25/06/2013

Exercice des Forces aériennes !

DSC_3240.jpg


 

 

 

Du mardi 25 juin 2013, 8h30, au vendredi 28 juin 2013, 12h00, les Forces aériennes effectueront un cours d’entraînement dans l’Oberland bernois. Elles exerceront la coordination entre la centrale d’engagement, les avions de combat et les moyens de défense contre avions. 

Il y aura donc davantage d’activités aériennes durant cette période. Les régions concernées sont l’Obersimmental, le Saanenland et le Pays d’Enhaut (Oberwil, Boltigen, Zweisimmen, St. Stephan, Lenk, Saanen, Gstaad, Gsteig et Château d’Oex,). 


 

DSC_3122.jpg


 

L’exercice comprendra avant tout des opérations de police aérienne à basse altitude avec des F/A-18, des F-5 Tiger et des avions à hélices. L’altitude minimale pour des activités aériennes est fixée à 300 mètres au-dessus du sol. 

 

Des canons de défense contre avions et des radars mobiles seront stationnés dans le secteur d’engagement. Il n’y aura pas de tir réel, mais uniquement des simulations.  

 

Signalons au passage qu’un exercice de récupération de pilote éjecté aura lieu durant l’exercice. 

 

Un grand merci à l’équipe de la base de Payerne et «Anthony» pour l’organisation de ce «Spotting Days» !!!

 

DSC_3168.jpg

 

Photos : 1 F/A18C  de retour d’exercice 2 F-5F avec pod de guerre électronique 3 Décollage d’un F/a-18C Hornet @ Pascal Kümmerling

24/06/2013

L’US Navy réceptionne son premier F-35C !

CF6Navy.jpg


 

Base aérienne d’Eglin, Floride, le premier Lockheed Martin F-35C «Lightning II» destiné à la Marine américaine a été livré. L’avion a rejoint l’escadron de chasse VFA 101 « Grim Reaper» destiné à la formation des pilotes de l’US Navy.

 

Ce F-35C «Lightning II» no : CF06 est le 5e appareil de série produit par Lockheed-Martin. L’avion a rejoint les 12 F-35A à décollage et d'atterrissage classiques (CTOL) et les 13 F-35B à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) déjà en service à Eglin. Au total quatre F-35A doivent encore être livré à Eglin Air Force Base cette année.

 

On mentionnera également pour la petite histoire, que le pilote d’essai de la Navy le Lt.  Chris Tabert qui a convoyé l’avion de Forth Worth au Texas à Eglin en Floride est devenu  le premier pilote d'essais militaire à voler toutes les variantes du F-35.

 

Rappel :

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 Lightning II, nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si, il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris au moins 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. 
Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de communalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique :

- F-35A : appareil à décollage classique, destiné à l’US Air Force, remplaçant les F-16 et A-10 et devant épauler le F-22 Raptor
- F-35B
: appareil à décollage court et atterrissage vertical (STOVL), remplaçant les Harrier et F/A-18 A/B du Marines Corps
- F-35C : appareil devant opérer sur porte-avions classique, remplaçant les F/A-18  Hornet de premières générations A/B, en complément des Hornet C/D et E/F Super Hornet.


 

f35ccf01100b.jpg


Photos : 1 le  F-35C CF06 destiné à la Navy  2 Prototype F-35C @Lockheed-Martin


23/06/2013

Gripen : radar AESA de série & IRST !

Sans titre.png


 

LINKOPING, Saab Aerospace vient de débuter les essais en vol du Gripen F de développement avec le radar AESA de série (qui a remplacé le prototype de l'AESA qui volait jusqu'a présent) couplé à l’optronique frontale IRST. Ces ultimes tests sont en parfaite conformité avec le calendrier du programme Gripen E.

 

 

Ultime phase d’essais :


 

phase5.png


 

Dernière phase de tests (phase 5) va permettre de valider le radar AESA  ES-05 «Raven» de série avec l’IRST Skyward-G et le nouvel affichage numérique HUD qui équiperont le Gripen E. Le Gripen F MS21 est aujourd’hui au standard 39-8. Les derniers correctifs l’amèneront au standard 39-9, puis, il sera rejoint par les trois Gripen E de préséries qui serviront pour la certification au standard MS21 39-10. 

 

Le radar AESA et l’IRST :


 

yourfile.jpg


 

Le radar du Gripen E est produit par Selex en Écosse. Le ES-05 est un radar  à antenne de type Active Electronically Scanned Array («Antenne Active à Balayage Electronique») et signifie que, contrairement aux anciennes générations de radars, il n'a pas seulement une antenne, mais dispose d’une rangée complète de petites antennes, appelées modules émetteurs-récepteurs (Transmit-Receive TR). Le radar AESA du Gripen est constitué de ~1000 éléments de type TR. Chaque élément peut émettre un faisceau d'énergie électromagnétique, et chaque faisceau peut être balayé électroniquement pour pointer dans différentes directions. De plus, l’ES-05 se trouve sur un plateau cyclique (Swashplate) qui représente une invention très intelligente. Cela signifie que les éléments faisceaux pointent à 30 degrés vers le côté de l'avion, dès le départ, lorsqu'ils pointent droit devant par rapport au panneau. Lorsque les faisceaux sont aussi redirigés électroniquement encore plus sur le côté, le radar pointe aussi très largement vers le côté par rapport à l'avion, à plus de 100 degrés. Et si le pilote change de cible et veut surveiller la situation de l'autre côté, le panneau tourne rapidement sur son axe longitudinal. Cette capacité à regarder largement sur le côté de l'avion fournit un avantage tactique très important.


 

gripen f. saab gripen,gripen suisse,gripen e,swiss air force,jas-39e gripen


L'IRST Skyward-G est également produit par Selex en Écosse. L’Infrared Search and Track (IRST) est un capteur passif, ce qui signifie qu'il n'émet jamais d'énergie. Il ne fait que suivre l'énergie provenant d'autres sources. L'avantage tactique d'un capteur passif est qu'il n'indiquera jamais votre position. Le Skyward-G permet de suivre toutes sortes d’aéronefs notamment furtifs, mais il peut également détecter, suivre et acquérir un missile en approche pour ensuite permettre la destruction de celui-ci. Signalons au passage, que l’IRST du Gripen E permet également un transfert de données via la liaison électronique (LInk16) vers un autre Gripen E. De fait, une patrouille de Gripen E sera entièrement connectée et synchronisée. 


 

sensor1.jpg


Liaisons de données avec le sol

Pour une communication claire avec un contrôleur aérien avancé (FAC - forward air controller) ou un contrôleur d'attaque terminale conjointe (JTAC - joint terminal attack controller) au sol, le Gripen dispose d'une liaison de données avec le sol qui permet au pilote de recevoir du FAC/JTAC les informations appelées «nine-liner» sous forme numérique. Il est aussi possible de transmettre des images de ciblage depuis l'avion au FAC/JTAC, pour vraiment s'assurer que le pilote du Gripen et le soldat FAC/JTAC au sol partagent la même perception de la cible. Cette liaison de données avec le sol est appelée ROVER.

Prochaines étapes techniques :


 

gripen programme.png


Une équipe de pilotes et de techniciens suisses partiront en Suède vérifier les données du radar AESA de série et de l’IRST. 

Fin de l’année 2014, arrivée du premier Gripen E MS21 39-10 de pré-séries, qui sera suivit au début 2015 par deux autres appareils. 

Début des livraisons des Gripen E de série en 2018.

Liens sur le dossier : 

http://psk.blog.24heures.ch/tag/avia+news+gripen+e

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2012/11/20/le-gripen-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/17/le-gripen-f-de-retour-en-suisse.html

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/le-gripen-...


 

firstflightph5.png


 

Photos : 1,2,3 Gripen F en vol avec l‘IRST et le radar AESA de série @ Saab Gripen 

22/06/2013

La Croatie modernise ses MiG-21 !


mig01082012v.jpg


 

Le Ministère de la Défense Croate vient de débuter la modernisation de la flotte vieillissante de MiG-21L « Fishbed », c’est l’entreprise ukrainienne Ukspecexport qui a remporté l’appel d’offres.

 

Choix alternatif :

 

Cette décision intervient, alors qu’un processus de replacement de la flotte de MiG-21 avait été lancé, mais pour des raisons financières, l’Etat croate se résigne pour l’instant à une modernisation moins coûteuse que l’achat d’un nouvel avion. Il faut dire, que selon le calendrier initial, la Croatie avait planifié un remplacement des MiG-21 à partir de la fin de cette année.

 

Au total, se sont douze MiG-21L qui doivent subir une remise à niveau et permettre de patienter, jusqu’à ce que les finances du pays s’améliore pour une acquisition d’ici 6 à 8 ans d’une nouvelle monture. La modernisation a débuté et doit permettre de maintenir les MiG-21 jusqu’en 2020.

 

 

Modernisation limitée :

 

Si les détails complets de la mise à niveau ne sont pas entièrement connus, l’avionique et les communications et l’augmentation de la sécurité du pilote sont au menu.

 

Ukspecexport installera son système de navigation GLONASS (GPS russe) qui permettra la navigation autonome et le ciblage. Les appareils recevront un système de communication crypté de nouvelle génération. L’avionique comprend un écran EFIS en remplacement des instruments de vol de base. Des améliorations seront apportées en ce qui concerne le siège éjectable.


 

3.jpg


 

Photos :  1 MiG-21L en vol 2 MiG-21 de test @ Force Aérienne Croate

12:03 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mig-21, croatie, aivation croate |  Facebook | |

21/06/2013

La Serbie négocie l’achat de MiG-29M !

Mig29M2fighter.jpg

BELGRADE, la Serbie projette d'acheter des avions de chasse russe MiG-29M, indique Aleksandar Vucic, ministre de la Défense de Serbie. Plusieurs pilotes des forces aériennes serbes suivent déjà une formation. L’achat est en pleine négociations, les avions seront sans doute achetés à crédit. Le nombre de chasseurs et la version de leur armement dépendront du montant de ce crédit. D’une manière générale, on parle d’un premier lot de six avions qui seront ensuite rejoint par huit autres appareils.

 

Le MiG-29M doit remplacer les MiG-21 obsolètes qui équipent jusqu’à présent l’armée de l’Air serbe.

 

MiG-29M :

 

800px-Cokpit_MiG-29M.jpg

 

Le MiG-29M est une version entièrement modernisée du standard « SM » avec de réelles capacités multirôles, une charge militaire augmentée ainsi que son rayon d’action (grâce à une quantité de carburant augmentée à 5 700 litres) au détriment toutefois de la possibilité d’opérer à partir de terrains non préparés. Le cockpit proposé est modernisé avec des écrans multifonctions. Les réacteurs sont des RD-33K. Des éléments de structure ont également été revus comme les entrées d’air agrandies ou les ailes. Du côté des équipements, un nouveau brouilleur actif "Gardeniya" prend place dans la bosse dorsale ainsi qu’un nouvel IFF. L’optronique secteur frontal (IRST) est entièrement nouvelle avec voies IR, laser et TV. Le radar est remplacé par le Phazotron NIIR N010 Zhuk plus léger et multirôle avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique. 10 cibles peuvent être traquées simultanément et quatre engagées simultanément à 80km de distance. Les performances en combat aérien sont augmentées notamment en terme d’angle d’attaque et de manoeuvrabilité .L’ensemble de la panoplie d’armements russes air-air et air-surface peut être emportée, soit près de  4,5 tonnes d’armements au total.

Photos : 1 MiG-29M2 (biplaces) 2 Cockpit @ RAC MiG

 

11:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mig, aviation serbe, mig-29m |  Facebook | |