01/12/2013

Le Storm Shadow a volé sur l’Eurofighter !

unnamed.jpg


 

 

Je vous l’annonçais le 17 novembre dernier, l’Eurofighter va intégrer le missile «Storm Shadow». Le partenaire du consortium Cassidian, Alenia Aermacchi vient de débuter la première partie d’une série de vol dans le  but d’intégrer le missile «Storm Shadow» du missilier MBDA.

 

Premier vol :

 

Les premiers essais en vol ont démontré que le missile peut être transporté en toute sécurité et lancé avec succès. Les essais ont débuté le 27 novembre dernier, au sein du 

centre d'expérimentations aériennes d’Alenia à la base aérienne de Decimomannu, en Sardaigne avec le soutien des sociétés partenaires de l'Eurofighter , BAE Systems et Cassidian.

 

Le programme d'essais en vol intensifs a débuté avec des tests de flottement et une évaluation des interférences possibles entre le missile et l’avion porteur. L’avion utilisé est le modèle IPA2 d’essais de l’Armée de l’Air italienne.

 

Le missile «Storm Shadow» est  déjà en service dans l' Armée de l'Air italienne et la Royal Air Force sur les appareils de type «Tornado». Ce missile sera disponible pour la clientèle sur le l’Eurofighter «Typhon II» à partir de 2015 sur les standards T2 améliorés puis sur le T3 d’ici 2016.


 

unnamed-1.jpg


 

 Photos : Eurofighter IPA2 italien en vol avec le Storm Shadow @ AleniaAermacchi

 

 

 


21:01 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : cassidian, eurofighter, storm shadow, typhoon 2 |  Facebook | |

Le programme T-50 avance bien !

T-50.jpg


 

MOSCOU, la première étape des essais du chasseur russe de cinquième génération T-50 (PAK-FA) devrait prendre fin en 2015, a annoncé vendredi le président du Consortium aéronautique unifié russe (OAK) Mikhaïl Pogossian.

 

"Cette année, nous achevons les essais préliminaires du PAK-FA. L'année prochaine, le chasseur sera présenté au commandant en chef de l'Armée de l'air pour le début des tests d'Etat", a rapporté le responsable lors d'une réunion avec le président russe Vladimir Poutine, ajoutant que le chasseur devrait commencer à équiper l'armée dès 2017.

 

Le T-50 (PAK-FA) :

 

Le projet PAK-FA trouve son origine dans les années 1990, lorsque la Russie décide de lancer deux programmes, afin, de remplacer les MiG-29 et les Su-27. L’un concernait un biréacteur lourd, l’autre un monoréacteur léger. Le premier projet donnera naissance au Sukhoi S-37 «Berkut» et l’autre au MiG 1.44.

Sukhoï sera en définitive choisi sur la base de son démonstrateur le 26 avril 2002, évinçant MiG. C’est le lancement du programme PAK-FA. L’Inde est devenue un partenaire financier à 50% et apporte son expérience dans le domaine de l’informatique et des matériaux composites. L’avion disposera également d’un OSF et d’une fusion des données. Le moteur choisit est le NPO Saturn 117S de 14,5 tonnes de poussée.

Photo : Sukhoi T-50 PAK-FA @ Sukhoi

15:15 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sukhoi, t-50, pak-fa |  Facebook | |

29/11/2013

Adaptation du missile JSM sur le Super Hornet !

jsm:supernornet.jpg


 

St-Louis, Boeing vient de réaliser l’adaptation du missile «Joint Strike Missile» (JSM) sur un F/A-18F «Super Hornet». L’objectif étant de répondre à la demande de la clientèle pour ce type de munition.

 

Boeing et le missilier norvégien Kongsberg ont terminé la phase de préparation à l’intégration du missile «Joint Strike Missile» (JSM) sur un F/A-18F «Super Hornet» Block II. L’année prochaine verra se mettre en place une série de tests en soufflerie qui sera ensuite suivie d’une série de tirs réels sur cibles.

 

Le missile Kongsberg JSM :


 

JSM_1.jpg


 

La version JSM  est une version multi-rôle du NSM (Naval Strike Missile) développé par le missilier norvégien Kongsberg.  Ce missile est appelé Joint Strike Missile (JSM) et comporte une ligne de communication (Link16) dans les deux sens de sorte, que le missile peut communiquer avec la salle de contrôle ou d'autres missiles. Polyvalent, le JSM peut attaquer des cibles navales (air-mer) ou terrestres (air-sol) à une distance de 280km. 

Le JSM peut être installé sur les Lockheed-Martin F-35 en interne prochainement sur le Super Hornet de Boeing ainsi que le Saab Gripen E.

Photos : 1 F/A-18 F «Super Hornet» avec des JSM @ Boeing 2 le JSM de Kongsberg@ Kongsberg


Encore un record pour le G280 !

g280_ground01_1280x620.jpg

 

 

SAVANNAH, Géorgie, le Gulfstream Aerospace Corp G280 a établi nouveau un record en se rendant à la 13e édition du Salon aéronautique de Dubaï. Le G280 à même un capital de plus de 30 records à son actif.

 

Kuala Lumpur / Dubaï :

 

Le 15 novembre dernier, un G280 a décollé à 17h23 heure locale de l'aéroport international de Kuala Lumpur avec les pilotes de l’avionneur Gulfstream, Jason Willis et Marilyn Whicker aux commandes. L'avion a volé 3’356 nautiques miles ( 6215 km) , pour atterrir à l'aéroport de Dubaï 7 heures et 34 minutes après le décollage . Sa vitesse moyenne était de Mach 0,80.

 

Ce vol confirme que le G280 peut facilement relier l'Asie avec le Moyen-Orient, le tout nouveau G280 dispose du rayon d’action le plus long de sa catégorie et peut se connecter facilement à Dubaï depuis l’Europe et la plupart des pays d’Afrique.

 

Dans l'attente de l'approbation définitive de l’US National Aeronautic Association, le dossier sera envoyé à la Fédération Aéronautique Internationale en Suisse pour la reconnaissance comme un record du monde.

 

d_g280_i_046.jpg


Gulfstream G280 :

 

La nouvelle machine de Gulfstream est développée en étroite collaboration avec Israel Aircraft Industries (IAI). Le G280 de Gulfstream est situé dans une fourchette de prix de 24 millions de dollars. Les premières livraisons devraient avoir lieu au plus tard cette année.

Le G280 bénéficie d'une supériorité dans tous les domaines de sa catégorie taille moyenne des avions d'affaires. Elle englobe une performance exceptionnelle alliant le confort et la technologie de pointe devenir l’appareil  «best-in-class».

 

Le G280 possède la grande vitesse de croisière de sa catégorie des biréacteurs d'affaires et ceci grâce au nouveau dessin d’aile adapté aux hautes vitesses ainsi que sa motorisation avec deux réacteurs Honeywell HTF7250G.

 

Avec la cabine la plus spacieuse de sa catégorie, qui permet accueillir jusqu'à dix passagers dans deux aires de repos. La grande cuisine et l’accès en vol aux bagages offre un hébergement particulièrement apprécié des passagers. Le nouveau système de pressurisation de type 100 % d'air frais donne la sensation d’un vol à faible altitude. Une cabine silencieuse et de grandes fenêtres réduisent également la sensation de fatigue. 

 

Le G280 dispose d’un cockpit ™ PlaneView280  qui reprend la philosophie des modèles G350 à G650. Ce poste de pilotage avancé améliore la sécurité grâce à la réduction de la charge du pilote et permet une meilleure connaissance de la situation. La sécurité lors des opérations de faible visibilité peut être encore améliorée avec l'option d’un HUD «heads-up», l’avion dispose également de systèmes de guidage et des systèmes de vision améliorée (EVS II). L'introduction de l'auto-freinage est une première et permet de renforcer la sécurité, tout en  améliorant le confort des passagers avec une réduction significative de l'usure des freins.

 

d_g280_a_media_068.jpg

 

Photos : 1 & 3 G280 2 Intérieur @ Gulfstream

12:04 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gulfstream, gulfstream g280, record g280 |  Facebook | |

28/11/2013

Le premier hélicoptère suisse est assemblé !

 

concept_hangar.jpg

Mollis, le constructeur suisse Marenco vient de terminer l’assemblage de son premier prototype d’hélicoptère léger, le SKYe SH09 P1. De plus, on apprend que les sous-ensembles (les rotors, boîtes de transmission) ont été testés au banc d’essais avec succès, confirmant ainsi les données techniques.

La société Marenco Swiss Helicopter prépare depuis plusieurs années un hélicoptère de conception helvétique le SH-09, celui-ci évoluerait dans la gamme monoturbine de 2,5t. Financée par une société de capitaux privés, Marenco Swiss Helicopter dont les ateliers sont situés près de Zürich, compte donc placer son projet d’hélicoptère de huit places en composite dans une gamme plutôt délaissée par les grands constructeurs. L'aéronef est capable de transporter une cargaison de 1,3 tonne. Il peut atteindre une vitesse 269 km/h et dispose d’une autonomie de vol de 800 km.


 

marenco swiss helicopter,marenco sh09 p1,sky sh09,swiss helicopter


Concernant l’équipement du SH-09, l’appareil sera motorisé par une turbine Honeywell HTS900-2 de 1000SHP, mais le constructeur espère pouvoir offrir un choix plus large de motorisation pour ses futurs clients. Question avionique l’appareil est doté d’un équipement du fournisseurs français SAGEM Cockpit Display Systems (ICDS), le cockpit est entièrement numérique, compacte et léger, le système d'affichage est intégré et offre une parfaite connaissance de la situation, renforçant ainsi le niveau de sécurité. Le rotor est à cinq pales sans roulement et l’appareil est pourvu d’un rotor arrière de type «fenestron» offrant une diminution de bruit et une plus grande sécurité.

Pour le constructeur, le Sky SH09 aura un cycle d’entretien réduit, un faible niveau de vibration et ceci grâce aux matériaux composite ainsi qu’un excellent aérodynamisme qui offrira une très grande visibilité. L’appareil pourra être très flexible et remplir des missions multirôle que doivent remplir plusieurs aéronefs à l’heure actuelle.

L’appareil pourrait commencer sa carrière d’ici 2015. Le premier prototype devrait voler d’ici l’année prochaine et atteindre une production de l’ordre de 40 appareils d’ici 2016.


 

company_snow.jpg


Photos : Le Marenco SKYe SH09 @ Marenco Swiss Helicopter