09/11/2013

Assemblage du premier M-346 «Lavi» !

m346_israeli2b.png


 

L'usine d'Alenia Aermacchi à Venegono a débuté l'assemblage du premier avion école M-346 destiné à d'Israël. Le M-346 prendra le nom de «Lavi» (lion en hébreu) au sein de la Force aérienne et spatiale israélienne (H'eil Ha'Avir), en honneur du prototype d’avion de combat du même nom.

 

Ce premier exemplaire du M-346 «Lavi» sera livré à la mi-2014. Israël a commandé un total de 30 M-346  de formation pour remplacer les actuels TA-4 «Skyhawks» actuellement en service.


 

yourfile-3.jpg


 

Le M-346 : 

 

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-BakerMk 16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

 

 

Photos : 1 Image de synthèse du futur M-346 Lavi  2 Le premier M-346 à l’assemblage @ AleniaAermacchi


08/11/2013

Leurres actifs nouvelle génération pour le Gripen E !

IMG_0273.JPG


 

La nouvelle est importante, l’avionneur Saab et l’équipementier Selex ES vont collaborer sur le programme de leurres actifs de nouvelle génération Expendable Decoy Active (EAD). Ce nouveau type de leurres équipera le Gripen E.

 

Selex ES BriteCloud : 

 

 

149254_1.jpg

Dévoilé par Selex ES, le nouveau leurre actif anti-missiles de nouvelle génération  pourra être largué depuis les distributeurs de fusées «Flares» 55mm standards qui équipe les aéronefs actuellement. Le «BriteCloud» est un leurres d’un nouveau genre qui va permettre de leurrer les missiles semi-actifs adverses et les radars de conduite de tir loin des avions de combat.

 

Le «BriteCloud» est le successeur technologique des générations précédentes de leurres RF, tels que les répéteurs et les leurres remorqués radar (TRD). Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radar sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes loin de la plate-forme de tir.

Doté de petites ailettes, le «BriteCloud» s’éloignera du Gripen E pour écarter la menace, minimiser les détonations de proximités et provoquer sa destruction à l’écart en toute sécurité.

 

Partenariat Saab & Selex :

 

L’avionneur suédois Saab renforce un peu plus sa collaboration avec l’équipementier Selex ES, qui fournit déjà l’antenne EASA du radar du Gripen E, ainsi que le système IRST Skyward G. Les essais en vol du «BriteCloud» débuteront l’année prochaine déjà sur un avion de la famille Gripen, puis il sera testé sur les Gripen E de prés-séries, pour une intégration finale sur les avions destinés à la Suède et la Suisse en 2018.

 

Compléter efficacement la protection des Gripen E :


 

34pnbs2kc7.jpg


 

Le Gripen E dispose déjà d’un équipement de guerre électronique de nouvelle génération  qui s’articule autour des systèmes EW System MAW300 de type électro-optique qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS). L’arrivée de ce nouveau leurre complétera de manière particulièrement efficiente la protection de l’avion face à l’évolution des menaces.


 

saab gripen,gripen e,selex es britecloud,leurres actifs britecloud,gripen britecloud,swiss gripen,achat gripen,fond gripen,gripen schweiz,gripen blog


 

Photos : 1 Gripen F de développement @ Saab 2 le Selex ES BriteCloud @ Sellex ES 3 Capteur électro-optique @ Pascal Kümmerling

Le second B787-900 a volé !

787-9 TBC #133_K66003 - 01.jpg


 

EVERETT, Washington, le second Boeing  B787-900 «Dreamliner» a complété avec  succès  son vol inaugural. D’une durée de 4 heures et 18 minutes, l'avion no : ZB002 a quitté Paine Field à Everett, Washington, à 08h06 et atterrit à 12h24 heure locale au sein des installations de Boeing Field de Seattle.

En tant qu’avion d’essai, ce second appareil est équipé des éléments intérieurs destinés  aux passagers. Le ZB002 permettra de tester des systèmes tels, que le système de contrôle de l'environnement, en plus de l'avionique et d'autres aspects des performances de l'avion. 

La première livraison du B787-900 au client de lancement Air New Zealand est prévue pour mi-2014. Vingt-six clients ont commandé 396 B787-900, ce qui représente 40 % de l'ensemble des B787 en commande.

 

Photo : Le second B787-900» Dreamliner» ZB002 @ Boeing

12:36 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b787-900, dreamliner, second b787-900 |  Facebook | |

07/11/2013

L'Armée de l'Air Philippines opte pour l’AW109!

AW109-Helicopter.jpg


 

 

Tout comme sa soeur la Marine, l'Armée de l'Air Philippines vient de choisir de se doter d’hélicoptères AgustaWestland AW109. L’Air Force va acquérir huit AW109. Le contrat comprend également le soutien logistique et la formation des équipages et la maintenance. En mars de cette année la Marine avait déjà passé commande de trois AW109.

 

L’AW109 :

 

L'Agusta A109 est un hélicoptère léger polyvalent civil et militaire italien. Depuis le rapprochement entre Agusta et Westland, il est baptisé AW109. C’est en 1965 que le constructeur italien Agusta lança une vaste étude pour déterminer les besoins du marché civil en matière d’hélicoptères. Cette étude déboucha sur le développement du A109, un hélicoptère de transport civil léger monomoteur autour d’une turbine Turboméca Astazou XII de 740 ch. Réalisant, que le marché était nettement plus favorable à une version bimoteur, l’appareil fut modifié en 1967 pour recevoir 2 turbines Allison 250-C14, devenant A.109A. 

L’ AW109 est un appareil polyvalent qui offre un haut niveau de prestations pour les marchés gouvernementaux et militaires, combinant des performances optimales avec un bon rapport coût-efficacité. La souplesse de la puissance lui permet d'effectuer une grande variété de missions pour les forces militaires. Certifié pour un pilotage avec un seul pilote en mode IFR,  il peut effectuer des décollages en catégorie «A» à partir d’héliports élevés sans aucune réduction de charge utile, tout en respectant les réglementations européennes relatives aux hélicoptères de classe de performances 1. La charge du pilote est réduite par l'intermédiaire d'un cockpit numérique avec un affichage composé de six écrans EFIS.


 

aw1101_-_philippine_air_force_order_for_aw109_power.jpg


 

Photos : AW109 @ AgustaWestland

Le B-52 encore plus agressif !

 

b_52_5.jpg

 

OKLAHOMA CITY, Boeing va continuer à augmenter l'efficacité et la polyvalence du bombardier B-52 en vertu d'un nouveau contrat de l'US Air Force. L’objectif concerne l’accroissement de l’emport d’armes intelligentes de l’ordre de 50%.  Le contrat est estimé à 24,6 millions de dollars,

 

Boeing va s’employer à modifier les lanceurs d'armes existantes en soute, afin de permettre l’usage d’armes à guidage automatique en phase terminale. Pour l’US Air Force l’intérêt consiste à allié le temps de vol particulièrement long du B-52 avec la capacité de disposer d’un système d'armes efficace et polyvalent. Cette extension de capacité d'armes se joint au programme CONECT, qui concerne la mise à niveau globale des systèmes de communication en cours d'installation sur la flotte de B-52.

 

Boeing va mettre au point trois lanceurs prototypes pour des évaluations. Le programme prévoit que les premiers B-52 puissent recevoir le nouvel équipement à partir du printemps 2016. Les  B-52 seront alors capables de transporter 24’500 livres de munition de type Joint Direct Attack (JDAM) ou 20 JDAM de 2000 livres. Les phases ultérieures permettront d’ajouter l’antimissile  ainsi que des engins Air-to-Surface Standoff,  (JASSM) et sa variante de longue portée (JASSM-ER).

 

Photo : Boeing B-52 @ USAF

08:19 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : boeing, b-52, usaf |  Facebook | |