Gripen C est déjà un système moderne, et le Gripen E, que l’Armée suisse projette d’acquérir, sera encore meilleur à plusieurs points de vue. Je suis convaincu que le Gripen E est un très bon choix et qu’il comblera les lacunes des Forces aériennes suisses.

(infos DDPS)

6693LR250.jpg

Photos : Sven Zimmermann, Gripen C à Axalp