08/09/2013

AMX A-1M modernisé pour la FAB !

AMX_01.jpg


 

 

Embraer vient de livrer le premier avion d'attaque subsonique AMX A-1M modernisé à l' armée de l'air brésilienne (FAB). Au total se sont 43 AMX, qui subiront une modernisation. La mise à niveau des avions de combat AMX est conjointe, avec entre les deux pays constructeurs et utilisateurs, soit l’Italie et le Brésil. Cette modernisation, doit permettre à la flotte d’AMX de poursuivre sa mission jusqu’en 2025.

 

L’AMX modernisé :


 

A-1M-cockpit1.jpg


 

La modernisation des AMX italo-brésilien comprend une adaptation des systèmes similaires à ceux montés en rattrapages sur les F-5M et A29 «Super Tucano» en activités au sein de la FAB. Afin. d'offrir le plus grand bénéfice possible, le programme de mise à niveau a pour but une avionique commune, contribuant à une meilleure standardisation de l'orientation et de la formation des pilotes aux instruments. Cette communauté offre un niveau de standardisation et de nombreux avantages opérationnels, tels que l'amélioration de la doctrine d'emploi au sein de la FAB et un meilleur rendement en termes d'heures de vol. Le cockpit de l’AMX A-M1 comprend un système numérique axé avec trois écrans multifonctions, qui remplace les instruments conventionnels. Une centrale inertiel laser a été ajoutée, ainsi qu’un HUD de nouvelle génération. L’avion est doté d’un système de régénération d’oxygène de type OBOG. En matière de radar, le «Grifo» de Selex-ES est amélioré et reçoit des améliorations en matière de détection et de contre-mesures électronique. L’adjonction d’un  nouveau câblage permettra l’usage d’une nouvelle génération d’armement guidé par laser, par exemple.

Rappel :


 

yourfile.jpg


 

L'AMX italo-brésilien est le seul avion d'attaque léger en service qui ne soit pas dérivé d'un avion d'entrainement. Conçu pour succéder au Fiat G.91 et équiper l'Aeronautica Militare Italiana (AMI), l'AMX a été lancé en 1978 par Aeritalia (alias Alenia) et Aermacchi, rejoints en 1980 par Embraer qui produisait l'Aermacchi MB 326 alias AT-26 Xavante sous licence pour la Força Aérea Brasileira (FAB). L'AMX monoplace a volé le 15 mai 1984. Les premiers AMX sont entrés en service fin 1989 dans l'AMI et la FAB. Propulsé par un turboréacteur Rolls-Royce Spey, l'actuel AMX est pourvu d'une avionique moderne comprenant un viseur tête-haute et d'un écran multifonction d'Alenia ainsi que d'une centrale inertielle Litton LN39. Il est équipé d'un télémètre-radar Elta EL/M-200 1B (AMI) ou Tecnasa/SMA SCP01 (FAB). Les versions italiennes et brésiliennes se distinguent aussi par leur armement fixe: un canon de 20 mm GE Vulcan M61 pour l'AMI ou deux canons GIAT DEFA 554 de 30 mm pour la FAB.


 

A-1M-em-alta.jpg


Photos : 1 & 4  Prototype modernisé d’AMX A-1M 2 Cockpit 3 Le premier AMX A-1M modernisé @ Embraer/FAB

20:21 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : embarer, amx, amx a-1m, infos avations, fab |  Facebook | |

07/09/2013

La Marine arme le NH-90Caïman !

premier-essai-avec-une-torpille-mu90-installee-sur-un-caiman_article_pleine_colonne.jpg


 

La Marine française vient de franchir une nouvelle étape dans la mise en service de l’hélicoptère NH-90 «Caïman» avec l’adjonction d’une torpille sur celui-ci.

Le 5 septembre, la Marine a réalisé un vol expérimental avec avec torpille d’exercice MU90. Ce premier vol marque le début de l’évaluation technico-opérationnelle de cette nouvelle capacité, à partir de bases à terre et de frégates en mer. La qualification complète du système par l’industriel est prévue mi-novembre, ce qui permettra au CEPA/10S de finaliser cette évaluation par le tir d’une torpille de combat d’ici la fin de l’année.

La MU90 est une torpille légère destinée à la lutte contre les sous-marins nucléaires et conventionnels les plus performants, qu’ils naviguent en eaux profondes ou à proximité des côtes. 

Photo : NH-90 Caïman avec torpille MU90 @ CEPA/Marine Nationale


06/09/2013

Le V-22 en ravitailleur !

 

v22ravitailleur.jpg

 

Patuxent River dans le Maryland, Boeing et Bell Helicopter Textron ont finalisé un avec succès un test permettant au V-22 « Osprey » de fonctionné comme appareil ravitailleur. L'ajout de cette capacité de l'aéronef à rotors basculants permet de faire progresser sa polyvalence dans les opérations.

 

Lors de cette démonstration, dans le nord du Texas, un V-22 a été spécialement équipé d’un système de ravitaillement rétractable. Le système a permis de ravitailler une paire de F/A-18C et D.

 

Pour le constructeur du V-22, cette nouvelle capacité répond à la demande des utilisateurs de l’Osprey. Ainsi équipé, le V-22 viendra compléter les capacités existantes en matière de ravitaillement en vol, tout en maximisant l'utilisationefficace des aéronefs et du personnel.

 

 

 

 

 

 

Photo : V-22 ravitaillant un F/A-18C Hornet @ Boeing

 

05/09/2013

Le M-346 offrira un viseur de casque !

M-346.jpg


 

 

AleniaAermacchi vient d’entreprendre des essais en vol dans le but de proposer au client de l’avion école M-346 un viseur de casque en option.

 

Le M-346 offrira aux élèves-pilotes un nouveau système de viseur de casque (HMD) qui leur permettra de développer des compétences dans l'utilisation de la gestion avancée des systèmes d'armes dans des opérations pleinement représentatives des avions de combat modernes.

Entièrement intégré dans les M-346 et les simulateurs de missions basées au sol, le HMD sera particulièrement efficace dans les missions où le stagiaire utilisera le système d'entraînement tactique embarqué (ETTS) et la formation des systèmes d'armes.

Dans ces missions, le HMD démontre sa capacité à augmenter la conscience situationnelle du pilote, à la fois dans les missions air - air et air - sol. Optiquement intégré sur l’Head-Up Display (HUD), le HMD du M-346 offre une formation dans l'utilisation combinée du HMD et du HUD.

Le HMD du M- 346 est efficace dans la ligne de visée "suivi de cible" tactique avec une symbologie affichée sur la visière du casque et permet le ciblage et le suivi des informations en vue direct, permettant à l'étudiant de se concentrer sur les manœuvres tactiques et la libération d'armes dans la poursuite de sa mission.


 

M-346 HMD_.JPG


 

Le HMD du M-346 est également équipé d'un clip sur le module de nuit qui permet une intégration mécanique facile avec tous les modèles les plus courants de lunettes de vision nocturne.

 

Le M-346 : 

 

Le T-346A  représente la finalisation du programme d’avion école M-346, soit une variante occidentale plus petite que le Yakovlev YAK-130 du constructeur russe Sokol. C’est en 1991 que la Russie lança un programme de remplacement des L-39 Albatros et permettre la conversion des pilotes sur MIG-29 «Fulcrum» et SU-27 «Flanker». Yakovlev se lança dans le développement  du YAK-130 dont le premier vol remonte au 26 avril 1996. En 1993 déjà la société italienne Aermacchi   devint partenaire pour l’industrialisation. Suite aux difficultés que rencontrait  la Russie, notamment financière, le groupe italien se lança en 1999 dans une version indigène de l’appareil, sous la désignation de M-346.

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Klimov DV-2S ont été remplacés par des Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2 880 kgp produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Pays utilisateurs :

Israël est le quatrième pays à choisir le M-346 qui va débuter sa carrière au sein des Force aérienne italienne, puis de la Singapore Air Force et des EAU.


 

m346_israeli2b.png


Photos :  1 M-346 en vol 2 Viseur HMD à l’essais 3 Image de synthèse du futur M-346 israélien @ AleniaAermacchi

Les Gripen thaïlandais au complet !

456n.jpg


 

THAILANDE, base aérienne de Surat Thani, les trois derniers Gripen C/D viennent de rejoindre la Royal Thaï Air Force (RTAF). Les 12 Gripen C/D de la RTAF ont été livrés conformément au calendrier prévu.

 

Lors de cet ultime transfert depuis la Suède, l’un des trois Gripen C a été frappé par la foudre au-dessus de l’Inde, mais après une inspection, aucun dommage n’a été constaté sauf concernant un équipement électrique qui sera changé par le constructeur SAAB.

 

La Thaïlande a commandé un premier lot de 12 Gripen C/D La commande fût lancée en 2008 pour l’achat d’un premier lot de 6 avions (2 biplaces et 4 monoplaces) assortit d’une option pour 18 autres aéronefs. En parallèle, la RTAF a commandé également au constructeur suédois,  un Saab 340 Erieye (AEW)  d’alerte avancée, ainsi qu’une seconde machine en version commandement aérien et contrôle de liaisons de données.


 

gripen,saab gripen,gripen cd,gripen rtaf,gripen blog


 

Remplacement partiel des F-5 E/F :

La Thaïlande a lancé le programme de remplacement partiel de ses Northrop F-5 E/F Tiger II, soit 15 machines appartenant au Squadron 701 basé à Surat Thani (Sud de la Thaïlande). Pour mémoire, la RTAF avait choisi dans les années nonante le Boeing F/A-18 Hornet, mais le contrat fût dénoncé par les Etats-Unis, faute de moyen de paiement du pays du sourire. En effet, celui-ci avait proposé faute de liquidité de payer la moitié des Hornet avec de la viande de poulet !
Suite à une seconde évaluation dans au début des années 2000, c’est le Gripen C/D suédois qui remporta le marché. 


 

71201373.jpg


Photos : 1 Gripen C en vol sur la Thaïlande @ TEK 2 cérémonie de réception  3 Gripen D avec le SAAB  l’Erieye @ Saab