30/08/2013

WestJet désire acquérir 65 B737 MAX !

westjet.jpg

 

 

SEATTLE, Boeing a reçu une lettre d'intention pour l’achat de 65 B737  « MAX » de la part de la compagnie  « low-cost » canadienne WestJet. Cette commande en cours est évaluée à 6,3 milliards de dollars au prix catalogue.

 

Cette intention d’achat qui reste à confirmer, se décline de la manière suivante : 40 B737-800 « MAX » et 25 B737-700 « MAX ».

 

WestJet client fidèle de Boeing :

 

 

Le choix de la compagnie dont le siège se trouve à Calgary, n’est pas une surprise, car celle-ci est déjà une fidèle cliente du constructeur Boeing. C’est d’ailleurs avec la famille « 737 » que la petite compagnie à réussi à croitre rapidement et connaitre le succès.La flotte de WestJet compte 103 appareils Boeing 737-600, -700, -800, et le transporteur s'est déjà engagé à en acheter une quarantaine d'autres.

 

Photo : Image de synthèse B737 MAX WestJet @ Boeing

 

11:44 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : boeing, westjet, b737 max |  Facebook | |

29/08/2013

Inde, MiG-29-KUB & maintenance !

Indian-Mig-29K.jpg


 

MOSCOU, Salon aérospatial international de Joukovski (MAKS-2013), le constructeur MiG vient de livrer six MiG-29KUB supplémentaires à la Marine indienne.  Ces appareils vont constituer la seconde escadrille destinée à la Marine indienne, la première L’IANS 303 ayant été déclarée opérationnelle en mai de cette année sur le porte-avions Vikramaditya.

 

Le MiG-29K/KUB :

Le MiG-19K/KUB est un appareil multirôle, destiné à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe,  tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MiG-29.

Cette nouvelle génération de MiG se classe au sein des appareils dit : 4+ multirôle destinés à la défense aérienne des missions des forces navales, la supériorité aérienne gagne, la mer et au sol la destruction des cibles avec la haute précision guidée jour et nuit des armes et dans toutes les conditions météorologiques.


 

mig-29k-simulator1.jpg


Les MiG-29K/KUB sont basés sur les portes-avions, dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés d’une rampe de décollage et d'atterrissage. Les principales innovations du MiG-29K/KUB sont :

- L'amélioration de la cellule avec environ 15% d'application de matériaux composites. 

- L'aile pliante est aménagée avec une amélioration du dispositif hypersustentateur.

- Système de contrôle  Fly-by-wire avec quadruple redondance.

- Réduction considérable de la signature radar.

- Augmentation de la charge des armes, stockées sur huit points externes.

- Augmentation de la capacité interne de carburant et en vol possibilité de ravitaillement.

La motorisation comprend deux moteurs Klimov RD-33MK avec puissance accrue, équipé d'une chambre de combustion sans fumée et le nouveau système de contrôle électronique (de type FADEC).

Les MiG-29K/KUB dispose d’un radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, le  "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le  "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles en tirs simultané de missiles. Par la suite, les MiG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA).

Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser destiné aux cibles terrestres.

Maintenance des MiG-29K/KUB : 

 

L'avionneur russe MiG a signé aujourd’hui deux accords supplémentaires pour 55 millions de dollars avec la société indienne Basant Aerospace Private Limited. Lors du Salon MAKS-2013. 

Le premier contrat de 43 millions de dollars prévoit la création d'un centre de maintenance en Inde destiné à réparer les radars de bord Zhuk-ME, fabriqués par la société russe Fazotron-NIIR. 

Le second contrat de 12 millions de dollars prévoit la mise en place en Inde d'un centre de maintenance pour les chasseurs modernisés MiG-29UPG et MiG-29K/KUB.

La Russie et l'Inde ont signé un contrat sur la livraison de 29 chasseurs embarqués MiG-29K/KUB en 2010. En décembre 2012, la Russie a livré les quatre premiers chasseurs à la Marine indienne. En février dernier, le Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) a annoncé que Moscou devait livrer sept autres chasseurs embarqués Mig-29K/KUB en Inde d'ici 2014. Ces avions s'ajouteront aux 16 appareils de ce type livrés à la Marine indienne en 2009-2011.


 

MiG-29K_KUB_Ship_26.jpg


 

Photos : 1 & 3 Mig-29K/KUB indiens  2 Simulateur du MIG-29K/KUB @ Marine Indienne

22:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mig, mig-29kkub, marine indienne, mig navalisé |  Facebook | |

Le Q400 NextGen se développe en Russie !

 

cq5dam_web_750_750.jpg

Salon international de l'aviation et de l'espace de Moscou 2013, Bombardier Aéronautique a annoncé qu’Ilyushin Finance Co. (IFC), société de crédit-bail de Moscou, a signé une lettre d'intention relative à une commande de 50 avions de ligne Q400 NextGen, qui pourraient être assemblés en Russie en vertu de la création potentielle d’une co-entreprise entre Bombardier et Rostekhnologii (« Rostec »).Cette annonce fait suite à celle faite plus tôt hier portant sur une coopération industrielle potentielle entre Bombardier et Rostec, une société d’État contrôlée par la Fédération de Russie, une centaine d’avions Q400 sont concernés.

La série d'ententes préliminaires entre Bombardier et Rostec comprenait une lettre d'intention relative à la vente de 50 avions Q400 NextGen, une entente de développement de marché conclue avec Rostec et sa filiale de location-exploitation d'avions, Avia Capital Services, qui donnera l'occasion de placer au moins 50 autres avions Q400 NextGen dans la région, et un protocole d'entente pour valider la possibilité d'établir une chaîne d’assemblage montage final d'avions Q400 NextGen en Russie. Si le protocole d'entente menait à l'établissement d'une chaîne d’assemblage final en Russie, les avions qu'IFC entend acheter y seraient assemblés et, combinés aux avions que doit acquérir Rostec, porterait à 100 le nombre total d'avions Q400 NextGen qui seraient fabriqués en Russie pour des clients russes.

Si une entente d'achat définitive était conclue entre Bombardier et IFC, au prix courant des avions de ligne Q400 NextGen, ce contrat ferme de 50 avions Q400 NextGen serait estimé à 1,695 milliard $ US.

 

28/08/2013

Boeing satisfait de l’Advanced Super Hornet !

MSF13-0084-106.jpg


 

ST. LOUIS,  il y a quelques semaines, je vous avais parlé du début des essais en vol de l’Advanced Super Hornet (ASH) de Boeing. Cette campagne de testes en vol, vient de s’achever et le constructeur Boeing, nous transmet quelques informations relatives à cette modernisation.

Durant trois semaines, Boeing et son partenaire Northrop-Grumman ont testé en vol le démonstrateur du F/A-18 Advanced Super Hornet. Selon les premières informations disponibles, l’avion a démontré qu’il est en mesure de surpasser les menaces pour les décennies à venir et ceci avec l’aide d’améliorations qui le rendent beaucoup plus difficile à détecter pour les radars.


 

MSF13-0082-001.jpg


Les essais ont eu lieu, sur le célèbre polygone de la base de Patuxent River, dans le Maryland. La première étape consistait à valider les réservoirs de carburant (CFT) et les nouveaux pylônes d’armement (EWP), dont le design permet de réduire la signature radar de l’avion. Ces deux éléments peuvent être ajoutés sur n’importe quel F/A-18E/F «Super Hornet» existant.

Selon Boeing, la signature ainsi corrigée du «Super Hornet», permet d’être diminuée de l’ordre de 50%, par rapport, à la variante actuelle en service au sein de l’US Navy. Les tests ont également montrés que les CFT augmentent le rayon d'action du jet jusqu'à 130 miles nautiques, pour un rayon d'action total de plus de 700 miles nautiques.

La seconde phase d’essais, qui débutera à une date pour l’instant confidentielle, doit permettre de valider un nouveau cockpit, un moteur amélioré et valider l’IRST.

Pour Boeing, ces améliorations doivent permettre au «Super Hornet» de rester opérationnel au-delà de 2030. 

 

MSF13-0082-047.jpg


Photos : Essais en vol de l’Advanced Super Hornet @ Boeing

Le troisième C-17 a rejoint l’Indian Air Force !

SEF13-07362-002_India_C-17_3_med.jpg

 

 

LONG BEACH, Californie, le troisième Boeing C-17 « Globemaster III » a été livré à l'Armée de l’air indienne (IAF). L’avion a rejoint le premier et le second C-17 qui sont arrivés en juin et juillet respectivement. Boeing est sur la bonne voie pour livrer deux autres C-17 à l’IAF cette année et cinq en 2014.

 

Rappel :

 

L’avion à l’origine dessiné par MC-Donnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

 

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 « Black-Hawk », par exemple. A ce jour, le C-17 est employé dans l’US Air Force, au Canada, en Angleterre, Australie, le Qatar, les EAU et l’Inde

 

Photo : Le 3e C-17 indien @ Boeing

 

 



12:08 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, c-17 globemaster 3, iaf |  Facebook | |